Propagande médiatique, politique, idéologique

Attention MEDIAS ! Dictionnaire des médias : le conflit israélo-arabe



Samedi 7 Février 2009

Attention MEDIAS ! Dictionnaire des médias : le conflit israélo-arabe

Un petit lexique pratique pour tous ceux qui écrivent sur les problèmes du Moyen-Orient dans les médias traditionnels. Si vous désirez vous faire publier en tant que journaliste d’information, vous devez vous soumettre aux règles suivantes :

Mazin Qumsiyeh

 Définitions :


Pris dans des tirs croisés : Quand des civils palestiniens sont tués.

Représailles : Quand les militaires ou les colons israéliens assassinent des Palestiniens.

Escalade : Tout acte de violence ou de résistance émanant des Palestiniens.

Assassinés : Quand il s’agit de civils israéliens tués.

Brutales/lâches/horribles : Adjectifs décrivant les attaques contre des Israéliens.

Autodéfense : Tout acte de violence commis par des Israéliens.

Terrorisme : Tout acte de violence commis par des Palestiniens.

Civils : Des colons armés sont des civils, quand ils sont tués. Tentez d’éviter d’utiliser ce terme lorsque vous parlez de Palestiniens.

Quartiers de proximité : Zones habitées par des colons israéliens.

Positions : Toutes les villes et localités palestiniennes, particulièrement lorsqu’elles sont bombardées par des hélicoptères de combat ou canardées par des mitrailleuses de gros calibre.

Tragédie : Tout décès israélien.

Légitime ou mérité : Tout décès palestinien.

Squatters : Les natifs palestiniens.

Allié démocratique : Un synonyme pour Israël.

Les territoires litigieux : Toute terre palestinienne ou arabe occupée par Israël au mépris de toute législation internationale.


Antisémite : Toute personne qui condamne les violations par Israël des droits civiques et humains des Palestiniens.


Victime : Tout Israélien juif.

Agresseur : Tout Palestinien engagé dans quelque forme de résistance que ce soit.

Cibles : Bâtiments, maisons, bureaux palestiniens – Ce que l’armée israélienne désigne comme cibles militaires.


Agression/attentat à la bombe/assassinat : Actes commis par les Palestiniens lorsqu’ils sont dirigés contre des Israéliens.


Heurts (accrochages) : Voilà un terme bien difficile à comprendre, mais il est généralement utilisé lorsque des Palestiniens perdent la vie.


Mesures (exemples : mesures économiques, mesures de sécurité) : Tout acte commis par les Israéliens (blocages, punitions collectives, bombardements ou mitraillages de quartiers résidentiels, mesures visant à affamer une population, etc.).


Sécurité : Tout ce que le gouvernement israélien choisit de faire. Cela peut inclure la confiscation de terres, des tueries extralégales, la démolitions d’habitations, la destruction de zones arborées, le déracinement d’arbres, les blocages, etc. Le terme « sécurité » est réservé à l’usage exclusif d’Israël ou des Israéliens et ne doit jamais s’appliquer aux Palestiniens.

Agression : Un terme réservé aux Palestiniens et désignant les actes qu’ils commettent contre des Israéliens.


Assiégé (en état de siège) : Encore un terme réservé aux Israéliens, qui sont assiégés par les Palestiniens. Le sens exact dépend des circonstances. À ne jamais utiliser pour désigner des villes ou villages palestiniens.


Règles :


Quand il convient d’utiliser la voix passive : Quand l’action violente est commise par les Israéliens (ex. : Deux Palestiniens ont été tués, dont l’un avait neuf ans).


Quand il convient d’utiliser la voix active : Quand l’action violente est commise par les Palestiniens (ex. : Des Palestiniens ont tué un enfant juif, les Palestiniens assassinent des adolescents).


Quand on parle des Israéliens : « Deux Israéliens ont été blessés ».

Quand on parle de Palestiniens : Utiliser « on dit que », « on prétend que » (ex. : « Les Palestiniens prétendent qu’en Cisjordanie, une femme est morte d’avoir inhalé des gaz lacrymogènes » - C’est ce qu’on peut lire dans le quotidien Ha'aretz, par exemple).


Noms : Doivent être indiqués pour chaque victime juive, mais il faut toujours s’abstenir de les citer pour les victimes musulmanes ou chrétiennes. En lieu et place, utiliser des chiffres, sans oublier la voix passive. Ex. : « Deux Palestiniens ont perdu la vie dans des accrochages. »).


Quand un Israélien est tué : « Homme ou femme, il importe de noter la profession de la personne, l’endroit d’où elle est originaire, son appartenance religieuse ou pas et s’il s’agit d’une personne immigrée venue des États-Unis ou de la Russie. Si la personne décédée laisse derrière elle un(e) conjoint(e) et des enfants, il faut le noter. Si la victime est un(e) jeune, il faut mentionner l’école qu’il (elle) fréquentait et parler des sentiments éprouvés par ses condisciples et ami(e)s. En général, les personnes qui connaissaient la victime devraient témoigner de sa profonde humanité.


Quand un Palestinien est tué : Il ne faut le personnaliser en aucune façon.

Quand un Israélien est tué : Il est utile d’inclure des descriptions géographiques de l’endroit du décès – le corps recouvert, des fragments de chair, des traces de sang qui s’écoule, etc.



Dictionnaire français / sioniste ~ Abdul Alhazred's blog


Terme incorrect : Terme correct

Paix : État permanent de pré hostilités

Attaque non provoquée par les USA ou par Israël : Frappe préemptive

Guerre d’agression : Conflit, dispute ou litige

Guerre d’agression permanente : Situation de conflit prolongée

Guerre d’agression globale : Diffusion de la démocratie

Résistance individuelle à une guerre d’agression : Terrorisme

Résistance en groupe à une guerre d’agression : Insurrection

Résistance nationale à une guerre d’agression : État voyou

Résistance multinationale à une guerre d’agression : Axe du mal

Chef politique de la résistance à une guerre d’agression : Dictateur

Chef militaire de la résistance à une guerre d’agression : Seigneur de guerre

Tout musulman dénonçant une guerre d’agression : Membre d’al-Qaïda

Toute autre personne qui dénonce une guerre d’agression : Militant

Département qui s’engage dans une guerre d’agression : Département de la Défense

Invasion en vue de promouvoir une guerre d’agression : Incursion

Agents israéliens d’une guerre d’agression : Forces israéliennes de défense

Victime d’une guerre d’agression : Combattant illégal

Armes d’une guerre d’agression : Instruments de la politique

Financement massif d’une agression : Protection accrue des forces

Soutien populaire à une guerre d’agression : Démocratie

Génocide : Brimades infligées à l’ennemi

Soldats américains tués : Personnel ne participant pas aux opérations.

Tuer (en tant que verbe) : Neutraliser

Attaquer : (Se) défendre

Faits / preuve / réalité objective : Propagande de l’ennemi

Censure militaire : Journalistes accompagnateurs

Destruction d’infrastructures civiles : Guerre asymétrique

Destruction de civils : Dégâts collatéraux

Emprisonnement : Détention

Prisonnier : Détenu

Torture : Interrogatoire

Espionnage illégal exercé sur les Américains : Surveillance terroriste

Mise en question de la guerre : Antiaméricanisme

S’interroger sur un assassinat : Décamper

Remettre le gouvernement en question : Manquer de patriotisme

Remise en question par la masse de l’agenda : Terrorisme domestique

Ignorance de masse : Confiance du consommateur

Dette : Finances

Constitution de États-Unis / Conventions de Genève : Documents démodés

Nous atomiserons n’importe qui et quand nous l’entendrons : Toutes les options sont envisageables

Corps humains : Simples cibles

Mur de l’apartheid : Clôture de sécurité
æ
Musulman : Islamiste ou islamo-fasciste

Islam : Radicalisme antiaméricain

Diversion alors que nous préparons de nouvelles frappes : Processus de paix

Questions sur les atrocités sionistes : Antisémitisme

Questions sur la sentiment juif de suprématie : Antisémitisme

Questions sur le financement d’Israël par les USA : Antisémitisme

Questions sur les actes d’espionnage de l’AIPAC : Antisémitisme

Questions sur l’Holocauste : Antisémitisme

Omettre de capitaliser l’Holocauste : Antisémitisme

« Hein ? » : Antisémitisme

Financement massif des fabricants d’armes : Soutenir nos troupes

Les Israéliens qui chassent les Palestiniens de Palestine par la violence : Colons

Les multiples victimes de la guerre d’agression (les gens de Gaza) : Une entité ennemie


Une enfant qui a perdu la vue / a été mutilée / a été pulvérisée alors qu’elle se trouvait accidentellement sur le parcours de notre attaque : Un bouc lier humain


Qui se souciera d’un enturbanné de plus ou de moins ? : Il n’y a pas d’équivalence morale entre les terroristes et les forces de sécurité

Source: http://atheonews.blogspot.com
Traduit par Jean-Marie Flémal pour Investig'Action



Samedi 7 Février 2009


Commentaires

1.Posté par wejdy le 07/02/2009 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce n'est même pas un poil exagéré, au contraire.

Et ce n'est même pas pour faire rire.

Mais par contre ce qui est drôle c'est la vidéo ou les soldat sionistes s'enfuyant trébuchent se ramassent roulent par terre se relèvent et s'écrient MAMAN MAMAN ! ou un truc dans le genre.

Passé sur tf1 ça donnerait : Nous venons de recevoir ces images, des soldats israéliens qui après avoir accomplit leur mission avec succès se hâtent vers leurs familles.

2.Posté par 1200μ le 07/02/2009 16:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

azgral
il ya pire, plus flagrant, plus nauséaband :

1. Allez sur le site :

www.google.com (ou .fr, .dz, .ma, ch, .be, .uk...peu importe, n’importe lequel fera l’affaire).

2. Cliquez sur Language Tools pour traduire.

3. Écrivez « je dis merde sur l'état d'Israël » (de Français à Hébreu) (cliquez "Traduire")

4. Ensuite, copiez le résultat et collez le pour une traduction de l'Hébreu to French (cliquez "Permuter" ou "swap" pour inverser le sens de la traduction, puis "traduire")

=> Et vous découvrirez le résultat surprenant.

Faites les mêmes étapes pour la Palestine:

5. Écrivez « je dis merde sur l'état de la Palestine » (de Français à Hébreu) (cliquez "Traduire")

6. Ensuite, copiez le résultat et collez le pour une traduction de l'Hébreu to French (cliquez "Permuter", puis "traduire")



3.Posté par toto le 07/02/2009 19:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Origine des Semites
Message: La langue hébraïque contrairement à ce que l'on pense n'est pas celle des hébreux mais celle des Cananéens (peuple autochtone noir, ancêtre biblique de Cham).

La suprématie culturelle des anciens Egyptiens a fortement influencée les rédacteurs de la Bible, on voit apparaître le nom Israël vers - 1220 avant notre ère sur une stèle commémorative des victoires de Mineptah, dès lors entrera dans l'histoire au Xè siècle avant notre ère, le peuple juif (sous le règne d'un certain roi Salomon).

Ce qu'il faut savoir avant tout c'est qu'un sémite (arabe ou juif) est un métis (noir et blanc) comme le sont les latinos d'Amérique du Sud et ce fait est encore visible sur leurs cheveux, leurs lèvres et leurs yeux...

Les vrais Sémites apparaissent dans l'histoire vers -2400 avant notre ère sous le règne de Sargon d'Akkad chef d'Agadès ville de Mésopotamie. Ainsi l'Akkadien (langue d'Akkad) devient la première langue sémitique connue. Pour cela, il faut tenir compte du long processus de métissage qui fut à l'origine de la création de la race et de la langue sémitique.

Les Assyriens apparaissent vers - 1250 avant notre ère, ils sont la conséquence d'un mélange entre les tribus indo-européennes (mitanniens et hourrites) qui s'étaient installées sur le Haut Tigre et l'Euphrate et les populations locales noires. Ils s'emparèrent de Babylone en installant une société patriarcale, avec une langue sémitique plus proche de l'Akkadien.

En Arabie pendant la période dite primitive un Empire Kouschite (noir) se serait installé sur tout le territoire et sera personnifié par les Adites, viendra ensuite la destruction de cet empire au XVIIIe siècle av notre ère par les Jectanides (peuple blanc venant du nord est) qui se feront ensuite absorbé par les Koushites d'ou le produit du métissage qui sera à l'origine des sémites et de leur culture.

La présence d'élément de race blanche dans des régions comme la vallée de l'Indus, le pays de Canaan, la basse Mésopotamie et la presqu’île Arabique ne s'explique que par des invasions tardives car les peuples indo-européens ne sont en rien les premiers habitants de ces lieux.

Cheikh Anta Diop dans son livre "Antériorité des Civilisations Nègres" nous précise encore ceci:"Les langues sémitiques sont moins autonomes, morphologiquement parlant, vis-à-vis des langues nègres africaines que vis-à-vis des langues indo-européennes."

En conclusion nous pouvons affirmer que les sémites ne sont en fait le fruit d'un long métissage entre des peuples autochtones noirs et des envahisseurs indo-européens contrairement à ce que l'on voudrait nous faire croire.








4.Posté par sleipnir le 07/02/2009 21:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand la Poste s'y met

J'ai reçu ce 7 février mon catalogue de la Poste, que je reçois régulièrement pour acheter des timbres par correspondance. Un prospectus a attiré mon attention. Titré "Israël", en bleu et blanc comme le drapeau correspondant, il vante un pays "alliant tradition et modernité" et propose de recevoir les timbres israéliens, notamment celui des 60 ans de l'état d'Israël ou du Jour de l'Indépendance. On y apprend qu'à l'automne dernier, Israël était l'invité d'honneur du salon philatélique d'automne, porte Champerret à Paris.

Depuis des années que je reçois le catalogue de la poste, c'est bien la première fois qu'un pays est ainsi mis en valeur, et le hasard... veut qu'il s'agisse d'Israël, juste après les épouvantables massacres de Gaza. Le catalogue n'est pas en reste avec 2 timbres communs Israël-France célébrant le premier vol aérien entre les 2 pays, année de la création d'Israël. Dans quel avilissement sommes nous tombés.

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires