Politique Nationale/Internationale

Ahmadinejad devant l'ONU : 'jusqu'à quand le monde devra-t’il vivre sous l'ombre menaçante des bombes atomiques?'



irna
Mercredi 20 Septembre 2006

 Ahmadinejad devant l'ONU : 'jusqu'à quand le monde devra-t’il vivre sous l'ombre menaçante des bombes atomiques?'
Le président de la République Islamique d'Iran, Mahmoud Ahmadinejad, est intervenu devant l'Assemblée Générale de l'ONU pour prononcer un discours dans lequel Il a parlé longuement et poser les racines des problèmes du

monde, et bien qu'il ait été applaudi par beaucoup de collaborateurs d’autres se sont montrés inquiets comme Israël et les USA, qui ont préféré ne pas
entendre ce que le président iranien voulait dire sur les bombes atomiques.


Dans cette partie de son long discours, Mahmoud Ahmadinejad a
critiqué avec dureté l’ambition dans le domaine des ventes d’armes de
quelques puissances et a déclaré que "quelques pays
avouent avec fierté qu'ils produisent des bombes atomiques de seconde et troisième génération".


Il a poursuivi avec les questions suivantes : " que cherchent-ils? Stockent-ils peut-être ces bombes mortelles dans leurs arsenaux pour favoriser la paix et la démocratie? Ou veulent-ils ces armes comme instrument pour
menacer les gouvernements et les nations ? Jusqu'à quand le monde devra t’il vivre dans l'ombre d'une menace biologique ?

Mahmoud Ahmadinejad a continué : "Si régnait la raison, la morale et la justice on déracinerait l'injustice et l'abus disparaîtrait la menace."

Mahmoud Ahmadinejad a demandé à nouveau : "ne seraient-ils pas
mieux que les puissances hissent le drapeau de la véritable pratique de la
justice, de l'amour et de la paix au lieu de continuer à multiplier les bombes atomiques et chimiques et de continuer à menacer?

Discours du Président iranien à l'Assemblée générale de l'ONU

IRIB - "Aujourd'hui, plus que jamais, les réformes du Conseil de sécurité de l'ONU s'avèrent nécessaires.", a souligné, dans son discours, à l'Assemblée générale, le Président iranien, indiquant que certains membres du Conseil de sécurité sont, eux-mêmes, responsables d'occupations, de conflits et d'insécurité dans le monde. "Pas un jour ne passe, sans que des centaines d'Irakiens ne meurent, en Irak, et ce, en dépit de la formation d'un gouvernement et d'un parlement légal, dans le pays.", a précisé le Président Ahmadinedjad, avant de faire remarquer que les occupants insécurisent l'Irak, pour justifier la poursuite de leur présence militaire, dans ce pays. "Le Conseil de sécurité est-il capable de jouer un rôle, pour assurer la sécurité, en Irak, alors que les occupants sont membres permanents du Conseil?", s'est-il interrogé. S'agissant de la question palestinienne, le Président iranien a indiqué qu'on bombarde, quotidiennement, les habitations des Palestiniens et qu'aucune instance légale, même, le Conseil de sécurité de l'ONU, n'est capable de les protéger. "Comment se fait-il que les prétendus défenseurs des Droits de l'homme et de la "Démocratie" restent, totalement, indifférents à l'arrestation et à l'emprisonnement des députés et des ministres, élus, démocratiquement, par le peuple palestinien?", s'est-il, encore, interrogé. A propos du dossier nucléaire iranien, le Président Ahmadinedjad a déclaré que les activités nucléaires iraniennes étaient transparentes, pacifiques et qu'elles se déroulaient, sous l'œil attentif des inspecteurs de l'AIEA, l'Agence internationale de l'Energie atomique. "L'Iran demeure engagé envers le TNP, mais les pays, qui ont,déjà, utilisé la bombe atomique, s'opposent à son programme nucléaire.", a-t-il précisé. Le Président iranien a réclamé un siège permanent au Conseil de sécurité, pour le Mouvement des Non-alignés, l'Organisation de la Conférence islamique et l'Afrique.

Ahmadinejad fustige les corps internationaux qui ne soutiennent pas les Palestiniens



Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad a fustigé mardi les corps internationaux, en particulier le Conseil de sécurité de l'ONU qui ne soutient pas ou ne protège pas les palestiniens contre les atrocités israéliennes.


Ahmadinejad fustige les corps internationaux qui ne soutiennent pas les Palestiniens


Dans son discours devant la session inaugurale de la soixante-et-unième Assemblée générale de l'ONU, le président iranien a exprimé le souci que pose très sérieusement le "bombardement des Palestiniens dans leurs propres maisons et le massacre de leurs enfants dans les rues et ruelles."

" Aucune autorité, même pas le Conseil de sécurité, ne leur assure appui ou protection."

Il a fortement critiqué "le soutien quasi inconditionnel et l'appui sans garantie" fourni au régime sioniste.


En référence aux attaques du régime sioniste contre le Liban, il a critiqué le Conseil de sécurité pour son impuissance à imposer même un cessez-le-feu.


"Pendant 34 longues journées, les Libanais ont vécu sous un barrage de feu et de bombes et de près de 1.5 million d'entre eux ont été déplacées, mais les membres du Conseil de sécurité, au lieu de s'activer pour y mettre fin et ont dans la pratique choisi un chemin qui a fourni l'occasion suffisante à l'agresseur d'atteindre ses objectifs militairement.


"Nous avons été témoin d'un Conseil de sécurité des Nations Unies pratiquement frappé d'incapacité par certaines puissances à réclamer ne srait-ce qu' un cessez-le-feu ».


"Le Conseil de sécurité a été, sans sourciller, témoin d' actes cruels d'agression contre le les Libanais et de la répétition de tragédies telles que celle dans Qana. Pourquoi?"

Evoquant la formation du nouveau gouvernement palestinien, il a déclaré qu' "un gouvernement a été formé démocratiquement par un électorat qui a librement exprimé son choix. Mais au lieu de recevoir l'appui de prétendus champions de la démocratie, les ministres et les membres de ce parlement librement élu ont été illégalement enlevés et incarcérés sous le nez et à la barbe de la communauté internationale."

Le président s'est interrogé "quels organismes internationaux sont censés défendre ce gouvernement cruel assiégé".


Le président a déclaré que les racines du problème palestinien remontent de nouveau à la deuxième guerre mondiale. Sous prétexte de protéger quelques survivants de la guerre, la terre de Palestine a été saisie par la force, l'agression et le déploiement militaires de plusieurs millions de ses habitants et placée sous la commandement de certains des survivants de la guerre. C'est une grande tragédie qui n'a aucun précédent dans l'histoire ».


Les réfugiés continuent à vivre dans les camps provisoires de réfugié et beaucoup sont morts à force d'espérer toujours un retour dans leur patrie. Pourquoi doit-on accepter une tragédie semblable ?" a dénoncé le chef d'Etat iranien.


"Dès sa création, ce régime a été une source constante de menace et d'insécurité dans la région du Moyen-Orient, faisant la guerre et versant le sang et empêchant le progrès des pays de la région, et a été également instrumentalisé par quelques puissances pour diviser et exercer des pressions sur les personnes de la région."


Jeudi 21 Septembre 2006


Commentaires

1.Posté par ALI14 le 20/09/2006 23:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

heureusement qu il ya des hommes comme monsieur AHMADINEJAD et Monsieur CHAVEZ.

2.Posté par Alfredo Kigandama le 21/09/2006 00:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le président iranien a bel et bien raison. C'est les États-Unis qui constituent une menace au monde. Dans tous les pays où les États-Unis interviennent c'est pour semer la désolation, la haine, la division entre les populations. Aujourd'hui, les irakiens s'entretuent à cause de l'ingérence américiane dans leur pays. Les afghans eux aussi s'entretuent à cause de la politique américaine. On affirme toujours que les États-Unis est une superpuissance, mais, moi, je crois que c'est une superpuissance dans la barbarie et les malheurs dans le monde.

Alfredo K

3.Posté par FORUM DES JEUNES DE MAYOTTE le 21/09/2006 21:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous pensons que messieurs Chavez et Ahmadnejad sont bien placés pour parler de l'action des USA. Nous , on ne fait que se poser des questions:La première question est : COMMENT ARRETER LES DESTRUCTIONS ? COMMENT LES EMPECHER DE SE MULTIPLIER ?
A notre avis , seul la mobilisation générale de la population des pays destructeurs peut arrêter ces destructions. Or pour l'instant, elle semble être derrière son président et semble être indifférente aux massacres.
F J M

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires