ALTER INFO

Algérie : Encore une fois, Boutef, chapeau bas!


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes


Bouteflika préconise de réduire la production du pétrole de l’OPEP.

Toutes mes excuses à Chakib Khelil que je ne reconnais pas en tant que ministre. En Algérie, il le sait, nous le savons, ils le savent, le ministre c’est fait juste, pour des privilèges comme les cartes de voyage gratos, par exemple ! Même si c’est par sa voix que l’Algérie préconise une réduction de la production de pétrole de l’OPEP, celui qui mérite le respect, quoique je ne l’aime pas, c’est bien Boutef.


ajaghvou@hotmail.fr
Lundi 15 Janvier 2007

En effet, afin d'endiguer la baisse actuelle des cours du brut, l’Algérie souhaite une baisse de production de pétrole. On suggère l’ordre de 1.5 à 2 millions. "Pour le moment, nous allons décider d'un million", a fait déclarer Boutef par la bouche de Chakib Khelil.
La voix du ministre de l’énergie et des mines précise que si un consensus se dégageait pour une nouvelle réduction de la production, l’Algérie serait prête à soutenir cette démarche. « Nous avons déjà décidé de réduire de 500.000 barils/j notre production à partir du 1er février et s’il y a une nouvelle décision de ce genre, nous la soutiendrons », a-t-il ajouté. Après la chute des cours connue la semaine dernière, cette réduction devient impérative. A rappeler que le baril de pétrole est vendu, il y a quelques jours, à seulement 51.74 dollars. Cette chute des prix est due à plusieurs raisons dont la douceur de l’hiver et la grande quantité de stocks enregistrés en même temps qu’une croissance mondiale qui hiverne.
La proposition de l’Algérie n’est pas pour être lettre morte ; l’Iran et le Venezuela membres de l’OPEP ont annoncé ensembles par la voix des Présidents Hugo Chavez, et son homologue Mahmoud Ahmadinejad, qu’ils soutenaient une baisse de la production et qu’ils étaient prêts à aider financièrement les pays qui souhaitent se libérer des Etats-Unis. « Nous savons qu’il y a, aujourd’hui, trop de brut sur le marché. Aussi, nous sommes convenus de joindre nos forces au sein de l’Opep pour soutenir une baisse de la production et sauver le prix du pétrole », a déclaré Hugo Chavez en précisant qu’il s’adressait « à tous les chefs d’Etat des pays de l’Opep afin de continuer le renforcement de notre organisation dans cette voie. » Et, qui dit Hugo Chavez ou Ahmadinejad, dit ennemis jurés des USA le grand Satan, ce qui rime avec mes convictions.
Enfin, tous mes respects à monsieur Bouteflika pour chaque coup affligé à Bush, en attendant la fin de l’hégémonie étasunienne. D’ici quelques temps, et tant que le gouverneur de mon pays restera fidèle à la politique anti Bush, il a tous les respects d’un Algérien opposant à sa politique interne, que je suis !

Laïd DOUANE


Lundi 15 Janvier 2007

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires