Coup de gueule

Anne Hidalgo ou âne Hidalgaga


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 29 Juillet 2016 - 14:18 Le Père Hamel était musulman!



Georges Zeter
Vendredi 16 Novembre 2018

Chère Anne, « ne voiture rien venir ? » claro qué si ! « Je ne vois rien que le soleil qui poudroie, et l’herbe qui verdoie »... ainsi, fermez donc les berges ! Oups, pardon, les guillemets.
Obsessions d’Anne Hidalgo à Paris sur un air de Gainsbar :
... des bagnoles, des bagnoles, encore des autos
... des autos, des autos, toujours des bagnoles
Des bagnoles de seconde classe
Des bagnoles de première classe...
... Et toutes les bagnoles à la casse ! Je crie au fou !(rière)
---------------------------------
L'obsession idéologique anti-voitures.
En 1er lieu, c’est une politique l’Anne, donc pour régner il faut rassembler et avoir la majorité lorsque le conseil municipal siège : les socialistes, les communistes et les verts... C’est comme le programme commun de Tonton de 81 avec les écolos en plus, bravo ! Haro toute sur la bagnole et qu'importe si cela rend la vie impossible à l’employé, au petit cadre, au commerçant qui doit transiter de sa banlieue lointaine, pourvu que la mairie soit en phase avec l'électorat du centre-ville, toujours avide de belles paroles, d’entre soi, de « j’paye assez veut être tranquille ».
Vla ty pas qu’elle veuille piétonniser quatre arrondissements de la capitale qui jouxtent l'Hôtel de ville grâce à « la création d'une zone de circulation extrêmement restreinte, avec des navettes électriques autonomes » Donc, tous les automobilistes des quatre premiers arrondissements de Paris dehors. La piétonisation des berges à été finalement jugée inepte, il n’empêche qu’avec le rétrécissement des voies de circulation, la multiplication des voies de bus et cyclables, et la modification du plan de circulation de la ville, Paris est passée de la 15e à la 10e place des villes où l'on perd le plus de temps dans les bouchons. 155 heures par automobiliste et par an en moyenne soit : presque une semaine entière à respirer le pot d’échappement des autres. Mais, au-delà même de la perte de temps personnelle, de la pollution générée, des dégâts sur la santé, et des dommages pour l'activité économique, les témoignages affluaient d'ambulances incapables de se frayer un chemin parmi les véhicules malgré la bonne volonté des conducteurs impuissants.
Et comme partout : On matraque l’automobiliste ! Le périf à 70 km/h ce qui crée des embouteillages qui durent plus longtemps, des contraventions pour stationnement passés de 17 à 50 euros, des escouades d’agents privés qui verbalisent à tout va, des stationnement à des tarifs stratosphériques, des plaques pairs/impairs qui pénalisent ceux aux moyens limités, les « autres », ont deux bagnoles, point ! Et les voitures trop anciennes qui pollueraient trop et n’ont plus le droit de pénétrer dans la capitale. Il est question de péages aux portes de la ville, comme au bon vieux temps de l’octroi... Je ne vous parle pas des pics de pollution, et si en plus, vous vous imaginez tous les travaux pour cette connerie de jeux olympiques de 2024, et les impôts locaux qui explosent... Je me demande bien pourquoi l’énorme majorité des parisiens ne fout pas le camp ou devient « gilet jaune permanant »? Avec un salaire même divisé par deux dans une ville de province la vie y est bien plus agréable, les loyers abordables, sans oublier qu’on y fait moins la gueule et qu’on y marche moins dans les crottes de chien...D’accord ça porte chance, mais c’est à prouver ?
Car la qualité de vie, à Paris... Les rats pullulent, c’est sale, ça pue, et surtout c’est certainement la capitale la plus ennuyeuse d’Europe : presque toutes les discothèques ont fermées (ah mes soirées à la locomotive), dès 22 heures les bobos sont au lit (hey, jogging à 7 heures sur les berges), z’aiment pas le bruit, les bars et pubs aussi ferment, les restos de nuits suivent, et donc, à partir de minuit, il est possible de traverser Paris en moins de 20 minutes. Quant aux spectacles à voir...Si vous êtes retraité fortuné, étudiant fortuné, touristes friqué, rentier (obligatoirement fortuné), Paris reste une capitale culturellement attractive. Mais pour, allez à la louche 90% de gens, le prix des places est faramineux, et puis après une journée de boulot, se reprendre un RER vers 20 heures pour aller vers le centre...Et là je parle de couple sans enfants, sinon, c’est baby-sitter... Et je ne parle pas des RER qui n’arrivent jamais à l’heure ou qui n’arrivent simplement pas...bref, une vie de con, dans une capitale conne dirigée par une clique de cognos totalement déconnectée des réalités de la vie citadine terrestre.
Bien assise à l'hôtel de Ville ou dans sa voiture de fonction avec chauffeur elle parcours « sa » ville, l’Ane Hidalgaga, et vole à des hauteurs stratosphériques : « Mon projet de Paris, capitale de la participation citoyenne inclusive & attractive repose sur la notion d‘inter culturalité » ça c’est parlé ! Mais que pour la bande qui t’entoure, il est vrai que tu fais parti des meubles. Deux mandatures comme adjointe avec Delanoë pique ma crise/mauvais caractère/états d’âme... Pourtant chère Anne tu as été accusée et bien sûr tu as poursuivi en justice pour diffamation pourtant, pourtant... Cumuler ton poste à l'Inspection du Travail avec une campagne électorale et ton rôle de première adjointe au maire. Puis devenir membre du bureau national du parti socialiste, être élue au conseil régional d'Île-de-France et te charger de l'urbanisme à la mairie de Paris. Que de casquettes, que de casquettes en même temps... Mais bon, comme c’est la norme en France d’avoir « des privautés », tu n’as fait qu’être comme « les autres » sans plus ; Cumulez, accumulez il en restera bien des petits choses...
Pour un femme de gauche, tu te poses là pour foutre hors « ta » ville les prolos, les « sans rien, sans dent » qui n’ont qu’à aller habiter les 10 départements entourant la capitale, et passer des 2 heures en moyenne par jour de transit, soit 10 heures par semaine, 40 heures par mois...Comme une grosse semaine de boulot additionnelle...Non rémunérée. L’est pas belle la vie en Hidalgaga ?
Revenons à nos bagnoles !
Facile pour moi bien assis dans mon château en Espagne, olé ! De critiquer, mais, peut être serait-il temps de proposer, alors, je !
1) – D’accord, plus une seule voiture dans Paris.
2) – Construire des parkings GRATUITS tout autour de la capitale, ainsi les millions de banlieusards pourront abandonner leurs véhicules et venir au centre avec... A moins qu’un système de grand Paris des transports RER deviennent efficace et GRATUIT.
3) – Des transports en communs GRATUITS intramuros; bus, trams, RER, navettes.
...Yes, il y a trop le mot GRATUIT ! Pourtant elle est là la solution.
Et toi, et bien au lieu de ça, tu penses maintenant taxer les deux roues qui se sont multipliés pour remplacer les voitures ingarables, ingérables... Quant à l’aventure Velib... on en rigole encore ! Et Bolloré avec ses Autobib, va falloir raquer !!! Reste les trottinettes, les patins à roulettes et les pousse-pousse...(ça viendra avec tout ce chomage).

Hidalgaga ! Tu rends n’importe quel gogo gaga dans sa teufteuf! (vieux proverbe de Catalogne, avé l’bonjour de Valls(é ailleurs).

Georges Zeter/novembre 2018

Consultez l’article : Anne Hidalgo, le mépris lui va si bien
https://damocles.co/hidalgo-paris-m%C3%A9pris




Vendredi 16 Novembre 2018


Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires