ALTER INFO

Alger : deux attentats simultanés, 62 morts selon des sources hospitalières


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes



Mardi 11 Décembre 2007

Alger : deux attentats simultanés, 62 morts selon des sources hospitalières
Deux attentats à la voiture piégée commis mardi matin à Alger et attribués à Al-Qaida par les autorités ont fait au moins 62 morts, selon des sources hospitalières, tandis qu’un bilan officiel en fin d’après-midi ne mentionnait que 22 morts et 177 blessés. Ils ont été vigoureusement condamnés par la communauté internationale .

Douze personnes, dont trois Asiatiques, selon le ministre algérien de l’Intérieur Yazid Zerhouni, ont été tuées aux sièges du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) dans le quartier résidentiel et diplomatique de Hydra, sur les hauteurs de la capitale.

M. Zerhouni, qui a attribué les deux attentats à la Branche armée d’Al-Qaïda au Maghreb (BAQMI, ex-GSPC), n’a pu préciser le nombre d’employés de l’ONU tués. Quelques minutes avant l’attentat devant les locaux de l’ONU, une voiture piégée avait été lancée de plein fouet contre un bus de transport d’étudiants dans le quartier voisin de Ben Aknoun. Le bus était bondé, et les victimes ont été nombreuses à son bord, selon des témoins.

Cette première explosion s’est produite devant les locaux de la Cour suprême, la plus haute juridiction d’Algérie, et de sa voisine la Cour constitutionnelle, un bâtiment neuf de style mauresque. Un policier et deux gardes républicains en faction ont été également tués, selon des témoins.

Les attentats, non encore revendiqués en fin d’après-midi, ont été perpétrés avec "des voitures piégées, dont une avec un kamikaze à bord", a indiqué à la presse M. Zerhouni, qui s’est déplacé immédiatement sur les lieux.

La carcasse calcinée du bus, encore fumante, était toujours sur place une heure après l’attentat. "C’était comme un tremblement de terre", a témoigné un avocat, Ameur Rekhaila, devant la façade du Conseil constitutionnel écroulée sous la violence du souffle de l’explosion.

Des lambeaux de chairs étaient collés au portillon magnétique barrant l’entrée du parking du bâtiment. Le portail était tordu par la puissance de la déflagration, entendue plusieurs kilomètres à la ronde. Devant les locaux du HCR et du PNUD, à Hydra, l’attentat a été commis par un kamikaze à bord d’un véhicule piégé. Le quartier de Hydra abrite plusieurs ministères, ainsi que des chancelleries et résidences diplomatiques. De nombreux étrangers et des hauts dignitaires de l’Etat y vivent.

"Plusieurs étrangers sont encore sous les décombres", lancait un agent de la protection civile au siège du HCR, où des dizaines de secouristes s’affairaient pour dégager les blessés prisonniers des ruines.

Ces deux attentats, de loin les plus meurtriers en Algérie depuis 2000 si le bilan hospitalier se confirme, surviennent après deux mois d’accalmie en octobre et novembre, période marquée par une décrue spectaculaire de la violence islamiste.

Leur organisation rappelle ceux du 11 avril dernier, revendiqués par la BAQMI : deux voitures piégées avaient explosé, l’une visant le Palais du gouvernement, l’autre un commissariat de banlieue. On avait dénombré au moins 30 tués et plus de 200 blessés.

La BAQMI avait revendiqué aussi, le 6 septembre dernier, l’attentat-suicide spectaculaire commis contre le cortège du président algérien à Batna (est) qui avait fait 22 morts et plus de 100 blessés. Même revendication pour un autre attentat-suicide contre une caserne de gardes-côtes à Dellys (est), le 8 septembre (32 morts).

En octobre, le chef d’Etat-major de l’armée, le général Salah Gaïd, avait appelé à "plus de fermeté contre les groupes terroristes". La police avait dressé davantage de barrages dans les grandes villes et étoffé son réseau d’informateurs dans les milieux islamistes.

Les deux nouveaux attentats ont été vigoureusement condamnés par la communauté internationale, à commencer par le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon.

http://www.aloufok.net/article.php3?id_article=4308 http://www.aloufok.net/article.php3?id_article=4308



Mardi 11 Décembre 2007


Commentaires

1.Posté par benoist le 11/12/2007 21:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce qui est étrange, c'est que ces attentats sont déclarés comme "suicides" le jour même et attribués à tel groupe sans revendication de leur part

2.Posté par SIDALI le 11/12/2007 23:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

JE VEUX DIRE QUE IL FAUT QUE LES ETUDIANTS DE TOUTES L'ALGERIE REVOLTENT CONTRE CE SYSTEME .ON ORGANISANT UNE MARCHE VERS LA CAPITALE

3.Posté par lamiral le 12/12/2007 00:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut que le général Medienne dit taoufik dégage et qu'il libère les lieux avec tous ces criminels de généraux.
Ces criminels ils sont financés par des sionistes et ils sont eux même sionistes.

4.Posté par desertman le 12/12/2007 08:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sarkosy et la France en accusation....

http://www.islamic-intelligence.blogspot.com/

5.Posté par waheb le 12/12/2007 11:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

oui qu'ils degages tous,les généraux Larbi Belkheir, Khaled Nezzar, Mohamed Lamari, Mohamed Médiène, Kamel Abderrahmane et quelques autres , ces généraux-majors qui détiennent la réalité du pouvoir depuis l’indépendance, ils ont instrumentalisé "l’islamisme radical", assassinat du président Boudiaf, meurtres d’intellectuels, massacres de civils et de militaires... pour se maintenir au pouvoir à tout prix, pour conserver les milliards de dollars de la "corruption pétrolière".


6.Posté par Patrice Bélanger le 12/12/2007 11:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est aussi une tactique pour convaincre le gouvernement que si ils n'embarquent pas dans la psychose de la guerre contre le terrorisme, ils sont en danger. La meilleur façon de les convaincres c'est celle-ci, créé des attentats sous fausse banière pour du moins faire chanter ceux aux pouvoir. Le dénoncer est déjà un pas vers la bonne direction. C'est d'autant plus importants quand on parle de pays comme la turquie qui peut basculer de position politique a tout moment, surtout avec un nouveau gouvernement au pouvoir...

7.Posté par Shaosar le 12/12/2007 12:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr le president je vous dit MERCi
Merci our toutes ces innocentes victimes sacrifiées pour que vous et ceux qui vous mis au pouvoir continuent à voler en toute impunité.
Merci pour votre politique de Rahma qui permet ainsi d'entretenir un bon climat d'insécurité pour justifier le bien fondé de cette dictature oligarche et du viol quotidien des libertés individuelles .
Merci , monsieur le president, alors que vous étiez tout jeune ministre des A.E de nous avoir lobotomisé ( avec l'aide de vos mentors baathistes ) en nous arabisant et en nous inculcant insidieusement le virus de l'intégrisme à travers nos universités que vous avez livrés aux penseurs freros qui ne se sont pas génés pour endoctriner toute une generation de jeunes les preparant ainsi à devenir ls zombis du faschisme vert .
Merci mr le president d'avoir poussé toute l'intelligenstia Algérienne soit à l'éxil soit à vendre son ame .
Merci d'avoir éliminé , dans le sang , toute opposition à votre règne et à celui de vos mentors .
Merci monsieur le président pour tous ces jeunes harragas que vous envoyez à la mort
Ah oui j'oubliais de me permettre un ptit conseil : Tant que vous tenez le manche songez à changer de nom pour que votre descendance (future et innocente ) puisse vivre dans l'anonymat car votre nom sera LOURD à porter
Merci encore merci de nous avoir poussé à l'éxil et d'avoir honte de notre pays .
Dés fois j'ai le blues de la homma car la mémoire est sélective mais heureusement que vous étes là pour me rapeller comme l'avait dit EL- Anka "Soumtek ma souat alfa " ma vie ne vaut une mesure d'avoine ou de son .
Alors ce pays , mon pays je vous le laisse ; bientot vous resterez seul avec pour seuls habitants les fantomes de toutes ces innocentes ames que vous et vos sbires avez sacrifiées , depuis plus de 45 ans sur l'autel du POUVOIR .
Mais la roue de l'histoire tourne inexorablement et viendra le jour ds comptes et meme si nous ne seront pas là pour y assister , je ne voudrai pour rien au monde me réincarner dans un de vos descendant car le fardeau sera trop lourd à porter car ce n'est pas le fait de peter dans la soie ou de collectionner les pucelages qui vous fera oublier vos crimes .
En fait j'ai honte au jour d'aujourd'hui de me presenter à un inconnu en qualité d'algérien .
Ah oui merci au destin ou au bon dieu (au choix ) de vous avoir filé la meme maladie honteuse et innommable qui est reservée aux grands despotes .

8.Posté par redk le 12/12/2007 13:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il fo se batre pour eradiquée cette bande de vampires qui suce le sangs de millions d'algeriens(nes) depuis l'indépendence,ne pas leurs laissées le pays ,ne pas abandonées nos freres et seurs, mais les aidées dan le combat pour metre fin aux generaux et des horreurs de leurs crimes et du pillages des richesses qui appartien a la nation algerienne.

9.Posté par h@mza le 12/12/2007 18:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

en tant qu'etudiant algeriens je veux tt simplement dire que notre etat est incompetente et nul ne saurais vaincre ces meserables de terroriste que de declarè une geurre face a face comme a l'epoque de colonialisme francais. et je voie notre payer loin de realiser ca parceque c grave comment ils ont atteint le palis de gouvernement et de plus le coseil constitutionel et je me trouve etonner devant la declaration de zerhoni qui a dit que on savait que un des cites attaquèes etait ciblè???? voila la question??. je pris dieux qu'il acceillira mon ami massinissa en son vaste paradis parceque il ete victime des attentas mais pas de pres mais de loin tout simplement il a pris la mort de son pere et il adecidè sur le coup. laisser nous vivre en paix. jaime l'algerie.

10.Posté par Riadh le 12/12/2007 19:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ben je voulais juste dire que ce sont des actes de atroces, et que c'est toujours las pauves innocents algériens "nes" qui payent, c'est vraiment maleureux. on vie dans l'insécurité totale dans ce pays de merde. il faudrait que nos jeunes se revoltent se manifestent, on en a mard; il faut ajir. toutes mes condoléances aux familles des victimes.

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires