MONDE

Assassinat d’Hariri : La patte d’Israël



Rannie Amiri
Vendredi 23 Juillet 2010

Assassinat d’Hariri : La patte d’Israël

Global Research, Rannie Amiri, 23 juillet 2010


      Au Moyen-Orient, les corrélations entre machination politique, espionnage et assassinat sont soit limpides comme de l’eau de roche, soit une bouteille à l’encre.


      Quant à l’affaire toujours en suspend de l’assassinat en février 2005 du premier ministre libanais Rafic Hariri, les fondements de cette opération secrète, incluant le rôle d'Israël, ont à présent fait surface.


      Les mesures énergiques prises contre les réseaux d'espionnage israéliens opérant au Liban ont abouti à plus de 70 arrestations dans les 18 derniers mois. Il y avait parmi elles quatre officiers de haut rang de l'armée libanaise et de la Sécurité générale. L'un d’eux espionnait pour le compte du Mossad depuis 1984.


      Une percée importante survenue fin juin dans le cours de l'enquête a mené à l'arrestation de Charbel Qazzi, chef de transmission et de diffusion chez Alpha, l'un des deux fournisseurs de services de téléphonie mobile appartenant à l'État du Liban.


      Selon le quotidien libanais As-Safir, Qazzi a avoué avoir installé des programmes informatiques et implanté des chips électroniques dans les émetteurs d’Alfa. Ceux-ci pouvaient être utilisés par les services secrets israéliens pour surveiller les communications, localiser et cibler les individus à assassiner, et déployer potentiellement des virus capables d'effacer les informations enregistrées lors des communications. La collaboration de Qazzi avec Israël daterait de 14 ans.


      Le 12 juillet, une seconde arrestation a été opérée chez Alfa. Tarek al-Raba'a, un partenaire ingénieur de Qazzi, a été arrêté sur charges d'espionnage pour Israël et de préjudice à la sécurité nationale. Quelques jours plus tard, un troisième employé d’Alfa était arrêté de la même façon.


      Les Israéliens ont refusé de commenter ces arrestations. Néanmoins, leur capacité évidente à pénétrer les domaines militaire et des télécommunications du Liban a secoué le pays et soulevé de toute urgence des inquiétudes pour la sécurité.


      Qu'est-ce que tout cela a à voir avec l'assassinat de Rafic Hariri ?


      En dehors des ramifications délétères évidentes du travail d’officiers de hauts rangs de l'armée libanaise pour Israël, la légitimité même du Tribunal spécial pour le Liban (STL) est désormais en question. Le STL est un machin ratifié par l'ONU, chargé de poursuivre les auteurs de l'assassinat de l'ancien premier ministre. Le 14 février 2005, une tonne d'explosif a éclaté près du convoi de M. Hariri qui passait, le tuant ainsi que 21 autres personnes.


      On pense que le STL formulera son acte d'accusation sur l’affaire dès septembre, en s'appuyant lourdement pour le faire sur des enregistrements téléphoniques et des transmissions de téléphonie mobile.


      Selon l'AFP, « Un rapport préliminaire de l'équipe d’enquêteurs des Nations unies a déclaré avoir recueilli comme preuve des données d’appels de téléphonie mobile effectués le jour de l'assassinat d’Hariri. »


      The National a aussi signalé, « L'enquête internationale, qui pourrait présenter les actes d'accusation ou les conclusions dès septembre, d’après des articles non-vérifiés de médias, s’est servie d’enregistrements téléphoniques pour tirer ses conclusions sur le complot du meurtre d’Hariri, qui a été largement imputé à la Syrie et ses alliés libanais... »


      Le 16 juillet, lors d’un discours télévisé, le secrétaire général du Hezbollah, Sayyid Hassan Nasrallah, a spéculé que le STL utilisait des informations glanées dans des communications falsifiées par les Israéliens pour impliquer faussement le groupe dans l’assassinat du premier ministre :

      « Dans leur analyse, quelques-uns comptent sur les témoignages de l'acte d'accusation (du STL), dont certains se sont avérés être des faux, et sur les réseaux de télécommunications qui ont été infiltrés par des espions capables de changer et manipuler les données.


      Avant la guerre (de 2006), des espions ont donné des informations importantes à l'ennemi israélien, et sur la base de ces données, Israël a bombardé certains immeubles, maisons, usines et institutions. Beaucoup de martyrs sont morts et de nombreux autres ont été blessés. Ces espions sont complices des massacres, des crimes, des menaces et du déplacement [de l’exode sur les routes des gens mitraillés par les chasseurs israéliens, ndt]. »


      Nasrallah a qualifié la manipulation du STL de « projet israélien » destiné à « créer une vague de protestations (uproar) au Liban. »


      À vrai dire, le Liban a connu un avant-goût de cela en mai 2008. À l’apogée d'une impasse de 18 mois lors de la formation du gouvernement d'unité nationale du premier ministre Fouad Siniora, la décision de son cabinet de déclarer unilatéralement illégal le système de téléphonie fixe du Hezbollah a poussé le pays au bord de la guerre civile.


      Reconnaissant l’importance de sécuriser leurs lignes de communication dans la lutte contre l’invasion israélienne de juillet 2006, et soupçonnant que les télécommunications publiques étaient peut-être perverties, le Hezbollah a résisté au projet de Siniora de démanteler son réseau. Dans un mouvement rapide et uni, ses hommes ont avancé à l'ouest de Beyrouth et mis rapidement un terme au plan du gouvernement. Deux ans plus tard, leurs soupçons se montrent justifiés.


      Michel Aoun, député de l'opposition et patron du Mouvement patriotique libre, avait déjà informé Nasrallah que le STL inculperait probablement les membres « incontrôlés » du Hezbollah pour avoir exploité « ...la tension libano-libanaise et libano-palestinienne, et la guerre israélienne contre le Liban. »


      Donnant du crédit à Nasrallah et aux assertions d’Aoun, le commandant en chef des Forces de défense israéliennes Gabi Ashkenazi, a prédit « avec beaucoup d’espoirs, » que la situation se détériorerait au Liban en septembre, après que le STL inculpe le Hezbollah pour l'assassinat d’Hariri.


      La joyeuse déposition prémonitoire d’Ashkenazi devant la commission des Affaires étrangères de la Knesset, trahit ce qu’Israël espère des retombées des conclusions du STL, qui seront : fomentation de guerre civile et de discorde au sein des groupes sectaires du Liban, divisés en général en factions pro et anti-syriennes. Ashkenazi anticipe cela car il connaît bien sûr l’accès libre d'Israël aux enregistrements téléphoniques critiques, qui permettra de monter un coup contre le Hezbollah pour le faire accuser du crime.


      Les argousins et les agents secrets d'Israël au Liban et leur infiltration du réseau de télécommunication ont été éventés. Le STL devrait tout au moins reconnaître que la preuve de la présumée implication du Hezbollah dans la mort d’Hariri (un groupe qui jouissait historiquement de bonnes relations avec le premier ministre défunt) est entièrement polluée et vraisemblablement falsifiée.


      L'arrestation de Qazzi et al-Raba'a lors du démantèlement du réseaux d'espionnage israélien, devraient inciter le STL à porter son attention vers le seul acteur régional qui a bénéficié de l'assassinat de Rafic Hariri ; celui qui continuera tant que son dessein de compromettre le Hezbollah ne sera pas réalisé.


      Il est temps de regarder vers Tel-Aviv.



Original : www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=20233
Traduction copyleft de Pétrus Lombard




Vendredi 23 Juillet 2010


Commentaires

1.Posté par Marion le 23/07/2010 16:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faire faire le boulot par d'autres c'est effectivement l'empreinte israélienne :

faire désarmer le Hezbollah, en le stigmatisant internationalement sous l'étiquette de groupe terroriste, ... et là plus aucune résistance ne viendrait contrarier ses projets d'expansion sur le territoire libanais

Je souhaite que les libanais ne soient pas aussi naïfs pour ne pas voir le scénario, ni tous des traitres à la solde des israéliens, il faut qu'ils restent unis, qu'ils règlent leur différent en famille.

2.Posté par AS le 23/07/2010 17:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour placer sarkozy en orbite en 2007 en france, israel devait punir ceux qui l'avaient empecher d'attaquer l'Iraq en France chirac-villepin-juppe, et ceux qui les financaient Hariri et Lagardere pere.... aussi simple que ca !

3.Posté par Aigle le 23/07/2010 19:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils sont en train de patauger dans leurs DIARRHÉE depuis maintenant 8 annees .........Les portes de l'ENFER ont été ouvertes pour acceuillir ces Criminels sionistonazis qui ont perverti les relations internationales au seul profit de leur Occidentalocentrisme .......depuis plus de 70 ans .....La pente est à 40 °/° et il n'y aura aucun espoir pour eux de pouvoir s'agripper a quoi que ce soit ......sauf à declencher un Conflit mondial dans lequel ils perdront tout absolument tout ................

4.Posté par amahum le 23/07/2010 20:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faudrait faire preuve d'une débilité fort pathologique pour douter, un seul instant de la complicité directe du Mossad, dans l'assassinat de Rafik El Hariri,aidé linguistiquement par "des" représentations diplomatiques occidentales fort connues au Liban pour leur dévouement totale et aveugle à Israël .Les moyens technologiques sophistiqués utilisés dénotent au dernier des naïfs que la main d'Israël était derrière. .Accuser la Syrie est aussi débile que malhonnête, parce que la Syrie n'a rien à gagner dans ce crime odieux;le Liban n'est pas son ennemi et ne dérange en rien sa sécurité...son ennemi implacable est l'entité sioniste contre-nature qui tient bien en laisse ,tout l'Occident où chaque chef d'État est devenu un vassal très dévoué au suzerain et maitre Israël.....pour ne pas douter ,écoutez les évoquer ce maître adulé et adoré, dans leurs discours ,leurs campagnes électorales et leurs solennité,vraie ou simulée, devant le mur des lamentations à Jérusalem.l

5.Posté par françois le 23/07/2010 23:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pourquoi prendre des pincettes quand il s'agit d'accuser ishraheil !!!
pour accuser n'importe quel autre pays on ne se gêne pas; mais quand il s'agit d'ishraheil il faut mille attentions. Un état terroriste comme ishraheil est un état terroriste et il faut que dans toute attaque terroriste ishraheil soit le suspect number one!!!...pas de compassion avec cette vermine infecte, cette plaie de l'humanité, cette excroissance parasite et immonde...

6.Posté par Domingo67 le 24/07/2010 08:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cela me paressait, est, si évident qu'a cette époque alors mêmes que tous nos chers "grands médias" y compris la classe politique principalement les Kouchner & C accusant le Hezbollah, l'Iran, la Syrie... Le Président de la république de l'époque, ami d'Hariri, qui se laissait aussi emporter par la manipulation, que, je me décidais de lui envoyer -copie- de la lettre de mécontentement que fis parvenir à un "grand média" qui disait en substance : "le seul Etat qui tire profit du désordre était Israël, le Hezbollah, l'Iran, la Syrie allaient être, c'est évident, les premiers suspectés. Pourquoi dans ces conditions prendraient-il le risque d'une telle accusation pour assassiner Hariri ? Surtout la Syrie, principal suspecté, et délicatesse avec l'ONU suite aux accusations bien veillant es de l'Occident/Israël

Mais je crois aussi, que aujourd'hui plus personne ne met en cause la Syrie, tout le monde sait qui est à l'origine du désordre au Liban mais aussi dans tout le Moyen-Orient, par l'influence que la diaspora juive exerce dans le monde des média, mais aussi dans le monde. (tout court) Je n'accuse pas la communauté juive toute entière mais la frange qui se vautre dans le mensonge pour la pérennisation d'un Etat non seulement rapporté mais voyou et irrespectueux du Droit international, qui lui a donné pourtant naissance. Et il serait logique aujourd'hui plus de 60 années après, incapable de se faire accepter au Proche-orient, que ce même Droit international le mette sous tutelle l'Etat et en prison ses criminels. Il en ressortirait un bien pour les Juifs eux-mêmes, pour les Palestiniens y compris pour le Monde.

7.Posté par BD le 24/07/2010 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

N'ayant plus les moyens militaires d'attaquer le hezbollah,les sionistes essaient d'utiliser des coups bas afin de frapper le hezbollah

8.Posté par norodon le 24/07/2010 12:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

harriri refusé la proposition israelo-americaine pour l'installation d'une base militaire US au liban .Il etait rangé du coté de Chirac sur les questions du proche orient et particulierement sur la question palestinienne. et c'est pour cela qu' il fut assassiné . bien sur ,il y a la main des gringos et d'israel dans toute sorte de manifestation de conflit et de tension qui rongent l' humanité entiere .la recente attaque mauritanienne soutenue """techniquement par la france""" on utilise
ce subterfuge pour déguiser la presence militaire francaise en mauritanie. mais la réalité echappe aux veaux francais car ""l' aqmi '' qu' il s'agit de poursuivre ,
c' est ""l' aqmi"" qui fut installé dans cette zone par le grand criminel specialiste
dans les actions anti-guerilla et contre insurrectionnelle ,monsieur NEGROPONTE.
de la meme façon les sept (7) gendarmes algeriens tués il y a un mois pas tres loin de l'endroit où les francais agissant pour le compte de la mauritanie tuent
six ( 6) membres ""aqmi'' presumés . il ne s'agit pas d' aqmi , mais de presence
militaire permanente francaise pour le controle de la zone tres riche en uranium
et d'autres matieres premieres precieuses que l' occident par l'intermediaire de la france ne veut pas qu' ils tombent entre les mains de la Chine . C'est aussi un regard pour ce qui se passe en algerie mais surtout pour destabiliser l' algerie
en favorisant les passages clandestins de mercenaires . mais malheureusement
en mauritanie comme ailleurs ,tant que les responsables politiques de ces pays ne denoncent pas d' une façon claire les nouvelles tactiques de colonisations , comme le fait l' Iran a l'egard de l' arrogance occidentale ,et s'ils ne se premunissent pas contre les coups fourrés des occidentaux sur leurs territoires ,, il y aura toujours de la merde dans ces pays parceque c' est ce qui arrange les plans occidentaux

9.Posté par AS le 24/07/2010 12:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ 8 tres bon post

10.Posté par romano le 24/07/2010 18:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chirac,ce dernier des gaullistes orthodoxes, quoiqu'un peu délavé et usé par les pressions répétées des américains et du puissant lobby israélien qui a miné toute la classe politique de gauche comme de droite où il a injecté depuis 68 des agents du Mossad qui occupent aujourd'hui les hautes instances de notre pauvre France,Chirac sait très bien qui a assassiné Hariri.Mais il n'osera jamais le dire en public....sinon on lui sortira des "dossiers" bien concoctés, datant de l'époque où il était maire de Paris...90% des citoyens français se sont réveillés de toutes les berceuses que leur chantent les média écrits,télévisés ou radio....En France il n'y a pas 60 millions d'imbéciles menés par le bout du nez par 200 mille sionistes au cœur ne battant que pour Israël.

11.Posté par ALEX le 26/07/2010 21:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il n'y a aucun doute que l'assassinat de Rafic Hariri est l'oeuvre des services secrets israéliens pour mouiller et isoler la Syrie. prendre des mesures de rétorsion et d'isolement
contre elle. Il est tout aussi évident que Yasser Arafat a été empoisonné par les services israéliens. Israel n'est pas un pays avec un gouvernement comme les autres. Le sionisme est une organisation criminelle et terroriste de type mafieux qui a pris possession d'un territoire en chassant ses habitants. La clique qui gouverne l'entité sioniste n'a rien à envier à la Camorra, aux triades chinoises ou aux yakuzas japonais. Vive l'unité du Liban, de la Syrie et de l'Iran. Le gouvernement turc doit être sensibilisé qu'il joue une mauvaise carte en se laissant acheter par les américains qui pousseront la Turquie dans l'Europe pour la contrôler. La Turquie et l'Iran ont un rôle géopolitique à jouer dans la région. Si les russes veulent s'y joindre ils seront les bienvenus, sinon qu'ils restent oû ils sont et deviendront à leur tour une colonie des occidentaux. Le monde anti-sioniste et musulman se tourneront vers la Chine.

12.Posté par Polo le 27/09/2012 21:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien vu Norodom , dans le mille .

13.Posté par VIRGILE le 27/09/2012 22:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Depuis près de deux siècles, les talmudo-sionistes ont assassiné ou fait assassiner une multitude de leaders politiques souverainistes. C'est conforme au projet de domination mondiale, résumé dans le PSS.

Mais malgré l'abrutissement et la corruption de nos gouvernants internationaux, je ne vois pas comment 15 millions de juifs sionistes arriveront à dominer la planète, quand bien même il y aurait un bain de sang apocalyptique.

Le sionisme n'apporte rien de bon à l'humanité. Ce sont des fanatiques, fainéants, qui pillent et souillent l'humanité. Il y aura un moment critique où il y aura une révolution mondiale contre ces prédateurs lucifériens qui vivent sur notre dos.

Il serait intéressant qu'un livre d'historien sorte en dénotant tous les êtres humains qui ont été assassinés pour que Règne le talmudo-sionisme, véritable cancer luciférien. Sans cette prise de conscience, l'humanité sera plongée dans l'obscurantisme de cette kabbale crypto-juive et qui n'est pas issue de la sainte Torah.

14.Posté par Karimdz le 28/09/2012 00:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Suffit juste de poser la question simple ; A qui profite le crime ?

Réponse évidente : israel !

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires