ALTER INFO

Auteuil-Boulogne : 1-0


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes



Claude Ribbe
Jeudi 4 Mars 2010

Auteuil-Boulogne : 1-0

J’ai beaucoup de mal à parler de football car même si je suis en mesure de comprendre l’enthousiasme des spectateurs et donc de le respecter, c’est un spectacle qui ne m’intéresse pas, ne m’a jamais intéressé et probablement ne m’intéressera jamais. Je ne suis jamais allé assister à un match de football. Je ne regarde jamais la télévision. J’ai rencontré Lilian Thuram lors du tournage d’un documentaire auquel je participais et j’étais très étonné de la sollicitude à son égard, car je ne savais pas qui c’était. Lors de la finale de la coupe du monde de football, j’avoue avoir été terrorisé par le phénomène d’hystérie collective de ces gens qui étaient tous devant un écran de télévision, ces gens qu'on ne voyait pas mais qu'on entendait crier ensemble à travers les murs pour saluer les buts, assez choqué d’entendre les cloches des églises de Paris sonner parce qu’un match avait été gagné. Quand on me dit que les supporters se massacrent sur les stades, je ne suis pas étonné. Le parc des Princes, pour moi, n’a jamais voulu dire autre chose qu’embouteillages les soirs de championnat. Mais je suis bien obligé de réagir lorsque j’entends des Finkilekraut et des Frêche critiquer certains joueurs au motif de leur couleur et encourager, de ce fait, le racisme de certains spectateurs. J’apprends qu’il y aurait au parc des Princes deux tribunes de supporters : une tribune Boulogne contrôlée en somme par de petits fascistes blancs de peau et une tribune Auteuil dont les supporters ne seraient pas filtrés au faciès et qui prôneraient l’antiracisme. Ceux de Boulogne auraient leur petite milice. Mais ceux d’Auteuil en auraient une aussi. Récemment, l’un des membres de la tribune Boulogne (les racistes) serait resté sur le carreau. Il devrait bien y avoir une manière de gérer la billetterie de telle sorte que les spectateurs ne puissent s’agglutiner par couleur ou par idéologie. Mais le Parc, qui peut accueillir 54000 spectateurs, est géré par une société contrôlée par des fonds d’investissements américains, ce qui veut dire que d’énormes intérêts financiers sont en jeu. Je suppose que le fait de tolérer le fanatisme et le racisme permet de vendre plus de billets. Au fait, n’y a-t-il pas une ministre des Sports ? Rama Yade a organisé un congrès sur le phénomène que je viens de décrire. Il me semble qu’il devrait y avoir des solutions plus radicales que de nommer des commissions et d’organiser des congrès lorsqu’il s’agit de combattre les phénomènes racistes sur les stades qui sont un trouble à l’ordre public. On peut parfaitement imaginer des sanctions contre les organisateurs allant jusqu’à la fermeture éventuelle d’un stade, sans s’occuper des conséquences financières pour les fonds d’investissements américains. Mais, je le rappelle, je n'entends rien au football.

Par Claude Ribbe


Jeudi 4 Mars 2010


Commentaires

1.Posté par Thomas le 04/03/2010 20:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour a toutes a tous. Afin de clarifier la situation autour des tribunes du Paris SG je vous invite a aller sur le site internet de so foot ou vous trouverez des articles rétablissant la vérité des faits, au contraire de ceux publiés dans leparisien, sur TF1 ou dans l'équipe.

PARIS SG!!!

http://www.sofoot.com/psg-le-monde-a-l-envers-122829-article.html

http://www.sofoot.com/destins-tragiques-et-emballement-mediatique-122950-article.html


2.Posté par Romana le 04/03/2010 21:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Thomas
Merci pour le lien.

On comprend mieux maintenant l' objectif des médias sionistes que sont TF1 et le Parisien, ils cherchent constamment à diaboliser les habitants des quartiers, quitte à déformer la réalité en faisant passer des victimes pour des coupables.
Cela ne vous rappelle rien ?


3.Posté par Etienne le 05/03/2010 13:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

http://www.dailymotion.com/video/xcgnn9_psg-om-incidents-boulogne-vs-auteui_sport


Regardez attentivement cette vidéo et faites tourner

4.Posté par stef13 le 06/03/2010 14:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et oui c'est sur j'ai meme entendu un petit facho du kop de boulogne s'exprimer sur rmc

disant ouvertement qu'il etait d'extreme droite ,,,
ma foi comme notre président propulsé par les anciens du sac et de l'oas au pouvoir...la voila l'extreme droite francaise les fachos colons en afrique

le problème c'est pas les fachos hooligans , il y en a toujours eu,quelques beignes les calment bien,, mais les journalistes aux ordres d'un pouvoir hypocrite amenant en sous main les idéologies les plus minables déployées par l'espèce humaine

5.Posté par Paname Cosmopolite le 12/03/2010 11:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous, Supras Auteuil, Authentiks et Grinta, associations de supporters du Paris Saint-Germain du Virage Auteuil et de la Tribune G, avons décidé de ne plus nous rendre au Parc des Princes à partir de ce samedi 13 mars pour la rencontre PSG-Sochaux.

La problématique du racisme qui gangrène le Paris Saint-Germain s’exacerbe chaque année. Aujourd’hui, en tant qu’êtres humains et citoyens, nous considérons que nous ne pouvons plus supporter notre équipe en acceptant que les exactions et la présence d’une frange ouvertement raciste soit tolérée dans l’identité du Club.

Le dimanche 28 février 2010, avant le match contre l’OM, tous les supporters présents devant le Virage Auteuil ont pu constater le racisme et la violence auxquels doivent faire face trop régulièrement les fans parisiens en déplacement, à l’abri des regards. Des dizaines de supporters qui attendaient devant les guichets de la tribune Auteuil ont été agressées par surprise et de façon préméditée par un groupe de 150 hooligans du Kop de Boulogne, le tout dans un torrent de slogans racistes et de haine. Devant l’absence de réaction policière, la riposte spontanée des abonnés a mis en déroute les assaillants. L’un des participants actifs de l’attaque s’est retrouvé isolé et passé à tabac par les personnes qu’il avait entrepris d’agresser. Il se trouve aujourd’hui plongé dans un coma artificiel.

Nos associations dénoncent cet acharnement, mais il faut avoir le courage de considérer que de telles réactions ne peuvent être isolées du climat de terreur raciste que les supporters du PSG endurent depuis trop longtemps dans le silence.
La direction du Paris SG a réagi vivement pour condamner ce qu’il convient d’appeler un lynchage. Il était de son devoir de le faire. Pour autant, elle n’a pas eu un mot pour soutenir ses innombrables abonnés victimes de cette ratonnade géante et préméditée, alors que son ampleur en fait sans doute la pire exaction physique à caractère raciste organisée au cours des quinze dernières années à Paris, si ce n’est en France. Les nombreux témoignages, articles ou vidéos diffusés depuis le 28 février le démontrent.

La direction du Paris SG avait été tout aussi muette après les incidents à Lille du mois de janvier, où les mêmes hooligans avaient investi les gradins de la tribune visiteur pour s’attaquer aux membres du Virage Auteuil, toujours sous un déferlement d’injures racistes. Le drame avait été évité de peu, puisque de nombreuses personnes s’étaient retrouvées coincées et pressées contre les grilles. Alors qu’il connaissait la situation dans le détail, le PSG s’était contenté de condamner les incidents, sans dire un mot sur le raid mené par le groupe de Boulogne et la caractérisation raciste de cette agression. Il faut observer que depuis ce 28 février, le Club n’a jamais cherché à contacter les associations officielles, préférant annoncer par voie de presse la fermeture de nos locaux, décision surprenante dont nous cherchons encore la pertinence et l’efficacité par rapport à la nature des incidents observés.

Les omissions répétées et volontaires de la direction du PSG sur des sujets aussi graves démontrent que celle-ci a fait le choix de nier les agressions racistes dont font l’objet ses supporters depuis toujours, et qui vont en s’aggravant. Au PSG, défendre le cosmopolitisme et le droit pour chaque supporter de venir au Parc quelle que soit sa couleur de peau est un discours de façade. Dans les faits, les associations officielles de supporters observent que le club a fait le choix de passer sous silence les agissements de certains membres de la tribune Boulogne – par peur des représailles ou par intérêt objectif – au lieu de prendre la défense morale et physique des supporters de toutes les autres tribunes qui assistent, impuissants, à des actes inqualifiables depuis trop longtemps.

Ce parti pris du club se traduit par une politique de répression à l’encontre des supporters de tous horizons, dès qu’ils ont le malheur de répondre aux provocations et agressions racistes dont ils font l’objet. Dans un cynisme parfaitement assumé, le remède des autorités et du PSG consiste à réprimer les cibles des attaques (les supporters du Virage Auteuil et des autres tribunes), plutôt que les auteurs de ces agressions. C’est ainsi qu’à Lille, ce sont les supporters du Virage Auteuil, pourtant attaqués, qui ont été évacués de force du stade par le préfet. Dans un communiqué intitulé « La France est blanche », daté de Mars 2006 , nous avions déjà alerté l'opinion publique de l'existence de ces démonstrations racistes et de l'indifférence du PSG et des autorités publiques sur le sujet. En vain.

Depuis le 28 février, les membres de nos associations et du Virage Auteuil subissent une répression inouïe. Nous dénonçons le harcèlement policier dont ils font l’objet : vague d'interdictions administratives de stade sans précédent, interpellations abusives, interrogatoires basés sur des techniques d’intimidation et même de nombreuses écoutes téléphoniques.

De plus, nous ne pouvons garantir l’intégrité physique de nos membres et sympathisants, ou de toute personne jugée « indésirable » par une certaine frange de supporters.
Nous appelons nos membres, sympathisants et tous ceux qui - à Auteuil et dans toutes les tribunes du Parc des Princes - adhèrent à nos valeurs, à refuser cette situation de racisme à grande échelle dont le Club se rend complice et surtout A NE PAS SE RENDRE au Parc des Princes jusqu'à nouvel ordre et ce dès le samedi 13 mars pour le match PSG-Sochaux.

Pour nous, supporters inconditionnels du Paris Saint-Germain Football Club 1970, c’est une décision lourde, très difficile à prendre, mais la gravité de la situation ne nous a guère laissé le choix. Nous pensons néanmoins que c’est la voie la plus responsable que nous pouvions suivre et adopter.
Face à la remise en cause de la parole de tous les abonnés du club quant au racisme latent qui empoisonne l'identité du PSG, nous appelons tous les supporters à prendre position et à libérer leur parole face aux situations de racisme auxquelles ils sont, ou ont pu être confrontés. Une plateforme de récolte de ces témoignages sera prochainement mise en place à cet effet.
Cette problématique raciste doit être résolue, au-delà des discours ou des mesures de façade. Si le PSG ne s'y résout pas, il finira définitivement seul, haï et rejeté de tous.


RACISME et FASCISME : HORS DU PSG !!! HORS DE NOS VIES !!!



Cliquez-ici pour télécharger ce communiqué en PDF.




--------------------------------------

Annexes: Communiqué des Authentiks et des Supras Auteuil en 2006, suite aux multiples insultes racistes en provenance de supporters du Kop de Boulogne, en marge de Nantes / Paris SG.



Cliquez-ici pour télécharger le communiqué de 2006.


6.Posté par Gran Theft Auto le 28/03/2010 05:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Effectivement,

Les fachos sont depuis fin 70', début année 80 (1982 la vrai genèse des skins au parc?) installés au Parc. Ils sont après les Associés et les Amis du PSG les premiers vrais supporters réels actifs du PSG (par l'intermédiaire du "Kop K" puis de la migration en 77 à Boulogne). Ils contrôlent le stade, travaillent pour le club (en tant que salariés). Le KOB est une tribune ou l'apartheid type USA, Afrique du Sud est encore pratiqué, nous sommes à Paris en 2010.

Les américains qui gèrent eux, ils ne connaissent rien à la situation, ils ne sont à Paris que pour le Parc et la piscine Molitor qui est voisine du Stade, qu'ils possèdent et qui fera bientôt bluff concurrence à Aquaboulevard. C'est de l'immobilier et pas du sportif. Ne comptez pas sur eux pour gérer des problèmes que même l'état et les bourgeois ne gèrent pas.

7.Posté par azerty le 25/05/2010 00:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ça se voit que vous ne connaissez rien au foot
à auteuil il y a pas mal de raciste anti blanc
j'en sais quelque chose...

8.Posté par Jo le 29/05/2010 19:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Beaucoup d'erreur dans ce papier de Claude Ribbe. Comme il le dit lui-meme, "aucun interet pour le football" par conséquent trés peu de connaissance et un article quelque peu simpliste et erroné.
D'une part, ne stigmatisons pas Boulogne en tribune composé de "blanc fasciste" et Auteuil en "anti-blanc" . Certes, il y a un courant de pensée, historique et actuel, à Boulogne qui est de droite, d'extreme-doite voir nationaliste et à Auteuil un courant de pensée d'extreme gauche. Mais ces idéologies politiques dans ces deux virages ont toujours existés ! Elles se sont parcontre fortement radicalisés ces dernières années avec l'apparition dans chacune des deux tribunes d'un microcosme (non chiffrable: 2000 ? 3000 ? 4 000 individus ? moins ? plus ?) qui s'opposent. Globalement; culturellement, socialement et politiquement ces deux tribunes sont totalement opposé mais cela à toujours été le cas et ne dégénérait pas en violence et agression. Mais ces dernières années, une frange d'Auteuil notament s'est radicalisé pour répondre à l'autre frange de Boulogne qui s'était radicalisé auparavant. On connait la suite...
Mr Ribbe, on ne parle plus la de football proprement dit mais de problèmes sociaux-culturelles trés présent dans notre société et qui se reflètent dans ces stades. Mais non, le football n'a rien à voir la dedans et n'est que le cache-sexe d'une société malade.
D'autre part, quand vous parlez de mélanger ces tribunes, on voit là que vous ne connaissez pas le football ni le PSG. Ces deux tribunes sont le coeur du PSG. Vous dites n'etre jamais allez voir un match de football, vous avez tort. Non pas pour le ballon rond mais pour l'ambiance, la passion, la ferveur et les frissons que vous ressentirez dans un stade comme le Parc grace aux tribunes populaires que sont Auteuil et Boulogne. Ces dernieres années croyez vous que la Parc avait un taux de rempissage de 90% grace aux 11 chèvres qui couraient sur le terrain ? Absolument pas bien sur, les gens viennent voir l ambiance, les couleurs, les tifos, ces deux virages qui hurlent à la gloire du PSG...

SAUVONS LES TRIBUNES POPULAIRES

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires