Propagande médiatique, politique, idéologique

Anti Bunker à Diego Garcia ! Mots de guerre et guerre de mots contre l’Iran


Etrangement, une information est venue agiter de nouveau le scénario militaire américain contre l’Iran. Véhiculée par un quotidien écossais presque inconnu, Scotland Herald , elle prétend que les États-Unis ont transporté d’énormes quantités d’armements, dont des bombes anti bunker, ( destinés pour détruire les installations souterraines en béton armé) vers une île du Pacifique, Diego Garcia située à quelques 5000 Km de l’Iran.
Mis à part sa véracité, cette information est d’autant plus curieuse qu’elle survient à un moment où l’option militaire semble être écartée.


Leila Mazboudi
Mercredi 17 Mars 2010

Anti Bunker à Diego Garcia ! Mots de guerre et guerre de mots contre l’Iran

Vu également que l’objectif actuel est surtout de décrocher au Conseil de sécurité des sanctions paralysantes contre l’Iran, (serait-ce pour l’affaiblir avant de le bombarder). Les efforts, (aussi persistants qu’infructueux) relayés auprès de la Chine réticente, par les différents dirigeants israéliens et occidentaux (dont le dernier est le chef de la diplomatie britannique David Miliband) montrent à quel point ces sanctions leur tiennent particulièrement à cœur!  
A voir de plus près, le contexte de cette information semble lui-même louche.
D’abord, il n’évoque aucune source.
Secundo, il fournit beaucoup trop de détails, beaucoup trop précis, pour être publiés :
La quantité exacte de l’arsenal dépêché : 10 containers.
Le nombre exact de bombes anti Bunker : 387, dont 195 « smart bombes Blu -110 » guidées au laser, et 195 énormes bombes « Blu-117 » de 2 tonnes.
Même l’identité de la société chargée de les transporter et le montant qu’elle a perçu sont également évoqués : la « Superior maritime Services » basée en Floride qui devrait percevoir la somme de 699.500 $.
 Plus bizarres encore sont les analyses des experts qui accompagnent l’information :  
 « Ils envisagent de détruire complètement l’Iran » a dit Dan Plesch, le directeur du « Centre for International Studies and Diplomacy » à l’Université de Londres, co -auteur d’une étude récente sur les préparations américaines pour une attaque contre l’Iran.
Les préparations sont organisées par l’armée US mais c’est au président Obama de prendre la décision finale. Il pourrait décider qu’il vaut mieux pour les US agir à la place d’Israël, a affirmé Plesch.

« Les US ne rendent pas public le niveau de toutes ces préparations pour dissuader l’Iran, ce qui rend la confrontation plus probable » a-t-il ajouté. « Les US…utilisent leurs forces dans le cadre d’une stratégie générale pour façonner les actions de l’Iran », explique-t-il.

Tout aussi alarmiste est Ian Davis, directeur du nouveau « think tank » indépendant, « NATO Watch », et selon lequel la livraison à Diego Garcia constitue un souci majeur. Assurant d’un ton plutôt compatissant vouloir « presser les Américains de clarifier leurs intentions à propos de ces armes, et le Foreign Office de clarifier son attitude concernant l’utilisation de Diego Garcia pour attaquer l’Iran ».

Alors que pour Alan Mackinnon, président du Scottish CND, également cité par le Scotland Herald de par sa  préoccupation « c’est clair que le gouvernement US continue de battre les tambours de guerre contre l’Iran, plus récemment encore avec les déclarations faites par la secrétaire d’état, Hillary Clinton. »
« C’est désespérément identique à la rhétorique entendue avant la guerre contre l’Irak en 2003 » , poursuit  Mackinon, rappelant que l’île avait été utilisée pour bombarder l’Irak lors des guerres du Golfe et puis de son invasion.

Mis à part les bonnes ou mauvaises intentions qui motivent ces analyses de cette information, elles vont toutes dans le même sens, sont toutes aussi alarmistes les unes que les autres et ignorent que ce genre d’information puisse servir à d’autres fins, du moins pour le moment.
Sachant que les spéculations sur une guerre imminente contre l’Iran vont bon train depuis plus de trois ans.
Insidieusement,  elles viseraient à garder la double pression,  aussi bien sur Téhéran pour l’amener à accepter la suspension de l’enrichissement de son uranium, que sur les pays réticents face à un durcissement des sanctions contre elle, pour les en dissuader.
Parfois elles font directement surface, lorsqu’un  responsable américain vient déclarer que l’Iran ne peut pas encore produire de bombe atomique. Insinuant exclure l’imminence d’une frappe.
Faute de mener contre l’Iran une guerre réelle, les États-Unis mènent contre lui une guerre de mots… 

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=129777&language=fr http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=129777&language=fr



Mercredi 17 Mars 2010


Commentaires

1.Posté par Patrick le 17/03/2010 22:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette information est très louche. Aucune personne sensée aux USA et dans le monde ne va prendre une décision d’agresser l’IRAN.
Même Bush qui était un président bête, n’a pas pris une telle décision.


2.Posté par samos le 17/03/2010 23:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On appelle cela une guerre psychologique, mais là çà en devient ridicule, tellement les états unis sont faibles.
Ils veulent s'auto persuader qu'ils ont encore la main. Mais on voit bien que cette main est multipolaire, sinon pourquoi toutes ces consultations auprès de la Chine, Brésil, Russie....
Blablablabla..... c'est juste un torchon qui veut vendre du papier hygiénique.

3.Posté par Aghiles le 18/03/2010 09:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Fermeture des écoles aux états unis,
16 mar, 2010
Auteur: davidel | Categorie : International |
Au Kansas, l’autre pays du rêve américain qui désirait éduquer les petites afghanes, vont fermer selon les administrateurs plus de la moitié des écoles du pays. Une annonce douloureuse en raison du manque de budget.
29 écoles sur 61 seront fermées !

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires