Coup de gueule

BFM collabo ! Scandent les GJ


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 29 Juillet 2016 - 14:18 Le Père Hamel était musulman!



georges zeter
Lundi 24 Décembre 2018

BFM collabo ! Et autres noms d’oiseaux. De même pour l’A2 , LCI ou France machin ceci, cela ; ces médias dit « à la botte », ne sont pas les bienvenus et se font conspuer, bousculer ; La seule réponse à ce malaise pour eux est de... Porter plainte. Bien sûr comme il se doit avec mesure. « Hués, conspués et insultés place du Capitole à Toulouse lors de la manifestation des Gilets jaunes, trois journalistes de BFM TV et CNews ont porté plainte pour « violences aggravées » et « tentative d'agression en réunion ». Je trouve qu’ils ont été trop laxiste, avec un bon avocat payé par les chaines pleines aux as, la tentative d’assassinat avec préméditation me parait jouable. Serait-ils comme Mélenchon « des personnes sacrées de la république ? » Et pour calmer le jeu, les « journalistes » de ces médias déclarent, car outrés « Désormais, nous porterons plainte à chaque fois que ce type d'événements se produira » ben Zavez pas fini alors, prenez un abonnement à l’année.
Faut dire que BFM, dite aussi BFHAINE est la plus haï de toutes. Et a fait tout ce qu’il faut pour : Pas plus tard que samedi 8 décembre, ses reporters n’avaient rien trouvé de mieux que de s’installer bien pénard sur la terrace du Pub des champs Elysées, et pouvaient ainsi attendre vu d’en haut que la manif qui tentait de descendre l’avenue dégénère. Les images retransmissent en général par cette chaine sont celles de bagarres, d’agressions sur des policiers, de vandalisme et de saccage. Ce parti pris donne l’image d’une chaine d’état, qui n’informe pas, mais, fait le choix de montrer qu’une seule face du miroir : celui qui va dans le sens de l’état macron, et comme le susnommé est très certainement l’homme le plus détesté de France ces jours ci, alors... Les malheureux pigistes, payés à coups de lance pierre en prennent plein les oreilles.
La Charte de Munich
Cette charte de 15 articles concerne la déontologie du journalisme, son article 1 dit clairement ceci : « Respecter la vérité, quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même, et ce, en raison du droit que le public a de connaître la vérité. » Tout est donc écrit.
Il faut avouer qu’en notre pays, si on excepte les plus connus qui font leur travail correctement comme RT France, Vincent Lapierre pour ses reportages, ou des indépendants qui alimentent leur blog, le pluralisme journalistique n’est plus de mise dans le paysage médiatique, dit « merdiatique ». Toutes les chaines d’infos ou généralistes fonctionnent en mode militantisme ou propagandiste. Il faut voir les « débats » sur les plateaux TV. Un cartel d’éditorialistes en cour, couplé à des « spécialistes » tonne contre la chienlit des gilets jaunes depuis le début du mouvement. Ces « sommités » veulent que ce mouvement populaire est prit son élan du fin fond de l’extrême droite ou de l’extrême gauche ; que la Russie les manipule et que les syndicats agissent derrière. A les entendre ces « connectés », les casseurs pullulent parmi les gilets jaunes et que les black blocs seraient leur bras armé. Il est certain qu’en décrivant ainsi les manifestants, qui eux issus de la classe moyenne française, le prennent très mal, et que lorsqu’ils voient une caméra ciglé BFM cela tourne vinaigre ; mais, ça fait de l’image non et du temps de cerveau dispo!
BFM en fait des tonnes
Sur le site de la chaine est écrit suite aux « agressions » de leurs journalistes ces mots :
- « tentative de lynchage »
- « J'ai vu foncer sur moi un tsunami de gilets jaunes »
- « J'ai couvert des guerres, des conflits, mais jamais depuis une semaine je n'avais ressenti autant de haine envers les journalistes »
Celui qui chougne le plus est un nommé Jean-Wilfrid Forquès, correspondant de la chaine à Toulouse. Vous remarquerez le sens de la mesure de cet individu...Quant à « la haine » ressenti envers les journalistes, et bien, il devrait se poser la question : Pourquoi ? Tient, juste comme ça en bon exemple du mépris de cette caste.
Souvenez vous ce samedi 8 décembre où Bruno Jeudy de BFM, traite de son plus haut mépris Christophe Couderc, un gilet jaune. Il lui reproche en fait de « trop bien s’exprimer » et de penser trop clairement. Couderc, il est vrai, en trois phrases à balancé à cet arrogant : que macron était le président des riches, et il dénonçait la vente par le gouvernement d’Aéroport-Paris, de la française des jeux et encore pire, des barrages hydrauliques. Le Bruno Jeudy s’étouffa de rage et lança plein de morgue : « Vous n’êtes pas un vrai gilet jaune, vous parlez comme un militant politique. Ecoutez, ça ne trompe aucun téléspectateur. »[...]« Vous devriez avoir honte ! Vous ne servez pas la cause de ceux qui, sur les ronds-points, se battent pour leurs fins de mois, se battent sans réfléchir… se battent sans penser… sans remettre en cause la démocratie. » Sans réfléchir, sans penser !!! Des idiots faisant les plantes vertes à des carrefours quoi ! Qu’un gilet jaune puisse s’exprimer de manière articulée pour ce journaliste dépasse les bornes de son entendement. C’est pour cela, presque la bave aux lèvres qu’il lança un perfide « vous n’êtes pas un vrai gilet jaune ! » Comme s’il avait dit « vous n’êtes pas un vrai sac Vuitton », de la contrebande quoi... D’où en retour il se prit dans les dents « et vous, vous n’êtes pas un vrai journaliste ! »... Je serais assez d’accord, car, au lieu d’ouvrir un débat, ce « présentateur/journaleux » tenta plutôt de bâillonner, mais mal lui en prit, car il tomba sur un os qui le fit rire bien jaune.
J’ai visionné la vidéo de « l’altercation » entre les gilets jaunes et les BFM boys. A part des insultes qui volent et de la bousculade, on ne voit aucune violence physique. Si de nos jours il fallait aller devant un tribunal chaque fois qu’on entend des « douceurs » comme « enc..., bâtard, povre con, vendus, etc », et bien il faudra camper at vitam dans les cours de justice débordées. Il est vrai que ces débusqueurs de news sont là pour monter en épingle n’importe quels faits dérisoires, car il faut bien alimenter la boite à blablater et donc, cela s’applique pour eux même. Des manifestants exprimant leurs mécontentements nombreux, suite à la désinformation qui sévit depuis trop longtemps, transforme cette bousculade en « un tsunami de gilets jaunes » prêt à lyncher... Ce triste Jean-Wilfrid Forquès de Toulouse n’a certainement pas été pris dans la catastrophe du tsunami de décembre 1999 et ses centaines de milliers de vies perdues, quant au lynchage... Qu’il entende 1000 fois la complainte de Billie Holiday, « strange fruit ».
On est même allé du coté de l’antisémitisme avec des gilets jaunes hilares exécutant devant caméra le geste de la quenelle dieudonnesque, décrient par les fous du CRIF comme un salut nazi inversé (avec double salto ?). Aussitôt, les soi-disant représentants de la communauté juive de France y sont allés du couplet hystérique habituel. Sacha Ghozlan, de l’UEJF : « Pourquoi une récrimination sociale légitime, à laquelle chacun peut être sensible, se transforme-t-elle en une manifestation de saluts nazis au cœur de Paris ? », (sur LCI). « Dans un des quartiers les plus touristiques, des individus font des saluts nazis et rendent hommage à Dieudonné alors que l’antisémitisme progresse dramatiquement en France. Ces nouveaux actes antisémites portés par des Gilets jaunes contribuent au sentiment d’insécurité des juifs de France et d’impunité des antisémites. Nous demandons à la justice d’identifier et de sanctionner ceux qui commettent ces saluts nazis.» ...Gilets jaunes = nuit de cristal ? Gilets jaunes = chemises brunes ! (Dixit BHL, dit mosieur la paix dans le monde)
Comment voulez-vous qu’on y arrive dans ce pays, où, chaque mouvement d’aspiration populaire est vilipendé par des médias subventionnés avec nos sous, appartenant à des milliardaires et dont bien souvent leurs fonds de business dépend des commandes de l’état. Des partis politiques jaloux comme pas deux, car eux n’ont jamais réussi à créer un tel soulèvement. Des « syndicats » collaborationnistes tel la CFDT qui demande instamment aux gilets jaunes de quitter les ronds-points et de rentrer chez eux. Des « associations » qui ne représentent bien souvent que leurs membres et qui jettent de l’huile sur le feu histoire d’exister...
Déjà Jules César avait utilisé les divisions internes des tributs gauloises pour les battre, puis les coloniser... Il y a donc, je dirais comme une pathologie rampante pour ne pas appliquer l’adage « l’union fait la force »...Quoique, cette fois ci et c’est pour cela qu’ils pétochent dans les beaux quartiers de Paris ; la populace a l’air de faire front commun...Alors, wait & see comme on dit dans le calvados (nord).
Cependant : Dans ce tintamarre GJ, deux mots surnagent tels des verbatim et se répètent sans relâche, infini !
- Macron, démission !
- BFM, enculé !
Pour le premier c’est une nécessité, pour le second...Une vérité éculée ?
Citoyens ! Eteignez votre poste, et marchez dans les rues afin de combattre « en marche ».

Georges Zeter/décembre 2018


Toutes mes excuses pour les mots crus du texte, mais c’est ce que le peuple hurle, alors, je reproduis.



Lundi 24 Décembre 2018


Commentaires

1.Posté par mourad le 24/12/2018 08:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils méritent toute cette haine ils l'ont bien cherché et ce depuis des années qu'ils désinforment et mentent aux français.

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires