Diplomatie et relation internationale

Ahmadinejad: Washington doit renoncer à la logique du cow-boy pour dialoguer


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe



Lundi 19 Juillet 2010

Ahmadinejad: Washington doit renoncer à la logique du cow-boy pour dialoguer
Les Etats-Unis doivent renoncer à la "logique du cow-boy" pour pouvoir dialoguer avec l'Iran de son programme nucléaire, c'est ce qu'a déclaré, ce lundi, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, lors d'un discours prononcé à Qazvin (nord) et diffusé par la télévision d'Etat.
 
"Vous adoptez des résolutions pour dialoguer. C'est la logique du cow-boy, qui n'a aucune place en Iran. Si vous agissez avec politesse, nous sommes prêts à dialoguer dans le respect. Nous sommes patients et nous vous observons faire vos galipettes", a déclaré M. Ahmadinejad.
  
Il faisait allusion à la résolution américaine adoptée le 9 juin par le Conseil de sécurité, imposant de nouvelles sanctions contre l'Iran à cause de son programme nucléaire.
  
Le président iranien a expliqué que les responsables américains "n'ont peur ni de la bombe atomique, ni des missiles. Ils sont inquiets du réveil du peuple iranien. Ils disent que l'Iran pourrait produire une bombe dans deux ans. Ce n'est pas vrai. Nous ne voulons pas la bombe".
 

"Mais, même si c'était vrai, ils n'ont pas peur de la bombe. Les Américains disent eux-mêmes qu'ils ont plus de 5.000 bombes atomiques (...). Comment peuvent-il avoir peur d'une seule bombe?", a-t-il affirmé.
 
"Ils savent parfaitement que nous ne cherchons pas à avoir la bombe atomique", a-t-il martelé.
 

 
Le président iranien a aussi affirmé que les sanctions décidées par le Conseil de sécurité et les Etats-Unis n'auraient pas d'effet sur la détermination de l'Iran à poursuivre son programme nucléaire.
 

 
"Ils imposent des sanctions sur les banques et (...) quelques produits et croient que nous allons leur livrer la clé du pays. Ils doivent savoir qu'ils emporteront dans la tombe le rêve que nous renoncions d'un pouce à nos droits" en matière nucléaire, a-t-il insisté.
 
 
"Nous sommes favorables à des négociations" a encore déclaré M. Ahmadinejad en ajoutant toutefois que les Occidentaux devaient "s'assoeir" à la table des négociations comme de "bons garçons".
 
 
Dimanche, le chef de la Commission sur la sécurité nationale et la politique étrangère du parlement iranien (Majlis), Alaeddin Boroujerdi, avait révélé que le Congrès américain a envoyé un message, via l'ambassadrice suisse à Téhéran, dans lequel il demande à l'Iran d'accepter d'entamer des négociations avec les Etats-Unis.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Lundi 19 Juillet 2010


Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires