Conflits et guerres actuelles

Attentats de Londres : Que savaient les services de renseignements israéliens ?


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 15:38 OBAMA VEUT À TOUT PRIX LA GUERRE


Selon l’agence d’information Reuters, l’un des quatre terroristes suspects dans les attentats de Londres du 7 juillet a visité Israël en 2003, selon un membre du gouvernement israélien, soutenant ainsi la thèse que ce musulman britannique aurait participé à un attentat suicide à Tel Aviv.


Samedi 23 Juillet 2005

Le représentant du gouvernement qui a tenu a conservé son anonymat a indiqué que Mohamed Sidique Khan, dont la police pense qu’il a péri dans un des attentats dans le métro londonien le 7 juillet serait arrivé en Israël le 19 février 2003 et se serait envolé le lendemain. Le même membre du gouvernement israélien a refusé de spéculer sur les raisons de sa visite [Ndlr : ceci nous démontre bien qu’à partir de cette date, il était au moins suivi par les services de renseignements israéliens].

Le quotidien israélien Maariv a par ailleurs indiqué que Khan était suspecté d’avoir aidé un attentat suicide commis par deux britanniques d’origine pakistanaise le 30 avril 2003. Trois israéliens ont été tué dans l’attentat perpétré contre le bar « Mike’s Place » à Tel Aviv. Celui-ci a été ensuite revendiqué solidairement par le Hamas et les brigades des martyrs d’Al-Aqsa !

Mais les services de renseignement israéliens ont mis sous silence ce rapport indiquant qu’il n’y avait « aucune preuve solide ».

Par ailleurs, les services d’immigration pakistanais ont indiqué que Khan, 31 ans, et deux autres des ses camarades ont visité Karachi l’année dernière.

Les membres du gouvernement israéliens ont reçu des ordres très stricts du Premier ministre israélien Sharon de ne pas faire de lien entre les attentats de Londres et les militants pakistanais [Ndlr : Pour quelle raison ?]
En effet, après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, Ariel Sharon avait vite fait le parallèle avec le conflit israélo-palestinien.

Alors pourquoi les Israéliens ont-ils reçu l’ordre de ne rien dire sur la tragédie qui a secoué Londres le 7 juillet ? Que savent-ils ? Ou plutôt que cachent-ils ? Car, compte tenu de la qualité des services de renseignement israéliens, considérés comme figurant parmi les meilleurs au monde sur le plan opérationnel - ils connaissent parfaitement toute la panoplie des « arts de la ruse » - il est plus que probable que Mohamed Sidique Khan devait être « sous surveillance » d’un honorable correspondant britannique du Mossad après son séjour en Israël. Et, dernière question, pourquoi les Israéliens, toujours si prompts à venger leurs morts, lui ont-ils laissé la vie sauve sachant qu’il avait participé à un attentat dans lequel trois Israéliens ont été tué ? N’était-il pas plutôt, indirectement et sans probablement le savoir, « retourné » et ne travaillait-il pas pour eux ?
Il y a lieu de rappeler que les services de renseignement israéliens sont des spécialistes des « coups tordus ». Donc affaire à suivre…


Coutte Alain




Samedi 23 Juillet 2005


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires