Propagande médiatique, politique, idéologique

Ahmadinejad serait-il un cryptojuif: Et après ?


«Le monde se maintient par trois choses : par la vérité, par la justice et par la concorde.»

Confucius


vdida2003@yahoo.fr
Jeudi 8 Octobre 2009

Ahmadinejad serait-il un cryptojuif: Et après ?
Un scoop: le président iranien, connu pour ses violentes attaques envers l’Etat d’Israël et la religion juive, aurait des origines juives.
C’est ce que révèle le Daily Telegraph, qui a réussi à trouver la petite bête. Analysant les photos sur lesquelles Mahmoud Ahmadinejad montre ses papiers d’identité, alors qu’il venait de se déclarer candidat à sa propre réélection à la présidence, les journalistes ont réussi à déceler une information étonnante. En effet, l’un des noms de famille du président iranien est, à en croire le quotidien anglais, d’origine juive. Les documents attestent en effet que les grands-parents du dirigeant se nommaient Sabourjian.
Lors de leur conversion à l’Islam, intervenue juste après la naissance de Mahmoud, ses parents auraient adopté le nom, plus respecté, d’Ahmadinejad.
Les Sabourjian font partie d’une importante minorité juive de la région d’Aradan, une petite ville à 100 kilomètres à l’est de Téhéran. Mahmoud Ahmadinejad y est né. Paradoxalement, les Sabourjian sont inscrits sur une liste de familles juives que le ministère de l’Intérieur «surveille».
 
          Les experts interrogés par le Daily Telegraph ne sont guère étonnés de ces révélations. Pour Ali Nourizadeh, du Centre anglais d’études arabes et iraniennes, «cet aspect caché de M.Ahmadinejad explique beaucoup sur lui. Chaque famille qui se convertit à une religion différente adopte leur nouvelle identité en condamnant leur ancienne foi. En tenant des propos anti-israéliens, il essaie d’écarter toute suspicion à propos de ses liens avec les Juifs. Il se sent vulnérable dans une société chiite radicale». Le président iranien n’a jamais caché que sa famille avait changé de nom lors de son déménagement à Téhéran dans les années 1950, selon le journal britannique. Mais il n’a jamais évoqué la raison de ce changement, ni son origine. Son entourage avait déjà évoqué des raisons religieuses mais aussi des pressions économiques, rapporte le Telegraph, qui note également que Mehdi Khazali, un blogueur, a été arrêté cet été après avoir appelé à une enquête sur les origines du président iranien. (1)

 
 Fidèle à la ligne  
 
          Le Journal du Dimanche va plus loin en titrant «Ahmadinejad aurait du sang juif», ce qui sous-entend clairement une conception raciale et non strictement religieuse du judaïsme. Mounadil Djazaïri écrit: «Si Ahmadinejad avait été issu d’une famille catholique, le Journal du Dimanche aurait-il intitulé son article «Ahmadinejad aurait du sang catholique»? Bien sûr que non, pas plus qu’on n’a du sang bouddhiste, communiste ou social-démocrate.
D’après Meir Javedanfar cité par 20 Minutes, «Sabourjian n’est en rien un patronyme typiquement juif et qu’il est porté aussi bien par des familles juives que par des familles musulmanes. Cette origine juive supposée de M.Ahmadinejad donne bien entendu aux commentateurs l’occasion de faire de la psychanalyse de comptoir (ou plutôt de bazar) et de gloser sur la radicalité des nouveaux convertis. Elle expliquerait le discours antisioniste et prétendument antisémite du président iranien. Sauf quand même que les positions antisionistes de l’Iran ne doivent rien à M.Ahmadinejad et qu’elles remontent au début de la révolution islamique. M.Ahmadinejad s’inscrit en réalité en continuité avec ce qu’a été la politique du régime depuis sa création par l’ayatollah Khomeiny. Sauf aussi que dans le cas de M.Ahmadinejad, ce sont ses parents qui se seraient convertis et qu’il aurait, lui, grandi comme un musulman iranien lambda.» «Maintenant quelle peut bien être l’importance du fait que M.Ahmadinejad soit issu d’une famille juive comme le Daily Telegraph le prétend? Du point de vue musulman, ce fait n’a aucune importance du moment que l’appartenance à la confession musulmane est sincère, ce qui ne peut être mis en doute a priori. Après tout, les musulmans d’aujourd’hui ont tous des ancêtres plus ou moins lointains qui étaient chrétiens, juifs, hindouistes, zoroastriens, idolâtres, etc.
L’Islam est une religion, pas une race. (...) Pour ceux que cela intéresse, il faut aussi savoir que ce n’est pas la première fois qu’une source d’information prétend que M. Ahmadinejad est issu d’une famille juive. Sur le site d’opposition au régime de Téhéran, Iran Resist, vous trouverez une analyse d’une première tentative d’intoxication de ce genre (en janvier
2009) qui visait à présenter le dirigeant iranien comme un crypto-juif(2)  
 
           En quoi nous importe-t-il que les ancêtres du président Ahmadinejad aient été juifs? Il est presque certain, que les Hébreux, c’est-à-dire les Palestiniens actuels, étaient tous juifs avant de se convertir au Christianisme et à l’Islam! Nous sommes tentés de dire, monsieur Ahmadinejad était juif et après. ? Les peuples ont tous à un moment ou un autre été polythéistes, juifs, chrétiens et musulmans. Le professeur Sand de l’université de Tel Aviv rejette la plupart des histoires de la formation de l’identité nationale dans la Bible, y compris l’exode d’Égypte et, de façon plus satisfaisante, les horreurs de la conquête sous Josué. Tout cela est de la fiction et un mythe qui a servi d’excuse à la création de l’État d’Israël, affirme-t-il.»(3)  
 
      «Selon Sand, les Romains n’ont généralement pas exilé des nations entières, et la plupart des Juifs ont été autorisés à rester dans le pays.
Le nombre de ces exilés a été tout au plus de quelques dizaines de milliers.
Lorsque le pays a été conquis par les Arabes, beaucoup de Juifs se sont convertis à l’Islam et ont été assimilés parmi les conquérants. Il s’ensuit que les ancêtres des Arabes palestiniens étaient des Juifs. Sand n’a pas inventé cette thèse. 30 ans avant la Déclaration d’indépendance, celle-ci a été endossée par David Ben Gourion, Yitzhak Ben-Zvi et d’autres». (...) Contrairement à une croyance conventionnelle, la religion juive a tenté d’inciter les membres d’autres confessions à devenir Juifs, ce qui explique comment on en est venu à compter des millions de juifs de par le monde. Comme le Livre d’Esther, par exemple, le note: «Et la plupart des gens du pays sont devenus Juifs, par crainte que les Juifs ne les attaquent.»  
 
      Il décrit également en détail le royaume juif de Himyar, dans le sud de la péninsule arabique et les juifs berbères en Afrique du Nord. La communauté des Juifs d’Espagne était issue d’Arabes devenus juifs et arrivés avec les forces qui conquirent l’Espagne des Chrétiens, et d’individus nés en Europe qui étaient aussi devenus juifs.(1) Les premiers Juifs d’Ashkenaz ne provenaient pas de la terre d’Israël et ne sont pas parvenus en Europe de l’Est d’Allemagne, mais étaient devenus des juifs dans le royaume khazar dans le Caucase. Arthur Koestler les évoqua en 1976 en son ouvrage, La Treizième Tribu. Nous constatons, poursuit le professeur Sand, donc que les membres d’une variété de peuples et de races, blonds et noirs, bruns et jaunes, sont devenus des juifs en grand nombre. Selon Sand, le besoin des sionistes de s’inventer une ethnicité partagée et une continuité historique a produit une longue série d’inventions et de fictions, ainsi que le recours à des thèses racistes. (4).  
 
           L’ouvrage de Sand, Quand et comment le peuple juif a-t-il été inventé? (When and How was the Jewish People Invented?) (publié par les éditions Resling, en hébreu), vise à promouvoir l’idée qu’Israël devrait être un «Etat de tous ses citoyens» -Juifs, Arabes et autres- par opposition à son identité proclamée de «pays juif et démocratique». «Dans leur majorité, les Juifs dits de la «diaspora» n’ont aucune attache ancestrale avec la Palestine et que les Palestiniens ne sontpas autre chose que les autochtones de la Palestine: tour à tour polythéistes, Juifs puis Chrétiens et/ou Musulmans. C’est que l’histoire de la Palestine ne diffère pas fondamentalement de celle d’autres contrées que nous incluons dans ce que nous appelons actuellement le Monde arabe. Les Arabes n’ont pas supplanté les peuples autochtones, que ce soit en Palestine, en Syrie, en Egypte ou en Algérie. Partout très minoritaires, ils ont obtenu, en général lentement, contrairement aux idées reçues, la conversion à l’Islam de franges plus ou moins larges de la population des nations qu’ils dominaient. Le mouvement d’islamisation ne cessant d’ailleurs pas avec la fin de la domination politique arabe.» (4)
 
 La part de l’intox  
 
         Cette mise au point étant faite, à savoir peu importe qu’Ahmadinejad soit ou non un crypto-juif (de religion et non de sang comme l’écrit Le Point, il n’y a pas de race juive, le vrai débat est pourquoi cette rumeur et comment expliquer le fait que les Juifs d’Iran ne souhaitent pas émigrer en Israël (faire leur Alya) qu’ils sont contents de leur sort en Iran et se disent avant tout iraniens avant d’être juifs, contrairement aux allégations non relevées d’un certain Zemmour Eric lors de l’émission de Laurent Ruquier sur TV5, le dimanche 4 octobre. Opposé à Tariq Ramadan, brillant cette fois-çi -bien qu’il défende un Islam mondain sans aspérité-, Zemmour déclare: «Je suis juif avant d’être français, je suis même israélien comme dirait ma mère.» Imaginez un Beur qui déclare: «Je suis musulman avant d’être français!» Son sort est pour ainsi dire scellé.

 L’intox concernant les origines d’Ahmadinejad est ancienne. Il semble que le scénario soit à double détente: «Ahmadinejad est juif! C’est ce qu’affirme un article intitulé «Les juifs d’Iran» écrit par un certain Mehdi Khaz’ali, le fils de l’ayatollah Khaz’ali, un proche de Khomeiny et un fervent supporter d’Ahmadinejad. Décodage d’une drôle de rumeur à deux
étages:  
 
      1er étage: Ahmadinejad est juif, mais il ne serait pas le seul au sein du régime. La rumeur vise d’autres figures ultra-intégristes du régime:
l’ayatollah Mesbah-Yazdi, et Mohammad-Ali Ramin, le blond concepteur de la conférence de l’holocauste! Ils seraient tous les deux des juifs! En d’autres termes, l’antisémitisme affiché du régime au cours de ces dernières années serait un complot sioniste! Il ne faut pas en rester là, il y a un second étage. L’’article de Mehdi Khaz’ali a été massivement diffusé sur le Net par des inconnus. Ces mêmes inconnus citent en guise de preuve une vidéo mise online sur YouTube. L’article sert de détonateur pour la vidéo. (...) Les trois personnalités visées seraient des Anuss ou des juifs qui font semblant d’être des musulmans. (...) Selon la tradition judaïque, sous la contrainte, un juif peut faire semblant d’avoir une autre religion pour sauver sa vie, mais selon l’auteur de la rumeur, «cette tradition sert de ruse à des juifs iraniens pour infiltrer le régime et agir dans le sens des intérêts d’Israël. (...)L’auteur de la vidéo accuse Ahmadinejad d’être un traître qui veut provoquer la guerre et la défaite de l’Iran.
 
           En Occident, Ahmadinejad sent le soufre. Pourtant dans toutes ses interventions, il n’a jamais parlé des Juifs et de leur disparition, mais de l’Etat d’Israël-, il cite pour cela une phrase de l’imam Khomeiny: «Ce régime qui occupe Jérusalem doit disparaître de la page du temps» (en
persan: «een rezhim-e ishghalgar-e qods bayad az safheh-ye ruzgar mahv
shavad») Souvenons-nous en 2006, Ahmadinejad écrivait une lettre à Bush à laquelle la Maison-Blanche ne fit pas de réponse; Bruno Guigue nous en parle:
«(...) Ostensible dédain de l’administration Bush, la lettre adressée par le président iranien à son homologue américain a-t-elle seulement été lue?
Mêlant l’ironie à la réprobation, le quotidien Le Monde y voit «une interminable leçon de morale», dont le contenu scandaleux justifie amplement à ses yeux le refus américain de toute négociation avec l’Iran. Entre autres sujets, Mahmoud Ahmadinejad y évoque le génocide hitlérien et pose une
question: «Admettons que cet événement soit avéré, doit-il logiquement se traduire par l’instauration de l’Etat d’Israël au Moyen-Orient?» Horreur! Sainte indignation! (...) Sans le lire, George W. Bush a écarté ce texte d’un revers de la main dédaigneux. (...)Plus que nulle autre, elle souligne les contradictions insoutenables du leadership occidental dans ses rapports avec le reste du monde. (...) Ces contradictions, le président iranien les décrit dans son propre style, en ponctuant son propos de références à Jésus-Christ et de citations coraniques. Comme si c’était infamant, cette missive a été qualifiée de «philosophique» par la Maison-Blanche.. (...)
»(5)  
 
            « On se dispensera de paraphraser le texte, mais on ne résistera pas au désir de citer quelques questions d’une rare pertinence: «Avons-nous défendu les droits de l’homme partout dans le monde en imposant la guerre et en intervenant illégalement dans les affaires des autres pays?» «Remettre le droit de disposer d’eux-mêmes pour l’ensemble du territoire palestinien, à ses vrais propriétaires, se trouvant à l’intérieur et à l’extérieur de la Palestine, qu’ils soient musulmans, juifs ou chrétiens, est-il en contradiction avec les principes de la démocratie et des droits de l’homme?» «Est-ce que si, au lieu des centaines de milliards de dollars consacrés à la sécurité et à l’armée, on consacrait la même somme à l’aide aux pays faibles, au développement de la santé, à la lutte conte les différentes maladies... dans quelle position le monde se trouverait-il?»(...) De Téhéran, le président iranien souligne l’étrangeté d’une politique occidentale qui ne cesse de bafouer ses propres principes.(5)
          
              Pour terminer, est-ce cet homme, qu’il ait des antécédents juifs ou non, qui est responsable du chaos actuel. Son discours à l’ONU, fin septembre, est un véritable hymne à l’amour, à la paix. Ecoutons-le:
«(...) Ils viendront et, avec l’aide des personnes justes et des croyants sincères, ils matérialiseront le désir de longue date de l’homme, pour la liberté, la perfection, la maturité et la sécurité et la tranquillité, la paix et la beauté. Ils viendront pour mettre un terme aux guerres et aux agressions et pour donner le savoir entier au monde, apportant aussi la spiritualité et l’amitié au monde entier. Oui, en effet, un futur brillant viendra pour l’humanité. Amis, chers amis, en attendant la venue de ce temps glorieux et avec un engagement collectif, apportons notre contribution due, en pavant le chemin et en préparant les conditions pour construire ce futur brillant. Longue vie à l’amour et à la spiritualité, longue vie à la paix et à la sécurité, longue vie à la justice et à la liberté. Je vous remercie tous.»
 
 1.Damien McElroy, Ahmad Vahdat Mahmoud Ahmadinejad revealed to have Jewish past The Daily Telegraph 3 oct 2009  
 
 2. Mounadil Djazaïri. Lundi 5 octobre 2009 http://mounadil.blogspot.com/  
 
 3.Tom Segev: Le «peuple juif»: une invention, traduit par Fausto Giudice Alterinfo.net le 10 mars. Haaretz Article original publié le 1er mars 2008  
 
 4 Les descendants des Juifs de Palestine sont...les Palestiniens.
Alterinfo.net 7 mars 2008.
 
 5. Bruno Guique :  La lettre persane d’Ahmadijad à Bush  mai 2006 Site Oumma.com
 
 Pr Chems Eddine CHITOUR
 
 Ecole Polytechnique enp-edu.dz


Jeudi 8 Octobre 2009


Commentaires

1.Posté par salame le 08/10/2009 13:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tous les info son les bien venues

2.Posté par ayatollah le 08/10/2009 16:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Beaucoup d'arabe musulman, d'origine on ne peut plus bedouine, sans la moindre goute de sang juive sont aujourd'hui les pires des sionistes.
Mahmoud Abbas n'est pas juif, et pourtant c'est un des sionistes les plus actifs.

3.Posté par Habakuk le 08/10/2009 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le crypto-judaïsme est l'adhérence secrète au judaïsme tandis que l'on adhère publiquement à une autre foi. Si toutefois il est bien d'ascendance juive, ce qui n'a pas la moindre sorte d'importance, juste une curiosité à connaître pour une connaissance exhaustive de sa biographie, pour autant le terme de crypto-juif ne saurait lui convenir jusqu'à preuve du contraire. Je crois bien qu'à parler de tout cela, on tombe dans le piège qui nous est tendu. Je cesse donc.

4.Posté par TBK le 09/10/2009 18:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

anlyse remarquable de la part d'un auteur lui-meme d'origine chretiene, il faut croire que tous les sionistes et autres juifs et adorateurs eterrnesl de Satan se retrouvent en tres bone compagnie sur alterinfo, n'est-ce pas ?

MODERATON
Faux.. l'Auteur est juif israélien qui réside à Londres

5.Posté par david toko le 11/10/2009 22:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

moi je pense qu'on se prend trop la tete pour faire plus simple si chacun d'entre nous essayais de depasser le cote religieux et mettre en avant l'aspect humain parce que en definitive ns tous nous sommes des mortels la terre le materiel tous ces ellements n appartiens a personne apres la mort de chacun d'entre ns le monde va continuer tjours vivre et personne n'est indispensable on croit tjours ns etre humain defendre une cause mais en definitive, celui qui prend la releve de l'ideologie ne n est pas senser continuer ds la meme voie on peut controler les hommes mais les penser des millard de personne ne peuvent pas etre controler
la moralite de tous ca c est du vivre ensemble qui rend la vie meilleur

6.Posté par nanard le 11/10/2009 23:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MODERATON
Faux.. l'Auteur est juif israélien qui réside à Londres """"

tout est dit je croit, non?
dans ce cas la, je pensait et je pense toujours que cette prétendue guerre n'est qu'une escroquerie sioniste.

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires