Conflits et guerres actuelles

Assad: avant la guerre de Gaza, Olmert voulait restituer l'ensemble du Golan



Jeudi 19 Mars 2009

Assad: avant la guerre de Gaza, Olmert voulait restituer l'ensemble du Golan
Le Premier ministre israélien Ehud Olmert a accepté de se retirer de l'ensemble des hauteurs du Golan au cours de pourparlers indirects de paix avec Damas avec la médiation turque.

C'est ce qu'a affirmé le président syrien Bachar Assad lors d'un entretien accordé au journal italien La Repubblica paru ce mercredi.

Le président syrien a précisé que cette position israélienne avait été exprimée au Premier ministre turc Reccep Tayip Erdogan, révélant "qu'Israël et la Syrie étaient sur le point de parvenir à un accord de paix convaincant".



Assad a ajouté qu'il ne restait plus qu'à finaliser les derniers détails tout au long de la ligne de 1967 qui pourraient servir de la future frontière entre les deux pays, lorsqu'Olmert a demandé une pause dans les pourparlers afin de consulter son gouvernement.

Peu après, Israël a lancé son offensive dans la bande de Gaza.

"La Turquie est embarrassée avec Israël car elle estime avoir été trompée [en raison de la guerre contre la bande de Gaza]», a ajouté Assad.

Le dirigeant syrien a déclaré être préoccupé par l'avenir des pourparlers de paix étant donné la composition du prochain gouvernement israélien, qui, selon toute évidence, sera formé par Benjamin Netanyahu. "Je vois la ligne d'arrivée se déplacer très loin», a dit Assad. "Je n'ai pas peur de Netanyahu, mais du fait qu'Israël a voté pour un gouvernement de droite. C'est le plus grand obstacle à la paix."

Concernant le nouveau président américain, Assad a exprimé sa volonté de vouloir le rencontrer: "Oui, en principe. Ce serait un signe très positif. Mais je ne suis pas en quête d'une photo. Je veux le voir pour lui parler "a-t-il souligné.


«Avec le retrait en Irak, la volonté de paix, de la fermeture de Guantanamo, (Obama) a montré qu'il était un homme de parole», dit-il, se référant au camp de séquestration situé dans la base navale américaine à Cuba où des centaines de militants islamistes militants ont été séquestrés, la plupart sans procès.

Mais Assad a dit qu'il était trop tôt pour parler d'un "changement historique" dans la politique étrangère américaine.



Obama a passé en revue la politique américaine envers la Syrie, y compris s'il ya lieu de renvoyer un ambassadeur à Damas. Plus tôt ce mois-ci, il avait envoyé deux émissaires à Damas, où l'un d'entre eux avait déclaré avoir trouvé " un important terrain en commun", dans ce qui semble un changement de ton après des années d'hostilité avec la Syrie.

En 2005, Washington avait retiré son ambassadeur de Syrie après l'assassinat de l'ancien Premier ministre libanais Rafik al-Hariri.

L'administration Bush s'était alors lancée en collaboration avec des parties libanaises qui lui sont alliées dans une campagne d'accusation contre Damas, malgré l'absence de preuves, et les démentis syriens.

Il s'agissait à cette époque pour Washington de faire pression su Damas pour que celle-ci fasse à son tour pression sur le Hezbollah.

Interrogé sur le rôle des Etats Unis depuis l'avènement d'Obama, Assad a déclaré qu'ils pouvaient jouer un rôle important qui apporte la paix dans la région: "seule Washington peut faire pression sur Israël" a-t-il expliqué, affichant également sa confiance pour le rôle diplomatique de pays comme la Turquie et la France dans la région.



Sur l'Iran, que Washington accuse de vouloir fabriquer des armes nucléaires, Assad a dit: «... avec l'Iran, je suis prêt à la médiation".

Il a exhorté l'Occident à apporter des propositions concrètes à la République islamique d'Iran, qui, selon lui, est devenue «un pays important, qu'on le veuille ou non".

Sur le rôle de l'Iran en Irak, Assad a insisté sur le fait "de ne pas percevoir l'influence de Téhéran sur Bagdad de point de vue négatif" car selon lui il faut faire la distinction entre influence et ingérence. Et d'ajouter que cette relation repose sur "le respect réciproque».

"S'il s'agit de faciliter le dialogue avec Téhéran, il est nécessaire d'accorder une proposition concrète à ce gouvernement. Jusqu'à présent, je n'ai reçu qu'une invitation pour jouer un rôle. C'est bon, mais cela ne suffit pas", a dit Assad.

"Ce qui manque, c'est un plan, des règles et des mécanismes spécifiques à proposer à Téhéran."


Concernant le Hezbollah, le président syrien a conseillé à l'Occident d'entamer un dialogue avec ce parti même si ce dernier est inscrit sur la liste des organisations terroristes, et même s'il est considéré comme "Etat dans l'Etat".

Selon Assad le Hezbollah a une présence régionale importante et précise: "ceux qui s'attendent à un rôle, doivent s'engager dans le dialogue. Nous avons besoin de pragmatisme et de réalisme".

Le président syrien note à ce sujet le dialogue que la Grande Bretagne serait prête à entamer avec le Hezbollah et le Hamas.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Jeudi 19 Mars 2009


Commentaires

1.Posté par Tarik le 20/03/2009 02:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais ce Monsieur Assad se rend -il compte un seul instant qu'il préside a la destiné de millions de personnes , en l'occurence du peuple Syrien et par extension Libanais et Palestinien.
En effet comment peut il faire la paix avec Israel un pays qui n'a pas de frontiere , une Création Sioniste , n'a t-il pas lu ce que Ben gourion déclarait a propos du Pakistan ( et pourtant le Pakistan est loin d'Israel ) , considérant ce pays comme une menace pour le futur Etat Sioniste et que par consequent qu'il fallait le détruire en s'alliant avec l'Inde ( voir chroniques juives ) .... avec tout le respect aux peuples de la region il faut vraiment etre un Arabe du coin , pour croire en de telles balivernes !
Obama homme de paix et puis encore !!! n'ont ils pas vu Obama avant son intronisation faire acte d'allégeance à l'Entité Sioniste via sa succursale AIPEC aux USA , en ce qui concerne Obama il faut juste se poser la question de bon sens : comment ce jeunot ignare en politique , noir et pauvre , a t-il pu acceder a de hautes fonctions en tant que senateur ensuite avoir les moyens ( quand on sait ce que coute une élèction aux USA ), pour se présenter à la Magistrature suprême et ......cerise sur le gâteau : l'emporter haut la main !!!
tout simplement : on ( les illuminatis et consorts ) le gardaient en réserve , en guise de réference voir la fonction qu'occupait sa femme , où et avec qui !
Obama est lui meme une "création " des Sionistes ( voir tout son entourage est Sioniste dans l'äme) .....décidement et c'est là où l'on se rend compte des causes du retard de developpement des pays Arabes quand vous avez des ignares de cet accabit aux rênes du Pouvoir, présidant à la destinée de générations entieres...n'at-il pas retenu la leçon lorsque son pere s'est allié aux USA contre Saddam , qu'a -t-il récolté ? rien absolument rien , la syrie a été meme recemment bombardée par les forces americaines c'est tout dire !
Et bizarrement tous les Arabes du coin en ce y compris la Turquie , se découvrent cette "qualité" d'entremetteuse pour les US.
Decidement les Arabes ne verront pas lebout du tunnel de sitot meme si chez eux le soleil brille quotidienement .. le "diviser pour regner" est à son apogée chez les Arabes.

2.Posté par Tarik le 20/03/2009 03:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@administrateur
j'ai posté un post qui n'a pas été publié !
y a t-il changement de politique au niveau de ce site : a savoir "mere censure " qui est arrivée a maturité????

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires