Palestine occupée

Analogie dépravée : Démasquer les tentatives d'Israël de mettre sur le même pied le sort des réfugiés palestiniens avec celui des immigrants juifs du monde arabe


Dans la même rubrique:
< >

Soyons honnêtes et ne nous laissons pas duper par la propagande sioniste. Les Juifs du monde arabe sont venus en Israël pour satisfaire le sionisme. Leurs voyages vers Israël, qu'Israël appelle Aliya, ce qui signifie 'passer d'une position inférieure à une position plus haute ou supérieure', était "voulu, désiré et recherché avec agressivité".

Par Khaled Amayreh > amayreh@p-ol.com


Vendredi 19 Septembre 2008

Massacre sioniste d'Arabes palestiniens, 1948.
Massacre sioniste d'Arabes palestiniens, 1948.
"Le nettoyage ethnique de la Palestine par Israël ne fut pas une conséquence involontaire, ni un événement fortuit, ni même un "miracle", comme l'a plus tard proclamé le premier président d'Israël Chaim Weizmann ; ce fut le résultat d'un plan long et méticuleux."
Ilan Pappe, Professeur en Science Politique à l'Université d'Haifa, dans son livre "Le nettoyage ethnique de la Palestine".


Cette semaine, le premier ministre israélien actuel a cherché à réécrire l'histoire en mettant sur un pied d'égalité le déracinement violent et la dispersion aux quatre vents de la communauté indigène de Palestine par les Juifs sionistes avec l'immigration idéologique de Juifs du Moyen Orient en Palestine.

Lors d'une réunion avec le Comité de Défense et des Affaires Etrangères de la Knesset, le 13 septembre, Olmert a été cité pour avoir dit qu'il était désolé pour le sort tant des réfugiés palestiniens que juifs.

"Je veux exprimer mon chagrin pour ce qui est arrivé aux Palestiniens, et également pour ce qui est arrivé aux Juifs qui ont été expulsés des Etats arabes."

Les remarques comiques d'Olmert coïncident avec la déclaration hautement controversée du Président de l'Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas sur le sujet sensible du droit au retour des réfugiés palestiniens déracinés de leur pays il y a plus de soixante ans.

Abbas, soutenu par les USA, aurait dit qu'il ne ferait pas pression pour qu'Israël autorise le retour de tous les réfugiés palestiniens dans leurs maisons et villes originelles dans ce qui est aujourd'hui Israël, et qu'il négocierait avec Israël le nombre de réfugiés à rapatrier.

Olmert ment en toute connaissance de cause parce que le sort tragique des réfugiés palestiniens et l'immigration des Juifs du monde arabe en Israël sont deux événements entièrement différents.

En fait, sa tactique du gros mensonge vise à minimiser, banaliser et enfin saborder la question primordiale du droit au retour de millions de personnes déracinées de leur patrie ancestrale par la main du mouvement simili-nazi appelé sionisme.

Olmert et les autres dirigeants sionistes pensent à l'évidence que ce droit inaliénable peut être battu en brèche en disséminant des mensonges et en faisant des analogies dépravées.

J'ai bien peur d'avoir de mauvaises nouvelles pour le Premier israélien. Le peuple palestinien, indépendamment de ce que des gens comme Abbas peuvent dire, se sent aujourd'hui, plus que jamais, engagé par le droit au retour.

Même le mouvement Fatah, dont Israël et les USA peuvent être tentés de penser qu'ils ont été méticuleusement éviscérés de tout patriotisme et dignité nationale, maintient un engagement inflexible pour le droit au retour.

Oui, il y a certainement quelques opportunistes Fatah ici et là qui seraient prêts à accepter n'importe quoi pourvu que leurs poches continuent à déborder de dollars américains ou d'euros européens.

Mais il est aussi vrai que la grande masse des partisans et des sympathisants du Fatah condamneront comme traîtres leurs propres dirigeants, s'ils adoptent une attitude molle vis-à-vis du droit au retour.

Sans parler des environ 4,5 à 5 millions de réfugiés eux-mêmes, qui voient l'abandon du droit au retour comme l'ultime trahison.

En conséquence, j'ose mettre Abbas au défi de prononcer ses scandaleuses remarques sur le droit au retour en présence de réfugiés, dans un des camps de Gaza ou du Liban ou de Syrie, ou même de Cisjordanie.

Revenons à l'hallucination d'Olmert sur les réfugiés palestiniens contre les réfugiés juifs. Il est important de dire les choses directement, non pas tellement pour faire changer d'avis Olmert et ses copains sionistes, mais plutôt pour donner aux potentielles victimes des mensonges sionistes l'occasion de ne pas être floués par les maîtres es duperie et mensonge.

Pour commencer, nous devons nous souvenir que les réfugiés palestiniens ont été expulsés de leur patrie ancestrale en résultat d'un génocide, partiel mais réel, par des gangs sionistes comme l'Irgoun, la Haganah, le Lehi, le Palmach, l'Itsel, etc. Cette expulsion est maintenant largement reconnue par les historiens israéliens, y compris par les résolument racistes comme Benny Morris.

Shlomo Ben-Ami, par exemple, un ancien premier ministre israélien, a écrit dans un ouvrage publié en 2006 :

"La réalité sur le terrain fut celle d'une communauté arabe en état de terreur, faisant face à une armée israélienne impitoyable, dont le chemin vers la victoire était pavé non seulement par ses exploits contre les armées arabes régulières, mais aussi par l'intimidation et, parfois, par les atrocités et les massacres qu'elle a perpétrés contre la communauté civile arabe. Une communauté arabe prise de panique a été déracinée sous l'impact de massacres qui resteront gravés dans le monument des Arabes à la douleur et à la haine."

On ne peut pas s'attendre bien sûr à ce que Ben Ami disent toute la vérité, mais ses paroles sont néanmoins très parlantes.

Contrairement aux immigrants juifs du monde arabe, dont l'aliya (ou immigration vers Israël) fut le but stratégique le plus important du sionisme et de l'Etat juif nouvellement créé, les réfugiés palestiniens ont été contraints de fuir par les massacres, tout comme les victimes du nazisme en Europe pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Mais contrairement à la situation plus compliquée dans l'Europe en guerre, en Palestine, le mouvement sioniste a lancé la guerre de 1948 principalement pour expulser et nettoyer ethniquement l'ensemble des Palestiniens indigènes.

En d'autres termes, le nettoyage ethnique de la Palestine, comme le dit Illan Pappé, a été méticuleusement planifié et systématiquement entrepris.

En fait, le mouvement sioniste n'a pas seulement expulsé 90% des autochtones palestiniens (parce qu'ils ne sont pas juifs), mais il s'est aussi assuré que leurs maisons et villages soient détruits et effacés. Les maisons qui n'ont pas été détruites ont été simplement données à des immigrants juifs comme patrimoine éternel, pendant que leurs propriétaires légaux agonisaient dans des camps de réfugiés sordides à travers le Moyen Orient.

Eh bien, je voudrais confronter les menteurs sionistes aux questions suivantes :

Combien de villages et villes juifs les Etats arabes ont-ils détruits et effacés ?

Combien de massacres de Juifs les Arabes ont-ils perpétrés, dont on peut penser qu'ils aient obligés les Juifs arabes à fuir ?

Soyons honnêtes et ne nous laissons pas duper par la propagande sioniste. Les Juifs du monde arabe sont venus en Israël pour satisfaire le sionisme. Leurs voyages vers Israël, qu'Israël appelle Aliya, ce qui signifie 'passer d'une position inférieure à une position plus haute ou supérieure', était "voulu, désiré et recherché avec agressivité".

Dans certains pays arabes comme le Maroc, l'immigration des juifs a résulté d'accords secrets entre Israël et le gouvernement arabe concerné.

Il est sûr que quelques Juifs arabes, comme en Irak, ont été réellement harcelés, et même terrorisés par des agents sionistes pour leur faire quitter leurs patries de naissance, comme en ont témoigné des immigrants juifs irakiens ces dernières années.

Dans le contexte des efforts sionistes acharnés pour obliger les Juifs à immigrer en Israël bon gré mal gré, des synagogues ont été détruites à coup de bombes, des centres culturels ont été attaqués et des personnalités juives menacées par des agents sionistes déguisés en "Arabes".

Dans quelques cas, des émeutes anti-juives ont été organisées en secret par des agents sionistes pour créer une atmosphère de peur parmi les Juifs, qui ont fini par partir (plusieurs incidents antisémites, en France et en Amérique du Nord, ont été récemment commis par des agents sionistes pour pousser les Juifs à fuir vers Israël).

Oui, la consternation publique envers les Juifs sionistes, dans quelques pays arabes, s'est répandue après la Nakba, la presque destruction et expulsion du peuple palestinien de leur patrie ancestrale.

Mais il n'y a jamais un Deir Yasin juif en Irak, ni un Tantura juif en Tunisie, ni un Dawaymeh juif en Algérie, ni un Kafr Qassem juif au Yémen.

Ce fut même l'inverse. Au cours de la Deuxième Guerre Mondiale, des gouvernements arabes ont déployé des efforts acharnés pour protéger leur communauté juive contre le spectre obsédant de l'anéantissement par les nazis. Demandez à n'importe quel juif âgé du Maroc ou d'Egypte, et il ou elle vous racontera comment les Juifs jouissaient de leurs droits civiques. En fait, dans de nombreux cas, les Juifs ont bénéficié de traitements préférentiels et ont obtenu des passeports étrangers, français en particulier, qui leur ont permis de prospérer, en comparaison à d'autres citoyens.

Néanmoins, si les Juifs arabes, ou Juifs originaires du monde arabe, persistent à penser qu'ils sont d'authentiques "réfugiés", la seule chose à faire est qu'ils demandent le droit à revenir dans leur pays natal originel.

Justice devrait être faite tant pour les réfugiés palestiniens que les immigrants juifs du monde arabe, en accordant aux deux côtés l'opportunité de revenir dans leurs patries d'où ils ont été déracinés dans le cas des Palestiniens, ou poussés à partir, comme les Juifs arabes.

Ce serait certainement mieux et plus juste que de se lancer dans des analogies dévoyées, dans le but de banaliser le terrible sort des réfugiés palestiniens, qui représentent le cœur et l'âme du conflit arabo-israélien.

Source : Exposing Israel
Traduction : MR pour ISM


Vendredi 19 Septembre 2008


Commentaires

1.Posté par merchaoui le 20/09/2008 10:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rematque générale:
Le fond de vos articles est toujours bien fouillé et objectif.
Mais il y des lapsus de frappe qui dérangent. Bon courage quand même et bonne continuation.

2.Posté par Aigle le 20/09/2008 12:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le jour ou les peuples europeens auront droit à une veritable information , pas celle que leurs dirigeants sionisés veulent leur fourguer , ce jour là il decouvriront dans l'horreur ce qu'ont fait et font les gentils colons "assiegés" par des arabo-musulmano-chretien "assoiffés de sang

3.Posté par sorrow06 le 20/09/2008 18:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourquoi une telle haine envers le négationnisme, puis une telle indifférence envers le massacre ethnique sioniste de la part de ces mêmes personnes ?

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires