MONDE

Au Népal les pressions maoïstes s’intensifient et inquiètent la communauté internationale



legrandvillage@gmail.com
Vendredi 13 Novembre 2009

Au Népal les pressions maoïstes s’intensifient et inquiètent la communauté internationale
J’aurai aimé faire un article sur le fait que le Népal est considéré comme la meilleur destination touristique 2009 par le Lonely-Planet ; mais l’actualité tend à faire oublier cette information. Malheureusement le Népal n’en a pas terminé avec son insurrection maoïste, en effet les manifestations contre le gouvernement s’intensifient et la violence est quotidienne. Après l’annonce de blocage de Katmandou et de son aéroport international, les représentants de la communauté internationale et de l’ONU ont rencontrés les dirigeants des partie impliquées pour leur demander de ne pas céder à la violence et de ne pas bloquer l’aéroport, principale entrée de devises étrangères (par les nombreux touristes).

080513_p9_maoistLe siège de Katmandou avait été annoncé ! Outre de démontrer la force des maoïstes, cette nouvelle a permis d’alerter la communauté internationale. En effet les maoïstes sont suffisamment puissants pour bloquer les points d’accès de la capitale, bien que peu nombreux, ces « autoroutes » sont généralement bien protégées. Ainsi ils sont assez nombreux et assez motivés pour empêcher les forces de l’ordre, pourtant violentes, de garantir l’accès de Katmandou. Le résultat de l’annonce était sans doute programmé et attendu, l’internationalisation de l’affaire permet en effet aux maoïstes de faire entendre leur voix et d’en sortir renforcé. Donc suite à l’annonce de blocage de l’aéroport international, les officiels de plusieurs pays et ONG se sont empressés de rencontrer les maoïstes et les représentants du gouvernement. Opération réussit ! La peur de perdre de l’argent pour les uns et celle de voir des occidentaux blessés ou simplement gênés a provoquer le réveil de beaucoup. Je ne veux pas être médisant, mais quand les intérêts deviennent financiers, soudain de nombreux « humanistes » se réveillent. Bref, les ambassadeurs de l’Union Européenne, de Russie et de quelques autres pays ont rencontré le premier ministre et le porte parole maoïste en leur demandant de reconsidérer leur projet de bloquer l’aéroport.

article-0-0165670E00000578-340_468x691Le responsable local de l’ONU et de Human Rights a aussi demandé à ce qu’il n’y ai pas d’escalade dans la violence, que les peuples soient respectés et que les manifestations restent pacifiques. Il a aussi joué sur la corde sensible de ces maoïstes intéressés en précisant que bloquer l’aéroport de Katmandou en pleine période touristique était certes une bonne idée médiatique mais une très mauvaise idée financière puisque le tourisme est le premier revenu du pays devant la fabrication de tapis (parce que la production électrique importante est détenue par des entreprises indiennes peu scrupuleuses). Devant ces arguments persuasifs, les maoïstes ont accepté de ne pas bloquer l’aéroport. Mais de nombreuses manifestations et sit-in ont totalement bloqué la ville.

Bien sûr des violences ont lieu. Le gouvernement a interdit certaines zones de la ville à toute circulation, comme Singha Durbar, et bien sûr les maoïstes se sont empressés de relevé le caractère anti-démocratique de ces décisions. La situation à l’heure où j’écris cet article n’est pas débloquée. L’escalade des affrontements de ces dernières semaines, depuis la démission forcée du nouveau premier ministre maoïste, fait planer l’ombre d’une nouvelle guerre « civile ». Malheureusement les victimes seront encore la population.

08lookLes maoïstes, dans leurs manifestations reprochent la politique du premier ministre qui ne prend pas en compte les accords du cessé le feu de l’année dernière. Ils reprochent que les maoïstes ne font pas partie du gouvernement et, point le plus sensible, ils reprochent au gouvernement et au ministre de la défense de ne pas avoir intégré les forces révolutionnaires maoïstes à l’armée. Ce point avait été LA condition du cessé le feu avec l’intégration des maoïstes au gouvernement. Celui-ci explique que de fusionner des armées qui se sont battues l’une contre l’autre pendant dix ans n’est pas une chose aisée et que cela prend du temps. Malgré cet argument raisonnable on peut noter que le gouvernement actuel ne fait aucun effort pour aplanir les angles et qu’il semble préféré l’affrontement urbain que parlementaire.

NEPAL_(F)_0402_-_Maoist_rebelIl est vrai que les maoïstes n’ont pas été élus, ils ont gagné leur position après le conflit sanglant qui a duré 10 ans, la population n’a jamais soutenu un groupe qui n’est marxiste que par le nom. Malgré cela, le guide touristique leaderdu marché, le Lonely Planet a tout de même élu le Népal première destination touristique 2009. Je ne contredirai pas le célèbre guide australien, je suis même complètement d’accord. Le Népal est un pays pur tout type de tourisme, du trekkinggg difficile à la ballade familiale, du safari dans les jungles pleines d’espèces protégés à la farniente sur les berges du Fewa tal en passant par le shopping Thamel, le Népal répond à tout les désirs des touristes. Il est bien sûr important de conserver cette riche culture millénaire et cet accueil éternel.

p13aAujourd’hui le gouvernement souhaite étendre les zones de circulation interdites dans la capitale, et les maoïstes crient bien sûr au scandale. Aujourd’hui le premier ministre accuse les nombreux maoïstes indiens de fournir hommes et armes à l’insurrection. Même si les officiels indiens nient cela, c’est un fait avéré que les nombreux groupes maoïstes indiens soutiennent activement l’insurrection népalaise. Au contraire de ce que peuvent penser beaucoup d’occidentaux, trompés par le nom, les maoïstes ne sont pas soutenus par la Chine, mais par les puissants groupes maoïstes indiens.

J’espère que mon prochain article sera au sujet du retour au calme dans ce beaux pays. Je remercie pour ses informations quotidiennes mon grand ami Ashok (qui cherche des financements pour s’acheter un scooter pour aller travailler, avis aux généreux donateurs).




source : LGV

DSCF1413Recevoir les nouveaux billets

livre à ce sujet : Histoire Politique du Nepal – aux Origines de l’Insurrection Maoiste



Vendredi 13 Novembre 2009


Commentaires

1.Posté par TZ le 14/11/2009 09:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Népal subit, au travers des maoïstes, la pression de son encombrant voisin, la Chine. C'est ensuite une excellente porte d'entrée pour venir déstabiliser l'Inde voisine, sans parler du contrôle et de la répression des tibétains en quête de liberté, fuyant leur pays natal.

2.Posté par Rom le 14/11/2009 11:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dire que les mao népalais n'ont jamais été élus, c'est faux : les dernières élections parlementaires après l'instauration de la République ( c'est-à-dire après que le très démocratique roi Gyanendra, auteur d'un putsch contre le parlement , ait été destitué par l'alliance entre les parlementaires et les maoïstes) ont donné à ces derniers une majorité relative des sièges au parlement. Ils ont donc
formé une coalition avec d'autres partis, mais ces derniers ont tout fait pour empécher le PCN - M (maos) de gouverner comme il faut. Depuis, les maos sont passés à l'opposition.
Les bloquages sont surtout dus a l'ancienne Armée Royale qui refuse d'intégrer les anciens guérilleros et les réformes démocratiques promues par ces derniers ( réforme agraire dans un pays encore féodal). Quant à la position de la Chine et de l'Inde, si ingérence il y a ,c'est dans le chef de l'Inde : la Chine quant à elle a fourni des armes aussi bien au gouvernement royal qu' à son successeur dirigé par les maos. L'Inde considère le Népal comme un état appelé a un jour rejoindre l'Union indienne et veut éviter une "contagion" du "virus" mao. Il faut noter en plus que les maos indiens considèrent en majorité les maos népalais comme des "révisionnistes" depuis que ceux-ci ont abandonné la lutte armée.

3.Posté par LGV le 14/11/2009 20:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci ROM d'avoir précisé à TZ, comme je l'avais pourtant fait dans l'article, que ce n'est pas la Chine qui aide les maoïstes népalais qui n'ont rien à voir avec la vision de Mao. Mais ce sont les groupes maoïstes indiens, très nombreux et très puissants puisqu'ils sont propriétaires (maires) de plusieurs grandes villes.
Quand à l'élection "démocratique" des maoïstes, bravo d'avoir relevé la petite "erreur" de ma part. Qui en fait n'en est pas une, je l'ai dit et je le répette, le peuple n'a pas voté, volontairement pour ceux-ci. J'étais sur place et je peux dire que dans le petit village où j'étais, les maoïstes sont venus plusieurs fois "conseiller" d'aller voter. Pour preuve, c'est la première fois qu'il y a autant de votants. Et je vous donne ma paroles qu'ils y sont allés plus par peur que par volonté citoyenne. Donc oui, les maoïstes ont été élus, mais par des gens qui n'avaient pas vraiment d'autre choix...

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires