Diplomatie et relation internationale

Ashton encourage les sanctions contre l'Iran,Lavrov refuse le recours à la force


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe



Vendredi 30 Avril 2010

Ashton encourage les sanctions contre l'Iran,Lavrov refuse le recours à la force
Après Sarkozy, c'est Catherine Ashton, la chef de la diplomatie de l'Union européenne, qui est venu en Chine pour tenter de la rallier à durcir les sanctions contre l'Iran.
 
Ashton a indiqué vendredi à Pékin avoir discuté avec les dirigeants chinois de la question des sanctions économiques contre l'Iran souhaitées par les Etats-Unis et l'UE.
   
Lors d'un entretien avec le Premier ministre Wen Jiabao jeudi, la Haute représentante de l'UE aux Affaires Etrangères, a déclaré qu'elle "a voulu spécifiquement renforcer le message selon lequel nous avons besoin d'une approche sur un double front": la poursuite du dialogue assortie de sanctions.
 
"Les sanctions seules ne résoudront pas le problème mais pour résoudre le problème vous avez besoin de sanctions", a-t-elle estimé. 
 
"La reconnaissance de sanctions est un élément important", a-t-elle aussi souligné, en se refusant à commenter la position chinoise.
 
La Chine apparait jusqu'à présent réticente à les approuver, disant continuer à privilégier le dialogue.
   
Mme Ashton est arrivée jeudi à Pékin à l'issue d'un sommet UE-Japon à Tokyo. Sa visite en Chine durant laquelle elle doit aussi rencontrer le président chinois Hu Jintao, la conduira vendredi à Shanghaï (est) où est inaugurée dans la soirée l'Exposition universelle.
     
LAVROV REJETTE TOUTE IDEE DE RECOURS A LA FORCE
 
Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a, une fois de plus, fermement rejeté toute idée de recours à une opération militaire contre l'Iran.
 
 
S'exprimant au Conseil de l'Europe, à Strasbourg, où un parlementaire suédois évoquait un possible recours à la force, il a déclaré: "le fait de dire que maintenant il faut recourir à la force contre l'Iran, cela me paraît absolument inacceptable".
  
"Vous imaginez bien les conséquences catastrophiques que cela pourrait avoir pour la région, l'Europe ainsi que les conséquences négatives que cela pourrait entraîner pour l'Europe centrale", a-t-il répondu au député suédois Gِran Lindblad.
 
Lavrov a en outre ajouté que "nous travaillons actuellement pour voir quelles nouvelles mesures pourrait envisager le Conseil de sécurité".
   
"Il y a peu d'exemples où les sanctions ont donné des résultats vraiment positifs", mais s'agissant de l'Iran "elles seront peut être incontournables et c'est le Conseil de sécurité qui y veillera", a-t-il déclaré.
  
Le ministre russe a souligné qu'"il faut dans ce cas ne pas utiliser des sanctions pour étouffer l'Iran ce qui risquerait de créer une catastrophe humanitaire".
  
"Nous sommes fermement attachés à faire toute la lumière sur le programme nucléaire de l'Iran pour que les choses soient parfaitement transparentes et que tout le monde puisse s'assurer de son caractère purement pacifique", a ajouté l'hôte du Conseil de l'Europe.
 
"Dès que la clarté aura été faite, je pense que l'Iran pourra disposer des mêmes droits que tous ceux qui respectent le Traité de non prolifération nucléaire et développent un programme pacifique, a-t-il conclut.

Reste à dire qu'en dépit de tout ce tapage médiatique contre l'Iran, le conseil de sécurité ne peut réussir à durcir les sanctions contre l'Iran sans l'aval de ses deux membres permanents: la Chine et la Russie.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Vendredi 30 Avril 2010


Commentaires

1.Posté par Electron Libre le 30/04/2010 13:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A quand les sanctions contre Israêl pour non respect des résolutions que je ne citerais pas elles sont tellement nombreuses

Où en est-on avec le nucléair Israëlien, car c'est bien elle qui pointe des têtes nucléaires sur l'Europe "la France" ?
Alors à quand les sanctions ?


2.Posté par damien le 30/04/2010 23:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'UE est une officine illégitime, qui n'a aucuns pouvoir. Elle ne fait que suivre les décisions US.
Elle prive les pays européens de souveraineté. C'est une institution dont le but est de donner la souveraineté européenne aux US.
Preuve en est, l'UE envois des troupes en afghanistan, alors que l'opinion y est majoritairement hostile.

3.Posté par Sirius le 01/05/2010 17:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour aller dans le sens de Damien, je vous invite à visionner les vidéos où François Asselineau, conseiller municipal indépendant de la Ville de Paris, explique la genèse de l'Europe. Cet homme est un des très rares hommes politiques crédibles en Occident. A voir et à revoir !!!

4.Posté par BD le 01/05/2010 18:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De toute facon,l'europe n'est plus l'ombre d'elle meme.L'europe veut sanctionner l'iran,elle peut rever.Ce que j'en sais,c qu'elle est elle meme sanctionné par la crise financiere et t particulierment avec la grece,il font devoir mettre 150 milliard d'euros sur la table pour faire semblant d'aider la grece,c peine perdu c trop tard.Ca sera au tour du portugal et ainsi de suite.Bien fait.C fini,l'europe n'a plus les moyens,elle coule et c tant mieux.Les etats unis c la meme chose.Toutes ces société se sont sur la société de consommation et le jour ou tt s'arretera,ça sera la fin de l'occident tt simplement.9a va faire mal

Modération : évitez le langage sms, c'est désolant de vous voir persister.

Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires