Politique Nationale/Internationale

Ahmadinejad : Obama a déçu le monde



Vendredi 25 Décembre 2009

Ahmadinejad : Obama a déçu le monde
Lors d'une interview accordé à la chaîne britannique Channel Four, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a estimé que le président Barack Obama n'était pas à la hauteur des exigences internationales et qu'il a "déçu" le monde. Lors de cet entretien axé essentiellement sur le programme nucléaire iranien, le président Ahmadinejad a souligné que l'échange de combustible nucléaire était proposé par l'Iran et que selon les lois internationales, cette proposition iranienne doit être acceptée sans aucune condition préalable.  "Je crois qu'il est inutile aujourd'hui de parler encore du programme nucléaire iranien. Les prétentions non fondées des Etats-Unis et de leurs alliés qui accusent l'Iran de vouloir accès à la bombe atomique n'est qu'une feuilleton fatiguant.", a-t-il ajouté. Le président Ahmadinejad a déclaré que les Iraniens n'acceptent point le diktat américain. "Si les grandes puissances rejetaient la proposition de Téhéran, nous produirons nous-mêmes le combustible nucléaire enrichi à 20%", a-t-il fait remarquer. Il a rejeté, à son tour, la soi-disant "main tendue" du président Obama : "Quelle main a-t-il tendue ? Sa main droite ou sa main gauche ?", s'est interrogé Ahmadinejad. "Qui a tendu sa main dans les faits ? Il a étendu les sanctions contre nous. Quels avancées a-t-il fait ? Nous sommes préoccupés par ses possibilités - il a échoué à répondre aux attentes du peuple américain et des peuples du monde.", a déclaré le président iranien. Interrogé par le journaliste du Channel Four sur le délai fixé par le groupe 5+1 jusqu'à la fin de l'année 2009, le président Ahmadinejad a dit : "Je crois qu'il faut d'abord corriger la question avant de vouloir y répondre. Ce sont nous et non par nos interlocuteurs dans le groupe des 5+1 qui avons avancé cette proposition. Selon les lois internationales, nos interlocuteurs doivent l'accepter. Par cette initiative, nous avons voulu leur donner une occasion pour qu'ils puissent coopérer avec nous au lieu de nous affronter. C'est un processus très simple. Cependant, ils souhaitent politiser l'opération de l'échange des combustibles nucléaires, tandis que ce processus n'est ni politique, ni juridique, mais simplement technique."
"Nous sommes parfaitement en mesure de produire du combustible nucléaire enrichi à 20%. S'ils n'acceptent pas notre proposition, nous nous chargerons nous-mêmes de la production du combustible dont nous avons besoin. ", a ajouté le président Ahmadinejad. Il n'y a pas de contrainte technique dans ce domaine. D'ailleurs, les règlements actuels de l'Agence internationale de l'énergie atomique nous autorisent à réaliser une telle opération. Interrogé ensuite au sujet d'éventuelle sanctions de la part des Etats-Unis et de leurs alliés, le président Ahmadinejad a déclaré : "C'est une autre question. Nous nous opposons aux politiques expansionnistes des Etats-Unis. Nous rejetons la politique d'intimidation et de terreur qu'ils veulent imposer au reste du monde."
L'Iran assure avoir pour seul objectif de produire de l'électricité, mais les Occidentaux le soupçonnent de chercher à se doter d'un arsenal atomique. "Je pense que c'est devenu une vieille rengaine de parler du programme nucléaire", a dit le président ironisé Ahmadinejad. "L'histoire de ces affirmations des Etats-Unis et de leurs alliés tourne au feuilleton télévisé." Il a en outre rappelé que Téhéran ne céderait pas à une politique "d'intimidation et d'agression" américaine et a jugé que les grandes puissances méprisait sa volonté de coopérer. "Quand on coopère les réactions sont négatives", a-t-il dit. "Qu'est-ce que cela signifie ? Cela veut-il dire que nous ne devrions pas coopérer du tout ? Nous sommes ouverts à une relation amicale avec tous. Mais la base de jugement et de coopération est une base légale.", a déclaré le président iranien.
Lors de cette interview, le président Mahmoud Ahmadinejad a déclaré que la RII est pour établir des relations amicales avec tous les pays du monde, relations fondées sur la justice et la coopération bilatérales sur la base des intérêts communs. Il a souligné que tous les documents de l'Agence internationale de l'énergie atomique indiquent que la RII a toujours pleinement coopéré avec les inspecteurs de cette agence onusienne. Il a demandé ensuite à l'Agence internationale de l'énergie atomique de ne pas permettre que certaines puissances imposent leurs points de vue tendancieux au dossier nucléaire civile de la RII. Il a demandé enfin à l'AEIA de s'occuper de l'inspection des sites nucléaires des Etats-Unis et d'autres grandes puissances, et de poursuivre sérieusement les question liées au désarmement nucléaire.

http://french.irib http://french.irib



Vendredi 25 Décembre 2009


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires