Palestine occupée

Au nom des Palestiniens



Tariq Ramadan
Mercredi 31 Décembre 2008

Au nom des Palestiniens
Il est surprenant, et au fond révoltant, de voir combien, quand il s’agit des Palestiniens, nous manquons de mémoire et de mises en perspective. Alors que la conscience juive appelle, avec juste raison, tous les pouvoirs et tous les citoyens du monde à un constant travail de mémoire pour ne pas oublier les atrocités, les massacres et les génocides du passé, voilà que nous sommes invités à des évaluations instantanées et sans perspectives quand il s’agit de la politique de l’Etat d’Israël. Ainsi, nous aurions affaire à deux belligérants de puissance égale et après six mois de trêve, un des deux acteurs du conflit (les Palestiniens) aurait donc rompu la trêve en lançant des rockets. L’agressé (Israël) n’aurait eu d’autre choix que de se défendre. C’est ce que vend au monde le pouvoir israélien et que relaient la majorité des médias occidentaux, soutenus par l’administration Bush et de nombreux gouvernements d’Europe. Les plus courageux osent à peine relever, avec maintes réserves de circonstance, une disproportion dans la « réaction israélienne ». Quel courage !

Quels mensonges surtout ! Cela fait des décennies – et bien avant l’arrivée au pouvoir de Hamas – que les Palestiniens voient leur dignité bafouée et leurs droits légitimes niés. Des accords de « paix » d’Oslo aux différentes négociations (et parfois compromissions), des multiples promesses aux mises en scène de retraits « médiatiques », les représentants palestiniens n’ont rien obtenu pour leur peuple. Le gouvernement israélien, de gauche comme de droite, gagne du temps, ment, exécute sommairement des opposants, compte pour rien, ou presque, les morts civils palestiniens (autant de dommages collatéraux à la sécurité d’Israël) alors qu’il continue à autoriser les colonies de peuplement et à pousser toujours plus loin sa politique du fait accompli. De nombreux experts, dont le rapporteur spécial des Nations Unies pour les Droits de l’Homme, Richard Falk, affirment que la politique israélienne ne respecte pas les conventions de Genève, et qu’elle est en train, dans les faits, de rendre impossible la solution des deux Etats.

Le gouvernement israélien a décidé la construction d’un mur qui enferme la population de Cisjordanie (en se moquant des décisions de l’Assemblée des Nations Unies) et a soumis la population de Gaza à un siège et à un embargo qui ont entraîné une situation de famine, une pénurie de médicaments et de soins, un chômage massif et un quotidien misérable et sans espérance. Les associations humanitaires, venues du monde entier, se sont vues empêchées de travailler, de pourvoir aux besoins et de faire parvenir du matériel et des vivres. En sus, il faut rappeler que la trêve du 19 juin au 19 décembre 2008 était soumise à des conditions : la levée du siège et de l’embargo de Gaza et l’ouverture partielle de la frontière avec l’Egypte. Aucune condition n’a été respectée par Israël (et l’Egypte) et la population palestinienne a été livrée à un traitement inhumain depuis des années, des mois et des semaines. Il faudrait oublier ces réalités et voir justifiés les massacres de ces derniers jours !? Les Palestiniens seraient responsables de leur sort parce que des rockets ont été envoyées depuis Gaza !? S’ajoutent aux absences de mémoire coupable, une perte du sens des proportions : le nombre de victimes israéliennes est à multiplier par cent, deux cents, trois cents par rapport aux civils palestiniens tués par les décisions officielles du gouvernement israélien.

Ce dernier se moque des institutions et de la soi disant « communauté » internationales. Ce qui compte, désormais, c’est de s’assurer du soutien unilatéral des Etats-Unis et du silence complice des gouvernements européens. Un travail efficace de communication et de relais médiatiques (avec une dose de désinformation caractérisée) suffisent, par ailleurs, au gouvernement israélien pour gagner du temps et soumettre une population d’un million et demi d’âmes à un siège inhumain puis à un massacre insupportable. Nous sommes tous réduits à l’état de spectateurs que la « neutralité » devrait sauver de la mauvaise conscience. D’autant que le cynisme est à son comble lorsque l’on sait que la mort des centaines de civils palestiniens est aussi liée aux calculs politiciens des leaders israéliens soucieux de montrer leur force et leur détermination avant les prochaines élections. La déroute libanaise en août 2006 devait être rectifiée : qu’importe la vie des innocents, des enfants et des femmes palestiniens, puisque ce qui compte c’est de mobiliser les votants et gagner les élections. Opération réussie s’il en faut : 80% des Israéliens soutiennent les opérations meurtrières à Gaza. Effrayant !

Peut-on encore espérer quelque chose de la « communauté internationale » des Etats et des gouvernements lorsque l’on observe comment ceux-ci réagissent en Orient comme en Occident. Le silence complice, l’hypocrisie, l’attentisme, voire le mépris pour la vie des Palestiniens que d’aucuns aimeraient voir disparaître en Jordanie, au Liban ou dans n’importe quels camps de réfugiés « temporairement définitifs ». Il est l’heure d’engager un mouvement international, global, de résistance non violente à la politique violente, et extrémiste, de l’Etat d’Israël. Il importe de mobiliser l’opinion publique en diffusant une information rigoureuse et permanente sur la situation de la population palestinienne, en multipliant les articles, les conférences et les manifestations de soutien au peuple palestinien tout en développant une meilleure synergie entre les efforts et les activités qui sont déjà menés par de nombreuses organisations à travers le monde. Les Palestiniens, nous le savons, ne céderont pas et continueront à défendre leurs droits légitimes sur le terrain et il importe que, à travers le monde, nous soutenions de façon déterminée et pacifique leur résistance. Israël, contrairement aux apparences et à sa phénoménale puissance militaire, n’a de loin pas gagné ce conflit et sa société est traversée par des crises multiples et profondes. Il est urgent que l’Etat et la population d’Israël comprennent qu’il n’y a pour eux aucun avenir de sécurité, et simplement de survie, sans la reconnaissance des droits et de la dignité des Palestiniens. Gagner du temps, s’aveugler, s’enfermer dans des opérations invraisemblables et d’horribles massacres ne garantit pas la victoire. Au contraire. Bien au contraire.

http://www.tariqramadan.com/spip.php?article10486 http://www.tariqramadan.com/spip.php?article10486



Mercredi 31 Décembre 2008


Commentaires

1.Posté par Virgile le 31/12/2008 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que faire devant une prétendue démocratie qui viole délibérément toutes l'éthique humaine et la quasi-totalité des Lois internationales, ONU en tête ?

Que faire devant une prétendue démocratie qui conçoit et finance quasiment toutes les guerres, révolutionnaires en tête, et cela en toute impunité, malgré les montagne de cadavres ?

Que faire devant une prétendue démocratie qui souffle le chaud et le froid sur l'économie mondiale, organisisant spéculation usurière abjecte jusqu'aux kraks boursiers, comme pour mieux préparer de nouvelles guerres mondiales ou régionales, sous l'égide des banquiers internationaus ?

Que faire devant ces sionistes, pétris de Talmud babyloniens, bible du diable et traité d'inquisition contre les goyim, noamment les chrétiens, alors que tous les éclairés savent que les talmudistes, sur fond d'occultisme et de mensonges institutionnalisé,servent le diable en personne ?

Que faire devant des états occidentaux, stupides, cupides et anti-christs, qui ont alimenté en centaines de milliards et en armes bactério-nucléaires, l'état prétendument démocratique, qui aujourd'hui, comme tous pervers narcissique, n'a plus de limite ni de contrôle ?

Que faire devant une planète à l'agonie pour de sombres profits financiers et une domination mondiale perfide, par quelques familles sans foi ni loi et devant l'engourdissement des intelligences humaines ?

Devons-nous accepter que des fils du diable finissent de détruire nos vies, nos joies de vivre, au profit d'un état illégitime, tant sa cruauté et sa méchanceté sont plus que jamais flagrants ?

2.Posté par bledmiki-99 le 31/12/2008 13:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mon cher Tarik, tu dis ce que peuvent faire les peuples éppris de paix et de justice, oui tu as tout à fait raison. Mais que peuvent faire ces peuples contre leurs propres gouvernants et autres décideurs.S'ils avaient le moindre respect pour l'humanité, la première des choses comme l'a dit Mr. Waschawski je crois, il faudrait expulser Israël de toutes les institutions notement de l'ONU, ou alors se retirer soi même de celle ci. Malheureusement, on et très loin de ce rêve.
Luther king a dit qu'il avait un rêve, celui ci est arrivé je crois avec l'éléction d'Obama. Mais avec du recul et l'allure où vont les choses, jai peur que le rêve ne tourne au cauchemar.
Et merci à toi pou cette analyse pértinente.

3.Posté par Daniel Milan le 31/12/2008 18:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Enfin Tariq Ramadan se réveille... en nous distillant un discours légaliste à propos d'Israël, mais "israël" s'en fout de la légalité ou pas, il estime que c'est lui qui la fait, qu'il est au dessus du droit et des Nations !

IL N'Y A RIEN A NEGOCIER AVEC LES TUEURS D'ISRAEL ET LEURS COMPLICES !

CE SONT LES PEUPLES QUI DOIVENT SE REVEILLER, PARCE QUE, APRES LA PALESTINE, CELA SERA NOTRE TOUR, C'EST DEJA COMMENCE EN FRANCE AVEC LA CRIMINALISATION DES BANLIEUES, DES MUSULMANS, DES PAUVRES, VOIRE MEME DES RETRAITES !


4.Posté par Tarik le 31/12/2008 19:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cher Tarik Ramadhan

Tout simplement : VOUS ME DEGOUTTEZ !!!!!!!

5.Posté par misa le 31/12/2008 19:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

explique toi minable; @tarik

6.Posté par Laurent le 31/12/2008 19:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qui que nous soyons, ou que nous soyons, il nous faut appeler d'urgence à l'Intidada. Pour déserrer l'étau qui ensanglante les Palestiniens et commence à museler nos propres existence, rédigeons des tracts et diffusons-les dans nos villes, nos quartiers.

Faisons sur papier, ce que nous avons l'habitude de faire sur internet. Nul besoin d'être encarté, ou d'obéir à un chef d'une association quelconque. Agissons librement et appelons à l'INtidada partout dans le monde. Encerclons les nazi-sionistes et brisons sous la pression la volonté des soldats assassins des F16 et des tanks, de jeter leur bombe sur les enfants et femmes Palestiniennes.

Voici par exemple le type de tract que l'on peut rédiger et diffuser dans les quartiers.


Massacre en Palestine... Allons-nous nous taire ?

A l’heure où les troupes d’occupation israéliennes massacrent des populations civiles, à la sortie des écoles, prisonnières d’un camp de concentration de 1,5 millions de personnes, où ni les vivres, ni les médicaments, ni l’essence ne peuvent rentrer ; où les hôpitaux, les habitations, les écoles, les lieux de prière sont bombardés par des F16, où ni les malades, ni les blessés ne peuvent sortir... Allons-nous nous taire ?

A l’heure où une armée de mercenaires coloniaux extermine, en une nuit, 400 civils palestiniens et en blesse plus de 2000, pour poursuivre le vol et la spoliation de leur terre, entamée en 1948... Allons-nous nous taire ?

A l’heure où les médias répètent, par complicité, les communiqués de propagande des assassins sionistes,, justifiant les assassinats collectifs de civils, emmurés, affamés, terrorisés ... Allons-nous nous taire ?

Ici même, dans nos villes, nos quartiers, des noms de rues sont attribuées à des terroristes et criminels de guerre sionistes. Par exemple, rue Ben Gourion,. Voici ce qu’il déclarait en 1938 : "Après être devenus une force importante grâce à la création de l'Etat, nous abolirons la partition et nous nous étendrons à toute la Palestine. L'Etat ne sera qu'une étape dans la réalisation du sionisme et sa tâche est de préparer le terrain à l'expansion. L'Etat devra préserver l'ordre non par le prêche mais par les mitrailleuses. ".
Voici encore ce que Joseph Weitz explicitait par « rendre la Palestine juive » : « Nous devons utiliser la terreur, l'assassinat, l'intimidation, la confiscation des terres et la suppression de tous les services sociaux pour débarrasser la Galilée de sa population arabe. »
( Rapport Koenig - Al Hamishar ( journal israélien ), 7 septembre 1976.

Leurs méthodes s’inspirent de leur collaboration avec les nazies de 1933 à 1944...
Reinhardt Heydrich, chef des Services de Sécurité S.S:
" Nous devons séparer les Juifs en deux catégories : les sionistes et les partisans de l'assimilation. Les sionistes professent une conception strictement raciale, et, par l'émigration en Palestine, ils aident à bâtir leur propre Etat juif... nos bons vœux et notre bonne volonté officielle sont avec eux. "
( 1935 Das Schwarze Korps, organe officiel de la S.S - ) Source: Hohne. Order of the Death'a Head, p. 333
(http://users.skynet.be/roger.romain/ISRAEL_sionisme.htm))

Les atrocités commises depuis 1948 ne sont que l’application de leur idéologie nazi-sioniste.Ils se sentent assez fort pour tuer en toute impunité §
Ici même, les politiciens et leurs relais médiatiques nous reprochent d’importer le conflit... Ce sont les mêmes qui autorisent à Paris, au Bataclan, la journée du soldat israélien, destinée à récolter de l’argent pour financer une armée de colons qui volent les terres palestiniennes depuis 1948 !

Ce sont les mêmes politiciens qui déversent des centaines de milliards à des banquiers, nous réduisent à la pauvreté, vouant la jeunesse au chômage, enfermés dans des camps-quartiers. Les mêmes qui se réjouissent du meurtre de masse des Palestiniens, nous traitent ici comme des pestiférés, affichant leur lois stigmatisante, promenant leur Bac ivre d’alcool, et nous menaçant de leur justice liberticide .
Nous sommes traités comme des Palestiniens, opprimés, rackettés, licenciés par des politiciens et banquiers. !

Assez ! De Gaza à Paris, ne laissons pas les nazisionistes massacrés, en silence, tout un peuple qui a le seul tort de résister à l’oppression et aux vols de ses terres.

Assez ! De Gaza à Paris, encerclons les nazisionistes ! Brisons l’étau de sang qui déchire, écrase, mutile, étouffe la Palestine et les Palestiniens !

Assez ! Ne laissons plus l’Etat nazisioniste, leur complice de l’UE et les présidents des pays arabes, massacrer plus longtemps nos frères et soeurs palestiniens ! Ne laissons pas des assassins israéliens encore tachés du sang de leurs victimes, venir parader chez nous ! Accueillons-les avec des millions de chaussures !

La résistance des Palestiniens est aussi la nôtre ! Nous aussi brisons leur orgie de sang !

Intifada de Gaza à Paris ! Intifada de Gaza à Casablanca ! Intifada de Gaza à San-Francisco !

7.Posté par Nangala le 31/12/2008 21:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tariq Ramadan, ce grand démocrate qui a proposé un moratoire sur la lapidation des femmes adultères....
Tiens je crois que je vais être aussi imbécile et fainéante ce soir que tous ceux qui font des amalgames du genre "Gaza = Varsovie", et en tant que telle, demeurée, abrutie certes mais heureuse de l'être ce soir, je ne vais pas lire la tribune d'un homme pareil (même si je ne doute pas que Tariq Ramadan va encore faire preuve d'une justesse de ton et d'une finesse à vous tirer tous les larmes).

8.Posté par Daniel Milan le 31/12/2008 22:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tarik Ramadan est un brillant intellectuel qui excelle dans l'art de conjuguer les contaires et d'endormir les musulmans.

IL EST UNE BENEDICTION POUR LE SYSTEME !

Mais ce n'est pas une raison pour dire ce qui n'est pas à son sujet, comme "la lapidation" comme le fait la précédente posteuse...

9.Posté par Daniel Milan le 31/12/2008 22:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai assisté à plusieurs de ses conférences. C'est un excellent conférencier...

Mais elles me font penser à celles du GRECE, pour qui connait !

Tu en ressors pas plus avancé qu'en entrant...

Par contre, face à Sarkozy, dans un débat qui remonte il y a quelques années, j'ai trouvé qu'il n'avait pas été à la hauteur...

J'aurais pensé qu'il n'aurait fait qu'une bouchée du nain... et cela n'a pas été...

Depuis (surtout), je suis resté très déçu et ma déception s'est vue conforter par les sollicitations acceptées que lui avait faite le Gouvernement britannique pour contrer et "canaliser" les "islamistes radicaux"...

10.Posté par bledmiki-99 le 31/12/2008 23:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Daniel Milan

Et pourquoi qu'Israël se croit au dessus des lois et du droit ? s'il n'y avait les USIONISTES et la suiviste Europe qui ne sait pas sur quel pied dancer, il y a longtemps qu'il serait dévoré. Ceux qui endorment, c'est ceux qui nous faisaient qu'Israël est invincible, et seul, il a réussi a battre toutes les armadas arabes qu'il y a autour et tout le monde a gobé ça.

11.Posté par isaLoL le 31/12/2008 23:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonsoir

Il me faudrai un jour me pencher sur les écrits de M.Tarik Ramadan.
Si je ne me trompe pas ! On habite dans le même pays .. mais mis a part les articles et émissions divers, je me rends compte que j'en sais très peu sur son parcourt a maintenant.
Et qu'est-ce cette histoire de "lapidation" ?!?
Ça m'étonne de lui !

Quoi qu'il en soit, mes ami/es et moi même avons décidées d'annuler nos sorties de ce soir.
On sait que ca ne changera rien mais on a vraiment pas le coeur a faire la fête sachant que a Gaza le sang coule a flot.
Et cette farce de réunion a Paris pour soit disant trouver une solution !!!
Leurs réactions vis a vis d'Israel qui tue sans distinction et j'en passe, est en dessous de tout.

12.Posté par Daniel Milan le 31/12/2008 23:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En général "je suis bon public"...

Je trouve dommage que des hommes, tels Tarik Ramadan, qui de par leur position, ont le pouvoir de défendre les musulmans, ne le fassent pas...

Cela dit, je n'ai pas d'animosité particulière à l'égard de tarik Ramadan.

OUI, ISRAËL et les USA sont responsables de presque la totalité des désordres, des injustices et des destructions...

Mais que font les Gouvernements des pays musulmans ?

Ils répriment et persécutent leurs peuples, tout en organisant pour mieux les encadrer, de fausses contestations et quelques shoh "antiisraélien" !

13.Posté par anna le 01/01/2009 00:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai connu Tarik alors qu'il etait un bebe, tout beau.Je connais ses parents a Geneve.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires