ALTER INFO

Alter Info : Bilan 2006, ‘’Vœux’’ et appréhensions pour 2007


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes



Zeynel CEKICI
Mardi 23 Janvier 2007

 Alter Info : Bilan 2006, ‘'Vœux'' et appréhensions pour 2007

 

Chers amis (e) membres, contributeurs, lecteurs ou simples visiteurs,

 

Au lieu des habituels ‘'vœux'' insipides et coutumiers, la rédaction Alter Info a choisi de faire son bilan et d'apporter quelques explications à ses lecteurs, contributeurs, traducteurs, correspondants et membres.  

 

Cet article a comme objectif de lever les doutes et suspicions à notre encontre  et  dévoiler les incompréhensions de tout ordre.

 

Nous voilà au début d'une nouvelle année et semble t-il à l'aube d'une nouvelle ère… celle qui risque d'ouvrir la boîte de Pandore ?

 

 Nous avons fait le choix et de manière récurrente, d'articuler notre ligne éditoriale autour des dangers que font courir les US à tout le Moyen-Orient et peut-être avec le risque de totalement  déstabiliser le monde. Ces projets sont inquiétants et certaines dimensions obscures, et semble t-il plus claires à l'aune des intentions dévoilés pour 2007 par doubleyou. Et, si en plus on parvient à décrypter la cabale stratégique US/sioniste, c'est d'une clarté totalement obscure. Décrypter et essayer de comprendre les motivations- où s'entremêlent historiquement, mythes, légendes et occultismes dont se nourrit  le sionisme international - semble pour nous, être un bon moyen pour donner un sens aux comportements US et a priori incohérent. Plus prosaïquement, si les plans US contre l'Iran venaient à échouer, il en irait de l'avenir et de l'existence même du régime sioniste - nucléarisé et déterminé -  qui est à l'origine de ce désordre planétaire !  

 

Dénoncer cette cabale géopolitique internationale est la raison d'être de ce journal. Nous n'avons certes pas la science exacte ni la prétention de la perfection, mais simplement la volonté de comprendre les choses au-delà des évidences parfois trop visibles et de publier ce que l'on croit être juste.

 

 A vous  lecteurs de faire votre propre réflexion et analyse de la situation.

 

 Pour le moment, toutes nos prévisions fondées sur cette approche ont démontré leur pertinence. Une méthode certes ‘'singulière'' qui tient compte des motivations occultes, et parfois mystiques de chacun des acteurs responsables de la situation internationale. Ce n'est pas, parce que les ‘'experts es tout'', philosophes et penseurs, les apôtres des idéologies dominantes, ‘'faisandeurs'' d'opinions aux services de la propagande militaro - idéologique, esquivent volontairement ces dimensions, et les ont décrétés sans intérêt qu'il faut pour autant les ignorer.

 

 Nous espérions plus sereine et plus paisible l'année 2007. Après avoir été les témoins - complices (intellectuels) pour certains, impuissants pour d'autres,  indifférents pour la majorité d'entre nous - de l'assassinat politique d'un chef d'Etat - chose inédite dans l'histoire humaine - et diffusé en boucle pendant des jours. De même que les centaines d'Irakiens quotidiennement tués, les Palestiniens qui vivent les moments les plus pénibles de leur existence sous les objectifs des caméras du monde entier. Après tout ce déchaînement de violence, on aurait pensé avoir atteint le paroxysme de la barbarie humaine et de la sauvagerie US. Cette busherie impérialiste impudiquement appelée guerre contre ‘'le terrorisme  islamique'' est une des plus grandes mystifications de l'histoire moderne et la pierre angulaire de la propagande US/sioniste.

 

La volonté d'une géopolitique unilatérale revendiquée par l'empire US, ne supporte aucun compromis et impose ses exigences hégémoniques. Mais, l'Iran semble  ne pas vouloir baisser l'échine face aux diktats impériaux. Pour de nombreuses raisons, nous avions et avons toujours la conviction que l'Iran soit la prochaine cible des appétits hégémoniques US/sionistes, et que l'agression contre cet Etat, est simplement une question d'opportunité stratégique et de prétextes défendables auprès de l'opinion.

 

 Nombreux, sont ceux qui ont su lire les plans et tout ce qui pourrait se cacher derrière les néologismes va-t-en-guerre, après avoir compris que cette guerre n'était pas motivée contrairement à ce que la propagande instille à travers les media, mais qu'il y avait bien autre chose. Mais, sont-ils allés au-delà des prétextes perfidement présentés par les US ?

 

Très peu ont su comprendre les intentions et les motivations réelles des US/sionistes, à saisir toutes les dimensions de cette guerre globale  qui n'hésitera pas à ‘'vitrifier'' tout ceux qui oseront contrarier cette folle lancée. Dans leur folie rédemptrice et délire messianique, - d'inspiration mystico - cabalistique- les US ne cesseront d'êtres les séides se soumettant avec zèle aux fantasmes sionistes. La politique étrangère US se soumet à une singulière logique où  la collusion entre hommes politiques et ‘'hommes de Dieu'' dans un mélange des genres. Ils se sont octroyés tous les droits et plus rien ne doit nous surprendre venant del'Ouest sauvage, ils sont les plus forts (militairement) - fourbes - et peuvent tout s'autoriser, voire même les interdits imposés aux autres.

 

Ceux qui blâment aujourd'hui les musulmans en les accusant de vouloir adopter un Islam ‘'politique'', justifiant la violence et les crimes de guerres en prétendant combattre une ‘'idéologie'' et non la religion, du moins c'est qu'ils disent, leur amnésie hypocrite, semble ne pas tenir compte des orientations de la politique étrangère US,  et font fi des inspirations théocratiques et des lois fondamentales cette nation.

 

Les choix géopolitiques US/sionistes sont non seulement maintenus mais se renforcent ; leur entêtement démoniaque et affiché, les néo-cons et leurs affidés semblent déterminés à en découdre avec toute opposition.

 

Pour comprendre l'imminence de leur agression et leur détermination - entêtement - à bombarder l'Iran, remarquez le comportement raisonné -timoré ?- de l'Iran, face à la nouvelle provocation US et le rapt de ses diplomates à Erbil. Le droit international interprèterait en des temps ordinaires- l'ère post 11/09 oblige - cetteagression ‘'territoriale'' comme un acte de guerre, un casus beli.

 

 Malgré la gravité de cette énième provocation US, les Iraniens essaient de ravaler leur fierté nationale et tentent malgré tout de trouver une issue pacifique à la situation. Et, que cherchent à faire les US ? Suivez le nouveau périple de Condi Rice au Moyen-Orient… et leur jeu deviendra plus clair.

 

 

L'année que nous commençons débute avec des signes inquiétants, l'incertitude de la stabilité du monde se renforce et les vicissitudes de la vie en 2006 que l'on pensait insurmontables sembleront être une sinécure. Loin de nous l'idée de tracer un sombre tableau de l'état du monde et de l'avenir. Notre objectif est d'attirer l'attention de nos lecteurs sur la gravité de la situation internationale… tout en gardant une note d'espoir d'un futur meilleur.

 

 

Collaborations et soutien  à Alter Info

 

 

Parmi les nombreux sites amis et les groupes de ‘'résistances'', il y a ceux qui s'intéressent exclusivement à la dimension sociale ou/et économique, d'autres encore dénoncent à juste titre les mensonges des médias  , d'autres encore traitent exclusivement de la politique nationale. Ces approches ‘'exclusives'' sont bien évidemment plus que nécessaires, mais ne doivent pas nous faire oublier le rôle et l'influence de la politique internationale dans nos vies de tous les jours. C'est une réalité regrettable, mais ce ne sont pas les décisions nationales qui influencent la géopolitique mondiale, c'est au contraire la politique internationale unilatérale des US qui oriente nos options nationales respectives.

 

 

Contrairement aux illusions démocratiques par lesquelles on nous berce, le citoyen se voit imposer des choix sur lesquels il n'a pas prise. L'horizontalité des décisions est peut-être une utopie, pour le moment, mais elle doit être l'objectif principal de tous les ‘'résistants'' déclarés contre les pouvoirs injustes, qu'ils soient nationaux ou supranationaux. Les relations internationales sont soumises aux mêmes contraintes que les relations inter-humaines et subissent les décisions de  l'hyper-pouvoir mondialiste. Ces choix sont motivés  par la  logique d'une recherche maximale de  profits financiers et les intérêts des masses populaires passent à la trappe. C'est pourquoi la question de l'intégrité morale et de la force de caractère de nos dirigeants sera déterminante dans notre choix. Nous savons d'ores et déjà que certains ne résistent pas à la mondialisation économique et à la globalisation politique.

 

 

Nous ne pourrons préparer un avenir meilleur si nous nous amputons de  nos valeurs et si, par choix, par ignorance ou par facilité,  nous faisons fi d'un  travail de  compréhension sur le  mode de fonctionnement de nos sociétés. Cette volonté de compréhension exige un effort non négligeable.

 

 

Prenons des leçons du monde animal, non pas dans le sens darwinien de l'évolution qui présupposait que l'homme aurait quitté le monde animal, mais au contraire, dans le sens de l'anthropologie moderne qui étudie l'animalité en  l'homme et la proximité de certains de ses  comportement sociaux  avec ceux des sociétés animales.

 

 

J'adresse en passant un clin d'œil à nos amis musulmans qui connaissent peut-être mieux  l'éthologie que d'autres sociétés… puisque que l'un des enseignements dans leur religion, appelle explicitement ses adeptes à étudier le comportement animal.  Mais les musulmans ont-ils réellement compris l'intérêt de ce conseil ?

 

 

Si la compréhension actuelle des relations humaines peut s'éclairer à partir de l'étude du monde animal, la question demeure de  l'utilisation qui sera faite des observations. Les sociétés humaines ont des leçons à tirer du monde animal et même végétal. Cependant certaines dérives darwiniennes et freudiennes ont dénaturé l'objectif de l'éthologie pour faire de cette discipline une science sociale plate et descriptive. La compréhension du comportement animal a servi de prétexte  pour développer des théories sociales et économiques qui  réduisaient les sociétés humaine  à l'état animal.  Pour y parvenir, il fallait, en prétendant tuer Dieu, tuer le spirituel  et enfin prendre possession de l'esprit humain avec, par exemple, des théories psychanalytiques ou  économiques superficielles.

 

Ceux qui aujourd'hui affirment et imposent ces théories le font dans un seul but, celui de faire oublier à l'homme que même si son patrimoine  génétique est semblable dans une très forte proportion à celui d'autres espèces animales, cela ne fait pas de lui un animal ou un ‘'légume''. Chacun est libre de s'attribuer les ancêtres qu'il souhaite.

 

 

Vœux de la rédaction

 

 

A la suite de vos nombreux messages d'encouragements, de félicitations et de remerciements, dont quelques-uns ont été publiés à la demande de leurs auteurs, nous n'avons pas eu et n'aurons sans doute pas le temps de répondre à vos nombreux mails. N'y voyez aucune volonté de dénigrement de notre part. Je choisis donc, par nécessité,  la facilité qui m'est offerte de vous adresser une réponse collective.

 

Nous profitons aussi  de cette occasion pour expliquer ce que nous attendons de ceux qui apprécient notre travail. Ne voyez aucune malice ou attaque personnelle dans les remarques qui vont suivre : elles sont générales, honnêtes et franches, du moins tel est notre but.

 

Le temps descontorsions intellectuelles est révolu ainsi que celui de l'hypocrisie. Lesviles flagorneries  sont des signes de faiblesse mentale et d'un manque de conviction. Elles sont des prétextes pour attribuer à autrui  des qualités  qu'il n'a pas  et  nous aveuglent au point de nous rendre myopes. L'observateur myope voit  dans le brouillard  la situation internationale franchir le Rubicon. Tout en affichant de manière ostentatoire son  aversion pour le spectacle qui ce déroule sous ses yeux, il ne peut en comprendre les tenants et les aboutissants.  

 

 

Si comme nous l'envisageons, les US  persistent dans leur conduite irresponsable, hégémoniste et impérialiste face à la pseudo menace d'un nucléaire militaire iranien,  comme ce fut le cas pour  les‘'armes de destructions massives irakiennes'' et les ‘'islamistes terroristes afghans'', nous pouvons affirmer sans pessimisme excessif que  l'humanité risque cette fois-ci son propre avenir.

 

 

Alter Info sa progression  et son devenir.

 

 

Après deux ans d'existence et presque un an sous forme d'association, l'avenir de ce journal est peut-être en question. Non, parce que nous avons raté notre objectif, mais simplement à cause des plus proches ‘'collaborations'' de notre association. Celles-ci ont refusé de comprendre les objectifs réels de cette association. Ce refus de comprendre semble  une attitude normale dans nos sociétés. En revanche,  ce qui l'est moins, c'est la contradiction de donner,  d'un côté, l'impression de vouloir combattre les injustices et de l'autre,  de tomber dans le piège de ceux qu'ils disent combattre. Ces pièges sont d'ordre sentimental, voire affectif.  Ces  comportements nous imprègnent depuis notre plus jeune âge. Nos modes de pensées et notre compréhension corrompus. Notre relation avec autrui est, hélas, vénale. Tout cela induit des choix, mais surtout contraint à assumer ces choix en hommes honnêtes et dignes, comme nous souhaitons tous l'être.

 

 

Chacun est libre de choisir la façon de vivre et celle qui lui convient, mais il doit aussi accepter de mourir en conséquence - nous mourrons  tous de la manière dont nous aurons  vécu ou choisi de vivre - ou  accepter d'être esclaves de ses penchants, de  son ego et de ses appétences naturelles-. Mais nous devons pouvoir être suffisamment droits afin d'assumer ces choix et les revendiquer. Il s'agit d'une simple question d'honnêteté intellectuelle. Il semblerait que certains de nos membres fondateurs se soient mépris sur nos motivations et nos buts.

 

 

Ils ont cru que le but de l'association devait être un genre d'amicale où l'ambiance ‘' comptoir de café'' orienterait les ‘'débats'' et les ''échanges''. La responsabilité de cet échec ne leur incombe pas. Je suis le principal fautif, car il semblerait que je n'ai pas suffisamment expliqué mes intentions et mon but en tant concepteur et créateur d'Alter Info. Le manque de temps ou le comportement habituel - la mauvaise foi en prime -  les réunions ou les simples rencontres entre amis, font que chacun aimerait donner la primauté à sa vision ou à  sa perception. Bien que j'aie  fait le choix de la clarté et de la franchise, et cela depuis le début de la création de ce site, parfois même en courant le risque d'attirer la foudre de certains pouvoirs, la rédaction ainsi que moi-même avons tenté de jouer la carte de la clarté et de l'honnêteté.

 

 Sans le soutien de nos rédacteurs, traducteurs ou simples contributeurs étrangers à notre association, ce site n'aurait jamais connus un tel ‘'succès''. Ce succès ne doit rien à nos membres fondateurs et aux polémiques. Très peu des prétendus collaborateurs proches ont daigné faire un papier expliquant leur point de vue ou proposer une idée, un projet à partager avec d'autres. Très peu de nos membres fondateurs, ont fait l'effort de présenter des contributions intellectuelles dépassant les débats stériles et futiles, au point d'influencer le nombre de publications journalières et la qualité des articles. Au contraire, à cause de débats polémiques, la raison d'être notre journal a été maintes fois remise en cause.  

 

Le paiement d'une cotisation occasionnelle (mais tout de même importante  de nos jours) ne doit  pas donner le droit d'imposer des visions nationalistes, régionalistes  ou autres, que nous sommes justement censés combattre ensemble. Au-delà du soutien financier, ce que nous cherchons c'est un soutien intellectuel et moral. Le soutien financier n'est certainement pas négligeable, mais pas au point de nous faire renier nos convictions et la ligne éditoriale du journal !

 

Chacun a voulu imposer sa perception au lieu de prendre le temps de comprendre l'intérêt général, qui a été  mis de côté dans leurs ‘'analyses'' au profit de choix personnels. Nous avions tous au départ la prétention de nous défaire de ces travers inhérents à tout regroupement, assemblée ou collectif. Nous avons perdu notre pari!

 

Aussi, notre association est-elle maintenant restreinte de manière informelle - et jusqu'à la prochaine assemblée générale - et se trouve réduite à notre bureau d'administration avec trois personnes à sa tête. Le trésorier a été  remplacé il y a  plusieurs mois déjà à cause de ces positions nationalistes. Le secrétaire et membre fondateur reste en place ainsi que son président.

 

Je suis navré de vous avoir affligé avec ces problèmes internes à notre association, mais cela servira au moins à me justifier auprès de ceux qui attendent des réponses personnelles  à leurs interrogations. Et de vous encourager tous à a créer une structure associative de petite taille afin d'avoir un statut légal et de mieux défendre vos droits. Nous avons besoin de structures associatives qui auraient des contacts entres elles, ne serait-ce que par mails, qui se connaîtraient et se passeraient les infos occultées par le filtrage de la censure médiatique. Il  est plus qu'impératif que nous prenions conscience de cette nécessité.  Toutes les personnes de bonne volonté auront  notre appui quelles que soient les initiatives personnelles : pour ceux qui souhaitent créer une association, devenir rédacteur (chez nous ou ailleurs, peu importe), reporters citoyens ou simples contributeurs anonymes, nous fournirons les informations et les conseils dans la limite de nos moyens et nous mettrons à leur disposition leur propre Blog (hébergement gratuit) s'ils le souhaitent.

 

Si il n'y avait pas la bonne volonté de nos contributeurs et de nos rédacteurs anonymes, de nos traducteurs, dont je ne remercierai jamais assez le sacrifice en temps et en énergie, sans eux, nous n'existerions plus. C'est grâce à eux tous que ce site existe encore aujourd'hui. Et, non pas grâce à notre association ! 

 

Ce mois-ci nous devrions largement dépassé les cent mille visites dont plus de trente cinq mille visiteurs différents. Ces chiffres ne sont pas là pour afficher notre mérite ou le bien fondé de notre méthode, mais uniquement afin d' attirer l'attention de nos habitués et de leur montrer combien il est important de faire preuve de tolérance et de respect à l'égard de ceux  qui ne partagent pas nos idées.

 

Autant notre travail semble être apprécié par beaucoup de personnes, autant il déplait à d'autres. Les raisons sont multiples : préjugés et autres spéculations sans doute. Nous ne cherchons pas à plaire mais dire ce que nous croyons être juste et dans les limites de ce que le droit français nous autorise. Contrairement à l'adage, ‘'toute vérité n'est pas bonne à dire'', nous, nous pensons le contraire. Evidemment, cela peut déplaire.  

 

Voici  un exemple du dernier message sous entendant des menaces et autres insultes. Bien que Redecker n'ait eu qu'une seule menace, du genre de celles que nous recevons quasi quotidiennement, il a été érigé en héros national, il aurait risqué sa vie pour la liberté d'expression de notre beau pays…

 

 En plus des menaces de morts auxquelles nous devons faire face, nous devons en plus accepter que des individus  parfois très tordus puissent s'exprimer sur notre site, voici un exemple de commentaire que nous devons supporter pour permettre à chacun de s'exprimer :(titre de l'article)« Le Tribunal administratif de Paris défend le droit de provocateurs racistes à exploiter les difficultés des sans-abri »  message envoyé à 18h51 le lundi 15 janvier: ‘'Eh, bande de connards islamistes, vous voulez nous forcer à manger du mouton ? Moi je suis bouddhiste, je mange pas de viande. Alors votre soupe au mouton, vous allez la jeter aux égouts sinon on va vous faire bouillir dedans, bande de collabos de merde.'  

 

Heureusement qu'il y a aussi des personnes avec lesquelles nous ne partageons rien, pas même la soupe, égarées par leurs sentiments racistes ordinaires mais qui ont au moins le mérite de chercher à dialoguer : «  Le Tribunal administratif de Paris défend le droit de provocateurs racistes à exploiter les difficultés des sans-abri »

 

message envoyé à 19h45 ce lundi 15 janvier : ‘'Je n'ai pas lu l'article car je connais très bien le sujet mais je veux ici manifester ma consternation à propos du titre (et peut-être du contenu de l'article) d'autant que je suis un réel partisant de votre site. NON, NON ET NON, offrir de la soupe au cochon aux SDF  n'a rien de raciste. Le racisme, le fascisme, le nazisme sont dans vos têtes de linotte. Vous êtes comme les sionnistes qui accusent les autres de ce qu'ils sont. Vous êtes incapable de défendre la justice, le vrai, le beau .... Vous êtes bloqués dans votre idéologie anti-naturelle.  Sachez que vous devriez être plus lucides et plus circonspects dans vos propos car en écrivant cela non seulement vous vous coupés de vos lecteurs-sympathisants mais vous faites le jeu mortel des ennemis de l'humanité.  Un peu d'intelligence, d'ouverture d'esprit et d'introspection vous feraient beaucoup de bien.''.  

 

  

 

Voici deux exemples de ce à quoi nous devons faire face tous les jours, alors que la source de cet article est donnée en lien actif et provient  d'un mouvement socialiste US. Nous n'avons aucune affinité avec le communisme, ni d‘ailleurs avec les modèles de pensées capitalistes.
Mais cela ne nous empêche pas d'apprécier certaines de leurs idées. De plus, nous n'aurions eu ni le temps ni les capacités de faire un article de cette qualité qui  méritât  d'être publié et lu.

 

 

Nous partons du postulat suivant ; si nous considérons les sociétés ‘'modernes'' comme injustes et voulons lutter contre les injustices, il va falloir mettre de côté nos petites différences égocentriques, et chacun devra apporter la richesse de son identité culturelle, spirituelle ou idéologique afin que, de cemélange, de cette mixité naissent des idées et des projets capables de changer ce monde injuste et de contrer les plans qu'on croirait tout droit sortis des profondeurs ténébreuses du Moyen-Age.

 

 

L'impérialisme quel qu'il soit, comporte plusieurs aspects, et parmi eux, celui de l'impérialisme culturel est le plus néfaste : le culte de la mode, l'habitude d'une consommation outrancière, la pratique de l'irresponsabilité et de l'individualisme. Avec ces approches et pratiques, que va-t-il rester de la diversité nécessaire à un monde qui ne soit ni unipolaire, ni uniforme et où une pensée unique dominerait ?

 

 

Pour comprendre la gravité de la situation mondiale, il est nécessaire de familiariser nos lecteurs avec certaines notions.  Loin de nous l'idée d'infantiliser qui que ce soit avec des contenus ‘'débilitants''. A chacun de se faire sa propre  opinion. A condition bien sûr d'avoir un maximum de données et d'outils de compréhension de la situation réelle du monde. Pour y parvenir notre démarche seule ne suffira pas. Il est impératif d'adopter un certain comportement pour apprécier nos motivations dans toutes ses dimensions.

 

 Parmi ceux qui ont visités et visitent notre site, au-delà des messages d'encouragement, il y a bien eu quelques cas de mécontents, ce qui est normal. Ils ont fait preuve d'honnêteté intellectuelle et après quelques échanges, ont compris notre démarche. Sans  adhérer totalement à notre vision ils ont fait preuve de bonne foi, et nous leur en sommes reconnaissants. 

 

Notre journal est cité, donné en lien actif, repris sur des sites de tous horizons. Nombreux sont les sites alter mondialistes à nous citer, mais il y a aussi quelques sites d'extrême droite à qui nous n'interdisons pas de nous reprendre sans pour autant cautionner leur vision du monde. Il y a aussi des sites musulmans, chrétiens, juifs et d'autres sectes aussi diverses et variées que ‘'loufoques''. Et à tous, nous demandons d'adopter un minimum de retenue avant de réagir  aux articles ou de nous insulter sur notre forum. Nous ne voulons pas sacrifier la qualité au nom de la quantité. Nous n'avons aucune prétention à un élitisme, mais un désir compréhensible de préserver un espace de liberté ouvert à tous, et nous l'assumons.

 

 

Alter Info se veut ouvert à tous, prétention ou utopie ?

 

 

Est-ce parce que nous n'aurions  pas d'opinion ou de conviction que toutes ces personnes apprécient plus ou moins notre démarche ?

 

 

Nous avons, bien évidemment, nous aussi, des convictions spirituelles et une conscience politique. Mais en faire état et constamment les mettre en avant, sert davantage à nous déchirer qu'à trouver un terrain fertile au dialogue et au respect mutuel. Tout cela aussi, nous y reviendrons dans les prochains dossiers.

 

Adoptez cette attitude - accepter l'autre avec ses différences- sera salutaire pour tous. Il va sans dire que nous n'encourageons pas la violence des propos et le mépris à notre endroit -  et de qui que ce soit. Nous invitons nos lecteurs à prendre le temps de comprendre nos intentions et à faire  l'effort de digérer des textes inédits et « dérangeants » pour le néophyte non averti. Nous acceptons toutes les critiques si elles sont  fondées, même si nous avons l'habitude des réactions primaires, épidermiques, des critiques violentes, des insultes allant jusqu'au menaces…  cela ne nous déroutera point de notre principal objectif, celui d'informer.

 

Même nos membres les plus proches, ne semblent pas avoir compris cet objectif ! Le but de la rédaction et  mon souhait en tant que responsable devant la loi, serait de voir ces conseils prodigués à nos lecteurs, appliqués avant tout par ceux qui se disent nos plus proches collaborateurs. Mais quoi qu'il en soit et au-delà de l'acceptation de notre vision à travers nos écrits et ligne éditoriale - bien que cela flatte notre ego (faiblesse humaine), c'est aussi un bon moyen pour nous égarer -, si vous perdez votre sens critique en nous lisant, nous aurons alors perdu une partie de notre objectif.

 

Gardez une approche critique face à tout ce que vous lisez et entendez, et ne faites pas d'exception, même avec nous !

 

Dans le premier dossier d'une série de trois en cours de rédaction, nous allons tenter, d'exposer la métaphysique de la géopolitique Internationale, des intentions et motivations cachées aux citoyens et aux peuples du monde, acteurs  malgré eux d'un scénario dont l'épilogue semble se jouer sous nos yeux actuellement.

 

Avant de vous proposer de  lire  ces dossiers, nous attendons de nos lecteurs habitués et avertis, de délaisser certaines habitudes propres aux sites qui abusent de votre temps pour vous détourner des vérités dérangeantes.

 

Nous ne le répéterons jamais assez, mais notre but n'est ni d'approcher ‘'les étoiles'', ni de jouer aux gourous sectaires ou maîtres penseurs ou de diverses autres accusations concernant le site ou ma personne.

 

Partant d'intentions, que nous espérons les plus nobles, notre but est de vous donner des outils de compréhension dont les sociétés dites modernes sont privées. Des outils permettant la compréhension et la préparation à la ‘'résistance'' face à ce qui est communément appelé mondialisation ou globalisation : termes génériques qui occultent d'autres motivations moins avouables que celles affichées par le miroir enjolivant de la société de consommation.

 

Certes, cette démarche a priori condescendante, n'est pas sans conséquences. Elle est source de problèmes. Mais nous avons fait vœu  de dire ce qui nous semble être juste et souvent au risque de déstabiliser les esprits formatés et l'ordre établi.

 

 

Nous les développerons plus largement ces questions dans le premier dossier qui sera -normalement- publié  prochainement.

 

Notre objectif de départ était d'éviter les écueils du sectarisme religieux et du dogmatisme idéologique. Malgré nos efforts, certaines personnes (parfois les plus proches, au sein même de notre association aussi…) ont présupposé ou imaginé des intentions qui ne sont pas les nôtres.

 

D'autres ethnocentriques, dont la guerre est ouverte contre nous, et qui ont fantasmé sur un  supposé antijudaïsme dans notre démarche, croyaient ainsi nous ‘'descendre''. Mais ces gens sont moins nocifs que ceux qui disent êtres vos proches et se comportent de manière irresponsable. Tant pis pour les déceptions des uns et les fausses joies des autres, nous voulons simplement une alliance des civilisations et pas uniquement en paroles, en  démonstrations insipides- les nationalismes et leurs avatars - et autres divisions artificielles entre les hommes,  distillées sous forme de pensées dominantes.

 

Nous n'appartenons et n'avons pas de lien particulier avec aucun parti politique et pas davantage avec  Solidarité et Progrès et M. Cheminade : nous les soutenons comme  nous l'avons fait un temps avec Dieudonné et Bové, et nous continuerons avec d'autres encore qui sembleront gêner l'ordre injuste établi. Ces personnes que nous croyons ostracisées à cause de leurs pensées, auront notre soutien jusqu'au jour ou nous constaterons des motivations qui ne sont les nôtres. En attendant, la publication des trois dossiers, vous pouvez  prendre soin de ne pas afficher votre religiosité ni vos appartenances idéologiques quelles qu'elles soient, si votre souhait est de voir encore vivre ce site pendant longtemps. Nous sommes responsables des propos tenus sur le forum et des commentaires aux articles. Ceux qui souhaitent la pérennisation de notre journal, devront prendre sur eux et ne pas afficher  leurs convictions intimes aussi ouvertement, censure oblige.  Ceux qui persisteront démontreront  leurs mauvaises intentions. 

 

Essayons d'avoir un espace neutre, où musulmans, chrétiens, juifs et athées pourrons débattre en toute sérénité et ainsi apprendre à se respecter mutuellement, ne serait-ce qu'en se résignant à accepter (pour les plus sectaires)  les différences. Cela passe par le dialogue et le respect. Que l'on soit musulman - religion, d'ailleurs que nous tentons de  défendre au point de faire douter plus d'un de nos motivations réelles - chrétiens ou athées, ne doit pas exonérer d'un minimum de retenu et de l'obligation  de faire preuve de respect à l'encontre des convictions que l'on ne partage pas. Ainsi, nous éviterons, du moins dans l'idéal, d'afficher nos appétences nationales, raciales, sociales ou spirituelles. Evitons aussi les slogans qui en découlent fatalement. Un slogan, n'est pas et ne sera jamais un argument.

 

Afficher notre religiosité ne fera changer personne. En revanche, prouver notre bonne foi, nos bonnes intentions au nom de nos appartenances idéologiques ou spirituelles, exige de la sincérité et de l'honnêteté intellectuelle. Ces conditions réunies nous permettront d'honorer et de renforcer nos appartenances individuelles. Cela est valable pour nous tous, personne n'est à l'abri d'être l'esclave de ses faiblesses, surtout dans cette société fondée sur des mythes et des légendes, façonnées selon les désirs et les fantasmes d'une infime minorité dirigeante.

 

La laideur des  volontés et des lubies de la caste dominante mondiale - l'élite économico- politique- sa face cachée derrière le masque du pouvoir supranational, est omniprésente dans toutes les strates des sociétés dites civilisées. Cette face de l'ombre  est occultée, bien qu'elle soit embellie par le reflet qu'offrent   les  illusions de la société de consommation,  dans laquelle l'apparence et le paraître sont érigées en culte du corps au détriment de l'esprit.  

 

Ce comportement est imposé aux sociétés  par une pensée dominante ou ce qu'on appelle une pensée unique globalisante. Elle se présente  sous forme d'idéologies politiques, de théories sociétales, économiques et politiques lesquelles visent exclusivement les intérêts de la caste dirigeante. Cette élite mondiale économique indifférente à l'intérêt commun et au bien-être de tous, obéit avidement à sa logique élitiste.

 

Une élite mystico- idéologique est à l'origine de l'instabilité planétaire. Elle est animée par des motivations souvent obscures et incohérentes pour la personne  non avertie. Cette  élite financière prend en otage nos libertés fondamentales, dont celle de penser, celle de choisir librement  et use de méthodes perverses, de prétextes sibyllins et  fallacieux en vue nous offrir un monde meilleur-  prétend-elle ! Cette volonté de l'élite mondialiste nous mène vers un destin incertain et à rebours des nos intérêts communs, le nouveau prétendu « avenir radieux »  pour l'humanité que les maîtres du monde font miroiter sous nos yeux est un leurre et un mythe. 

 

Bonne lutte à tous

 

Rédaction Alter Info

 

 

 

 

 

 

 



Mardi 23 Janvier 2007


Commentaires

1.Posté par Dany Quirion, 41 ans, Canada le 24/01/2007 00:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Plein de belles choses sont écrites dans cet article avec votre coeur et nous sentons bien que vous ferez l'impossible pour que Alter Info demeure. Et demeurez! En ces périodes troubles et de noirceur, nous avons besoin de vous.

Plusieurs sections pourraient servir de citation mais celle que je retiens parmi toutes est la suivante: "... il fallait, en prétendant tuer Dieu, tuer le spirituel et enfin prendre possession de l'esprit humain avec, par exemple, des théories psychanalytiques ou économiques superficielles." Votre vision du monde est grande pour écrire toutes ces choses et c’est pourquoi vos dossiers spéciaux sont attendus avec impatience.

Si mon coeur n'était pas en train de se faire prendre dans les filets sournois du grand amour, je vous dirais trouvez-moi du travail à Mulhouse et j'irai consacrer mes temps libre à vous aider pour y faire n’importe quoi. Mais enfin, vous comprendrez...

Enfin, ce beau qui m'arrive arrivera aussi, sous peu, à Alter Info. Nous sommes inévitablement plusieurs à le souhaiter et la force du nombre sera, à elle seule, suffisante pour que vous restiez.

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires