Actualité nationale

Attaque du Thalys : une mise en scène franco-américaine ?


Un "terroriste" qui avait reçu à l'avance la description des trois "héros" américains, des soldats qui avaient surveillé le Marocain depuis sa montée dans le train, un employeur et des informateurs liés à Israël : découvrez les 11 anomalies de l'affaire du Thalys.


Panamza.com
Mercredi 3 Juillet 2019

C'est l'info de ce mardi 2 juillet 2019 : tapez le mot "Thalys" dans Google Actualités et vous découvrirez plusieurs articles titrant ceci à propos de l'attentat raté survenu en août 2015 :

Le terroriste du Thalys affirme avoir été bloqué lors de l’attentat par « un sourire »

À l'origine de cette insipide "révélation" reprise par toute la presse, la radio France Inter -dont l'article en ligne contient une autre information, nettement plus importante :

L'attentat avait pourtant été minutieusement préparé par Abdelhamid Abaaoud, celui-là même qui, quelques mois plus tard allait devenir le coordonnateur des commandos des attentats du 13 novembre. Mais dès le mois d'août 2015, Abaaoud est à Bruxelles. Il fournit les armes qui vont servir à l'attaque du Thalys. Il donne l'ordre de prendre un billet pour le train de 17 heures, voiture 12. Il précise la cible : des militaires américains dont "les descriptions physiques correspondaient exactement à ce qu'il m'avait dit. (…) Je les ai reconnus facilement", raconte aujourd'hui Ayoub El-Khazzani.

Cette info édifiante avait déjà été esquissée dans un article de l'Obs publié en décembre 2016 :

Selon l'hebdomadaire, El-Khazzani avait notamment déclaré ceci au juge :
"Il m’a dit que la cible était dans le Thalys, où je devais attaquer des Américains et m’a expliqué qu’il fallait que je prenne un billet pour la première classe dans le wagon 11 ou 12, je ne me souviens plus, dans le Thalys de 17 heures (…) Abou Omar (alias Abaaoud) m’a dit qu’il y aurait entre trois et cinq militaires".

Décorés par François Hollande et Barack Obama, les 3 soldats "héroïques" (montés en gare d'Amsterdam) qui avaient maîtrisé El-Khazzani (monté en gare de Bruxelles) étaient précisément ses cibles.
Mieux encore : informé par Abaaoud, El-Khazzani connaissait À L'AVANCE leur position dans le train (wagon 12).

QUESTION : comment Abaaoud, présenté comme un simple cadre de Daech, pouvait-il avoir connaissance de la localisation de soldats américains qui, SELON LA VERSION OFFICIELLE FRANCO-AMÉRICAINE, furent en vacances improvisées en Europe ?

Même Le Monde et RTL, d'ordinaire dociles (comme l'ensemble de leurs confrères) pour relayer sans sourciller la parole d'Etat et indifférents quant aux zones d'ombre des dernières opérations terroristes commises en France, avaient exprimé leur stupéfaction :


Ces militaires avaient d'ailleurs accepté de jouer leur propre rôle dans un film (particulièrement mièvre et digne d'une propagande US à l'ancienne) de Clint Eastwood.



Rappel-clé : le 21 août 2015, un journaliste belge avait révélé que les militaires américains auraient surveillé El-Khazzani DEPUIS sa montée dans le train à Bruxelles.


Problème : le 24 août 2015, à l'ambassade américaine de Paris, le militaire Spencer Stone (celui qui s'est jeté sur le terroriste) avait prétendu s'être simplement réveillé d'un "profond sommeil" avant d'apercevoir par hasard le Marocain muni de son AK-47.

Détail à souligner : cette information de Martin Buxant, rapportée par un média web US (The Inquisitr) et un journal britannique (The Daily Mail), avait été totalement passée sous silence par la presse écrite et audiovisuelle de l'Hexagone.

Résumons :

1- Un terroriste qui reçoit l'ordre de viser un wagon spécifique et des soldats américains dont il connaît la description physique.

2- Des soldats qui avaient surveillé le Marocain dès sa montée dans le train à Bruxelles.

Panamza a compilé toutes les autres anomalies de la sombre affaire du Thalys.

Les sources et le détail de ces anomalies sont consultables plus bas dans les liens URL numérotés, à l'attention exclusive des abonnés :

3- un expert télé de l'affaire du Thalys issu des services secrets français et engagé pour Israël

4 -une vidéo exclusive de l'attaque obtenue confidentiellement par un militant antimusulman et pro-israélien

5- la dirigeante de l'entreprise Thalys autrefois passée par l'espionnage militaire US

6- une passagère du Thalys contredisant la version officielle délivrée par le procureur Molins

7 -un élu français impliqué "par hasard" dans l'affaire et lié à un puissant think-tank atlantiste

8 -une attaque singulière du Thalys qui fut simulée exactement, deux mois plus tôt

9 -une officine à l'origine de la révélation de l'implication d'Abaaoud qui s'avère dirigée par un usurpateur d'identité(a) et liée étroitement à Israël(b)

10 -un journaliste juif-américain et biographe officiel des soldats (a) qui a longtemps collaboré en Afghanistan avec le Département d'État américain (b)

11- un employeur du Marocain issu d'un influent lobby judéosioniste(a) et accusé de blanchiment d'argent criminel (b-c)

SOURCES ET LIENS, CI-DESSOUS…


L’intégralité de cet article est réservée aux abonnés
http://www.panamza.com/page-de-compte/niveaux-dadhesion/


Mercredi 3 Juillet 2019


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires