Opinion

Aliénation et narcissisme politique



HICHEM
Dimanche 27 Mai 2012

Aliénation et narcissisme politique
1. Partis politiques et/ou associations de la société civile
Personnages politiques et/ou activistes de la société civile

Quel complémentarité entre ces deux composantes, partis politiques et associations? Peut on poser une telle question après une telle "révolution" confisquée, une patrie violée...

Quels types de dialogue pourra servir à lier les deux bouts du fil? Quels rapports entre ces deux acteurs? Quels points communs entre les deux? Quelle harmonie liera les deux, démocratie directe et participative?


2. Nouveaux courants, mauvaises directions et concept de célébrité !!

Tout a été clair dès le début, une entrée en force des courants obscurantistes, de l'argent sale qui façonne et industrialise les opinions, "média" corrompu servant un agenda "américo-sioniste" et ajoutons à tout ça une grande naïveté d'une majorité du peuple fruit du système déchu, marginalisé, qui vivait une aliénation sur ses propres terres, une faille socio-économique qui a bien divisé le peuple et qui s'est bien approfondie depuis 6 décennies par le régionalisme, la pire forme de discrimination et du racisme...

Une "révolution" qui a offert ce qu'une majorité cherchait depuis toujours,"la célébrité", on remarquait toujours l'apparition de nouveaux visages, de nouveaux partis, de nouvelles associations, de nouveaux ex-opposants nouveaux alliés, de nouveaux masques qui tombent chaque instant, des plateaux télévisés bien décorés avec un contenu médiocre et qui ne servira qu'à une destruction psychique du simple citoyen que son quotient intellectuel pendant le règne des mafieux ne lui permettra pas d'aller au delà des feuilletons et des publicités et des émissions banales...


3. Orchestrer "l'opposition" et/ou les forces démocrates"

Qui sera leader?, qui guidera l'autre?, qui est le plus "fort"?, qui a plus d’adhérents??!!

Deux composantes majeures sont concernées; les partis politiques et les associations de la société civile, chacun pense qu'il détient les clefs de la réussite et pourra guider l'autre vers le chemin correct, mais les deux ont eu tort à commencer par la rupture qui a marqué la relation entre les anciens partis politiques et c'est par narcissisme.

Chacun se croyait sauveur du pays, constructeur de la nouvelle TUNISIE! nouvelle terre de la démocratie fruit d'une "révolution" populaire qui appelait au (travail, liberté et dignité) et non jamais au paradis et la législation de la pédophilie! Un pays de 3000 ans de civilisation et d'histoire, d'art et de culture, d'histoire de noble terre, de tous les duels possibles mais qui est toujours une terre libre et le restera, une terre qui défendra les droits de l'homme (hommes et femmes tout les droits sont confisqués alors pas la peine que je ferai aussi un classement...)

Pour bien mener cette fusion entre les partis et les associations il faut que chacun soit franc avec soi même, s'il se croyait capable à lui de présenter ses démarches et accepte les critiques et celui qui se croit en soi même un arriviste chercheur de célébrité devra se montrer digne de respect et apprendra par la même occasion car chacun aura sa chance tôt ou tard mais pour l'instant le sort du pays est plus important que toute autre personne telle qu'elle soit, car en personnalisant les concepts et les idéologies on s'est perdu...

La rupture qui a bien marqué les partis politiques et les associations, ils se croient que chacun a une mission à part mais et à vrai dire c'est juste l’appellation qui change, la composition de leurs équipes qui les différencie car dans le cas actuel de la TUNISIE violée et la "révolution confisquée" on devra mettre à coté les nominations et les concepts, il faut bien lutter pour la liberté, le bien de ces terres, pour les générations futures....


4. Démocratie participative

“ La décision, c’est de l’ordre du “ politique ”, qui est investi, représentatif et élu. mais dans notre cas on en parlera d'une décision rationnelle, intelligente, constructive et participative des deux; partis politiques et associations.

Il faut bien bâtir un modèle qui sera une référence pour d'autres, c'est un modèle que montrera la réussite de la cohérence, bien orchestré et structuré entre la société civile et le politique


Dimanche 27 Mai 2012


Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires