Politique Nationale/Internationale

Ahmadinejad : la crise au Liban pousse l'Iran à reconsidérer l'offre du groupe des six


Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a déclaré dimanche que les attaques sionistes en cours sur le Liban et la Palestine avaient poussé l'Iran à reconsidérer l'offre internationale.


RIA Novosti
Lundi 31 Juillet 2006

 Ahmadinejad : la crise au Liban pousse l'Iran à reconsidérer l'offre du groupe des six



Mahmoud Ahmadinejad a fait cette déclaration lors d'une conférence de presse commune avec le président vénézuélien en visite en Iran, Hugo Chavez.


"Nous sommes en train d'étudier l'offre, prenant en considération nos intérêts et nos droits légitimes, mais ce qui est arrivé au Liban ne pourra qu’influencer notre examen de la proposition, nous devons la revoir avec soin, et j'ai demandé à mes collaborateurs de la revoir avec plus de soin encore", a déclaré le chef d’Etat iranien aux journalistes.


Le 6 juin dernier, le chef de la politique extérieure de l'UE, Javier Solana, a présenté à l'Iran une offre sur le dossier nucléaire approuvée par six nations: les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, la Russie, la Chine et l'Allemagne.

De son côté, Hugo Chavez a dénoncé le régime israélien, qualifiant son offensive contre le Liban d’« à la fois fasciste et terroriste ».


« Si l’empire américain parvient à asseoir sa domination, il n’y aura plus d’avenir pour l’humanité. Nous devons donc mettre fin à l’empire américain pour sauver l’humanité », a déclaré le président vénézuélien devant une foule massée à l’université de Téhéran.


L’Iran est un « pays responsable » prêt à jouer un rôle pour trouver une solution au conflit entre Israël et le Hezbollah, a par ailleurs déclaré hier le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hamdi Reza Assefi, lors de son point de presse hebdomadaire.


« En tant que pays responsable, l’Iran est prêt à jouer sa part de responsabilité pour trouver une solution à la crise, mais pour sortir de la crise, il faut d’abord que les crimes du régime sioniste s’arrêtent », a déclaré M. Assefi.


« Nous n’avons pas et nous n’enverrons pas de force au Liban » (…) « et nous ne fournissons pas d’arme à la Résistance libanaise. Nous sommes transparents et notre aide est seulement politique et humanitaire », a-t-il affirmé.




Lundi 31 Juillet 2006


VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires