Politique Nationale/Internationale

Appel à l’Union latino-américaine contre l’ingérence américaine



Jeudi 17 Juillet 2008

« Les pays de l'Amérique latine devront s'unir, pour se libérer de la domination des pays arrogants, notamment, les Etats-Unis. », c'est ce qu'a souligné le Président vénézuélien. «Les Etats-Unis abusent de la faiblesse des pays pauvres, pour les maintenir sous leur néo-colonialisme, et emploient toujours cette méthode pour les garder sous leur domination. » Dans le même temps, le Président bolivien a condamné, lui aussi, les ingérences des Etats-Unis, dans son pays, en particulier, celles de l'Agence américaine pour le développement. Cette institution dépense de grosses sommes d'argent pour créer des dissensions et des tensions en Bolivie. Elle a même proposé ses aides aux ouvriers boliviens, s'ils cessaient de soutenir le gouvernement. En effet, les Etats-Unis ne ménagent aucun effort, pour affaiblir le mouvement de gauche, en Amérique latine, qui a mis les intérêts américains dans cette région devant de sérieux défis. La nationalisation du pétrole, au Venezuela, la nationalisation du gaz, en Bolivie, les modifications apportées dans les contrats pétroliers de l'Equateur sont les conséquences de l'apparition de mouvement de gauche, en Amérique latine. On se souvient encore très bien que, dans les années 70, les Etats-Unis s'étaient acharnés contre le Président chilien de l'époque, Salvador Allende, parce qu'il avait nationalisé l'industrie du cuivre du pays. C'est alors qu'en soutenant les ouvriers et en provoquant la population, ils avaient des complots et conspirations contre lui. La période noire de la dictature de Pinochet avait été, ainsi, inaugurée. Pour l'heure, les Etats-Unis tentent de reproduire le même scénario, au Venezuela, en Bolivie et en Equateur. Ce scénario a, déjà, échoué au Venezuela, car le coup d'Etat d'avril 2002 fut, pratiquement, déjoué, grâce au soutien de la population au Président Chavez. Et, en Equateur, aussi, les Etats-Unis n'ont pas réussi à renverser le gouvernement. Ceci dit, ce scénario a donné, dans une certaine mesure, ses résultats, en Bolivie, car l'annonce de l'autonomie des 4 provinces riches et le soutien financier des Etats-Unis aux ouvriers, quoiqu'il n'ait pas abouti, jusqu'à présent, à la chute du gouvernement, a affaibli le pays. En tout état de cause, les analystes estiment que ce scénario, aussi, sera voué à l'échec, car, pour le moment, le Venezuela, l'Equateur et le Brésil ont annoncé leur soutien au gouvernement bolivien.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Jeudi 17 Juillet 2008

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires