Proche et Moyen-Orient

Anglais, Américains et Français tentent de saboter le sommet de la Ligue arabe



Lundi 31 Mars 2008

Anglais, Américains et Français tentent de saboter le sommet de la Ligue arabe
Le 29 mars a commencé le sommet de la Ligue arabe à Damas, en Syrie, malgré de fortes manœuvres de la part des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de la France, pour le saboter. Des sources bien informées rapportent que c’est le vice-président américain Dick Cheney qui, au cours de sa récente tournée, a exercé de fortes pressions sur les pays arabes « modérés », pour que ceux-ci n’envoient pas de délégation de haut niveau à Damas. Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et désormais la France, accusent les autorités syriennes d’être à l’origine des échecs successifs de l’élection présidentielle libanaise.

Au cours d’une conférence de presse, le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid al-Mouallem, a accusé les Etats-Unis « d’avoir tout fait pour empêcher la tenue du sommet ». Il a aussi accusé le président français Nicolas Sarkozy « d’ingérence » dans les affaires arabes, après qu’il ait apporté son soutien aux dirigeants de trois pays qui ont accepté de ne pas participer au Sommet et de n’envoyer que des délégations de très bas niveau.

Les pressions américaines ont abouti à ce que les principaux dirigeants d’Arabie Saoudite, d’Egypte et de Jordanie ne participent pas au sommet. Le Roi Abdallah de Jordanie a même été contraint de rappeler son ministre des Affaires étrangères déjà à Damas pour le remplacer par un « simple » ambassadeur. Le problème du Liban était au centre du sommet de la Ligue arabe ; le gouvernement de Fouad Signiora a annoncé qu’il boycottait entièrement la conférence, accusant la Syrie d’ingérence dans les affaires du Liban. En réalité, il reproche à la Syrie de ne pas intervenir sur le Hezbollah de Hassan Nasrallah pour qu’il accepte sans conditions la nomination du Général Michel Sleiman à la présidence du pays.

Cette tentative de sabotage s’est totalement retournée contre ses instigateurs. Les 22 membres ont tous envoyé des délégations et les pays du Golfe ont résisté aux sirènes anglo-américaines.

La conférence a lieu sous des contraintes de sécurité extrêmes : l’aéroport de Damas est fermé pendant les trois jours du sommet, des policiers quadrillent le territoire, et des artères entières de la ville sont bloquées à la circulation. La présence de la Sixième flotte au large du Liban accroît les tensions qui sont déjà à leur paroxysme dans cette région rongée par les conflits : Israël-Palestine, Liban, Syrie, Iran.


Anglais, Américains et Français tentent de saboter le sommet de la Ligue arabe

Dick Cheney n’a pas réussi à saboter le sommet de la Ligue Arabe

Dans un court entretien avec Christine Bierre, correspondante de Nouvelle Solidarité et de l’Executive Intelligence Review au sommet de la Ligue arabe, Faisal Mekdad, le vice-ministre syrien des Affaires étrangères et ambassadeur de son pays auprès de l’ONU, a déclaré que la tentative américaine de saboter le sommet de Damas avait été un échec total.

Voici l’échange entre Nouvelle Solidarité et le ministre :

NS : « Pouvez-vous nous dire comment l’administration Bush a tenté de saboter le sommet de Damas ? »

FM : « Les Etats-Unis n’ont pas pu saboter le sommet ; ils ont essayé, mais ils ont raté comme d’habitude. Ils ont raté en Irak, au Liban, en Palestine, et encore en Afghanistan. Cette administration a tout raté partout, et elle a encore raté ici, encore une fois. »

NS : « Dans un certain sens, vous vous êtes retrouvés plus unis sans la présence de grands pays proches des Etats-Unis, qui avaient refusé de participer eux-mêmes au sommet. »

FM : « La rencontre entre tous les Arabes a été cette fois très fructueuse, très ouverte. Une réelle discussion a eu lieu et ce sera la base pour faire face aux défis que nous devons affronter, y compris la position biaisée des Etats-Unis contre les Palestiniens, contre les vrais Libanais et contre la lutte des peuples pour leur libération. »

NS : « Dick Cheney a-t-il eu quelque chose à voir avec les pressions exercées par les Etats-Unis contre ce sommet ? »

FM : « Oui, absolument, il a fait de son mieux. Mais il a encore raté. »

NS : « C’est vrai qu’il n’est pas connu pour sa grande intelligence… »

FM : « Je ne peux pas juger de son intelligence, mais c’est certain qu’il a totalement échoué. »

http://www.solidariteetprogres.org http://www.solidariteetprogres.org



Lundi 31 Mars 2008


Commentaires

1.Posté par merde du monde le 31/03/2008 20:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mais les arabes qui ne sont pas venu c'est clasique des léches (.....) et des chiens qui sont vendu pour les ricains et cocus .....

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires