ALTER INFO

Avant l'Argentine les sionistes ont été pris sur le fait au Mexique


Dans la même rubrique:
< >


Ernesto Cienfuegos
Vendredi 2 Mars 2007

Avant l'Argentine les sionistes ont été pris sur le fait au Mexique

Avant l'Argentine les sionistes ont été pris sur le fait au Mexique


Avant qu'un diplomate israélien soit arrêté à l'aéroport de Buenos Aires avec une valise bourrée d'explosifs, il existe une affaire connue du même genre au Mexique. Voici l'article d'octobre 2001 qui couvre cette affaire :


Deux Israéliens arrêtés avec des bombes dans le Congrès Mexicain


Comme rapporté dans La Vox De Aztlan, deux hommes se présent comme photographes de presse, l'un d'eux ancien colonel israélien et agent du Mossad, ont été arrêtés À L'INTÉRIEUR du Congrès Mexicain le 10 octobre 2001 armés de pistolets de 9 millimètres, de neuf grenades, d'explosifs, de trois détonateurs, et de 58 balles, mais ils ont été libérés après une intense pression de l'ambassade israélienne.


" Nous pensons que les deux terroristes sionistes allaient faire sauter le Congrès Mexicain. La seconde phase était de mobiliser la presse mexicaine et étasunienne pour en rendre responsable Oussama Ben Laden. Le plus vraisemblablement le Mexique aurait ensuite aussi déclaré la guerre à l'Afghanistan, envoyant des troupes et tout le pétrole nécessaire pour combattre le terrorisme islamique. "



Le général d'armée et le chef du PGR libère deux Israéliens arrêtés avec des pistolets et des explosifs à l'intérieur du Congrès Mexicain


Par Ernesto Cienfuegos, La Voz de Aztlan


Los Angeles, Haute Californie -- 15 octobre 2001 -- (ACN) Dans un développement ahurissant, La Voz de Aztlan a appris que ce Général de l'armée mexicaine, Rafaël Marcial Macedo de la Concha, qui dirige la Procuraduría General de la República (PGR, ou ministère de la Justice mexicain) a libéré le colonel israélien retraité et présumé agent du Mossad, Salvador Guersson Smecke, et l'israélien immigré illégal, Saur Ben Zvi, après que les deux soient passé à travers la sécurité du Congrès Mexicain en étant en possession de pistolets, de grenades à main et d'explosifs.


Ce matin La Voz de Aztlan a interviewé personnellement par téléphone la Secrétaire de Presse du Congrès Mexicain, Lic. Adriana Lopez, et confirmé l'arrestation des deux Israéliens après qu'ils soient entrés par le hall fortement sécurisé du Palacio Legislativo de San Lázaro. Elle a déclaré à La Voz de Aztlan que les deux terroristes avaient tiré profit d'une situation qui s'est produite environ vers 17 heures le mercredi 10 octobre, où un grand contingent de syndicalistes de l'industrie du sucre est entré à travers les détecteurs de métaux. Les deux Israéliens ont suivi environ 50 des syndicalistes au bureau du Président du Congrès Mexicain, Beatriz Paredes. Les deux Israéliens ont d'abord prétendu être photographes de presse mais ils ont attiré l'attention des syndicalistes à cause de leur comportement nerveux inhabituel. Environ une dizaine de syndicalistes leur ayant fait face, ils ont observé qu'ils portaient des pistolets et ce qui leur a semblé être des explosifs. Ils ont maintenu les deux israéliens jusqu'à ce que les fonctionnaires du personnel de sécurité du Congrès les prennent sous leur garde. Le chef de la sécurité du Congrès, Salvador Alarcón, a confirmé que les israéliens avaient en leurs possession neuf grenades à main, des bâtons de dynamite, des détonateurs, du câblage et deux automatiques de 9 mm " Glock " [des armes à carcasse en polymères, NDT].


La Secrétaire de presse du Congrès Mexicain, Lic. Adriana Lopez, a informé La Voz de Aztlan lors d'un interview téléphonique que la sécurité du Congrès a ensuite conduit les terroristes, Salvador Guersson Smecke, âgé de 34 ans, et Saur Ben Zvi, âgé de 27 ans, vers la Procuraduría General de la República (ministère de la justice mexicain) qui est dirigé par le Général de l'armée mexicaine Rafaël Marcial Macedo de la Concha. Les rapports initiaux du PGR étaient que les deux Israéliens travaillaient pour une agence privée de sécurité et que tous deux avaient un permis de port d'arme. Il s'est avéré qu'il n'existait aucun lien entre les suspects et une quelconque agence privée de sécurité. Le PGR a libéré le colonel israélien retraité de l'IDF (Forces de Défonce Israélienne) au motif officiel qu'il avait une permis de port d'arme légal. Ils ont aussi libéré l'immigré israélien illégal pour environ 4000 dollars de caution et retourné l'affaire aux autorités de l'immigration mexicaine. La Secrétaire de presse du Congrès Mexicain, Lic. Adriana Lopez, était étonnée d'apprendre de La Voz de Aztlan la libération des deux Israéliens.


La Voz de Aztlan a aussi appris que l'ambassade israélienne a utilisé des mesures très autoritaires pour obtenir la libération des deux Israéliens. Des réunions d'urgence à très haut niveau ont eu lieu entre le Secrétaire mexicain des relations étrangères, Jorge Gutman, le général Macedo de la Concha et un délégué supérieur d'Ariel Sharon qui s'est spécialement envolé pour Mexico dans ce but. Elías Luf de l'ambassade israélienne a travaillé nuits et jours et leur porte-parole officiel, Hila Engelhart, est entré à grande vitesse après des heures de silence complet. Ce qui s'est passé au cours de ces réunions à haut niveau personne ne le sait, mais nombreux au Mexique sont dans l'incrédulité de leur libération. Les armes et tous les types d'explosifs sont fortement interdits aux citoyens mexicains et le fait que ces deux Israéliens les avaient à l'intérieur du Congrès Mexicain fait leur libération hautement suspecte. Que se passe-t-il vraiment ? Jorge Gutman, le ministre des affaires étrangères mexicain, entretient des relations sionistes très fortes et lui-même est de descendance juive. Le général de l'armée mexicaine Macedo de la Concha a de fortes relations avec le complexe militaro-industriel des États-Unis et à travers lui avec les Forces Israéliennes de la Défense. Ces liens ont-ils influencé la décision de libérer les deux terroristes sionistes ?


Les arrestations initiales des deux Israéliens à l'intérieur du Palacio Legislativo de San Lázaro ont fait le sommet des nouvelles sur la télévision et la radio de Mexico la soirée du 10 octobre. TV Azteca a eu la couverture médiatique extensive la première nuit et le jour suivant. La Cronica de Hoy Newspaper et El Universal Newspaper ont couvert l'incident les deux jours suivants mais maintenant il semble que il y a un manque de compte-rendus. Le PGR a un bulletin de presse sur son site Internet officiel mais il n'a fait aucune mise à jour. Aucun média US n'en a pas fait mention, à ce que nous en savons, excepté une par USAJewish.com. La Pravda de Moscou a une note de l'article initial de La Voz de Aztlan.


Qu'est-ce que les israéliens étaient en train de faire ? Nous pensons le savoir. Le gouvernement de Vicente Fox a été très prudent d'impliquer le Mexique dans une guerre contre l'Islam. La population mexicaine comme les deux principaux partis politiques de l'opposition, le PRI et le PRD ne le permettraient pas. Le président Bush et les sionistes des États-Unis veulent que le Mexique soit entièrement impliqué dans la guerre principalement parce que si les choses deviennent difficiles au Moyen-Orient et que les riches pétroliers Arabes quittent la coalition, la machine militaire US va avoir besoin de sources de pétrole alternatives et la PEMEX est juste de l'autre côté de la frontière. Nous pensons que les deux terroristes sionistes allaient faire sauter le Congrès Mexicain. La seconde phase était de mobiliser la presse mexicaine et étasunienne pour en rendre responsable Oussama Ben Laden. Le plus vraisemblablement le Mexique aurait ensuite aussi déclaré la guerre à l'Afghanistan, envoyant des troupes et tout le pétrole nécessaire pour combattre le terrorisme islamique.


http://www.whatreallyhappened.com/mex.html

Traduction de Pétrus Lombard pour Alter Info






Samedi 3 Mars 2007


Commentaires

1.Posté par al akl le 04/03/2007 03:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C’est la une preuve directe de l’organisation par les sionistes, du 11 septembre 2001. Bien quelle soit totalement inutile devant l’ampleur des indices. Mais toujours pas d’enquête…
Y a-t-il encore un peuple qui soit maître de son destin ?
Le mot justice a-t-il encore un sens ?
A quoi servent les médias ?

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires