MONDE

Ali Larijani critique l'AIEA qui soulève des inquiétudes sans fondement


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 30 Novembre 2016 - 11:41 La guerre à la vérité de l'Ouest



Dimanche 23 Novembre 2008

Ali Larijani critique l'AIEA qui soulève des inquiétudes sans fondement
Le président du parlement iranien, Ali Larijani a critiqué samedi le directeur général de l’agence onusienne, Mohamed El-Baradei qui soulève des inquiétudes sans fondement dans son dernier rapport sur l'Iran.

Qualifiant le dernier rapport de Mohamed El-Baradei d’ambigu, Ali Larijani a rappelé le deux poids deux mesures des rapports de l’AIEA depuis toujours.


Il a annoncé que le rapport a été influencé par les accusations portées par les Etats-Unis.


«Ils ont dévoyé le programme nucléaire de l'Iran et ont cherché à politiser ce dossier » a-t-il affirmé.


« Si l'agence étaient déterminées à traiter leurs inquiétudes concernant le programme nucléaire pacifique de l'Iran, elle devrait le faire dans le cadre des modalités de coopération signées par les deux parties. »

Le président du parlement iranien a ajouté que le devoir de l'AIEA est la surveillance, cependant, le rapport du « chien de garde nucléaire » de l'ONU exprime des inquiétudes ce qui n’est pas du ressort de l'agence nucléaire onusienne.


L'Iran a répondu à toutes les questions qui étaient restées en suspens avec l'AIEA dans le cadre d'un plan calendrier établi.


Le rapport de mercredi de Mohamed El-Baradei sur l'Iran a été influencé par les allégations des Etats-Unis sur de soi disant études de militarisation de son programme nucléaire.


Le président du parlement iranien et ex-négociateur dans le dossier du nucléaire iranien, avait également regretté il y a quelques semaines que Barack Obama ait qualifié "d'inacceptable" la volonté de Téhéran de se doter de l'arme atomique. "Répéter les objections au programme nucléaire iranien serait accomplir un pas dans la mauvaise direction", avait-t-il mis en garde, ajoutant qu'il ne pourrait pas "empêcher l'Iran".


Téhéran, qui n'entretient plus de relations diplomatiques avec les Etats-Unis depuis la révolution islamique de 1979, a toujours revendiqué son droit à la technologie nucléaire tout en démentant vouloir se doter de la bombe atomique.

http://www2.irna.ir http://www2.irna.ir



Dimanche 23 Novembre 2008


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires