Proche et Moyen-Orient

Bachar al Assad est de plus en plus isolé



Liesi
Vendredi 18 Novembre 2011

Bachar al Assad est de plus en plus isolé
Rifaat al Assad est un ancien militaire tenu responsable de la répression du soulèvement islamiste de 1982, qui fit des milliers de morts. Il a rompu avec le régime baasiste dans les années 80 et vit aujourd’hui entre Paris, Londres et Madrid. C’est aussi l’oncle de l’actuel président syrien. Pour Rifaat al Assad, Bachar al Assad doit quitter rapidement le pouvoir pour éviter à la Syrie de sombrer dans la guerre civile, mais doit être autorisé à rester dans son pays parce qu’il n’est pas responsable des troubles, a-t-il estimé, hier, sur l’antenne de LCI. Interrogé sur le parallèle avec la Libye et le sort réservé à Mouammar Kadhafi, l’ancien militaire a jugé la situation «différente en Syrie car le sang versé ne l’a pas été d’un seul côté. Le sang a coulé chez ceux qui refusent ce régime et également chez ceux qui ont peur de la situation actuelle et qui s’accrochent à Bachar. Je pense qu’aujourd’hui, il n’y a pas de véritable dirigeant du pays. Le pouvoir a perdu le contrôle et c’est le peuple tout seul qui dirige le pays», a-t-il ajouté». Bien évidemment, Rifaat al Assad cherche à ménager les partis syriennes et occidentales, mais ce grand écart est devenu impossible désormais.
Les Etats-Unis et ses caniches cherchent à déclencher une intervention car la Syrie est la tête de pont de l’Iran. Seule la Russie fait réellement obstacle à une déclaration belliciste du Conseil de sécurité de l’Onu. Pour combien de temps ?
Dans le plan mondialiste, l’effondrement du système bancaire occidental doit aller de pair avec un délitement des principaux Etats jouxtant l’Euphrate… Pour le moment, le jeu de la Turquie est celui qui cherche à manger dans tous les camps. Mais il faudra bien, à un moment donné, que les Turcs choisissent leur camp. Sans doute que cela surviendra au moment le plus critique. En agissant comme ils le font, les cercles mondialistes pensent dominer le jeu qu’ils imposent. En fait, ils traduisent leur incroyable faiblesse, mais nous aurons l’occasion de démontrer cela dans la lettre confidentielle LIESI.


Vendredi 18 Novembre 2011


Commentaires

1.Posté par gjingis le 18/11/2011 12:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bachar el assad !! en tout cas la vie n est pas si longue ni éternelle . autant mourir debout
mout wagaf quitte a mettre le monde en peril coutera ce que coutera

tous les moyens sont bons et permis pour t en servir ,á toi de jouer

Ne t en fais pas ,les quelques amis d hier vont encore reflechir deux fois avant d agir .

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires