Palestine occupée

Assassinat Hariri : une étude allemande écarte l’implication du Hezbollah


Dans la même rubrique:
< >

Une étude réalisée par le centre d’étude allemand Giga financé par le ministère allemand des affaires étrangères s’attend à ce que des membres du Hezbollah soient mis sur le banc des accusés par le Tribunal spécial pour le Liban.
Or constate-t-elle, la nature de l’attentat perpétré contre l'ex-Premier ministre libanais Rafic Hariri, ses procédés et ses motivations éventuelles, laissent planer bien de doutes sur ce nouveau processus.


Jeudi 19 Août 2010

Assassinat Hariri : une étude allemande écarte l’implication du Hezbollah

 
Selon l’auteur de cette étude, le chercheur dans le programme «  violence et sécurité » dans l’institut des études moyen orientales,  Stéphan Rosini, cette accusation à l’origine est due à une thèse qui considère que l’attentat perpétré contre Hariri, vu sa grandeur, ne peut qu’avoir été commandité par des parties gouvernementales ou semi gouvernementales, à l’instar du Hezbollah.
 
Or l’étude allemande relève des bavures ayant entaché l’exécution de l’opération et qui montrent qu’elle est loin d'avoir été parfaite. Elle signale celles liées à l’utilisation des portables par les auteurs, sachant que le convoi de Hariri était équipé de système pouvant les mettre hors service, et de s’interroger toutefois comment se fait-il qu’ils aient fonctionné.
Autre défaillance constatée: la voiture piégée risquait for d’être repérée vu que son volant était à droite, contrairement aux voitures qui roulent au Liban.
Mais le point le plus faible signalée par l’étude allemande est l’utilisation d’un suicidaire pour l’exécuter, alors que sa présence n’était nullement nécessaire.
« Généralement les attentats recrutent des suicidaires pour s’approcher le plus possible de la cible » explique-t-elle. Ce qui n’était pas le cas avec le convoi de Hariri qui nécessitait uniquement que l’explosion soit télécommandée.
 
Ces lacunes sont la preuve selon Rosini, que ce n’est pas le Hezbollah qui est derrière l’attentat.
«  Le Hezbollah est connu par la délicatesse de ses techniques, et ses actes bien réfléchis stratégiquement, surtout qu’il a infligé à Israël des pertes considérables au Liban sud, avant le retrait de l’an 2000, au moyen des charges explosives plantées au bord des routes » indique-t-elle.
 
L’étude relève à cet égard que « les attentats suicide perpétrés dans des rues bondées au cœur de Beyrouth et pouvant porter atteinte à des civils ne font pas partie de la façon d’agir du Hezbollah ». Signalant que toutes « ses opérations suicides ont frappé des cibles militaires, le recours au suicidaire étant motivé par la nécessité de s’approcher le plus de la cible convoitée ».
L’étude signale également que la doctrine de combat du Hezbollah, inspirée de la Wilayat El Faqih, dictée par le guide suprême Sayed Ali Khamenei, n’admet nullement la mort de personnes non impliquées dans les combats, ne recourt pas arbitrairement aux suicidaires, et exclut l’éventualité de faire tomber le régime.
Ce qui en revanche est contraire à la doctrine de ceux qu’elle qualifie «  les Jihadistes sunnites » qui permet de tuer les «  renégats » ainsi que les personnes non impliquées dans la bataille, en fonction d’une fatwa historique d’Ibn Taymiyya.
 Dans la façon d’agir également, notamment l’utilisation de grandes quantités d’explosifs et celle des suicidaires de façon arbitraire, l’étude estime qu’elle s’apparente beaucoup plus à celle de ces «  jihadistes », sachant qu’ils avaient aussi la motivation propice pour le faire : dès la fin des années 90, et en raison de ses prises de position contre ces jihadistes, le défunt Hariri était considéré comme un renégat à traquer.
 
Concernant la piste israélienne, l’auteur de l’étude allemande ne fait que réitérer les pièces à présomption présentées par le secrétaire général du Hezbollah, prévoyant qu’elles soient prises au sérieux par le TSL.
 

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=150935&language=fr http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=150935&language=fr



Jeudi 19 Août 2010


Commentaires

1.Posté par Aigle le 19/08/2010 23:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Vaudeville du TSL en est a son enième Acte improvisé par les Sionistonazis .......et le Cretin de Procureur joue son role a la perfection celui qu'ont taillé les Bush et consorts quand ils ont créé ce machin chouette

2.Posté par lotfi le 19/08/2010 23:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce journal est probablement non envahi par la masse judeosioniste proche d'eretz israel! j espere que le redacteur en chef de ce quotidien allemand ne souffrira pas de menace!

3.Posté par BD le 19/08/2010 23:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pas du tout lofti,ce journal est là pour aider les sionistes.
En effet ,les preuves apportés par le hezbollah contre isra heel ,ont perturbé les occidentaux pro sionistes,maintenant qu'ils sont à moitié nus,ils veulent sortir par une autre porte.Maintenant pour ne pas affronter le Hezbollah ,on vise un autre suspect qui est là virtuel ,c'est à dire leur alibi habituel al Qaïda ,les djihadistes "sunnites" qui veut dire al Qaïda!!!!!!! ce journal nous dit que c'est une technique qui s'apprente à des djihadistes sunnites c'est à dire al qaeda.En aucun cas ,ce journal accuse isra hell

4.Posté par Luc le 19/08/2010 23:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ BD

Exactement BD, ils sont coincés par les révélations du Hezbollah.
Divers journaux sont à 100% avec les sionistes preuves ou pas preuves.

Ils connaissent la vérité et ils s’en détournent.




5.Posté par MOI le 20/08/2010 00:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au Liban on sait tous que ce n'est pas le hezb mais les sionistes qui ont fait ça comme toujours !

6.Posté par MOI le 20/08/2010 00:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Hezb n'a pas les même manière de faire qu'al qaida, le premier ne s'attaque jamais au peuple !

7.Posté par MOI le 20/08/2010 00:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais je ne dis pas que c'est al qaida qui a fait ca, malgré que je pense qu'al qaida est une création sioniste !

8.Posté par Lotfi le 20/08/2010 02:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

« Le Hezbollah est connu par la délicatesse de ses techniques, et ses actes bien réfléchis stratégiquement, surtout qu’il a infligé à Israël des pertes considérables au Liban sud, avant le retrait de l’an 2000, au moyen des charges explosives plantées au bord des routes » indique-t-elle.

Le genre de détail qu'on ne lira jamais sur un journal français. Ca m'a fait sourire.

Tout fonctionne par amalgame. C'est le genre d'information dont le "grand public" se fout un peu. Dommage, car c'est là le point essentiel qui différencie des méthodes plus louables à celle d'une barbarie sans nom (comme le terrorisme wahabite, salafiste ou encore les attaques de petits sionistes).




@lotfi : Faudra que je pense à changer de pseudo en ajoutant une lettre à la fin de mon prénom ;)

9.Posté par Râleur le 20/08/2010 11:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout indique que c'est l'entité sioniste qui a commis cet attentat. Il ne faut pas perdre de l'esprit que c'est grâce aux collaborateurs libanais que les sionistes ont pu infiltrer les télécommunications et présenter les faux-témoins. Il suffit d'arrêter ces traitres pour savoir toute la vérité. Le "problème" est que ce sont des ministres (ou ex), des députés et des chefs de parti qui sont impliqués. Le clan du 14 Mars de par ses réactions, de par sa défense de l'entité sioniste (surtout ne lui dites pas que c'est l'entité qui est derrière l'attentat), de par sa haine du Hezbollah, de par son insistance à demander le TSL, tout montre et même prouve qu'il est parti lié dans l'assassinat de Rafic Hariri. Signora, Jaajaa, Fatmafat, Marwan, la famille des fascistes Geymous, des magistrats qui ont tu des preuves sur les faux-témoins ou qui ont permis à certains de s'évader. Ces collaborateurs sionistes, ces traitres sont même plus responsables que l'entité sioniste. Ils doivent payer pour tous leurs crimes et ils sont nombreux. Joumblatt en connait surement un rayon sur cette affaire. Le Hezbollah a surement des preuves concernant ces sionistes libanais, mais le Hezbollah ne veut pas enflammer le Liban. Il est certain que s'ils sont acculés, Hariri trouvera le moyen de suspendre le TSL pour confier le dossier à la justice libanaise et sauver ainsi ses amis. Ou comme sous-entendu ci-dessus, orienter vers la piste d'Al Qaïda? Wait and See!

10.Posté par Note le 20/08/2010 12:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est une manoeuvre miserable et maléfique de la part du centre d'étude Giga pour eloigner les soupçons qui pesent sur Israel dans l'assassinat de R.Hariri en désigant le suspet classique des occidentaux qui est Alqaïda,chose qu'a rejeté avec force H.Nassralah qui y voit juste une tactique pour innocenter Israël.

Le TSL s'est avéré trés politisé,et a montré aussi un non professionnalisme dans ses investigations et des incohérences dans ces constatations qu'il est devenu ridicule pour lui et pour ceux qui lui soufflent à l'oreille d'accuser le Hezbolah après la dernière intervention médiatique et très réussie de son chef qui a démontré, arguments à l'appui, que seul Israël peut être responsable de ce crime.

C'est clair que l'etude du centre allemend est plus profitable à Israêl qu' au Hezbollah, car tout le monde sait,sauf les malhonnete et les debiles,qu'il est innocent et que l'enquête doit etre diriger vers Israël.

C'est juste la politique du cameleon : tromperie et mensonge.

11.Posté par Alexander Nimmiz le 20/08/2010 17:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

divisé pour mieux régnier.

Hezbollah (chiïtes) contre Djihadiste (sunnites). ils veiulent briser le raprochement des peuples musulmans (et non des leaders). car la vision des sunnites vis a vis des chiites et moins absolue aujourd'hui et plus nuancée, de même pour les chiites.

ils veulent créer ce que nous avons chez nous en europe, une Scission permanente entre chrétiens ( divers courants et sectes).

le Hezbollah est complètement hors de cet attentat POINT.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires