Politique Nationale/Internationale

Alger : escale du néo-conservatisme


Au moment même où le peuple palestinien lutte pour son droit à la vie et donne au monde une magnifique leçon d’héroïsme dans un combat asymétrique opposant des hommes armés de leur simple idéal à une soldatesque suréquipée; les gouvernants arabes s’illustrent au mieux par des gesticulations sans effet réel, au pire par une complicité active à l’égard des crimes sionistes qu’ils ont justifiés. Au final, tous se sont retrouvés pour faire le choix de l’inaction criminelle alors qu’ils possèdent une arme redoutable pour faire plier les soutiens occidentaux de l’Entité sioniste : le pétrole


Par Bouchaïb Hadjeb


Dimanche 11 Janvier 2009

Alger : escale du néo-conservatisme
La posture actuelle du pouvoir algérien illustre parfaitement les appréhensions de ces régimes arabes face à tout mouvement de soutien populaire à la résistance palestinienne.

En dehors des quelques rassemblements savamment organisés par les autorités et certains Partis liés au pouvoir, toute action spontanée émanant des masses populaires, ou organisée par l’opposition, se voient violemment contenu et réprimé par le régime qui craint que la mobilisation tourne à la contestation politique de l’ordre actuel honni par la grande majorité des Algériens.

En plus de réprimer toute expression de solidarité du peuple algérien, le pouvoir a rejoint le groupe de «Camp David» en acceptant le projet impérialiste, porté par la France, de l’Union Pour la Méditerranée dont l’un des objectifs est de la reconnaissance de l’Entité sioniste par l’ensemble des pays arabes.

L’évolution vers une posture réactionnaire du pouvoir algérien ne fut possible que par l’influence grandissante d’une bourgeoisie compradore, liée à l’ancienne puissance coloniale, au sein même des structures décisionnelles de l’Etat Algérien. Cette bourgeoisie compradore a peu à peu pris les commandes de l’Etat en éliminant ceux qui avaient combattu pour libérer l’Algérie, et ce avec le soutien actif de l’Etat français ; celui-ci cherchant à maintenir son «influence» dans son ancienne possession.

Cette bourgeoisie compradore s’est infiltrée dans les rouages de l’Etat algérien au lendemain de l’indépendance lorsque furent incorporés dans l’appareil militaire d’anciens sous-officiers de l’armée française, qui avaient passé une grande partie de la révolution algérienne sous l’uniforme tricolore à réprimer le peuple algérien. Ces ex-sous-officiers de l’armée française, parmi lesquels Mohammed Lamari, Larbi Belkheir, Mohammed Touati ou Khaled Nezzar se virent offrir des postes de commandement au sein l’armée malgré l’opposition d’anciens militants nationalistes tel que le Colonel Mohammed Chaabani et Tahar Zbiri. Ces hommes au passé peu glorieux prirent finalement les commandes de l’appareil militaire algérien.

Symbole même de ces ex-sous-officiers de l’armée française ayant incorporé l’armée algérienne, le sinistre général franco-algérien Khaled Nezzar, fut, logiquement, l’un des plus fervents partisans de la "normalisation" des relations entre l’Algérie et l’Entité sioniste.

Il faut préciser que le boucher d’octobre 1988 avait une certaine admiration pour l’Entité usurpatrice puisqu’il s’inspira, pour réprimer la jeunesse algérienne révoltée, des méthodes utilisées par ses collègues de l’armée coloniale sioniste. A la même époque, ceux-ci réprimaient l’insurrection des chababs palestiniens qui avaient pris la tête de la première intifada.

Le général Nezzar fut soutenu dans sa trahison de la cause palestinienne par une intelligentsia compradore, fille de la gauche coloniale française, qui ne cessait de clamer, à l’instar du chroniqueur de L’Humanité, Hassan Zerrouky, qu’il ne fallait pas être «plus palestinien que les Palestiniens». Ces micros et stylos de l’impérialisme n’ont eu de cesse de délégitimer un soutien réel de l’Algérie à la cause palestinienne.

L’actuel Ministre de la Culture, Khalida Toumi, ex-Messaoudi, qui n’a pas hésité ces derniers jours à arborer le keffieh palestinien et à pleurer le sort d’un peuple oublié, s’était illustrée, en 1996, en se rendant dans l’Entité sioniste où elle assura Benyamin Netanyahu de sa totale compréhension quant à leur frappe concernant la résistance palestinienne.

Il est désormais bien loin le temps où Alger était la «Mecque des révolutionnaires» puisque la ville blanche est devenue une escale politico-touristique pour les néo-conservateurs et autres réactionnaires.

Les fidayines palestiniens, Georges Habbache, Abou Jihad ou Abou Iyad et autres leaders tiers-mondistes tel Che Guevara ou Almicar Cabral luttant pour la libération de leurs peuples ont laissé place à des visites régulières des divers chantres de la réaction et du sionisme, en la personne d’André Glucksmann qui récemment justifiait les massacres de Gaza, Alexandre Arcady, Bernard-Henri Lévy et autre Elizabeth Schemla.

Ce revirement est d’autant plus marquant que la révolution palestinienne fut toujours considérée, par les nationalistes algériens, comme la sœur de la révolution algérienne. Les leaders révolutionnaires algériens entretenaient des rapports très étroits avec les cadres nationalistes palestiniens.

L’Algérie fraîchement indépendante, fit sienne le combat des Palestiniens dans la reconquête de leurs droits légitimes. Un officiel algérien, Mohamed Khemisti, affirmait alors à l’Assemblée Générale de l’ONU : « Ni le peuple algérien, ni son gouvernement ne pourront tolérer la réédition ou la continuation où que ce soit du cauchemar vécu en Algérie où le colonialisme a cruellement labouré les chairs du peuple algérien». (1)

A cette époque, le pouvoir politique algérien avait décidé de lier de façon charnelle le sort des deux peuples. « Il n’y aura pas de liberté pour l’Algérie sans celle de la Palestine » clamait-on devant le congrès consultatif de l’OLP en 1964.

Ahmed Ben Bella fut le premier chef d’Etat arabe à recevoir officiellement les militants du Fath. Dès 1963, il décida d’accueillir dans les casernes algériennes les fidayines palestiniens afin de leur enseigner «l’art de la guerre».

Aujourd’hui, le peuple algérien au nom d’une histoire commune de lutte contre le colonialisme, et révolté par les massacres commis à Gaza, essaye chaque jour de manifester sa solidarité et son soutien au peuple palestinien martyr et à sa résistance héroïque. Défiant le pouvoir, chaque jour des rassemblements spontanés sont organisés pour dire non à l’indicible, non à l’horreur. Chaque jour des manifestants sont brimés, malmenés et réprimés, par les «chiens bleus» du pouvoir.

Malgré la répression, de Belcourt à Bab El Oued, les quartiers populaires de la capitale algérienne veulent exprimer leur solidarité avec la résistance du peuple palestinien qui devient le symbole de la lutte contre toutes les injustices et toutes les oppressions.

La résistance palestinienne porte en elle l’espoir qu’ont tous les opprimés de se libérer de leurs chaînes. De plus, ces manifestations passées sous silence par une presse au garde-à-vous attestent d’un même message, les peuples arabes refusent la « normalisation » des rapports avec un Etat colonial artificiel qui ne fait nullement partie de la réalité régionale.


La cause palestinienne est présente dans les cœurs des peuples épris de justice car comme l’affirmait Ahmed Ben Bella, «elle a joué un rôle historique important en faveur de tous les hommes libres dans le monde» (2).

Percevant son importance, l’ancien chef d’Etat algérien souhaitait une poursuite de ce rôle «parce qu'il sert non seulement la cause arabe et islamique, mais aussi celle du tiers-monde et de tous ceux qui luttent pour l'avènement d'un monde meilleur» (3).

(1) Ibrahimi Ahmed Taleb, Mémoires d’un Algérien, t2, Casbah Edition, Alger 2008, page 303
(2) Ben Bella Ahmed, Itinéraires, Ed. Maintenant, Alger, 1990, page 246
(3) bid.

http://ism-france.org/news/article.php?id


Dimanche 11 Janvier 2009


Commentaires

1.Posté par Abdelkader le 11/01/2009 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis franco algerien et j'ai honte de ce que représente aujourd'hui le gouvernement algerien.
Quand on massacre son propre peuple on n'a pas de compassion pour les autres, les militaires algériens ne sont que des charognards sanguinaires ces ralliés de la dernière heure pendant la guerre d'indépendance ont épurés le pays liquidés les vrais moujahidines qui ont payé de leur sang leur liberté.
Ces malfrats divisent les peuples arabes , frères marocains et tunisiens relevons la tête ,l'islam et la fraternité n'ont pas de frontière , les palestiniens ont besoin de nous , les pogroms du sionisme international ont assez duré , le systéme international a été taillé sur mesure pour servir les intérêts des occidentaux et détruire les peuples musulmans qu'ils qualifient de rétogradent.
Qui sont les barbares et les génocidaires?



2.Posté par hafrit le 11/01/2009 16:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ho mon colonel amirouche , si tu n'avais pas ete vendu par eux et si tu avais eut le temp de t'occuper de cette racaille planque pendant la guerre , mais quand tu est partis t'occuper de leurs fesses hors zone de guerre , ils t'ont donnes a l'ennemis .alors les generaux ca date pas depuis hier .

3.Posté par lotfi le 11/01/2009 18:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi, ce que je n'arrive pas à comprendre, c'est la photo de l'article qui me laisser peut-être supposer qu'il y avait (ou aurait) une base militaire au sud de l'Algérie.
Mais l'article n'en dit rien.

4.Posté par djihad le 11/01/2009 18:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

(abdel-KADER)

d accord avec toi, y a plus sens a être marocain ,algérien ou tunisien(ou autres) ceux qui compte aujourd'hui , c est de dire nous somme musulman frère et incha-ALLAH uni !!!
vive le monde musulman unis et enfin libre de francs-maçon hypocrite qui ont tracer nos frontière pour nous mettre dans une querelle sans fin, hamdoullilah les frères ouvrent les yeux partout dans le monde.

il faut reprendre le pouvoir chez nous , que nous soyons représente par des frères et non par des hypocrites criminelles .

au chef militaire (musulman) des pays occuper par les franc maçon ou est passé votre honneur? rebellez vous contre les tyrans le peuple musulman vous suivra .

yahya le khalifa inchallah

5.Posté par tr le 11/01/2009 18:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mon frère Abdelkader. Je suis d'origine marocaine et ne suis pas du tout fier aussi du régime marocain et son petit roi.
Le sionisme s'est installé dans nos pays et les traites à la cause arabe et islamique y foisonnent comme dans un nid de vipères. L'état de mes frères dans mon pays , celui de mes frères algériens et tunisiens et du mon arabe arabe, me saigne tous les jours intérieurement.
Relevons le tête mes frères et au nom d'Allah demandons la force pour qu'il puisse nous rassembler dans la foi et lutter contre l'agression, la traitrise, la corruption, la division......
Vive le peuple marocain, vive le peuple algérien, vive le peuple tunisien et tous les nations islamiques du monde. Incha'allah, amine

6.Posté par toto le 11/01/2009 18:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous sommes tous des victimes d'un même ennemi. La technique est simple : diviser pour régner. Qui est l’ennemi ? L’oligarchie financière néo-conservatrice qui pilote depuis La City à Londres et Wall Street à New York.

L’objectif est simple la destruction des entités nationales, des cultures et religions. Ainsi nous serons tous leurs esclaves de simples consommateurs sans cervelles, dans une société sans liberté, ni fraternité ni égalité.

C’est une guerre menée contre tous les peuples et l’oligarchie financière fera tout pour opposer les peuples, créer des guerres pour accroître leurs richesses et pouvoirs.

Nos hommes politiques presque partout, sont des marionnettes à la solde de l’oligarchie financière impérialiste et sioniste. Ils nous ont tous trahis (des deux côtés de la méditerranée) depuis des années.

Gardez l’esprit ouvert, cherchez à qui profite le crime et ne vous trompez pas d’ennemi le jour où tout va péter.

N’oublions pas la parole de Jésus: tous les hommes sont frères et tous les hommes sont les enfants d’un seul Dieu.

7.Posté par Aigle le 11/01/2009 19:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

VOILA CE QUE PEUT RAMENER UN DICTATEUR A SON PEUPLE ...ET SI EN PLUS IL SOUFFRE DE MYTHOMANIE L'AVENIR DE TOUTE UNE NATION SERA ENCORE PLUS NOIR

8.Posté par Adel le 11/01/2009 20:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Concernant ,les Bi Nationalité (algero-francaise,maroco-francaise,ou tunisio-francaise) une idée me trote depuis un certain temps!! ....Je suis moi meme algero francais,ne suis pas parti en algerie depuis 8 ans ,à cause de ma haine envers le pouvoir en place ,je me suis mis à m'interdir d'aller dans ce pays salis par les collabos qui tirent sur leur peuple pire que la france faisait donc j'ai penser à refuser ma nationalité algerienne tant que des collabos sont au pouvoir la bas en solidarité avec mes fréres et soeurs qui souffrent ,et peut etre qu'une telle action avec un peu d'adhesion des vrai nationaliste enverais un signale fort à nos fréres la bas qui eux on aucun choix (passeport vert tu netra ,passeport vert tu creveras !)sur ce peut que je me trompe mais mon coeur me dit cela. Paix à tous

9.Posté par mouemina le 11/01/2009 21:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


RÉSISTANCE ! RÉSISTANCE! C'EST LA VOIE DE L'EXISTENCE !

oui nous résistons tous à un tyran ou autre .
Suivons l'exemple de Ghazza, résistons au nouvel ordre mondial au néo-conservateurs, même à petite échelle, utilisons les armes en notre possession LE BOYCOTT: en plus de l'affiche (sur alterinfo) de tous les produits us-israéliens , on peut élargir la sphère ex:
1) tourisme : boycotter les pays arabes Algérie Maroc Tunisie Égypte et les pays du Golf
2) diminuer et utiliser le minimum de carburant (même si on doit sacrifier notre bien être c'est une résistance que nous menons )
3)retirer toutes ses économies des banques et n'alimenter, le compte que pour la nécessié
(c'est avec notre argent qu'ils mènent toutes ces guerres)
et un petit conseil à nos frères manifestants réprimés: il ne faut surtout pas baisser les bras , continuer RÉSISTANTE ! RÉSISTANCE ! c'est la voie de la résistance ! regardons les enfants de Ghazza ils son morts sous les bombes mais sont morts LIBRES ! ils ont reçu des tonnes et des tonnes de bombes mais n'ont pas plié ni se sont pas rendu
chapeau bas à ce peuple authentique et originel et c'est pour ça qu'il sortira vainqueur et fort, malgré les énormes pertes humaines
Vive la résistance ! et vive les peuples libres !


10.Posté par mouemina le 11/01/2009 21:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour les musulmans:

boycotter le pèlerinage "EL HADJ ET EL OMRA" au moins une année

11.Posté par mega le 11/01/2009 21:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LA GUERRE EST HORRIBLE,MAIS LA SERVITUDE EST PIRE.VIVE LA PALESTINE,UN PEUPLE EXTREMENT COURAGEUX COMME RESISTANTS ET COMBATTANTS,IL FAUT S UNIR POUR ETRE PLUS FORT,TOUS LES PEUPLES DOIVENT RENVERSER TOUS CES GOUVERNEMENTS CONRROMPUS ET QUI MANGENT TOUS A LA MEME TABLE ET QUI SE CONNAISSENT BIEN.VIVE LA JUSTICE.

12.Posté par Denis Jaisson le 12/01/2009 12:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je recommande les excellents articles de www.recherches-sur-le-terrorisme.com sur la cooperation des neo-cons algeriens et americains.

Par exemple (www.recherches-sur-le-terrorisme.com/Documentsterrorisme/base-usa.html)

"UNE BASE AMÉRICAINE DANS LE DÉSERT ALGÉRIEN - La base existe déjà. Elle est située à côté de l’oasis d’Ihérir, à 110 km nord-ouest de Djanet, et à 220 km de la frontière libyenne dans le Tassili des Adjer. A 120 km au nord, se trouve la bourgade d’Illizi, l’endroit où les touristes, pour la plupart allemands, ont été enlevés au début de l’année et rendus pour les derniers le 18 août..."

(article du 09/2003)


13.Posté par ciborg le 12/01/2009 14:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si Il y a des pays responsables de la merde que vivent les arabes et les musulmans aujourd'hui c'est bien l'arabie seoudite d'abord et l'egypte en second lieu. En 1956 la delegation exterieure du(C.C.E)comité de coordination et d’execution s’est rendu en egypte pour faire connaitre au monde arabe le declenchement de l’insurection algerienne du premier Novembre 1954 et en meme temp demander des soutiens,et comme il faut le rappeller et ce n’est pas une honte que cette delegation ne maitriser pas parfaitement l’arabe,les membres communiquer parfois entre eux en francais et,malheureusement ce n’etait tomber dans les oreilles d’un sourd.Les egyptiens leurs ont dis d’allez apprendre l’arabe d’abord ensuite on verra ce qu’on peut faire pour vous.De 1956 a 1960 il n’y a rien de concret venant d’egypte pour l’algerie en guerre.Et ce n’est qu’en 1960 que le"zaiim" pour se racheter a fomenter une menace des responsables en leur disant qu ils se trouvaient en danger si ils restaient au maroc et en tunisie ? ?Et c’est comme cà que le GPRA s’est retrouver au caire. tu dois savoir aussi,qu’en 1965 on les a raccompagner jusqu l’aeroport, parcequ’ils se trouvaient des egyptiens dans des ministeres de souveraineté algerienne.Ils sont revenu en masse plus nombreux par ce qu’ils ont un moyen de chantage sur certains dirigeants Algeriens.Ils ont meme participer a la tortures d’algeriens pendant les années de plomb auquelles eux memes sont complice dans le complot islamistes contre l’algerie.il y a beaucoup de merde dans leur pays, si ils sont chez nous,ce n’est pas pour nous aider,mais pour nous enfoncer d’avantage dans la merde.Le developpement algerien a rendu beaucoup d’etats jaloux,ils ne voulaient pas que l’algerie leur fasse de l’ombre,c’est pour cette raison qu’on a connu le terrorisme et la destabilisation pendant plus de 10 ans.


14.Posté par Jourdain le 12/02/2009 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est question des ex-sous officiers de l'armée Française , mais à aucun moment il ne parle de qui est responsable de leur montée fulgurante au pouvoir !! et par voie de consequence responsable de ce que l'Algerie est devenu aujourd'hui !! c'est " Boumedienne " . si l'Algerie est ce qu'elle est c'est bel et bien à cause de lui ! . le pouvoir a été confisqué par ce dictateur , et a permis a toute cette racaille de faire de notre pays ce qu'il est !!

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires