Palestine occupée

Amir, dix ans, enlevé dans son lit par les soldats israéliens


« Nous sommes des enfants, tout comme vous. Nous avons le droit de jouer, d’aller librement. Je veux dire au monde qu’il y a tant d’enfants dans les prisons israéliennes. Nous voulons juste la liberté de bouger, la liberté de jouer. »


Nora Barrows-Friedman
Vendredi 12 Mars 2010

Amir et sa mère, quelques heures seulement avant son enlèvement par des soldats israéliens. (Nora Barrows-Friedman)
Amir et sa mère, quelques heures seulement avant son enlèvement par des soldats israéliens. (Nora Barrows-Friedman)

Amir al-Mohtaseb a souri tendrement quand je lui ai demandé de me dire quelle était la couleur qu’il préférait. Assis dans le salon familial, cet après-midi de jeudi dernier, 5 mars, dans la vieille ville d’Hébron, le garçonnet de 10 ans, avec ses taches de rousseur et ses longs cils, m’a répondu, le « vert ». Puis, il a poursuivi en me racontant, en détail et péniblement, son arrestation et sa détention, et l’emprisonnement de son grand frère de 12 ans, Hasan, par les soldats de l’occupation israélienne, le dimanche 28 février.

Quelques heures après cet entretien, à 2 h du matin, les soldats israéliens ont fait irruption dans sa maison, ils ont arraché Amir de son lit, menacé ses parents de les tuer si jamais ils tentaient de le protéger, ils l’ont descendu au rez-de-chaussée, sous la cage d’escalier. Là, ils l’ont roué de coups si méchamment qu’il a fait une hémorragie, dans le ventre, et il fallut l’hospitaliser dans la nuit. En état de choc et en plein désarroi, Amir restera pendant un jour et demi sans pouvoir ouvrir la bouche ni s’exprimer.

Lors de notre entretien de cet après-midi qui précède cette violente agression, Amir m’a raconté que le dimanche 28, il jouait dans la rue, près de la mosquée Ibrahimi, tout en allant avec Hasan voir leur tante.

« Deux soldats nous ont arrêtés et menottés » dit Amir. « Ils nous ont conduits vers deux jeeps séparées. Ils m’ont emmené dans la colonie et m’ont mis dans un coin. J’avais toujours les menottes. Ils ont mis un chien à côté de moi. J’ai dit que je voulais rentrer à la maison. Ils ont répondu non, et ils m’ont dit que j’allais rester là toujours. Ils ont refusé que j’aille aux cabinets. Ils ne m’ont pas laissé appeler ma mère. Ils m’ont bandé les yeux et je suis resté comme ça jusqu’à ce que mon père puisse venir me chercher, tard le soir. »

La détention d’Amir, dans la colonie, a duré près de dix heures. « Je ne pensais qu’à une chose, c’était à quel point j’avais peur, surtout avec le chien tout près de moi. Je voulais m’enfuir et retourner chez moi », dit-il.

La mère d’Amir et d’Hasan, Mukarrem, m’a dit qu’Amir avait manifesté des signes de traumatisme, dès son retour à la maison. « Il essayait de blaguer, et de rire. Mais ce n’était pas un rire normal. Il était content et terrifié en même temps, ». « Il avait uriné sur lui à un moment pendant sa détention. Il était vraiment effrayé. »

Amir a confié que les nuits qui ont suivi sa première détention, il n’a pas pu dormir, malade d’inquiétude pour son frère en prison, et effrayé à l’idée que les soldats puissent revenir (ce qu’effectivement, ils ont fait). Actuellement, il y a environ 350 enfants qui croupissent dans les prisons et les camps de détention israéliens, subissant des interrogatoires, des tortures et des condamnations interminables, quelquefois sans inculpation. Leur nombre varie constamment, mais des milliers d’enfants palestiniens, entre 12 et 16 ans, sont passés par le système judiciaire militaire israélien au cours de la décennie passée, depuis le déclanchement de la deuxième Intifada palestinienne. Israël a fixé l’âge adulte pour ses propres citoyens à 18 ans, mais par ordre de l’armée, et en violation du droit international, il a décidé que pour les Palestiniens, ce serait 16 ans. De plus, des ordres militaires spéciaux d’Israël (n° 1644 et 132) permettent d’arrêter et de juger les enfants palestiniens - désignés sous le nom de « délinquants juvéniles » - dès l’âge de 12 ans.

« De cette façon, ils ont une couverture "légale" pour agir comme ils le font, même si c’est contraire aux lois internationales, » dit Abel Jamal, chercheur à Défense de l’Enfance internationale - section Palestine, (DCI-PS), à son bureau d’Hébron. « Cependant, dans le cas d’Amir, ils ont même violé leurs propres lois en l’arrêtant et en le mettant en détention alors qu’il n’a que dix ans. Ces lois sont manifestement extensibles au bon vouloir d’Israël. Nous n’avons jamais vu qu’il y ait des poursuites pour de tels crimes ».

J’ai demandé au père d’Amir et d’Hasan, Fadel, de me dire comment on pouvait être parents, sous un tel siège permanent. « Ce n’est pas sans danger pour les enfants d’aller à l’extérieur, car nous sommes confrontés constamment aux agressions des colons et des soldats, » explique-t-il. « En soi, c’est inimaginable pour nous. Et maintenant, nous avons un fils qui est en prison et un autre qui est traumatisé... ils sont si jeunes. »

Le dimanche 7 mars, exactement une semaine après l’arrestation d’Hasan et la détention d’Amir, la famille et des journalistes de la presse locale, tôt dans la matinée, se sont rendus à la prison d’Ofer où Hasan est détenu depuis son arrestation du 28. Après un long cheminement, le juge militaire israélien a reconnu que le garçon était trop jeune pour rester en prison, Hasan a été relâché mais à la condition de revenir au tribunal, à une date ultérieure, pour finir la procédure judiciaire. Ce procès faisait suite à la première audience de mercredi dernier, à Ofer, où Maan News Agency rapporte que le juge a exigé que Fadel verse au tribunal 2 000 shekels (390 €) pour la caution d’Hasan. D’après Maan, Fadel a alors demandé, publiquement, au tribunal, « Quelle est la loi qui permet qu’un enfant soit jugé devant un tribunal et que l’on exige de son père de payer une amende ? Je ne paierai pas l’amende, et vous devez libérer mon enfant... c’est la loi de l’occupation d’Israël. »

Tenaillés par les situations de leurs fils, Mukarrem et Fadel disent qu’ils font tout ce qu’ils peuvent pour leur famille sous l’agression israélienne. « Que pouvons-nous faire ? » demande Fadel. « Nous verrouillons les portes. Nous verrouillons les fenêtres. Nous n’avons rien pour protéger notre famille et nos voisins contre les soldats et les colons. Si c’était un Palestinien qui enlevait, frappait et emprisonnait un enfant israélien, le monde entier se mettrait en rébellion contre cela. On le verrait partout dans les médias. Mais les Israéliens rentrent dans nos communautés, avec des jeeps, des chars d’assaut et des bulldozers, ils prennent nos enfants et les jettent en prison, et personne ne s’en soucie. »

Jamal, de DCI-PS, redonne son opinion sur le droit international qui est fait pour protéger les enfants sous occupation militaire, et qui est ignoré par Israël depuis le début de l’occupation en 1967. « La plupart du temps, nous utilisons, autant que nous le pouvons, la loi, les Conventions de Genève, la Convention des Nations-Unies pour les droits de l’Enfance contre cette violence, » dit Jamal. « Toutes ces lois existent, mais Israël se sert de ses propres lois militaires comme excuses pour défier le droit international. Nous, Palestiniens, devons travailler ensemble à la création d’une solidarité contre cette brutalité. En oeuvrant ainsi, nous disons à la communauté internationale, voilà ce qui se passe avec les enfants palestiniens, ceci afin d’acquérir une large base de soutien contre cette situation. Nous croyons que la seule façon d’arrêter cela, c’est par le soutien de la communauté internationale. »

Amir commence doucement à parler, 36 heures après les coups des soldats israéliens. Selon Zahira Meshaal, travailleuse sociale à Bethléhem, spécialisée dans les effets du traumatisme chez l’enfant, « le mutisme électif » d’Amir, symptôme d’un choc psychologique extrême et provoqué par les coups et sa détention, est une réaction courante, mais le fait qu’il ait commencé à parler est un bon signe. « Il s’agit d’une réaction de peur à beaucoup de niveaux. La maison d’Amir et sa famille représentent sa seule source de sécurité, » dit Meshaal. « Tout cela lui a été enlevé quand les soldats ont envahi sa maison. Il est aisé de suivre son trauma immédiat, mais les conséquences à long terme seront sans aucun doute difficiles à traiter. Il aura besoin de beaucoup de soins psychologiques, en commençant maintenant. »

Meshaal commente la nature de cette agression dans le contexte de la situation telle qu’elle se développe dans Hébron. « Nous parlons d’un endroit qui se trouve en première ligne pour le traumatisme, » dit-elle. « C’est un mal permanent et qui empire pour la communauté tout entière. Les parents doivent être au centre de la sécurité pour leurs enfants, mais cela leur est ôté. Spécialement à Hébron, et les colons et les soldats israéliens le savent, ils se servent de cette tactique pour obliger les gens à partir d’ici. C’est une guerre psychologique. Il s’agit d’un acte délibéré pour effrayer les enfants et obliger les gens à partir ailleurs, où leurs enfants se sentiront plus en sécurité. »

Au terme de notre entretien du jeudi 5 mars, Amir avait envoyé un message aux enfants d’Amérique. « Nous sommes des enfants, tout comme vous. Nous avons le droit de jouer, d’aller librement. Je veux dire au monde qu’il y a tant d’enfants dans les prisons israéliennes. Nous voulons juste la liberté de bouger, la liberté de jouer. »

Amir a dit qu’il sera cardiologue plus tard, quand il aura grandi. Sa mère et son père, eux, espèrent que le propre cœur d’Amir - et le leur - guérira du trauma répétitif et cumulatif de la semaine dernière, aux mains d’une occupation israélienne interminable.



* Nora Barrows-Friedman est co-animatrice et principale productrice de Flashpoints, magasine quotidien d’investigations sur Radio Pacifique. Elle est aussi correspondante d’Inter Press Service. Elle écrit régulièrement depuis la Palestine où elle dirige aussi des ateliers de communication pour les jeunes du camp de réfugiés de Deishé, près de Betléhem, en Cisjordanie occupée.

(JPG)
L’auteur, en Palestine.
Hébron, le 8 mars 2010 - Live from Palestine - The Electronic Intifada - traduction : JPP

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=8317 http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=8317



Vendredi 12 Mars 2010


Commentaires

1.Posté par Nizar MAURANGES le 12/03/2010 17:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jusqu'à quand l'impunité d'Israél va t elle continuer? Elles servent à quoi toutes ces institutions pour la Protection des Enfants?
Pourquoi personne n'intervient contre ces abus sur des enfants?
Pourquoi ce peuple Sioniste est il si raciste, si haine, si criminel?
Aucune once de pitié, qu'une haine aveuglante les anime. Le pire, c'est que tous les autres se taisent, personne ne les défend, pourquoi?

2.Posté par Nabil le 12/03/2010 19:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tsahal a fait du meurtre des enfants une spécialité maison. Et c'est cette armée d'assassins et de kidnappeurs que le philosophe milliardaire BHL qualifie tenez-vous bien :"d'armée la plus morale au monde"! Quel incroyable culot tout de même!

Nabil de Bruxelles

3.Posté par belami le 12/03/2010 20:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est un génocide programmé pour conquérir tous les territoires palestiniens et construire in fine le 3ème Temple de Jérusalem.

Comment être aussi lâche qu'une tapette israëlienne qui s'en prend même pas à des hommes. Ces gens sont des sous-hommes.

4.Posté par Gwen le 12/03/2010 20:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je sais pas quoi dire

5.Posté par rachi le 12/03/2010 21:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ATTENTION , ALERTE POUR LES ELECTEURS DE LA REGION PACA

Sur la liste de VAUZELLE PS figure un certain Jocelyn Zeitoun en position éligible en 7° place.
Qui est Jocelyn Zeitoun ??? C'est entre autre le Président de l'ABSI : ASSOCIATION POUR LE BIEN ETRE DU SOLDAT ISRAELIEN, rien que ça !
Voir le lien ci-dessous.

Pour bien montrer notre désaccord avec ce choix, rayons le nom de Zeitoun de la liste Vauzelle et nous ferons de notre bulletin un bulletin nul , le PS saura pourquoi...


http://marseille.indymedia.org/news/2004/05/160.php


6.Posté par anti dajjal le 12/03/2010 21:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salam alaikoum
je prends mon sac et je vais liberer amir qui a le droit de vivre en être libre autant que moi
avec tout mon respect

7.Posté par serggio le 12/03/2010 21:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ anti dajjal

ok je viens avec toi kho

8.Posté par belami le 12/03/2010 21:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Anti dajjal

C'est ce que tu as de mieux à faire pour avoir ta place au paradis

Heureux ceux qui l'on persécute au nom de la justice le royaume des cieux est à eux.

Mets toi au sommet du plus grand idifice de France et déploie ta pancarte pour la libération de ce petit.

Demain je m'associe avec toi pour dénoncer cette barbarie.

Tu as mon blg alors chiche !!!


A ta place je sacrifierais ma vie pareils contre ces bâtards.

9.Posté par khalifa le 12/03/2010 22:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tous unis pour liberer la palestine el les enfants de la palestine, tous unis contre la barbarie de terroriste sioniste, c'est l'heure de faire une operation chirurgicale pour retirer le varice mortelle (israel) de la palestine malade, tous ensemble ont peut reussir.

10.Posté par belami le 12/03/2010 23:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lorsqu'il s'agit de bruler des voitures et d'ouvrir sa gueule contre les français racistes y a toujours beaucoup de monde.

Mais pour ce qui est d'agir pour des causes légitimes ils n'y a plus personnes.



11.Posté par redk le 12/03/2010 23:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

belami, à ton premier mot tu te grilles, c'est quoi cette généralité puante que tu fais?, tu connais quoi des autres pour te permettre de dire ça?, tu crois que nous somme tous comme toi , à monter des blogs propheto je ne sais quoi?, juste a tailler la bavette sur le web 2.0, en glandant le reste du temps le nouveau?!!!, ha oui je précise que c'est un français qui te cause!!!

12.Posté par belami le 12/03/2010 23:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bah vas y prépares ta banderole

Il y en a déjà eu des manifs.

1 sujet comme celui là devrait mobiliser des foules

Comme d'habitude personne ne bougera.

Mon site prophéto est le seul à donner cette information qui t'échape

1) Jérusalem actuelle c'est la capitale du Nouvel ordre Mondial

2) Elle sera remplacée comme par hasard par la Nouvelle Jérusalem dans l' Apocalypse de St Jean

Tu traces un droite entre les deux points et tu as tous les évènements prophétisés depuis le 11/09

WTC
Irak
Iran
Gvt Mondial marque 666
Construction 3ème Temple de Jérusalem
Harmaguedon
Nouvelle Terre
Nouvelle Jérusalem

13.Posté par redk le 12/03/2010 23:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais c'est qu'il a la prétention de m'apprendre quelque chose le belami, mais tu crois que tu m'annonces un scoop?, j'ai de quoi alimenter ton blog mille fois, tu crois que je débarque, née de la dernière pluie?, et bien t'en as raté des choses, depuis le temps ou je poste sur se site, tu en aurais appris, mais il est jamais trop tard!!

14.Posté par belami le 13/03/2010 00:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Après tout si c'est pour me faire insulter. Ca partait d'un bon sentiment au départ. Mais je suis mal placé pour me mêler des affaires qui ne me regardent pas directement. Il est vraiment choquant de voir le degré d'atrocité qu'emploie l' armée israëlienne pour nettoyer les territoires palestiniens. Il s'agit de nettoyage ethnique dans la plus extrême atrocité. Je pense que nous sommes collectivement tous complice de ne pas réagir. Parce qu'avec notre silence nous cautionnons ces crimes contre l'humanité. Pour les voitures crâmée ou le racisme c'est un autre sujet que je ne peux que déplorer. Mais ce qui me désole encore plus c'est l'indifférence de l'opinion publique française ou internationale pour dénoncer ce l'injustice

15.Posté par redk le 13/03/2010 00:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Premièrement personne ne t'a insulté, mais par contre toi, relis toi, mais enfin, sur ce dernier poste, tu es raisonnable, en effet un génocide se commet et la passivité est de mise, et le sionisme en est la cause, se dogme qui est a la barre des leviers de se pays et sifflote au peuple que l'ennemi c'est le musulman crameurs de bagnoles, avec sa burqa ou sa casquette à l'envers, envoyant comme signe de "solidarité" au peuple Palestinien à la fin du Génocide de Gaza un navire de guerre!!

16.Posté par belami le 13/03/2010 00:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est désolant tous les problèmes de racisme ou de voir des voitures brûlées. Mais ce qui est encore plus déplorable. Ce qui révolte encore plus c'est de voir l'aveuglement, l'indifférence et l'égoïsme des opinions publiques nationales ou internationales devant de telles injustices. Lorsqu'on en vient à prendre pour cible la vie de jeunes enfants au nom d'une idéologie quelle qu'elle soit : on atteind des sommets de monstruosité et de barbarie. Tous par notre absence de prise de conscience nous portons en nous une part de responsabilité. On ne peut pas rester sans réagir quand on massacre des enfants.



17.Posté par belami le 13/03/2010 00:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Redk

Pour la forme on grimpe au dessus du lion de Denferochereau et on y déploie une banderole quitte à se faire serrer par les keufs ce serait une bonne idée. Etre incarcéré au nom de la justice non ? En tous les cas ça part d'un sentiment noble.

18.Posté par Nizar MAURANGES le 13/03/2010 01:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tous unis, sans distinction de race, de religion, d'ethnies, pour libérer la Palestine,
déjà il faut se serrer les coudes, ne pas se disputer pour un rien.
Effectivement, Israél la Sioniste veut s'approprier Al Aqsa, pour sa prophétie....Construire le temple de Satan, avec l'accord de plusieurs pays dont les gouvernants sont des sataniques. Inévitablement, la 3ème guerre Mondiale se fera. Si Israél se permet de menacer les pays Occidentaux avec leurs bombes nucléaires, car ils sont sûrs d'eux ou ils ont tout simplement peur.
Peur du Hamas et du Hezbollah, ça c'est sûr. Tôt ou tard, qu'on le veuille ou pas, nous devons participer à ce chaos mondial, autant s'y mettre dès à présent.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires