MONDE

Ankara prête à servir d'intermédiaire entre l'Iran et les Six sur le nucléaire


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 30 Novembre 2016 - 11:41 La guerre à la vérité de l'Ouest



Mardi 20 Avril 2010

Ankara prête à servir d'intermédiaire entre l'Iran et les Six sur le nucléaire
"La Turquie est prête à servir d'intermédiaire pour un échange d'uranium" entre l'Iran et les grandes puissances "et nous espérons avoir un rôle utile dans ce dossier", c'est ce qu'a déclaré, ce mardi, le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu, à l'issue d'une rencontre avec son homologue iranien Manouchehr Mottaki.
    
Le chef de la diplomatie turque a par ailleurs réaffirmé que pour Ankara "la solution (à la question nucléaire iranienne) passe par la négociation et par le processus diplomatique" plutôt que par des sanctions, envisagées par les grandes puissances.  
 
La Turquie, qui siège actuellement au Conseil de sécurité de l'ONU, a déjà proposé cet hiver de servir d'intermédiaire pour tenter de régler le conflit entre Téhéran et les grandes puissances, focalisé sur le programme nucléaire iranien .
 
Ankara a notamment proposé d'abriter et garantir un échange d'uranium faiblement enrichi iranien contre du combustible enrichi à 20%, fourni par les grandes puissances, dont l'Iran affirmzz avoir besoin pour son réacteur de recherche médicale de Téhéran.
   
Sans répondre explicitement à la proposition turque, le ministre iranien des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki a réaffirmé de son côté que Téhéran demeurait prêt à un échange d'uranium selon les modalités fixées par l'Iran.
  
"Si l'autre partie a la volonté politique sérieuse de parvenir à un échange de combustible, ce peut être l'occasion pour rétablir la confiance dans un cadre multilatéral", a déclaré M. Mottaki.
  
"Si le principe d'un échange est acquis, les autres aspects peuvent être négociés", a ajouté le ministre.

  Pour sa part, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Ramin Mehmanparast, a salué les efforts de la Turquie pour trouver une solution. "Des pays amis, notamment la Turquie, ont mené des activités importantes pour faire comprendre à l'autre partie nos droits, et différentes idées ont été évoquées à ce propos", a précisé M. Mehmanparast, cité par l'agence Mehr.
 
"Des pays amis (...) ont présenté des propositions (pour l'échange du combustible) dont certaines ne sont pas en contradiction avec nos conditions", a-t-il affirmé, tout en ajoutant que "l'échange devait avoir lieu sur le sol iranien".

La semaine dernière, M. Mottaki avait affirmé que l'Iran était prêt à échanger simultanément 1.000 kg d'uranium enrichi à 3,5% contre 100 kg de combustible à 20%. Il a indiqué dimanche souhaiter aborder ce point avec le Conseil de sécurité de l'ONU.
 
Les Etats-Unis ont répondu lundi que l'offre de l'AIEA demeurait sur la table, mais qu'elle "devrait être mise à jour" pour tenir compte des capacités supplémentaires d'enrichissement acquises depuis par l'Iran.
  
La France a de son côté rejeté la proposition de M. Mottaki qui ne "répond pas aux préoccupations de la communauté internationale", selon elle.

L'AIEA a proposé en 2009 que l'Iran livre 70% de son uranium faiblement enrichi (3,5%) à la Russie, laquelle serait chargée de l'enrichir à 20% avant sa transformation, en France, en combustible pour le réacteur de recherche médicale de Téhéran.
  
Téhéran avait refusé les termes de la proposition, exigeant que l'échange soit simultané et qu'il se fasse sur son territoire.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mardi 20 Avril 2010


Commentaires

1.Posté par hezbollah le 21/04/2010 10:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la seul chose que veulent ses vautours, c' est de mettre la main sur le petrole et le gaz iranien.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires