Diplomatie et relation internationale

Ahmadinejad se moque du refus de Washington de le féliciter


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe



Mercredi 5 Août 2009

Ahmadinejad se moque du refus de Washington de le féliciter
Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a prêté serment, ce mercredi, devant le Parlement et promis que ce nouveau mandat de quatre ans serait "le début de changements importants.
 
"L'épopée de l'élection présidentielle du 12 juin est le début de changements importants en Iran et dans le monde", a déclaré le président devant le Parlement.
 
"Nous résisterons face aux (pays) oppresseurs et nous allons continuer à agir pour changer les mécanismes discriminatoires dans le monde, au bénéfice de toutes les nations", a-t-il ajouté.
 
Ahmadinejad a, en outre,  affirmé se moquer du refus de Washington de le féliciter. "Ils ont dit qu'ils reconnaissent l'élection (en Iran) mais qu'ils n'enverraient pas de message de félicitation. Cela signifie qu'ils veulent la démocratie seulement pour leurs propres intérêts et ne respectent pas les droits des peuples", a-t-il déclaré.
 
"Sachez qu'en Iran, personne n'attend vos messages de félicitations", a-t-il lancé. "Les Iraniens ne tiendront compte ni de vos mouvements d'humeur, ni de vos brimades, et pas plus de vos sourires et félicitations", a-t-il ajouté.
 
La Maison Blanche a reconnu mardi que Mahmoud Ahmadinejad était le président "élu" en Iran, mais a indiqué qu'elle n'avait pas l'intention de le féliciter de son investiture.
  
Notons que la séance du parlement a été présidée par son président Ali Larijani, qui a également critiqué les positions des occidentaux.
"Certains gouvernements occidentaux se sont ridiculisés par leur comportement précipité et les Iraniens, unis et d'une seule voix, répondront le moment venu à leurs calomnies", a déclaré M. Larijani dans son discours.

Le président iranien disposera après l'investiture de deux semaines pour présenter les membres de son nouveau gouvernement aux députés en vue d'obtenir un vote de confiance

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mercredi 5 Août 2009


Commentaires

1.Posté par Pierre le 05/08/2009 15:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne suis pas musulman, je suis catholique (pour l'étiquette), mais je trouve que cet homme est extraordinaire depuis que j'ai vu son discours de Durban II. Un discours qui m'a empli de joie devant de voir un tel courage face à l'oppression exercée par l'occident matérialiste, menteur et destructeur.
Maintenant je m'interroge: Tient-il vraiment tête à l'Occident ou est ce encore un jeu de dupe avec une mise en scène bien orchestrée?
Si c'était un jeu de dupe, je serais vraiment déçu.
En attendant, je dis ceci:
Gloire à la Perse! Vive l'Iran!

2.Posté par bernard 01 le 05/08/2009 15:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

un peuple qui ne se plie pas au dictact des anglo-americains,un president réelu qui a le
courage de dire tout haut ce que certain pense tout bas.je suis agnostique,mais je salut le courage du peuple PERSE et de son president AHMADINEJAD.

3.Posté par Leila Abu Moussa al Tahtani ben Yahya al Qatari le 05/08/2009 18:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour les musulmans et les gens libres, c’est un honore que les gouvernements occidentaux ne félicitent pas mon frère Ahmadinejad. Pourquoi ?
Imam Khomeiny a dit si votre ennemi vous félicite, sachez que sûrement vous avez fait quelque chose qui lui fait plaisir.
S’il ne vous félicite pas, sachez que vous faites des choses qui ne lui font pas plaisir et dans ce cas vous êtes sur le droit chemin.
Vive mon frère le président ahmadinejad.

4.Posté par Madame Marie Adélaïde Duglan le 05/08/2009 18:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT IRANIEN MONSIEUR MAHMOUD AHMADINEJAD.


Quand on veut gouverner les hommes, il ne faut pas les chasser devant soi, il faut les faire suivre.

Ce qui fait l'homme supérieur, c'est la constance avec laquelle il endure ses échecs et recommence ses entreprises.


Par Madame Marie Adélaïde Duglan



LA GRANDE EPOPEE PERSANNE !


Carpentras le lundi 3 août 2009,


Monsieur le Président de la République d'Iran,


Les remous qui agitent l'opinion, les guerres qui bouleversent les nations, ne sont que des épisodes.

Les réformes partielles ne changeront rien à ces cascades d'accidents.

Changer les hommes serait un ouvrage bien décevant s'il ne s'accompagnait pas d'un travail essentiel au fond des âmes, d'une transformation des bases mêmes de notre temps.

Tous les scandales, la déchéance de l'honnêteté et de l'honneur, l'impudeur dans la certitude de l'impunité, la passion de l'argent qui balaie conventions, dignité, respect de soi-même, l'amoralité, devenue inconscience, décèlent le mal profond qui réclame des remèdes d'une égale ampleur.

Ce n'est pas brusquement qu'on ment, qu'on enfreint toutes les lois morales, surnaturelles ou naturelles, et plus simplement, les lois du code.

Ce n'est pas en un jour qu'on arrive à braver hypocritement, à ne parler qu'avec réticence, à mentir avec des mots vertueux.

Cette déformation des consciences qui stupéfie, qui effraie aujourd'hui ou qui prend des airs de supériorité sarcastique, n'est que la conclusion d'une longue déchéance des vertus humaines.

C'est la passion de la richesse, la volonté d'être puissant à n'importe quel prix, c'est la frénésie des honneurs, c'est le matérialisme, c'est l'assouvissement sans scrupule des instincts qui ont corrompu les hommes et, à travers eux, les institutions.

Le monde est de plus en plus préoccupé des joies banales, matérielles ou simplement animales.

Il se ramasse sur lui-même pour conserver ou gagner le maximum.

Chacun vit pour soi, laisse dominer sa vie au foyer, au sein du pays, par un égoïsme constant qui a converti les hommes en loups haineux, aigris et cupides ou en résidus humains corrompus.

Nous ne sortirons de cette déchéance que par un immense redressement moral, en réapprenant aux hommes à aimer, à se sacrifier, à vivre, à lutter et à mourir pour un idéal supérieur.

En un siècle où l'on ne vit plus que pour soi, il faudra que des centaines, des milliers d'hommes ne vivent plus pour eux mais pour un idéal collectif, consentant pour lui à l'avance tous les sacrifices, toutes les humiliations, tous les héroïsmes !

Seuls comptent la foi, la confiance brûlante, l'absence complète d'égoïsme et d'individualismes, la tension de tout l'être vers le service, si ingrat soit-il, n'importe où, n'importe comment, d'une cause qui dépasse l'homme, lui demandant tout, ne lui promettant rien.

Seuls comptent la qualité de l'âme, la vibration, le don total, la volonté de hisser par-dessus tout un idéal, dans le désintéressement le plus absolu.

L'heure vient où, pour sauver le monde, il faudra la poignée de héros et de saints qui feront la Reconquête.


UN BRIN D'HISTOIRE DE NOS PEUPLES.

Le traité de commerce et d'amitié entre la France et la Perse fut ralenti du fait de la maladie de Louis XIV, cependant, le Shah Hussein envoya un ambassadeur qui arriva en France en 1715 où sa présence lança la mode du " goût persan ".

Au retour du château de Marly le samedi 10 août 1715, le Roi apparaît brusquement très abattu.

Ce grand traité de commerce et d'amitié entre la France et la Perse fut signé au Palais de Versailles le 13 août 1715 et fut ratifié par les deux souverains.

Le Roi dût faire un grand effort, car il voulait recevoir debout l'ambassadeur de Perse et ce fût le dernier grand traité que signa le Roi Soleil, car il mourut quelques jours plus tard le 1er septembre 1715.

Sur son lit de mort, Louis XIV déclara : « Je m'en vais, mais l'État demeurera toujours ».

Cette page de notre histoire est la plus belle image que nous, peuple de France nous pouvons envoyer au peuple d'Iran, car nos deux pays ont tissé au fil des temps ce superbe tapis de soie d'Orient qui liera pour toujours nos Peuples et qui volera pour l'éternité dans nos rêves, sur lequel viendra un jour ce Prince, tout de blanc vêtu, qui viendra sauver la France.

Au pessimistes, l'idéalisme peut paraître démodé à cette heure. Mais, sans lui, aucun redressement des peuples n'est possible.

Tant qu'un idéaliste existe, le salut existe !

A la Chrétienté d'Iran; vous êtes les gardiens d'un des joyaux, le plus précieux de l'art de la chrétienté qui est la plus ancienne de nos églises du Moyen Orient et nos pensées vont aussi vers vous.

La vrai noblesse s'acquiert en vivant et non pas en naissant.

Je réitére ce que j'écrivais au lendemain de votre réélection.

( Depuis des mois l'Iran est attaqué de toutes parts sur la scène internationale et le comportement de certains pays est des plus lamentable, ce qui a finalement d'ailleurs fortement contribué à la ré-élection de son Président dès le 1er tour au suffrage universel !
Dieu Merci !

La force des Persans est d'être devenus une jeune République Islamique qui a fait une excellente alternative.

Les preuves depuis déjà trente années sont là, sous nos yeux .

La société Iranienne a évolué à son rythme et c'est le choix des Iraniens et nous Français nous nous devons de le respecter car c'est avant tout leur légitimité qui est mise en cause aujourd'hui depuis l'extérieur.

L' Iran va très vite évoluer par la puissance de sa jeunesse, dans une ouverture de dialogue et d'évolution démocrate ce qui est bien-sur la légitimité souveraine du peuple iranien.

La mission du Président dans son deuxième mandat et après probablement ensuite dans son troisième est aussi de savoir avec finesse, fédérer les forces démocratiques de son pays, afin d'instaurer une démocratie Moyenne Orientale toujours plus ouverte au peuple et d'assurer la meilleure conciliation nationale dans cette rentrée de la Perse dans le troisième millénaire.

Mais pour ce faire, il faut une véritable osmose pour le peuple ; Afin d'affronter cet avenir, qui est aujourd'hui complètement manipulé a grand coup de renforts depuis l'extérieur, par de nombreux pays qui se reconnaîtrons tous eux même, c'est cette manipulation que nous appelons de l'ingérence !

Pour ce qui est de la Politique Internationale de l'Iran, dans la situation actuelle que nous connaissons, c'est l'Occident qui doit s'ouvrir à l'Iran pas l'inverse !

Mohammad Reza Shah Pahlavi, sur lequel beaucoup de choses ont été écrites, notamment concernant la brutalité des méthodes de la savak, le faste ostentatoire, la sclérose démocratique, et surtout la misère de son peuple.

Il est illusoire de penser à un autre retour de la lignée de cosaques d'un Reza Pahlavi qui appelle à la désobéissance civile en espérant une révolte populaire depuis l'étranger et aussi sur des chaînes de télévision française !

Permettez moi de douter que les Iraniens veuillent toujours d'une famille Shahanshah, amie des Rockefeller, et dont ils n'ont sûrement pas oublié les fastueuses cérémonies à Persépolis en 1971, et en outre, la répression des opposants au Shah pendant les festivités ce qui contribua à ternir fortement son image aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur.

Pas plus la France, que quelque autre pays ne se trouve dans une posture lui permettant d'émettre le moindre doute sur la régularité de la réélection du président Mahmoud Ahmadinejad !

Cette ingérence est scandaleuse et inacceptable pour la souveraineté du peuple iranien et ce n'est pas rien, car cela l'est aussi pour le respect de la souveraineté de notre peuple !

La France porte un lourde responsabilité sur l'évolution des évènements en Iran et devra répondre elle aussi, des morts en Iran qui vont s'en suivre ! )


L'âge est une grâce qu'il faut méditer, non un poids qui nous écrase.

Le soleil ne se lève que pour celui qui va à sa rencontre.

Les privilégiés sont ceux qui ont pu ou qui su choisir leurs fardeau.

Cher Président, vous souhaitant beaucoup de succès dans votre charge, je vous adresse toute ma confiance et mes prières, avec l'assurance de ma haute considération.

Madame Veuve Marie Adélaïde Duglan
marie.adelaide.duglan@hotmail.fr



Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires