Conspiration

Aldous Huxley en 1958 : La pharmacologie et la propagande feront que les masses adoreront leur esclavage


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 28 Mai 2020 - 00:44 Benjamin Fulford : 25 mai 2020

Mercredi 27 Mai 2020 - 00:48 Titanic: le naufrage mondialiste (vidéo)



Aldous Huxley interview-1958 (FULL)


The Wolf
Samedi 23 Mai 2020

Alors que le monde est contraint d’accepter des niveaux de contrôle gouvernemental de plus en plus importants dans tous les domaines de la vie, rappelez-vous que rien en politique n’arrive par hasard. La création d’empires est une science. Des ouvrages ont été écrits sur les techniques de contrôle des masses populaires.

Trois axiomes importants ressortent : les gens sont beaucoup plus faciles à contrôler lorsqu’ils aiment leur esclavage, les gens dans la peur sont très faciles à contrôler et l’individualisme est dangereux pour l’État.

Lors d’une interview prophétique avec le journaliste Bill Wallace en 1958, Aldous Huxley a commenté ce qu’il prévoyait comme un avenir potentiel pour les États-Unis et le monde.

Le roman dystopique classique de Huxley, Le meilleur des mondes, a été écrit il y a près de 90 ans, en 1931, avant la Seconde Guerre mondiale, et sa vision est toujours d’actualité. Nous assistons en temps réel à l’émergence d’un super État mondial et technocratique, dont les entreprises pharmaceutiques jouent un rôle crucial, et le terrorisme est toujours une menace de fond.

Huxley, tel qu’il a été présenté par Wallace :

Un homme hanté par une vision de l’enfer sur Terre. Critique social virulent, M. Huxley a écrit, il y a 27 ans, Le meilleur des mondes, un roman qui prédisait qu’un jour le monde entier vivrait sous une effroyable dictature. Aujourd’hui, M. Huxley affirme que son monde fictif d’horreur est probablement au coin de la rue pour nous tous. – Mike Wallace (1958)

Si Huxley a pu voir tout cela venir il y a presque 90 ans et le décrire si bien dans Le meilleur des mondes, que nous manque-t-il ?

Il a pu faire ces prédictions parce qu’il a compris que le contrôle des masses est la science la plus étudiée des personnes les plus riches et les plus puissantes du monde. Il comprenait également la nature humaine et la nature du gouvernement.

…évidemment, la passion du pouvoir est l’une des passions les plus émouvantes qui existent chez l’homme ; et après tout, toutes les démocraties sont fondées sur la proposition que le pouvoir est très dangereux et qu’il est extrêmement important de ne pas laisser un homme ou un petit groupe avoir trop de pouvoir pendant trop longtemps.

Après tout, qu’est-ce que les constitutions britannique et américaine à part les dispositifs de limitation du pouvoir, et tous ces nouveaux dispositifs sont des instruments extrêmement efficaces pour l’imposition du pouvoir par de petits groupes sur des masses plus importantes. – Aldous Huxley

Aujourd’hui, plus de 40 millions d’Américains prennent régulièrement des antidépresseurs, ce qui témoigne de l’omniprésence de l’état pharmacologique. Huxley avait prévu que ce serait un principe de contrôle essentiel, car les gens doivent aimer leur esclavage, et les nouveaux médicaments peuvent vraiment y contribuer.

À Wallace, il déclare :

Dans mon livre « Le meilleur des mondes », j’ai fait l’hypothèse d’une substance appelée Soma, qui était une drogue très polyvalente. À petites doses, elle rendait les gens heureux, à doses moyennes, elle leur donnait des visions et à fortes doses, elle les faisait dormir.

…c’est la révolution pharmacologique qui est en train de se produire, que nous avons maintenant des médicaments puissants qui changent l’esprit, qui sont physiologiquement parlant presque sans coût.

…si vous voulez conserver votre pouvoir indéfiniment, vous devez obtenir le consentement des gouvernés, et cela se fera en partie par des médicaments comme je l’ai prévu dans Le meilleur des mondes… – Aldous Huxley

De plus, il a parlé de la nécessité de perturber le processus de pensée naturel des êtres humains, en accédant à leur subconscient, afin que ce soient leurs émotions et non la logique qui les conduisent. Huxley a prévu que des formes avancées de propagande seraient utilisées pour pirater l’esprit des masses.

b[[Ils le feront]… en partie grâce à ces nouvelles techniques de propagande.]b

Ils le feront en contournant le côté rationnel de l’homme et en faisant appel à son subconscient et à ses émotions profondes, et même à sa physiologie, et ainsi, en lui faisant aimer son esclavage.

Je veux dire, je pense que c’est le danger que les gens soient, d’une certaine manière, heureux sous le nouveau régime, mais qu’ils soient heureux dans des situations où ils ne devraient pas l’être.

…Nous savons qu’il existe maintenant suffisamment de preuves pour que nous puissions, sur la base de ces preuves et en faisant preuve d’une certaine imagination créative, prévoir le type d’utilisation que pourraient faire les gens de mauvaise volonté de ces choses et tenter de prévenir ce… – Aldous Huxley.

Avec l’état des médias nationaux et les préjugés évidents qu’ils projettent sur la population, il est difficile d’imaginer un environnement plus propagandiste en Amérique ; cependant, la montée de la censure sur Internet laisse présager un avenir encore plus sombre pour la liberté de pensée et d’expression.

Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley est en train d’émerger tout autour de nous. Êtes-vous attentifs ?



Source : Natural Blaze – Traduit par Anguille sous roche


Samedi 23 Mai 2020


Commentaires

1.Posté par Arthur Gohin le 23/05/2020 08:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis amusé de voir Aldous Huxley parler d'esclavage la cigarette à la main. Il n'est pas capable de se libérer lui-même mais prétend décrire l'esclavage des autres ?
Le père de l'esclavage est Lucifer et le libérateur est Dieu. C'est à chacun de faire le choix pour lui-même, personne ne peut le faire pour vous et personne ne peut vous empêcher de le faire. Ce n'est pas la société qui est esclavagiste, c'est notre consentement aux illusions sataniques.

2.Posté par jehaislescookie le 23/05/2020 16:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

fumer n'est pas un esclavage, c'est croire sur parole dans les propagandes de nos ayatollahs qui l'est.
ça fait fait un bout de temps maintenant qu'on a appris que quand les autorités vous font un battage de quelque chose, on doit se méfier et ne pas les croire sur parole ! - Esprit d'examen ! c'est indispensable.

3.Posté par Mae le 24/05/2020 04:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Des que je l'ai entendu dire que la surpopulation crée un pression sur les richesses et c'est un danger pour la liberté , j'ai arrêté d'écouter. Bill Gates depuis 5 ans ou plus est entrain de planifier pour réduire la population mondiale.
Ce Aldoux Huxley n'est pas aussi brillant que nous laisse croire les medias et les critiques.

Arthur Gohin: entièrement d'Accord avec ton post

4.Posté par tobor le 24/05/2020 14:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Huxley n'était pas un alerteur mais un idéologue de la domination.
il a travaillé pour la cia, entre autre autour du terme "psychédélisme" au début des '60s, terme supposé rendre le lsd plus attrayant. Cette histoire de domination volontaire tient de l'ingénierie sociale et pas de la dénonciation.
Son speech de 1962 est parlant sur cet état de fait.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires