Opinion

Anniversaire de Nicolas Sarkozy: portrait de l’homme et du président


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 15 Novembre 2017 - 11:43 L'arbre qui ne cache plus la forêt

Mardi 24 Octobre 2017 - 11:16 Algérie, Maroc, seul l’essentiel nous incombe



Andreï Fediachine
Jeudi 28 Janvier 2010

Anniversaire de Nicolas Sarkozy: portrait de l’homme et du président
L'infatigable Nicolas Sarkozy, président de la République Française, soufflera ses 55 bougies le 28 janvier.
L'hyper-énergique "Super-Sarko" fêtera son anniversaire à un moment où sa popularité n'est pas à son apogée: après deux ans et 9 mois de présidence (il est entré en fonction le 16 mai 2007), seuls 38% des Français approuvent son activité.
La cote de popularité du 6e président de la Ve République aurait été plus médiocre encore (à peine plus de 34% en décembre), si la France n'avait pas réagi en janvier avec tant de compassion à la tragédie haïtienne. Les électeurs ont apprécié. En France, il y a de nombreux immigrés, et entre autres, beaucoup d'immigrés d'Haïti francophone, ancienne colonie française.

Deux ans et 9 mois ne sont pas un prétexte pour analyser sérieusement les réalisations et les erreurs de Sarkozy.
Mais à l’occasion de son anniversaire, on peut dresser le portrait de Sarkozy, homme et président.
D'autant plus que certains détails de son comportement donnent à réfléchir.

Lorsqu'un pays réputé pour sa galanterie, son vin et ses  parfums est mécontent de son dirigeant (65% des Français sont mécontents de leur président), on peut se demander comment des éléments aussi raffinés que politesse et  délicatesse ont pu faire sa réputation.
Toute l'ingratitude française pour celui qui a été élu par la nation avec 53% des voix (Sarkozy a devancé sa concurrente de 6%) ressort dans les ouvrages des caricaturistes français. Sarkozy est leur pain quotidien.

Depuis la fin de l'année dernière, l'image caricaturale « Le Sarko » s’est enrichi des attributs de Napoléon et a des notes évidentes de mégalomanie, de narcissisme, de vanité, d'arrogance, d'affection pour le luxe et la bravade.
Elle laisse un arrière-goût de méchanceté et de jalousie envers les hommes politiques mondiaux et les opposants intérieurs.

Si l'on croit les journalistes français au courant de ce qui se produit à l'Elysée, ces derniers dix-huit mois, le 23e président français a pris l'habitude d'exposer de façon longue et pathétique ses réalisations lors de réunions de cabinet; de souligner qui et comment il a incité à prendre des décisions historiques (suggérant des idées, aidant à éviter un fiasco foudroyant, sauvant, retirant de l'abîme, etc).
Ces monologues se terminent invariablement par des paroles péjoratives à l'adresse d'autres dirigeants mondiaux qui, si Sarko n'existait pas, "n'auraient pu faire, n'auraient pas compris ou n'auraient pas osé".

Ces derniers mois, Sarkozy est mécontent d'Obama. Les experts français affirment que Sarkozy est offensé de la conduite du président américain qui n'a pas réagi comme il se devait (avec enthousiasme et obséquiosité) à l'amitié proposée, n'a pas suivi les recommandations faites par Sarkozy pour venir à bout de la crise financière et de nombreux autres conseils dans le domaine de la politique étrangère.
A la "cour de Sarkozy" (selon l’expression des journaux français), on ne comprend pas. Sarkozy s’est mis à qualifier Obama de "surestimé", "malchanceux" et faible. En fin de compte, après avoir été un fervent atlantiste, Sarkozy s'est tourné vers l'Allemagne.

Dans les rapports avec la chancelière d'Allemagne, entre Merkel et Sarkozy, on entend de plus en plus « Lieber Nicolas » et « Chère Angela ».
Il est vrai, il y a aussi une autre échelle des valeurs, selon laquelle le tournant vers l'Allemagne est le résultat du désir naturel de renforcer le partenariat entre les deux plus grandes économies de l'Europe.
Certains experts disent même que le revirement de Sarkozy vers Berlin s'explique par la crainte que Berlin ne se rapproche de Moscou et que ce processus puisse se faire sans la France.
Certains reporters affirment que Sarkozy se plait à raconter comment, lors de sa première visite de travail à Moscou en octobre 2007, il a littéralement "hypnotisé" Vladimir Poutine, alors président.

On peut citer ses autres sujets préférés : "Comment j'ai sauvé l'Union européenne de l'échec total et prévenu, par la même occasion, l'irruption russe en Géorgie et la guerre dans tout le Caucase".
Cela correspond partiellement à la réalité, compte tenu du rôle joué par Sarkozy dans le sauvetage du traité de Lisbonne de l'UE et dans la médiation lors des pourparlers russo-géorgiens à l'automne 2008.

Comme tous ceux qui sont issus de familles d'immigrés (le père de Nicolas Sarkozy s'est enfui en 1944 de Hongrie après l'entrée des troupes soviétiques dans ce pays et s'est marié à Marseille avec la fille d'un célèbre médecin juif), Sarkozy peut se permettre à l'égard des immigrés ce qu'ils n'auraient pas toléré de la part d'un autochtone. Son approche des problèmes de l'immigration et de la criminalité des immigrés est très dure.

Parmi les dernières initiatives patriotiques du président, on peut citer celle qui ressemble beaucoup aux recherches russe de l'"idée nationale".
A la manière de Sarkozy, cela s'appelle le grand débat sur l'identité nationale, amorcé en novembre de l'année dernière et qui devrait s'achever fin janvier.
Ce débat se déroule sous la devise d’un retour à la "Douce France". Le "point de repère" est une chanson de 1943 (durant l'occupation) sur la bonne vieille France, plus idéalisante et nostalgique que réaliste. Sarkozy (un autre trait des immigrés) tâche d'être plus français que les Français. Ces derniers, selon lui, manquent actuellement de patriotisme.

Par conséquent, ce que disent les journaux et les revues au sujet de Sarkozy n'est pas étonnant. Sarkozy est maintenant représenté (en couleurs et en collages) montant à l'assaut de la Bastille en 1789, assis à côté de Churchill et Staline en 1945 à Yalta, découvrant la pénicilline et l'Amérique, et même fondateur des Beatles.

Bref, les Français semblent montrer qu'ils en ont "assez" de Nicolas Sarkozy. Ils en ont assez de Sarkozy seul et de Sarkozy avec Carla Bruni (sa troisième épouse).
Ils en ont assez de Pal Istvan Sarkozy de Nagy-Bosca, son père, âgé de 81 ans qui s'essaie à la peinture et qui profite du nom de son fils. Il présentera même en avril une exposition à la galerie parisienne Espace Pierre Cardin, dont le clou sera un portrait de Carla Bruni et Nicolas Sarkozy-fils.

Les Français ne seraient pas autant lassés de leur président, s'il ne s'était pas adonné à la débauche aussitôt après son élection, irritant la France par son penchant pour la douceur de vivre, son amour démonstratif du luxe, ses actes pour épater, son divorce, son nouveau mariage, etc. Les Français en ont assez de la quantité d'escapades indignes du président.

La France de Sarkozy et la France des Français s'éloignent de plus en plus l'une de l'autre.
La France des Français comprend mal ce que le président attend d'elle, ce qu'il fait d'elle et ce qu'on peut attendre de lui.

Ce texte n'engage que la responsabilité de l'auteur.


Jeudi 28 Janvier 2010


Commentaires

1.Posté par VIRGILE le 28/01/2010 14:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bon anniversaire Nicolas !
Prénom dérivé grec de Nikolaos (nikê et laos), signifiant respectivement "victoire" et "peuple". St. Nicolas fut évêque de Myre, en Turquie et il est honoré le 6 décembre.

Néanmoins, par le sang de sa mère (primordial pour un juif biblique), ils sont passés par Salonique, importante communauté juive ayant suivi l'enseignement de Frank JACOB, sur les traces du faux Messie Sabbataï Tsevy, de ceux qui se "permettent tout, en dérèglementant tout, Torah et Saintes Ecritures en tête. Puis "ils" ont migré en Allemagne, en région de Frankfort sur le Maine, lieu de diffusion des Rotschild (Meyer-Bauer) et autre Cohen-Bendit, etc. Depuis, ils essaiment partout, c'est magique !

C'est en vérité, une variante épicurienne où tous les "sens" sont exacerbés et sans aucun tabou, notamment sexuel. Orgies, débauches et pédo-criminalité sont des "bienfaits"...

C'est d'ailleurs par malice que Nicolas, lors des élection, a lancé son fameux "Tout est possible, ensemble". Ce "tout est possible" signifiant "tout est permis", selon Sabbataï. Quant à "ensemble", il est évident qu'il ne s'agit que des auto-élus proclamés. Il serait indécent que ceux d'en haut se souillent avec ceux d'en bas, considérés talmudiquement comme des animaux et des marchandises. Non mais !

Bref, la Lumière est bien ténébreuse, ainsi est la vie des rampants, voués à une éternelle perdition.
Mais bon, en attendant ce succulent Apocalypse final, il y a quelque victoire comme celle récemment emportée par le bien-aimé Dominique de Villepin qui, après le harcèlement des sionistes contre le gaullisme français, dernière garde de la souveraineté des Francs saliens, a retrouvé un semblant de "dignité". Nicolas ne ferait pas appel. Bof !

"M. Dominique de Villepin a été relaxé des charges de recel et de dénonciation calomnieuse qui pesaient contre lui. Le tribunal a estimé qu'il n'y a pas eu de preuve certaine qu'il ait donné des instructions pour dénoncer Nicolas Sarkozy."(Source Europe 1) de ce jour.

Notre bien-aimé Nicolas est tributaire, tous comme les Karzaï, les Obama, les Brown, les Berlusconi, etc., de leurs commanditaires financiers internationaux en vue de cet impatient NWO qui fait trembler la terre et ses petits hommes dessus !

Alors tels les "Converso", Epicurien pour Epicurien, dans l'attente du Souffle final, autant s'en mettre plein les poches et les "orifices", Carlita n'y voyant aucun inconvénient !
Quant a "allez chercher le point de croissance avec les dents", plutôt que d'user son dentier, il est préférable qu'il demande à Rotschild de "lâcher du mou", car c'est bien eux qui "règle la musique" !

Mais bon, en cette galère, bon anniversaire Nicolas, en attenant le prochain tremblement Haarp ou virus de chez Rockefeller. Elle est épatante cette vie finalement !

Maranatha.




2.Posté par AS le 28/01/2010 23:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

deux quenelles le jour de son anniversaire, villepin et les proces du gia... on comprend mieux pourquoi il joue la carte de la guerre civile apres son debat sur le controle d'identite nationale des islamo-bamboulas de france et de navarre... selon l'auvergnat les francais sont avec lui, he ben ! ils etaient avec de gaulle avant que les allemands entraient en france en 1939-40 !

un peu de courage fiotasse de tsahal lance ta guerre civile qu'on voit un peu comment sont courageux les goy-souchiens et les israeliens de france !

3.Posté par KEMITE le 29/01/2010 01:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Allez une P'TITE QUENELLE de la Justice signé Dieudo et Dominique de Villepin pour l'anniversaire de "NABOLEON".

A votre avis, le 28 Janvier, c'est sa FETE ou son ANNIIVERSAIRE?

Le pauvre il n'a pas pu s'empêcher de s'empaler sur son propre croc de boucher pour gagner de la taille.

QUENELLE MAGISTRALE

4.Posté par extralucide le 29/01/2010 07:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

38% approuvent son action. Après avoir retiré les prédateurs, profiteurs et opportunistes, il reste quand même un sacré paquet de cons en France

5.Posté par colette valenciennes le 30/01/2010 23:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je vous souhaite avec un peu de retard un bon anniversaire .surtout continuez les réformes dont la france a besoin n'écoutez pas la méchanceté des personnes qui
vous critiquentbon courage nous avons besoin de vous

6.Posté par Anita1945 le 02/02/2010 10:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une chanson pour son ANNIVERSAIRE : Dailymotion MUSICAL
L'HOMME PARLE - LA CRISE.

http://www.dailymotion.com/video/x86vqu_lhomme-parle-la-crise_music

Son Anniversaire : 55 ans je crois -
Donc, en 1956 il a connu (bien que se trouvant BEBE) l'entrée des chars RUSSES dans la capitale BUDAPEST / HONGRIE.
Beaucoup de Hongrois avaient fui le Régime COMMUNISTES et la FRANCE en a accueilli pas mal.
J'avais 11 ans à l'époque et ce fut le cas de deux camarades-écolières Hongroises - père BOTANISTE qui a trouvé de suite un emploi et la location d'une maisonnette.
Les temps ont rudement changé !

7.Posté par Anita1945 le 17/02/2010 03:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mondialisation.ca (ca = CANADA)
SARKO MOT A MOT (4 VIDEOS)
Droits d'auteurs Claude Thérey, Mondialisation.ca, 2007
L'adresse url de cet article est :


Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires