Flagrant délit media-mensonges

Attentats terroristes déjoués en Angleterre ou nouvelles arrestations arbitraires ?


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 24 Novembre 2016 - 12:55 LE 4ieme POUVOIR AU SERVICE DES OLIGARCHIES

Mercredi 7 Septembre 2016 - 15:34 Will'ow be back


Neuf présumés ‘’terroristes’’ ont été arrêtés, ils projetteraient de kidnapper et d’exécuter des personnes au Royaume-Uni ? La police affirme même que c’est "une mode" venu d’Irak que les bandits introduisent maintenant sur le sol européen…


Alter Info
Vendredi 2 Février 2007

Il y a quelques mois déjà, Eliza Manningham-Buller, la responsable des services secrets britanniques, déclarait que trente complots terroristes majeurs visant la Grande-Bretagne avaient ainsi été identifiés par le MI5. La télévision Sky News, citant des sources officieuses, a affirmé que les suspects, apparemment tous d'origine pakistanaise, planifieraient l'enlèvement d'un jeune soldat musulman qui aurait servi en Afghanistan. Un mensonge de plus des services anglais, Le 6 janvier, le quotidien britannique The Guardian révélait que moins de 24 heures avant l'attentat suicide du 7 juillet 2005, la directrice des services secrets intérieurs britanniques du MI5, avait assuré aux parlementaires de haut rang qu'il n'existait aucune menace d'attaque terroriste imminente contre le pays


Attentats déjoués ou bis repetita : l’affaire des ‘’bombes liquides’’ ?


Déjà le complot terroriste déjoué le 10 août 2006 par le gouvernement Blair n’avait guère de crédibilité, avec ces nouvelles arrestations, les autorités britanniques renouvellent les persécutions ethniques avec un autre scénario juste pour renforcer la théorie officielle de lutte contre le terrorisme.

On nous refait le coup des bombes liquides avec à la clé des arrestations arbitraires et des media qui cherchent justifier l’inacceptable avec les contorsions habituelles. Cette chasse organisée contre les musulmans ‘’trop pratiquant’’ au goût des autorités anglaises n’est que l’épiphénomène de la guerre déclarée contre les musulmans avec des méthodes de luttes différentes, insidieusement ou plus brutalement, c’est selon les cultures et l’histoires des nations occidentales qui ont fait le choix de la discrimination – de déclaré une guerre silencieuse- contre leur citoyens musulmans.

Même si certains pays comme la France ont choisi une méthode moins offensive d’apparence, mais tout aussi cynique - psychologiquement la méthode française fait autant sinon plus de dégât que les pratiques anglo-saxonnes-, la lutte déclarée et acharnée contre les communautés musulmanes à travers tout l’Occident est une devenue une réalité banale. Cette banalisation de la violence est organisée de manière à ne pas heurter les sensibilités mais tout aussi efficace et implacable. L’affrontement - pensée et organisé - des valeurs reste la pierre angulaire de cette banalisation. Les valeurs que l’on oppose aujourd’hui au monde musulman, sont artificielles et aux couleurs de l’impérialisme mondialiste, qui a créé le terrorisme international et qui dit le combattre pour justifier ses pires crimes.
En France les attaques sont sournoises et perfides, obéissent à une logique dialectique agrémentée par les glissements sémantiques, d’attaques avec détoures, des critiques lâches et hypocrites comme sait si bien en user le ministre candidat et ses admirateurs.

Même si les agressions quelles soient d’ordres physiques ou psychologiques, sont révélatrices d’un malaise profond, annonciateur de mutations socio-économiques mondiales, elles ne doivent pas nous faire oublier les motivations réelles qui se cachent derrières ces mascarades judiciaires et cette prétendue guerre contre le terrorisme islamique.

Ceux qui aujourd’hui font l’apologie de la lutte contre le terrorisme version officielle, cherchent en réalité à justifier des choix politiques préparant le nouvel ordre mondiale économique et politique, selon les exigences de la globalisation , de l’empire financier masqué derrière les revendications US/sionistes.

Selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur britannique, ces arrestations seraient le résultat d'une enquête de six mois, menée conjointement par la police et les services secrets, constituaient «un rappel de la menace terroriste réelle et sérieuse».
Alors que dans le même temps les autorités reconnaissent que moins de 10 % des personnes arrêtés sont inculpés d’activité ou d’appartenance au terrorisme international, et qui plus est, ses 10 % ne sont pas encore jugés… Depuis les attentats du 11 septembre, 1.047 personnes ont été arrêtées dans le cadre de la loi contre le terrorisme en Grande-Bretagne. 158, soit 10%, ont finalement été inculpées de crimes liés au terrorisme. Néanmoins, inculpé ne veut pas dire condamné. Cependant, nous ne doutons pas que les enquêteurs anglais trouveront de toutes façons des preuves à charges, quitte à les créer, les 158 musulmans ne sont pas encore tirés d’affaire.

Les musulmans anglais ont cette fois su agir avec intelligence et demandent des comptes aux autorités un peu gênées. Les membres de la communauté musulmane de Birmingham, affichent leur incrédulité et leur crainte des conséquences après la vaste opération anti-terroriste menée mercredi dans la ville. Les neuf Britanniques d'origine pakistanaise arrêtés seraient toujours interrogés dans une prison de haute sécurité non loin de Birmingham. "Tous les raids de la police, réagit un habitant de Birmingham, ont été lancés pour déjouer un complot présumé, alors tant que rien ne sera prouvé, je ne le croirai pas. Je pense que toute la communauté musulmane a le même sentiment. On ne croit à rien".

Quand est-ce que les consciences vont se réveiller ? Ce qui arrive aux musulmans aujourd’hui, n’est rien d’autre que les signes avant coureur, un avant goût de ce qui attend tous les citoyens quelles que soient leurs origines ethniques ou religieuses, dès lors qu’ils refuseront la soumission au pouvoir global et aux exigences mondialistes.
Perfidement, la globalisation politique et le mondialisme économique modifient les sociétés occidentales tout en tirant vers le bas les niveaux de vie, afin que les citoyens soient préoccupés à se battre au quotidien pour survivre tant bien que mal.

La lutte contre notre survie matérielle nous empêche de voir et comprendre ce que les élites nous réservent. Le projet que l’élite financière veut instaurer est pire que tout ce que l’on pourrait imaginer dans nos cauchemars… Nos perceptions engourdies nous font croire tout le contraire et on continu à se bercer l’illusion en croyant que nos élites sont animées par la compassion et la pitié, alors que ces notions leur sont totalement étrangères et considérées comme de la faiblesse.


Vendredi 2 Février 2007


Commentaires

1.Posté par titou le 02/02/2007 21:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c est de la science fiction,minority report, tony blaireaux !

2.Posté par anaxagore de samos le 21/04/2008 22:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Courageux d'ecrire comme cela mais encore faudrait il que cela ne tombe pas dans l'oreille d'un sourd.
J'apprecie le style directe et franc et oui le terrosrisme internationale est une invention redoutable sur l'echiquier internationale comme avait ete naguere la strategie de tension car cela permet un plus grand controle sur les populations mais aussi sur les medias.
Un monde totalitaire est en marche mais les germes de la resistance existe bel et bien, a quand l apparition d'un front uni defendant de vraies valeures.

3.Posté par Cortex3535 le 25/09/2008 08:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chronologie des évenements:

- 11 septembre 1941: Construction du pentagone tel une étoile du shériff a 5 branches dans une équation du pentagramme pour l'établissement de son nouvel ordre mondial

- Le 11 septembre 1973 : Au Chili, coup d'État du général Pinochet
Au petit matin, sur l'ordre du général Augusto Pinochet, les troupes militaires investissent les rues de Santiago, capitale du Chili. Le palais présidentiel où le président Salvador Allende s'est réfugié, arme au poing et portant le casque, est bombardé. Plus tard, un porte-parole de Pinochet annonce le suicide d'Allende. Les partisans du président affirment, quant à eux, que le président s'est battu jusqu'au bout pour défendre le palais.
Les événements font officiellement 4000 morts, provoquent 30 000 arrestations et le départ de 6000 réfugiés. Salvador Allende, médecin, marxiste, est élu démocratiquement en 1970 grâce à l'appui des communistes. Il instaure un régime socialiste qui satisfaisait le peuple mais mécontente le milieu des affaires (hausse des salaires, réforme agraire, nationalisations).
Pinochet devient président de la République en 1975 et reste à la tête du Chili jusqu'en 1990, imposant un régime dictatorial et oppresseur. Il est remplacé en 1990 par le démocrate-chrétien Patricio Aylwin, seul candidat de l'opposition lors des élections (qui toutefois a soutenu le coup d'état de Pinochet). En 1993, 20 ans après le putsch, Frei Ruiz-Tagle, démocrate-chrétien sort victorieux des élections présidentielles.
1976 : L'ancien président Richard Nixon reconnaît avoir demandé à la CIA d'empêcher Salvador Allende d'accéder à la présidence du Chili en 1970.

- Le 11 septembre 1990: George Bush père présentait au Congrès sa vision d’un « nouvel ordre mondial »
Quelques jours après l’invasion du Koweït par l’Irak, le président George H. W. Bush (le père) prononce un discours, prévu de longue date, devant les chambres réunies du Congrès [1]. Il est retransmis en direct à la radio et à la télévision. Le texte, originellement consacré aux questions budgétaires, avait été profondément remanié en fonction de l’actualité. Son objet principal était de définir la vision états-unienne du « Nouvel ordre mondial ».
Le président commence par une belle envolée lyrique : « Nous sommes aujourd’hui face à un moment unique et extraordinaire. La crise du golfe Persique, si grave soit-elle, offre aussi une occasion rare de progresser vers une période historique de coopération. De ces temps troublés, notre (...) objectif -un nouvel ordre mondial- peut émerger ; une nouvelle époque, plus libre de menaces et de terreur, plus forte dans la poursuite de la justice et plus sûre dans la quête de la paix, une ère dans laquelle les nations du monde, Est et Ouest, Nord et Sud, peuvent prospérer et vivre en harmonie. Une centaine de générations a cherché cet introuvable chemin vers la paix, tandis que des milliers de guerres se sont déchaînées contre les efforts de l’humanité. Aujourd’hui, ce monde nouveau se débat pour naître, un monde différent de celui que nous avons connu. Un monde où l’État de droit supplante la loi de la jungle. Un monde dans lequel les nations reconnaissent leur responsabilité partagée pour la liberté et la justice. Un monde dans lequel le fort respecte les droits du faible. C’est une vision que j’ai partagée avec le président Gorbatchev (...). Lui et d’autres leaders en Europe, dans le Golfe et partout dans le monde, comprennent que la manière dont nous traiterons la crise actuelle peut donner forme au futur pour les générations à venir. »
Peu après, il confiait à Dick Cheney et Paul Wolfowitz le soin de théoriser cette doctrine et d’en décliner les conséquences diplomatiques et militaires. Interrompu par la parenthèse Clinton.

-le 11 septembre 1994: Frank Eugene Corder vole un avion et se tue en tentant de l'écraser contre la Maison Blanche.

-le 11 septembre 1997: Introduction en bourse de la société Securacom (qui s'apellera plus tard Stratesec), dirigée par Marvin Bush (frère de George W. Bush) et détentrice entre autres contrats de sécurité, de celui du World Trade Center[2], celui de l'Aéroport international de Dulles d'où décollera le Vol 77 American Airlines qui s'écrasera sur le Pentagone le 11 septembre 2001, celui de la société United Airlines dont deux avions seront également détournés ce jour-là, ainsi que de celui du Laboratoire national de Los Alamos, laboratoire de recherches militaire fondé en 1942 autour du Projet Manhattan qui mit alors au point la bombe atomique.

-le 11 septembre 2001: New York, attentats lle du pentagone et du WTC

-le 11 septembre 2002: Publication par George Bush fils de la Stratégie nationale de sécurité.

-le 11 mars 2004: Dix bombes explosent dans des trains de banlieue de Madrid, le bilan s'établit à 191 morts et plusieurs centaines de blessés.

4.Posté par MOHAMMAD IBN MOHAMMAD le 02/01/2009 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Arrestations arbitraires en Angleterre ou Expérimentation du bluff policier Français.

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires