Diplomatie et relation internationale

Ambassadeurs et représentants étrangers à Téhéran reçus par le Président Ahmadinejad


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe



Mardi 10 Février 2009

A l'occasion du 30ème anniversaire de la victoire de la Révolution islamique, les ambassadeurs et les représentants étrangers en poste à Téhéran ont rencontré, lundi après-midi, le Président de la République islamique, Mahmoud Ahmadinejad. Lors de cette rencontre, le Président Ahmadinejad a qualifié la Révolution islamique d'évolution profonde et humaine, appartenant à l'humanité entière et étant au service à son service.

Le Président Ahmadinejad s'est attardé, dans son discours, sur la nécessité d'établir un ordre juste au sein de la société humaine. L'attitude égoïste et hégémonique est à l'origine des injustices et des désordres actuels dans le monde. L'occupation de l'Irak et l'expédition militaire en Afghanistan étaient, contrairement à ce qu'on dit, officiellement, destinées à assurer les intérêts politiques et économiques de certaines grandes puissances, en particulier, des Etats-Unis.

En fait, les autorités américaines ont contourné l'ONU pour lancer une guerre contre l'Irak, mais, elles ont obtenu, ensuite, l'autorisation du Conseil de Sécurité pour poursuivre l'occupation de ce pays. Selon le Président iranien, le Conseil de Sécurité n'est pas, dans le cadre de sa structure actuelle, de s'acquitter de sa principale mission qu'est d'assurer la paix et la sécurité mondiales, car il est devenu, à plusieurs égards, un instrument entre les mains des Etats-Unis et de certains autres membres permanents du Conseil de Sécurité de l'ONU, qui utilisent leur droit de veto d'une part et de l'autre, ils adoptent des résolutions injustes et discriminatoires à l'égard des questions internationales.

Le Conseil de Sécurité de l'ONU a émis, jusqu'à présent, 4 résolutions contre le programme nucléaire civil iranien, tout en optant pour une politique de silence envers le régime sioniste et son arsenal nucléaire. Une telle attitude ambiguë des instances internationales et des grandes puissances vis-à-vis des questions régionales et internationales montre que les valeurs morales et humaines ont cédé la place aux mensonges et à l'hypocrisie dans les relations internationales.

S'il existait un mécanisme pour traduire en justice les auteurs de l'occupation de l'Irak et de l'Afghanistan et de l'agression de 33 jours de l'armée du régime sioniste contre le Liban, on ne serait pas alors témoin de la tragédie de Gaza. En fait, la politique d'agression des assoiffés du pouvoir a torpillé la paix et la sécurité dans le monde, alors que toutes les nations ont le droit de vivre en paix et en sécurité. L'Iran islamique croit, fortement que l'éveil des nations mettra, tôt ou tard, un terme à l'oppression et à l'injustice dans le monde.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Mardi 10 Février 2009


Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires