Géopolitique et stratégie

Bachar al-Assad favorable au déploiement de missiles russes en Syrie


Si la Russie n'a pas proposé à la Syrie de déployer sur son territoire de missiles de théâtre Iskander, les autorités syriennes sont néanmoins prêtes à envisager ce projet, a déclaré le président syrien Bachar al-Assad dans une interview au quotidien Kommersant à la veille de sa visite à Moscou.


Mercredi 20 Août 2008

Bachar al-Assad favorable au déploiement de missiles russes en Syrie
"Notre position est la suivante : nous sommes prêts à collaborer avec la Russie dans le renforcement de sa sécurité. J'estime que la Russie doit penser à sa réponse lorsqu'elle sera encerclée", a indiqué le président syrien.

Washington envisage d'implanter un radar en République tchèque et dix missiles intercepteurs en Pologne pour parer à d'éventuelles attaques venant d'Iran. Moscou, se sentant menacé, a exprimé à plusieurs reprises son hostilité envers ce projet, malgré les tentatives américaines pour rassurer la Russie.

Selon les médias mondiaux de la semaine dernière, la Russie serait susceptible de répondre à l'ABM américain en Europe en déployant en Syrie ses missiles de théâtre Iskander.

Il y a quelques années, la Syrie a soulevé la question de l'achat de missiles Iskander en Russie, à l'époque cela n'avait aucun rapport avec le système ABM, et actuellement "il n'y pas d'ententes concrètes et aucun pourparler n'est mené à ce sujet ces derniers temps ", a fait savoir M.al-Assad.

Quant à savoir si la Syrie envisage volontiers une éventuelle proposition russe concernant le déploiement de missiles Iskander, le président syrien a dit: "En principe, oui. Nous n'avons pas encore étudié la question. Les experts militaires doivent examiner ce genre de projets. Lorsque nous aurons pris une décision, nous l'annonceront ouvertement et publiquement".

Bachar al-Assad a reconnu que la coopération militaire et technique serait la question-clé lors des négociations avec les dirigeants russes.

"L'achat d'armes a une grande importance. Pourtant, différents obstacles surgissent de temps en temps: il s'agit souvent de problèmes bureaucratiques, ou de retards dans la fabrication. Les problèmes financiers apparaissent parfois. J'estime qu'il faut dynamiser la coopération", a noté le président syrien.

Bachar al-Assad favorable au déploiement de missiles russes en Syrie

Situation en Géorgie: l'Occident tente d'isoler la Russie (al-Assad)

L'Occident veut isoler la Russie et les événements de Géorgie constituent l'apogée de ces tentatives, a annoncé mercredi le président syrien Bachar al-Assad.

Bachar al-Assad arrive mercredi en Russie pour une visite de travail de deux jours sur l'invitation du chef de l'Etat russe Dmitri Medvedev

"Nous soutenons pleinement la Russie... La guerre déclenchée en Géorgie constitue l'apogée des tentatives d'encerclement et d'isolement de la Russie. Nous condamnons ces tentatives que nous qualifions de poursuite de la politique américaine de "guerre froide". La Russie a agi au nom de la défense de ses intérêts légitimes", a déclaré le président syrien dans une interview au quotidien russe Kommersant.

Selon lui, tout ce qui se passe actuellement en Russie, a déjà eu lieu en Syrie.

"La crise en Ossétie du Sud a été provoquée par la Géorgie. Pourtant l'Occident accuse Moscou. C'est une altération des faits, ainsi qu'une tentative pour isoler internationalement la Russie. Ce processus dure depuis des années: d'abord, il (l'Occident) a voulu entourer la Russie de gouvernements hostiles, porter un coup à son économie, s'ingérer dans ses affaires intérieures, déployer à ses frontières des éléments du système ABM. Les événements de Géorgie sont la dernière action en date, a noté Bachar al-Assad.

A la différence de la Syrie, qui s'efforce depuis plusieurs années de sortir de l'isolement international, la Russie n'est pas un petit pays, c'est une grande puissance, a-t-il souligné.

"Dans la solution des problèmes les plus importants de l'Asie centrale, du Caucase et de l'Europe, la Russie est incontournable... Je pense, qu'après la crise géorgienne, la Russie est devenue plus forte. Il importe que la Russie occupe une position de grande puissance, alors, toutes les tentatives pour l'isoler seront vouées à l'échec", a-t-il conclu.

http://fr.rian.ru/ http://fr.rian.ru/



Mercredi 20 Août 2008


Commentaires

1.Posté par Michel DAKAR le 20/08/2008 10:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est quand même curieux dans ces guerres entre potentats, guerres qui ne concernent pas les populations de la base, populations qui toutes sont exploitées et méprisées par ces potentats, lesquels à la fois sont concurrents et solidaires entre eux, de prendre partie pour les dictatures d'Iran, de Russie et de Syrie, où pas un seul des visiteurs de ce site ne survivrait heureux plus d'une journée, le temps de débarquer de l'aéroport, et de renifler l'atmosphère de prison généralisée qui se dégage de l'air qu'on peut respirer dans ces paradis. Il n'y a pas à soutenir quelque camp que ce soit, ni celui israélo-américian, ni ceux qui ne sont qu'en apparence en face, ces camps qui d'ailleurs tôt ou tard vont se fondre en un seul, le camp des puissants mondiaux, uni contre la populace mondiale.

2.Posté par joszik le 20/08/2008 12:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Trop facile ça.
On neutralise les deux camps au moments ou les masques tombent.
Cela me rappelle le "on ne vas pas faire de chasse au sorcières"
ou "kif-kif bourricot".
Qui fout la merde dans le monde en ce moment?
A choisir entre deux dictateurs je choisirai le moindre.

3.Posté par SORAVARDI le 20/08/2008 13:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

a michel dakar

On a pas a soutenir un camps plus que l 'autre le problème pour la russie est que depuis la réunification de l' allemagne en 1990 elle ne s' y était pas opposée par principe elle a juste demandée en échange à l' OTAN de ne plus s' élargir vers l' EST et de ne pas installé des bases militaires
A présent l ' élargissement continu de plus belle en gros " on s'est foutu de sa gueul"


Quand aux dictateurs locaux sort la tete du sable il y a les bons dictateurs(EX PAKISTAN JORDANIE , ARABIE SAOUDITE ,QUATAR ETC.....) et les mauvais (SYRIE IRAN GAZA IRAK)
il y a ceux qui courbe l échine et ceux qui prenne leurs destinée en main

laissons les peuples choisir leurs dirigeants point




4.Posté par Guy le 20/08/2008 14:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Géopolitique!!!

Al-Asad est un homme très intelligent comme son père.
Il se trouve dans la peau du mouton noir qui cherche un allié.

La situation de la Russie est en fait une position actuelle de force bien gérée qui a toute les chances de s'imposer étant donné la faiblesse catastrophique de l'occident qui a perdu toutes ses billes dans les enjeux idiots.

Sa situation d'opposant dans un conflit majeur, avec la Russie qui a des œufs a peler avec Israël est de bonne politique!

L'imprévoyance de l'occident est responsable d'un conflit où il suffisait de ménager l'honneur de la Russie.
L'humiliation les a conduit naturellement à la révolte. Rien donc a reprocher à Bachar.

Guy

5.Posté par Altermondialiste le 20/08/2008 14:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Michel DAKAR

Votre proposition est ou bien trop simpliste et idéaliste ou bien pro americano-sioniste et à visage caché. Dans les deux cas, et si on prend position par rapport à ce que vous proposez, on joue le jeux des force du mal (alliance amerioc-anglo-sioniste avec l'occident et l'australie comme chien de traine).

Avant, on faisait la guerre contre le communisme soviétique, il n'y est plus, et pourtant la guerre continue.
Avant, on faisait la guerre contre le nationalisme de Nasser, il n'y est plus, et pourtant la guerre continue.
Maintenant on fait la guerre contre la résistance islamiste, même si elle ne sera plus, on continuera à faire la guerre.

Les force du mal ne sont que des hommes d'affaires connectés en réseau mondiale qui n'accepte aucun mètre carré de la Terre qui sort de leur influance, That's it.

6.Posté par auxaguets le 20/08/2008 15:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien à vous....

Altermondialiste, très juste et belle synhèse, je vous rejoins....

7.Posté par yasser sedki ahmad le 21/08/2008 13:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on ne peut plus jeter un poisson qu on a dans la main pour prendre celui qu on a sous le pied.bachar a toutes les raisons pour contrer les forces sataniques.la rusie anesthesiée envenimée par l occident a enfin et apres une longue attente sort de sa cuticule.le heros syrien doit en profiter.une alillance doit s etablir entre les deux camps pour destabliser la cupidite occidentale qui n a pas cesse de coller le mal dans les dos des pauvres arabes .il faut arreter cette hemorragie par une adhesion arabo russe.je parle des pays arabes dignes de bon concept arabe je ne parle pas des mercenaires .....point pardon le message est envoye pardon au style je suis debutant en français..

8.Posté par Michel DAKAR le 22/08/2008 14:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bon, ça va, on peut constater à partir de ces commentaires, que rien n'a changé sous le soleil depuis que l'humanité est entrée en guerre contre elle-même, il y a environ 7000 ans, d'ailleurs à partir du Proche-Orient. Il y a les bons et les vilains, et naturellement, tout le monde pense être parmi les bons. Et quand on ne marche pas dans la combine, on se fait traiter au choix, de simplet (simpliste), ou de sioniste si on va sur ce genre de site tel alterinfo, ou d'islamiste, si on va sur les sites du camp (de concentration américano-sioniste) d'en face. Y en a même un qui a le culot de préconiser de choisir volontairement un dictateur plutôt qu'un autre, par ce qu'il est selon lui, le moins pire. Allez les gars, sionistes et autres, foutez-vous sur la geule, et ne vous ratez pas, et surtout tachez de vous liquidez tous sans en oublier un seul, après on pourra commencer à pouvoir réfléchir tranquillement, et à avancer.

9.Posté par Tsedek le 17/09/2008 14:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est nécessaire que la Russie se réveille. Quand on sait qu'elle a été pillée par les oligarques juifs et quand on sait qu'Israël a comme objectif d'utiliser le pétrole d'Azerbaïdjan pour le faire arriver à Eilat et devenir le point de passage obligé pour l'approvisionnement de l'extrême orient, on doit prendre des mesures pour l'en empêcher. Cet état raciste qui pour exister doit en arriver à faire disparaître totalement la population palestinienne, ne mérite que de disparaître un jour. Déjà, tous ses cerveaux fichent le camp aux USA, 650.000 sont déjà partis, ce qui fait baisser la proportion des juifs (taux de croissance naturelle de 1,6% insuffisant pour survivre) par rapport aux palestiniens (2,6%) qui finiront par être plus nombreux.
Cet état voyou qui se permet d'aller bombarder en Syrie, au Liban, s'offusque que ces pays se dotent d'armes de défenses capables de transformer ses F16 en feux d'artifices. Il est vrai qu'il est facile d'arroser un pays avec des bombes au phosphore quand il n'y a aucun risque qu'il puisse se défendre. On retrouve cette même attitude courageuse des soldats de tsahal tirant sur des enfants ou les déchiquetant avec des obus fléchettes ou DIME qui, quand ils n'ont pas tué sur le coup, tuent en quelques moins d'une nouvelle forme de cancer foudroyant. Les juifs sont des monstres, des anomalies de la nature et leur tradition talmudique fait qu'ils n'ont aucun sentiment humain pour tout ce qui n'est pas juif.
Il est facile d'attaquer les pays qui les entourent par le simple fait qu'ils ont une domination totale avec leur potentiel atomique, capable de vitrifier la moitié de la planète. L'Iran a le droit de posséder l'arme atomique afin de calmer les ardeurs belliqueuses de ce peuple maudit et l'excuse de dire que l'Iran va immédiatement utiliser sa bombe pour vitrifier la Palestine occupée fait partie de la paranoïa juive, tout comme l'inceste traditionnel et l'homosexualité. Un peuple dont certains rabbins circonciseurs sucent la bite de l'enfant après l'avoir tailladé est vraiment un peuple de déments :
" Le débat entre les rabbins et mohels d'une part et les autorités sanitaires américaines de l'autre tourne autour de la succion du sang par la bouche du mohel après une circoncision néonatale et le manque d'hygiène de cette coutume. Au-delà de ce rituel lui-même, c'est la question de la liberté religieuse qui s'oppose aux réglementations scientifiques et à leurs évolutions.
Cette tragédie s'est déroulée dans la communauté des Haredim, à Monsey, New York. Le mohel, le rabbin Yitzchok Fischer, pratiqua une double circoncision rituelle sur des frères jumeaux. Cette brit-mila s'est déroulée de façon traditionnelle en 3 étapes : incision du prépuce, arrachage et succion du gland par le mohel.
10 jours plus tard, l'un des bébés décéda des suites d'une contamination par le virus de l'herpès. Le bébé survivant était lui aussi porteur du virus et après l'ouverture d'une enquête des autorités sanitaires new-yorkaises, on a découvert le virus de l'herpès chez un autre enfant, circoncis par Fischer
." lien
Faites une recherche avec mutilations sexuelles et vous verrez des photos de pénis détruits par la circoncision.
Bon, pour revenir au sujet, il est bon que la Syrie et l'Iran, ainsi que le Liban, soit mis sous protection de la Russie pour rétablir un certain équilibre dans cette partie du monde totalement déstabilisée par les juifs depuis 60 ans.
La Russie doit montrer aux judéos-américains qu'il y a des limites à ne pas franchir et que le monde entier ne leur appartient pas.
Espérons que ces salopards ne déclenchent pas la troisième guerre mondiale !

10.Posté par jean de la fontaine de coca cola le 17/09/2008 17:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

michel DAKAR pense qu'il est du bon côtée de la barriere.....peut etre n'habite il pas en france ou les lois liberticide bien ciblée nous pourrissent la vie......en russie ont peut rentrer avec sont clebar dans cafée ou un resto.LES GENS NE SONT PAS PONCTIONNER PAR DES TAXE EST DES AMENDES A TIRE LA RIGAUD......EN SYRIE ONT PEUT CE GRILLER UNE CLOPE DANS UN CAFER.....TOUT DEPEND DE CE QUON CHERCHE......IL YA un peu de tout partou ;;;;;;l'europe est tellement asceptiser et nickele qu'on s'emmerdent ,ça sent le calme du 3e ou 4e age.de toute façon cest ce qui attend l'occident un monde de vieux qui vie tres vieux et pas de jeunes pour faire leurs guerre de merde

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires