Politique Nationale/Internationale

Ahmadinejad : personne ne peut priver l'Iran de ses droits nucléaires


Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad a déclaré dimanche que personne ne pourrait jamais priver la nation iranienne de son droit absolu d'accéder à la technologie nucléaire à des fins pacifiques.


Alter Info
Mardi 29 Août 2006

 Ahmadinejad : personne ne peut priver l'Iran de ses droits nucléaires
Prononçant un discours au cours d’une cérémonie organisée en l'honneur de 14 scientifiques iraniens spécialistes du nucléaire au centre Vahdat Hall, à Téhéran, qui cherchent à servir l'humanité au travers de leur connaissance.


« Le progrès scientifique et la technologie sont non seulement considérés par les Iraniens comme un de leur droit absolu mais c'est également un devoir religieux. C'est une cause juste accordé à toute l'humanité par Dieu, a poursuivi le chef d’Etat iranien.


Après avoir souligné que les progrès de l'Iran ne se limitent pas au seul domaine nucléaire, il a ajouté : « le gouvernement et le peuple pensent qu'ils peuvent résoudre les problèmes qui se posent et faire de grandes avancées.”

Evoquant les puissances qui ont utilisé les armes nucléaires dans le passé, le président a suggéré « ceux qui ont dévié du droit chemin, doivent cesser de produire des armes nucléaires et des armes à destruction massive."

Rappelant que la nation iranienne résistera fortement à n'importe quelle agression, le président Ahmadinejad a déclaré que « notre nation ne tolérera jamais quelle directive que se soit."

irna

Le Président Ahamadinejad a, de nouveau, réitéré le droit du peuple iranien à bénéficier des bienfaits de la technologie nucléaire civile

Le Président Ahamadinejad a, de nouveau, réitéré le droit du peuple iranien à bénéficier des bienfaits de la technologie nucléaire civile

Le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a réitéré, dimanche, le droit du peuple iranien à bénéficier des bienfaits de la technologie nucléaire civile. « Personne ne pourra priver l’Iran de son droit. », a-t-il dit, avant de souligner que les acquis iraniens, dans le domaine du nucléaire civil, étaient dus au talent et à l’originalité des scientifiques iraniens, sous un régime de sanctions et d’embargo, imposé, par les Etats-Unis, à la RII. Le Président Ahmadinejad a ajouté qu’aucune puissance n’était capable de faire face à un peuple qui aspire à l’indépendance et à l’autosuffisance. « Les Etats-Unis utilisent tous leurs moyens pour affaiblir la RII, mais l’Iran, grâce à la ferme volonté et au dynamisme de ses ressources humaines, s’est appuyé sur ses propres moyens, pour acquérir la technologie de pointe.", a fait remarquer le Président Ahmadinejad, qui a déclaré, ensuite, que, dans ses programmes nucléaires pacifiques, l’Iran voulait se doter, en même temps, du cycle du combustible nucléaire, pour ses réacteurs à eau légère et ses centrales nucléaires à eau lourde. L’objectif de Téhéran est de pouvoir produire 1.000 mégawatts d’électricité, par an, conformément aux prévisions du Parlement iranien. L’Iran a, déjà, réussi à enrichir l’uranium à 3,5%, pour assurer le combustible de ses centrales, et est, désormais, l’un des 9 pays signataires du TNP, capables d’enrichir l’uranium, pour des usages pacifiques. Mais, en réalité, comme l’ont déjà réitéré les hauts responsables iraniens, l’objectif de Téhéran n’est pas d’acquérir la technologie nucléaire, uniquement, pour produire de l’électricité, mais aussi, pour assurer son développement durable, en produisant des sciences capables de donner un élan à l’industrie, à la médecine, tout en protégeant l’environnement et les ressources naturelles du pays. Dans ce droit fil, la RII est prête à faire preuve de sa bonne volonté, pour dissiper tout malentendu qui pourrait exister, pour les cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité + l’Allemagne, sous forme de négociations constructives, sur un pied d’égalité. La réponse de Téhéran au paquet de propositions européen pourrait rendre le terrain propice à la reprise du dialogue, malgré l’impatience et la mauvaise humeur qu’a, malheureusement, exprimées la partie européenne, durant ces dernières semaines. En tout état de cause, la balle est dans le camp de l’Europe qui doit examiner la réponse iranienne, sans aucun préjugé. En effet, le Porte-parole du Ministère iranien des Affaires étrangères, Hamid-Reza Assefi, a demandé aux interlocuteurs européens de faire l'économie de toute réaction hâtive, et, surtout, de ne pas s’aligner, de nouveau, sur la politique anti-iranienne des Etats-Unis.

irib


Mardi 29 Août 2006



Commentaires

1.Posté par Steve le 30/08/2006 04:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'Iran à tout à fait le droit de faire son propre progrès en recherche scientifique,nucléaire ou quoi qu'il lui plaise!Et personne ne peut lui dire ce qu'il a le droit ou non de faire!J'ai pas le souvenir que les USA,l'Europe ou Israël est demandé l'autorisation aux pays Arabes ou Islamique pour dévelloppé leur énèrgie nucléaire!

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires