Société

Autisme : Conspiration du silence



Jagannath Chatterjee
Mercredi 15 Août 2012

Autisme : Conspiration du silence

      Les millions d'enfants dont la vie a été arrêtée par la pandémie d'autisme sont des dégâts collatéraux d’un système médical fou et cupide. Jagannath Chatterjee résume ce que beaucoup de gens sauraient s’il ne s’agissait pas d’une conspiration du silence.


Gaia Health Blog, Jagannath Chatterjee, 13 août 2012


      Avril était le mois de sensibilisation à l'autisme et l'autisme est toujours pratiquement inconnu en dehors des cercles familiaux abritant les malheureux enfants affligés de cet étrange trouble. Étrange, parce que ces enfants sont rarement touchés à la naissance ; ils grandissent normalement et puis, tout à coup, sous les yeux de leurs infortunés parents, changent pour devenir l’ombre d’eux-mêmes. Alors commence une lutte dont l'ampleur ne peut être appréciée que par ceux touchés par la maladie ; qu'il s'agisse des victimes, de leurs parents ou du personnel soignant. Les médecins, en général, haussent les épaules et renvoient ces enfants vers divers thérapeutes qui méconnaissent l'étendue des dommages physiques passés inaperçus en eux.


      L'autisme, qualifié de trouble du développement neuro-comportemental, est une affection éprouvante impliquant le corps, l'esprit et les émotions. C’est aujourd'hui une épidémie. D’environ 1 sur 10.000 lors de la première découverte par le psychiatre Leo Kanner en 1943, qui avait remarqué qu'il s'agissait d'un nouveau trouble inconnu auparavant, l’autisme a continuellement augmenté jusqu’à 1 enfant sur 88 – 1 garçon sur 54. En Zunie, des médecins prêtant attention à ce trouble ont avancé le chiffre officieux, établi sur des données plus récentes, à 1 enfant sur 25. En Corée du Sud, une étude d’Autism Speaks a déterminé le rapport de 1 sur 38. Pour le chiffre officiel en Inde, il est admis qu'il y a là-bas plus de 13.500.000 enfants autistes [Ndt : avec 1.170 millions d’Indiens, cela donne un enfant autiste sur 86,6 habitants ; la proportion uniquement chez les enfants est évidemment bien plus élevée.].


      Cette pandémie qui fait rage à travers les pays, à travers les continents, passant toutes les barrières religieuses, ethniques et sociales, est une « épidémie silencieuse » suggérant le silence assourdissant qui accueille sa propagation. Comme nous le verrons, l'autisme n'est pas seulement une épidémie silencieuse, c'est aussi une conspiration du silence.


      L'autisme est un trouble complexe, ressemblant à ce qui a été vu plus tôt, à trois reprises. Un trouble similaire est apparu chez des enfants traités au calomel, un composé mercuriel servant de vermifuge pour enfants jusqu'en 1954. Il a été vu au Japon, en 1956, lors de l'incident d’intoxication de la baie de Minamata, dû à un déversement de mercure dans la baie par une usine chimique, et en Irak, en 1971, quand des villageois se sont nourris d’un lot de blé traité au mercure, destiné à l'ensemencement et non pas à la consommation.


      Le mercure, deuxième plus dangereuse neurotoxine (poison agissant au niveau du système nerveux) connue de l'homme, fait partie de notre environnement toxique. Sa présence généralisée en milieu hospitalier, son dégagement du charbon des centrales électriques, son utilisation comme amalgame dans les plombages dentaires, sa présence dans les lampes à vapeur de mercure, et son utilisation comme agent de conservation dans divers vaccins, a toujours été une source de préoccupation. Pendant que ses autres emplois comportant des risques pour l’environnement font l’objet de protestations de la part des groupes environnementaux, le mercure utilisé dans les vaccins est oublié.


      Selon la parole officielle, le mercure injecté aux enfants et non libérés dans l'atmosphère ne pose aucun problème. En outre, comme le mercure des vaccins est de l'éthylmercure, et pas du méthylmercure, comme le soulignent les experts, il est perçu comme moins toxique. Cela en dépit d'une étude de l’American Academy of Pediatrics, publiée dans la revue médicale Pediatrics, vol 108, en juillet 2001, qui indique très clairement que « Sous toutes ses formes, le mercure est toxique pour le fœtus et l’enfant, et des efforts doivent être faits dans la mesure du possible pour réduire l'exposition des femmes enceintes et des enfants, aussi bien que de la population en général. »


      La vive toxicité de l'éthylmercure a été confirmée par de nombreuses études scientifiques importantes, effectuées par des scientifiques indépendants. En 1985, l’étude de Magos et autres indiquait clairement que cette forme de mercure fait des dégâts considérables dans organes où il s’infiltre, en particulier les reins et le cerveau. Réalisée en 2005 par Burbacher et autres, une étude révélait que l'éthylmercure se transforme en mercure inorganique plus facilement que le méthylmercure et est donc en réalité piégé dans le cerveau où il fait des dommages constants. L’étude de Bernard et autres de 2001, intitulée « Autism: a novel form of mercury poisoning » [Autisme : une nouvelle forme d'intoxication mercurielle], citait plus de 200 similitudes entre l'empoisonnement au mercure et l'autisme.


      Indépendamment de cela, des expériences sur des singes ont montré que la vaccination peut induire des symptômes semblables à l'autisme. Ce qui est plus important, c'est que 83 affaires de vaccinations ayant induit des symptômes similaires à l'autisme ont été admis par des Vaccine Courts et ces cas ont été indemnisés. Malgré des lois sévères refusant pratiquement aux parents des enfants lésés par des vaccins leur droit de demander réparation en justice, plus de 5000 affaires sont en instance dans les tribunaux.


      Il y a eu pourtant des études qui ont cherché à disculper les vaccins. Pour des intérêts particuliers, deux groupes d'études ont été effectués par le CDC, considéré comme l'autorité sans appel en matière de vaccin.


      La première étude, faite par le Dr Thomas Verstraeten du CDC, a découvert un lien très fort entre les vaccins contenant du mercure et l'autisme, après avoir analysé les données disponibles avec les bases de données informatisées des hôpitaux. Il a cherché l’« aide » d'autres scientifiques et a en fait édulcoré l'étude, mais « le lien n’a pas disparu ». Aussi, en 2000, une conférence, uniquement sur invitation, a été organisée par le CDC au centre Simpsonwood, où des scientifiques médicaux, des représentants de l'industrie et des médecins, ont pris la décision d’édulcorer l'étude et de supprimer le lien entre vaccins et autisme avant sa publication dans la revue Pediatrics en 2003.


      Il y a eu ensuite les « études » danoises, effectuées sous l'égide du Dr Poul Thorsen, qui « ont prouvé effectivement » que les vaccins ne causent pas l'autisme. Ces études ont été énormément citées par les autorités pour mater la fureur croissante contre les vaccins dans le monde entier. L'euphorie n’a pourtant pas duré, car la police zunienne s’en est prise au Dr Poul Thorsen quand il a été constaté qu'il n'avait pas vraiment effectué une partie des études, mais avait produit de faux documents pour détourner une grande partie des fonds du CDC destinés à financer les études. Le Dr Thorsen a depuis été inculpé de 13 chefs d’accusation de tromperie et de neuf chefs d'accusation de blanchiment d'argent, pouvant le mettre derrière les barreaux pour la vie.


      Si ce qui précède n'est pas une conspiration, alors qu'est-ce que c’est ? Des parents en colère ont dit de leurs enfants qu’ils « ont été empoisonnés pour le profit ». En fait, une enquête du gouvernement zunien a conclu catégoriquement que ceux qui auraient dû contrôler entièrement la situation « dormaient aux commandes ». Il est encore plus scandaleux que, dans tout cet épisode sordide, les gens aient dû se former eux-mêmes à la dignité d’enquêteurs scientifiques. Les experts qualifiés qui auraient dû tirer la sonnette d’alarme tout au long de l'épisode sordide, ont préféré ne pas piper mot et ont plutôt choisi de s'attaquer à ces hérétiques qui osaient montrer la vérité.



Original : gaia-health.com/gaia-blog/2012-08-13/autism-a-conspiracy-of-silence/
Traduction copyleft de Pétrus Lombard




Mercredi 15 Août 2012


Commentaires

1.Posté par fwine le 18/08/2012 16:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci pour cette traduction qui montre l'ampleur de la corruption et la décrépitude de notre soi-disant civilisation.

2.Posté par Zaheer le 19/08/2012 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Edifiant, ne pas oublier les plombages dentaires... et le fluor ?

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires