Conflits et guerres actuelles

Algérie : douze employés de la société canadienne SNC-Lavalin tués dans un attentat



Jeudi 21 Août 2008

Algérie : douze employés de la société canadienne SNC-Lavalin tués dans un attentat
Douze employés algériens de la firme d’ingénierie canadienne SNC-Lavalin ont été tués et 15 autres blessés lors d’un attentat à la voiture piégée survenu mercredi en Algérie, a annoncé la compagnie.
Deux voitures piégées ont explosé mercredi à Bouira, à 120 km au sud-est d’Alger. La radio algérienne avait fait état d’un bilan de 11 morts et 31 blessés, à la suite de ces explosions.
"C’est avec une grande tristesse que SNC-Lavalin a été informée d’un attentat à la voiture piégée survenu mercredi qui a touché un autobus transportant des employés algériens au projet de distribution d’eau et d’usine de traitement d’Acerdoune en Algérie", a indiqué SNC-Lavalin dans un communiqué.
"Douze employés ont été tués dans l’explosion de l’autobus et approximativement quinze autres ont été blessés", a ajouté la société en adressant ses condoléances aux familles des victimes.
SNC-Lavalin est un important groupes d’ingénierie et de construction.
L’Algérie a vécu depuis jeudi une semaine sanglante, jalonnée d’embuscades et d’attentats suicide qui ont fait au total plus de 70 morts et plusieurs dizaines de blessés dans l’est du pays.
Mercredi matin, deux voitures piégées ont explosé au centre de Bouira, à 120 km au sud-est d’Alger, faisant 11 morts et 31 blessés, selon un bilan de la radio algérienne.
Une première voiture a visé un bus stationné près d’un hôtel et une seconde le siège du secteur militaire de cette ville, faisant partie d’un "quadrilatère de la mort" formé d’Alger, Bouira, Tizi Ouzou et Boumerdès, adossé à la Kabylie.
Cette région montagneuse et boisée est le repaire de plusieurs "émirs" (chefs islamistes), dont Abdelmalek Droukdel, alias Abou Moussaab Abdelouadoud, "patron" d’Al Qaïda au Mahgreb islamique (AQMI), branche du réseau d’Oussama Ben Laden, qui a revendiqué les attentats suicide commis depuis 2007 en Algérie.
Ce double attentat n’avait pas été revendiqué mercredi en fin de matinée et la radio n’a pas précisé s’il s’agissait d’attaques suicide.
Il intervient 24 heures après une attaque suicide qui a fait 43 morts et 45 blessés devant l’école de gendarmerie des Issers, à 60 km à l’est d’Alger, selon un bilan officiel.
Cet attentat était le plus meurtrier en Algérie depuis le 11 décembre 2007, lorsque deux bâtiments publics, dont le siège du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), situés dans des quartiers sécurisés, avaient été visés par deux attaques suicides faisant 41 morts et plusieurs dizaines de blessés.
Dimanche, des groupes armés islamistes avaient tendu une embuscade à un convoi des forces de l’ordre à Skikda, à 350 km à l’est d’Alger, dans laquelle huit policiers, trois militaires et un civil avaient été tués. Une dizaine de membres des forces de l’ordre avaient également été blessés, selon la presse.
Les forces de l’ordre avaient abattu quatre islamistes dans l’accrochage survenu après cette embuscade, selon la même source.
Jeudi, le commandant du secteur militaire de Jijel avait été tué dans une autre embuscade dans la zone montagneuse surplombant Skikda.
Cette recrudescence des attentats islamistes survient à l’approche du mois de Ramadan, qui commence début septembre.
Les "émirs" considèrent le mois sacré du jeûne musulman comme une période propice au "jihad" (guerre sainte) et promettent le paradis à leurs adeptes tombés en "martyrs" pendant ce mois.
Selon les experts de l’antiterrorisme, les "émirs" chercheraient aussi à étendre leur zone d’activité au delà du "quadrilatère de la mort" afin de contraindre les forces de l’ordre à se redéployer et à desserrer la pression qu’ils subissent en Kabylie.
La dernière opération de l’armée en Kabylie, le 8 août, en représailles à une attaque kamikaze contre le commissariat des renseignements généraux de Tizi Ouzou, s’était soldée par la mort de 12 islamistes.
Des sources non-officielles estiment à 300 à 400 le nombre d’islamistes armés encore disséminés à travers le territoire.
Le fondateur et ancien chef du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC, rebaptisé AQMI) Hassan Hattab les a appelés à "renoncer à la lutte armée et rendre les armes" peu après l’attentat de mardi aux Issers.
Le gouvernement algérien a pour par sa part réaffirmé sa détermination à "combattre le terrorisme, jusqu’a son élimination totale".

http://www.aloufok.net/article.php3?id_article=4904 http://www.aloufok.net/article.php3?id_article=4904



Jeudi 21 Août 2008


Commentaires

1.Posté par Jean le 21/08/2008 14:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La main de la France n'est pas loin sur ce qui se passe en Algérie
La France ne supporte pas que des firmes étrangères rafflent de bon contrat en Algérie.
Même si L'Algérie est " indépendante depuis 62", la France continue a tirer les ficelles sur tous ce qui se passe
en Algérie.


2.Posté par AS le 21/08/2008 17:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bajolet finira en cabane comme aliot marie...

3.Posté par rachi le 21/08/2008 20:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je vous mets en lien un article fort instructif et qui a le mérite de relier les differentes régions où se trouvent les conflits et de nous montrer le dénominateur commun à tous ces conflits. Le texte est un peu long mais il nous ouvre les yeux sur pas mal d'évenements.
url:http://http://www.algeria-watch.org/fr/article/analyse/guerres_bush.htm

4.Posté par Abdelkader le 21/08/2008 20:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tout a fait d accord avec jean. les services de la dgse et la cia travaillent intensement pour destabiliser l algerie, absolument il faut lire le dernier livre de naomi klein ---choc et effroi---toute la strategie est base sur l effraiement du pouvoir e de la population afin de changer de regime economique et brader l economie algerienne aux potentats francais qu reviennent en force----l opa de lafarge sur les cimenteries algeriennes est illustrative---les complicites sont a tres haut niveaux de l etat algerien- ne pas oublier les elements berberistes qui pululent a tous les niveaux principaux soutient de la france---veritable 5 colonne en algerie--- les francais reprennent pied --societe generale, bnp paris bas---bras de rothschild et lazarre--les sionistes sont presents en algerie---je met a votre attention un fait tres revelateur---depuis l instauration des visas la dgse a recrute plus de 17000 espins algeriens---les visas il faut les abolir, c est un outil de mainmise neocoloniale sur l algerie---seule solution , le commerce exterieur avec la france atteint un seuil inquetant 25pour cent--- il faut le ramener a 5 pour cent---bordel ou sont les hommes et les moudjahddines---

5.Posté par SORAVARDI le 21/08/2008 21:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ATTENTION QUAND VOUS DITES LA FRANCE C EST L ETAT FRANCAIS
VOUS CONCLUER TROP VITE ATTENDER QUAND MEME LES RAPPORTS OFFICIELS

6.Posté par redk le 21/08/2008 22:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je rejoins sovardi, pas de conclusion hâtives et sans preuves, bien que je crois que la main des americano-sionistes n'est jamais loin, Abdelkader il est contre productif je pense de parler "d'elements berberistes", la division n'est pas la bonne solution, de même que de parler de 17000 espions algériens, chiffre qui me parait bien fantaisiste, a tu des preuves ou des infos complementaires?, si oui, merci d'en faire part.

7.Posté par lemajan le 21/08/2008 22:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Abdelkader,

Soyez gentil d'évacuer les "berberistes" de votre analyse à l'arrache. Ils n'ont rien à voir avec les évènements politico-millitaro-financiers actuels. Ces "berberistes" n'existent que dans la tête des "arabistes oumistes" car ces derniers croient que la colonisation arabe de l'Algérie est devenue licite avec le temps. Malheureusement pour eux, les "berberistes" sont toujours présents, l'histoire est têtue.

Les Amazir ou Imaziren sont le peuple naturel d'Afrique du Nord, c'est ainsi qu'ils s'appellent eux-même. Ils ont été péjorativement nommés berbères (barbares) par les Français et dans la rhétorique des conquistadors arabes : "berberistes" qui sonne comme terroristes. Ils sont en effet taxés de francophilie par ceux-là qui oublient de préciser que ce n'est pas tant l'amour de la langue française qui motivent les Amazir mais plutôt le rejet de la langue arabe qui leur est imposée à tous les étages. En plus de la négation de leur histoire millénaire, ça va de soi...

Je sais que c'est hors sujet, mais je trouve déplacé et malhonnête d'amalgamer tout et n'importe quoi, comme le font de même les sionistes avec leur crédo : noir-arabe-musulman-islamiste-terroriste.

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires