Diplomatie et relation internationale

Assad en Turquie pour discuter processus de paix et attentats en Irak


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe



Lundi 14 Septembre 2009

Assad en Turquie pour discuter processus de paix et attentats en Irak
Le Président syrien Bachar al-Assad entamera mercredi une visite officielle à Ankara au cours de laquelle il s'entretiendra avec son homologue turc Abdallah Gul sur le processus de paix dans la région, a indiqué lundi l'ambassadeur de Syrie à Ankara.
  
"Le président Assad s'entretiendra avec les responsables turcs des relations bilatérales et notamment du processus de paix à la lumière des récentes déclarations israéliennes rejetant le gel de la colonisation" dans les territoires palestiniens, a déclaré à l'AFP Nidal Qabalan.
  
Les entretiens porteront également sur "les moyens d'apaiser le contexte politique" dans la région, a précisé M. Qabalan, contacté de Damas.
  
Cette visite intervient suite à "l'invitation adressée au président Assad par le Parti de la justice et du développement" au pouvoir en Turquie, a précisé l'agence officielle Sana.
  
Les relations syro-turques se sont développées de manière importante ces dernières années aux niveaux politique, économique et même militaire.
   Ankara, qui parraine depuis mai 2008 des négociations indirectes entre Damas et Tel-Aviv, a entamé fin août une médiation entre la Syrie et l'Irak suite à une crise diplomatique déclenchée au lendemain d'un double-attentat suicide à Bagdad.
  
Des fuites dans la presse arabe ont récemment évoqué une probable rencontre
entre le président syrien et des ministres irakiens au cours de la visite de M. Assad en Turquie.
   "Il est normal que de telles rencontres aient lieu lorsque les conditions se présentent", a déclaré l'ambassadeur de Syrie à Ankara, sans donner plus de précisions.
  
Le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki accuse Damas d'abriter les commanditaires des attentats du 19 août à Bagdad. M. Assad a qualifié ces accusations "d'immorales" et de "politiques".
  
Mardi, l'Irak va présenter des preuves à la Syrie sur l'implication de groupes basés sur son territoire dans des attentats meurtriers fin août à Bagdad, lors d'une réunion à Ankara, a indiqué lundi un porte-parole du gouvernement irakien qui a affirmé que son pays privilégie le "dialogue".

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Lundi 14 Septembre 2009


Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires