MONDE

Aux USA, le défi juif au sionisme prend de l’ampleur


Les 19 et 22 juin, juste avant le Forum social US, les juifs d’Amérique du nord se rassembleront à Detroit pour défier le racisme, le colonialisme et l’impérialisme ; d’abord et avant tout, en participant à la lutte pour vaincre le sionisme et décoloniser la Palestine.


Malick
Jeudi 17 Juin 2010

Aux USA, le défi juif au sionisme prend de l’ampleur
Aux USA, le défi juif au sionisme prend de l’ampleur
mercredi 16 juin 2010 - 06h:30
G. Ash, E. Katz Kashawi, M. Levy, S. Kershnar
________________________________________

En juin 2010, les deux extrêmes du spectre politique juif US vont se trouver en rivalité à un moment historique. Alors qu’Israël et le mouvement sioniste se battent pour garder leur influence d’un siècle sur l’esprit des juifs, un nouveau projet émerge qui s’écarte du sionisme et adhère à un engagement renouvelé pour une humanité partagée.
Les 19 et 22 juin, juste avant le Forum social US, les juifs d’Amérique du nord se rassembleront à Detroit pour défier le racisme, le colonialisme et l’impérialisme ; d’abord et avant tout, en participant à la lutte pour vaincre le sionisme et décoloniser la Palestine. L’Assemblée des juifs états-uniens 2010, "S’opposer au racisme et à l’apartheid israélien", tombe à un moment où il y a grande urgence à construire sur les récents succès du mouvement de solidarité avec la Palestine, et où les entreprises et le gouvernement des Etats-Unis continuent de commettre de graves injustices en Palestine - sans parler de celles dans leur propres communautés.
L’Organisation sioniste mondiale

Ce rassemblement a lieu juste à la suite du 36è Congrès de l’organisation sioniste mondiale (OSM) qui se tient à Jérusalem la même semaine. L’OSM a été fondée en 1897, au 1er Congrès sioniste, pour servir d’organisation chapeautant le mouvement sioniste. A leur prochain rassemblement, le Congrès va sans aucun doute réaffirmer et recentrer ses stratégies pour défendre la légitimité d’Israël contre les condamnations grandissantes, les tentatives pour rendre Israël responsable de ses crimes de guerre et empêcher le succès du mouvement de boycotts, désinvestissements et sanctions.
L’OSM est à la fois un symbole et une institution fondatrice de la pensée et de l’action politiques sionistes qui nous ont conduits au moment historique d’aujourd’hui. On retrouve une illustration de cette désastreuse trajectoire dans les communiqués de presse de l’OSM publiés lors de l’invasion de la bande de Gaza par Israël, pendant l’hiver 2008/2009. Par exemple, le 12 janvier 2009, quand la plupart des actes horribles de massacre sont déjà portés à la connaissance du public, l’OSM s’oppose à la résolution 1860 du Conseil de sécurité des Nations-Unies qui appelle à un cessez-le-feu immédiat, la qualifiant d’ « anti-Israël » et la critiquant pour ne pas demander une « assistance humanitaire » pour Israël. De nombreuses organisations sionistes influentes se sont fait l’écho des mêmes positions, tandis que des organisations sionistes « plus modérées » bavassaient et cafouillaient. A lire leurs justifications, leurs soutiens et même leurs encouragements à ces crimes inqualifiables, il est pénible d’imaginer qu’un cœur qui bat puisse avoir été relié à la main qui les a écrits.
De même, le 31 mai de cette année, un effort monumental pour briser le siège illégal et paralysant de la bande de Gaza a été torpillé par le gouvernement israélien. Une flottille de six navires, avec 700 militants de la paix et de la solidarité, venant de plus de 40 pays, apportant 10 000 tonnes d’aides humanitaires, a été agressée par la marine israélienne qui en a pris le contrôle, tuant et blessant des militants sur un navire battant pavillon turc et ce, dans les eaux internationales. L’inhumanité et l’illégalité de ces actes sont indéniables, et elles le sont de plus en plus aux yeux de l’opinion publique. Il monte une prise de conscience partout dans le monde tant de la faillite morale et politique d’Israël, que de l’autoritarisme, de la violence et du fanatisme pharisaïque des autorités israéliennes et de parties de plus en plus grandes de l’opinion israélienne.
La lutte contre le sionisme
Surmonter les idées et les pratiques des sionistes est crucial, d’abord et avant tout en raison de l’impact de leur racisme et colonialisme institutionnalisés contre le peuple de Palestine, et plus largement ceux de la région. Cet impact sioniste se manifeste par l’exigence que la force politique, juridique et économique des peuples et cultures juifs et européens doit s’imposer aux cultures et peuples aborigènes. Ce racisme est aussi la cause d’un transfert et d’une aliénation des juifs Mizrahi (juifs d’origine africaine et asiatique), de leurs diverses histoires, langues, traditions et cultures, et de la marginalisation et de l’exploitation économique de la population Mizrahi comme des travailleurs migrants dans la société israélienne.
Le sionisme est aussi de l’antisémitisme en ce qu’il rejette les cultures et les histoires des juifs - incluant tant les juifs « autres » qu’européens que les « victimes » juives européennes dont il a essayé de s’écarter pour créer un « nouveau juif ». Tout en rejetant les victimes juives dévirilisées de l’Europe chrétienne, il se sert de leur mémoire pour justifier et perpétuer un racisme et un colonialisme européens de même qu’un Etat juif militarisé. Egalement, le sionisme favorise l’islamophobie en Palestine, et plus largement dans la région, aux USA et dans le monde entier. Le ressentiment et la colère envers les juifs vivant en Israël et ailleurs, suscités par la violence et la domination militaire israéliennes, sont utilisés à leur tour pour justifier toujours plus de violence sioniste.
Le sionisme perpétue l’exceptionnalisme juif et évoque une version de l’histoire juive déconnectée de l’histoire et de l’expérience juives. En faisant du génocide nazi une exception, les juifs se mettent à part des victimes et survivants des autres génocides au lieu de s’unir avec eux. Comme tel, le sionisme nous implique dans l’oppression du peuple palestinien et dans l’avilissement de nos propres héritages, de nos propres combats pour la justice et alliances avec nos frères humains.
La stratégie qui montre qu’Israël est un Etat d’apartheid obtient un succès grandissant, et son argumentation en faveur des boycotts, désinvestissements et sanctions (BDS) contre Israël est particulièrement fondée. Les avancées dans ce domaine perturbent les organisations sionistes en Israël et dans le monde. Cependant, des institutions sionistes comme l’OSM, l’AIPAC (Comité aux Affaires publiques israélo-américaines), la Ligue antidiffamation, le Centre Simon Wiesenthal, B’nai B’rith, et d’autres, aux Etats-Unis et ailleurs, disposent de millions de dollars pour protéger Israël de ses responsabilités dans sa politique d’apartheid et ses crimes de guerre qui se multiplient, et pour promouvoir la colonisation, le nettoyage ethnique, le vol et la destruction de la terre palestinienne.
Un soutien mutuel Israël/USA
La convergence d’intérêts entre l’Etat israélien, les intérêts capitalistes mondiaux, spécialement ceux des fabricants d’armes, des entreprises pour la reconstruction « post-conflits » et des entreprises privées de sécurité, comme celles de l’industrie pétrolière, est de plus en plus forte. Les réactions islamophobes en Europe occidentale, aux Etats-Unis et au Canada, la xénophobie en général, cherchent à faire des musulmans et des immigrés des boucs émissaires de la crise universelle du capitalisme et à les utiliser pour justifier une guerre et une occupation perpétuelles.
Les agressions militaires états-unienne et israélienne dans la région se soutiennent et se renforcent mutuellement. Malgré les préoccupations américaines devant les dégâts de la politique israélienne sur l’image des Etats-Unis, la puissance économique et militaire d’Israël dans la région est considérée comme vitale par Washington. En corollaire, il est de plus en plus évident que les lobbies proisraéliens aux Etats-Unis vont s’opposer aux efforts des antiguerres. Les organisations sionistes et le lobby proisraélien s’alignent de plus en plus sur les néoconservateurs US et partagent leur engagement dans l’agenda de guerre, d’occupation et/ou de sanctions contre l’Iraq, l’Afghanistan, l’Iran, le Pakistan, le Liban et la Syrie.
Placer la Palestine au centre d’un agenda antiguerre aux USA
Les juifs antisionistes aux Etats-Unis peuvent jouer un rôle en montrant au mouvement antiguerre que des progrès significatifs ne seront pas possibles sans s’opposer au rôle qu’Israël joue dans le déclanchement et la justification de l’agenda de guerres des Etats-Unis.
Après des décennies de débats et d’hésitations, la Palestine reste toujours un point de friction dans le mouvement antiguerre américain. La remise en cause du financement d’Israël par les Etats-Unis est évitée de crainte que cela ne nuise aux critiques contre l’occupation US de l’Iraq et de l’Afghanistan. A l’inverse de cette préoccupation, placer la Palestine carrément au centre d’un agenda antiguerre aux Etats-Unis est la clé d’un changement plus fondamental dans la politique et la pratique américaines, dont la guerre est nécessairement la stratégie. A notre tour, par le renforcement du mouvement antiguerre, nous pouvons contribuer aux efforts pour réduire l’isolement du combat palestinien, faire avancer l’opposition à l’islamophobie et s’en prendre directement à la relation mutuelle efficace entre les Etats-Unis et Israël.
Responsabiliser les gouvernements israéliens, américains, et le soutien sioniste international ne viendra pas d’un changement de politique US mais grâce à un changement de l’opinion publique états-unienne et par le débat, en fomentant un mouvement populaire, en usant de sanctions juridiques internationales et américaines, et en soutenant l’appel palestinien au BDS. L’Assemblée des juifs US de 2010 se veut contribuer à ces efforts et refléter une rupture d’avec le sionisme, lequel œuvre depuis la Deuxième Intifada à faire sauter le carcan des accords d’Oslo. L’Assemblée se place dans la continuité de la longue histoire de la participation juive aux combats d’émancipation humaine. Les nôtres sont parmi ces voix de plus en plus fortes de juifs qui veulent rompre avec le courant qu’a été le sionisme et qui décline - un courant qui n’est qu’une trahison de notre humanité, comme il nie en même temps celle des Palestiniens.
Les juifs portent une accusation spécifique contre le sionisme tout en étant partie intégrantes du mouvement de solidarité. Quand les juifs ne sont pas nets - que ce soit au sujet de leur propre confrontation au sionisme, ou de la priorité des exigences du combat populaire palestinien -, la participation juive menace de confusion plutôt que d’apporter une clarification et un renforcement du mouvement de solidarité avec la Palestine. Nous devons faire attention à ne pas présumer que notre engagement et notre investissement pour surmonter le sionisme prétendent à « l’égalité » dans le combat ; outrepasser notre rôle actuel dans le mouvement nuit à la direction palestinienne dans son propre combat, renforçant ainsi la centralisation des voix juives que le sionisme encourage et que le racisme suggère. De même, assimiler la nécessité de la libération et de la sécurité palestiniennes à la sécurité de la plupart des juifs dans les pays occidentaux est inopportune.
L’Assemblée sera l’occasion de réfléchir sur nous-mêmes, en tant que membres du mouvement états-unien et international pour la justice, et de faire la clarté sur notre politique et nos pratiques de sorte que nous puissions améliorer notre efficacité. L’antisionisme juif n’est pas une identité, c’est une politique pour développer et agir, et un lieu d’affrontement du sionisme. S’organiser pour gagner l’approbation - ou une légitimité au regard - de l’opinion populaire juive, des organisations sionistes libérales, ou de l’opinion publique US, mine notre capacité à être solidaires. De la même manière, dans le long terme, réécrire les exigences palestiniennes (par exemple, exclure le droit au retour dans les campagnes BDS) pour s’adapter aux agendas qui renforcent la paix en tant que stratégie de maintien d’un Etat juif exclusif, ne va pas à l’encontre de la politique et des principes sionistes. Cependant, dans le court terme, toute participation qui fait avancer BDS est utile pour délégitimer Israël.
C’est en se développant et en partageant de telles distinctions qu’on approfondira et augmentera la possibilité d’une véritable alternative au sionisme, et la capacité des juifs à contribuer à un mouvement de solidarité avec la Palestine, puissant et efficace. Ce sont les questions que nous espérons faire monter et explorer avec les juifs et nos partenaires dans ce combat, lors de l’Assemblée 2010 des juifs américains.
Notre engagement à nous confronter au sionisme s’intègre dans notre engagement à supprimer les menaces de racisme, d’antisémitisme, d’élitisme, de fascisme, de colonialisme et d’impérialisme qui nourrissent le sionisme et qui sont institutionnalisées dans les structures de l’apartheid d’Israël. Nous voulons au contraire renforcer la continuité avec les mouvements historiques et actuels pour l’émancipation humaine, la lutte de classe, l’égalité, la démocratie et la justice. Ces liens ont toujours existé dans l’histoire juive, contre la collaboration juive avec ceux qui veulent opprimer.

Gabriel Ash est militant, écrivain et membre de premier plan dans l’IJAN (réseau mondial juif antisioniste) http://www.ijsn.net/home/ - il écrit parce que la plume est parfois plus puissante que l’épée, et parfois non.
Emily Katz Kashawi est militante, professionnelle de la communication et maman de deux jumeaux.
Mich Levy est militant, éducateur et organisateur international avec IJAN.
Sara Kershnar est militante, et organisateur internationale d’IJAN.



Jeudi 17 Juin 2010


Commentaires

1.Posté par le kabylien le 17/06/2010 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo a ces hommes courageux et honnete!

2.Posté par lhddt le 17/06/2010 14:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ca devient bien difficile de faire "juif" sans faire sioniste

http://lhddt.wordpress.com/2010/06/02/etre-juif-ce-2-juin-2010/

3.Posté par koiud well le 17/06/2010 15:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je salue tous mes amis juifs qui n’ont jamais été sionistes et qui déplorent l’amalgame malheureux entre juif et sioniste qui porte préjudice direct comme naguère l’amalgame inconvenant entre nazi et allemand et leur terre promise est et sera toute la Planète Terre et ainsi que leur pays et que pour eux, le seul peuple élu de Dieu qu’il connaisse, est l’Humanité toute entière. Je les salue chaleureusement pour la noblesse de leur cœur, un cœur généreux qui se refuse de nous traiter de « goy», ce mot chargé de tant de mépris,je rends hommage.à leur courage qui leur refuse de s'assimiler à une bande d'assassins souvent athées qui ont fait de la vraie Thora un opuscule d'oppression et de génocide, ce qui est contraire à la miséricorde que Dieu accorde à toutes ses créatures sans distinction de race ni de couleur de peau,ni de confession .Ils déplorent aussi le fait insensé d’avoir étiqueté une race à partir d’une croyance religieuse ce qui est absurde et les dérange surtout qu'elle discrimine les autres! sur la base d'une religion!…y-a-t-il une race catholique dont la terre promise serait le Vatican ?…si oui, alors, on risque de ne pas y trouver assez de places pour tout le monde…si on y émigrait tous.Je croyais qu'on été sorti du moyen-äge en ce début du 3ème millénaire...la barbarie est encore là.

4.Posté par mehdi le 17/06/2010 17:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salut pour le vrai bonheur de la planéte les juifs quitte immédiatement la Palestine et tous les pays de monde entier et l Amérique a leurs téte de mettre fin a israél et DIEU met fin a ces inondations ces forts séismes ces tornades les feu de foret surtout en Amérique et en europe surtout les pays amis d israél donc la fin d israél la fin de ces catastrophes et si israél reste ces catastrophes continue de plus en plus apocalyptique merci

5.Posté par saintaubin le 17/06/2010 18:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



GrÂce, leurs soient rendu,ils sauvent l'honneur du peuple juif,puissent-ils réussir ,a la fois pour les malheureux palestiniens et la paix dans le Monde,merci de tout coeur pour nous qui apprécions et souhaitons la permanence du peuple juif .

6.Posté par lhddt le 17/06/2010 20:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Racisme inter-juif

http://lhddt.wordpress.com/2010/06/17/manifs-en-israel-les-juifs-ashkenazes-ne-peuvent-pas-saquer-les-juifs-sefarades/

7.Posté par Djamal le 17/06/2010 22:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salam Mehdi, tu n'est pas prophéte a se que je sache ! relie toi tu comprendras.(tu te fais porte parole du tout puissant ,hajib!).

8.Posté par biffi le 18/06/2010 09:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

merci et encore merci pour cet éveil sinon le monde va aller a la dérive, une prise de conscience serait bonne pour ses sionistes qui nous empoisonnent la vie.
Et que des juifs pacifistes s'emmêlent c'est très bon pour cet islamophobie galopante qui gagne du terrain chaque jour en France et sur toute l'Europe d'ou la montée du FN.
Les personnes ignorantes de ce fléau vont enfin ouvrir les yeux sur la vérité de ceux qu'il se passe et de se qu"on essaye de nous faire croire, le mensonge de nos chers médias.

9.Posté par Jean-Claude le 19/06/2010 17:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis heureux de savoir qu'il existe des juifs honnêtes , courageux et leur tendons la fraternellement la main. J'espère que leur nombre grandira et que bientôt nos efforts joints aux leurs porteront leurs fruits pour un monde libre et plus juste.

Un homme d'honneur peut-ètre chétien, juif, musulman, païen ou agnostique. C'est ce que Julius Evola dit quand il parle de races de l'esprit.


10.Posté par azoulay le 21/06/2010 10:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

comme beaucoup,je partage les nobles sentiments de ces juifs américains mais ils n'ont pas la moindre idée de ce qui fut la dimhitude en pays arabo-musulmans. si beaucoup de juifs sefarades sont aujourd'hui en israel ce n'est pas par esprit sioniste mais parce qu'ils n'avaient pas ou aller apres leur expulsion "douce" ou violente de leurs pays d'origine.Pays où ils étaient bien avant l'invasion arabe. Les juifs d'europe qui ont crée Israel n'étaient pas tous sionistes loin s'en faut, mais ils ont fuit depuis le debut du 19e siecle des populations qui les rejetaient pour avoir tué le christ.

11.Posté par mehdi le 21/06/2010 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salut ce djamel je n ai pas dit que je suis un prophéte je suis un vrai musulman et pas hypocrite le dernier Prophéte pour le monde entier s appel le Prophéte Mohamed et pas mehdi aprés le dernier massacre sioniste j ai avertit les journaux des pays qui ont des relation avec israél de rompre immédiatement leur relation avec israél pour que DIEU ne punit pas ces pays par ces inondations et séismes et les pays arabes et musulmans de rompre leur relation avec l amérique parceque israél sans l amérique méme pas un zéro ces journaux n ont pas compris mon message mais DIEU a compris mon message et DIEU a punit les pays par ces catastrophes et méme les pays arabes ne sont pas épargner voir inondation en Algérie Bahreine l arabie saoudite je ne menace pas je ne prévois pas j avertit et DIEU me donne raison parceque je suis un vrai musulman pas hypocrite les hypocrite ne voit pas et de moment israél existe aprés ces massacres que des inondations que des seismes méme la néige en plein été donc aux pays de monde entier de mettre fin a israél pour sauver leurs pays de catastrophes de plus en plus apocalyptique merci

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires