Propagande médiatique, politique, idéologique

Ah bon, vous ne connaissez pas de juifs qui pensent la même chose que Mel Gibson, voire pire ?


L’acteur et réalisateur Mel Gibson a provoqué un scandale aux USA en juillet derrnier. Intercepté en état d’ébriété au volant de sa voiture par le shérif adjoint de Malibu, il a déclaré : « Putains de juifs…les juifs sont responsables de toutes les guerres dans le monde. Est-ce que vous êtes juif ? » Le réalisateur de « la Passion du Christ » a depuis lors présenté des excuses pour ses propos. Et le 17 août, il a été condamné à trois ans de prison avec sursis pour conduite en état d’ébriété.



Michael Santomauro


Traduit par Marcel Charbonnier et révisé par Fausto Giudice


Michael Santomauro
Dimanche 10 Décembre 2006

Ah bon, vous ne connaissez pas de juifs qui pensent la même chose que Mel Gibson, voire pire ?
J’ai rencontré un nombre considérable de juifs qui pensent que les juifs créent l’essentiel des problèmes mondiaux. A quelques exceptions près, se comptant sur les doigts de la main, ils en sont même très fiers ! C’est la raison principale pour laquelle je suis tellement passionné par le sujet auquel je me consacre : La Question Juive.
J
e me revois, voici vingt-cinq ans,
expliquant à une juive américaine avec laquelle je dînais aux chandelles qu’un auteur que j’étais en train de lire affirmait que Galilée, Newton et Darwin étaient les trois génies jalonnant le progrès de notre civilisation vers la modernité. Je m’étais fait la réflexion suivante : « Ah tiens ? Galilée ? Et pourquoi pas, plutôt, disons… Descartes ? » Et puis j’avais tenté de lui faire comprendre que je pensais que c’était vraiment déplorable, sur le plan intellectuel, de ne pas tenir compte des nuances apportées par des dizaines d’autres grands penseurs, dans le domaine des sciences, entre les époques où vécurent ces grands hommes, aux œuvres desquels lesdits penseurs avaient contribué, d’une manière directe ou indirecte.
Avant que j’aie eu le temps de finir ma phrase, elle me dit : « Et ils étaient tous juifs ! ».
Estomaqué, je lui ai demandé : « Qui ça donc ? ».
Et elle, de me répondre : « Eh bien : les trois grands hommes que vous venez de citer… ».
A l’époque, je me moquais comme de ma première chemise de savoir qui était juif et qui ne l’était pas… Aussi restai-je un moment interdit, avant de réagir à son interjection, qui n’avait strictement rien à voir, à mon sens, avec notre conversation. Ayant repris mes esprits, je lui dis que je ne savais pas qu’Isaac Newton était juif, mais qu’en revanche, je savais que Galilée avait été excommunié par l’Eglise catholique en raison de ce que celle-ci avait considéré être un péché intellectuel, et que j’étais persuadé qu’eût Darwin été juif, j’en aurais nécessairement eu vent de la part de mes nombreux amis juifs ethnocentristes…
Pour les besoins de la conversation, je lui accordai volontiers la judaïté de Newton, puisqu’à vrai dire je n’en savais rien et que je m’en contrefichais éperdument…
Mais elle persistait à insister sur le fait qu’elle était certaine que Darwin était juif, lui aussi ! Pas moyen : elle n’en démordait pas ! J’en avais le tournis ; je me demandais pour quelle raison les juifs sont-ils à ce point obsédés par la question de savoir qui est juif et qui ne l’est pas, et je me demandais si je devais lui poser cette question abruptement, au risque de provoquer un clash. Ne valait-il pas mieux que je ferme ma grande gueule et que je joue à l’imbécile, étant donné que j’avais une idée derrière la tête concernant mon invitée, pour après le dessert ? Sexe, ou Engueulade ? That Was The Question…
J’ai tiré à pile ou face, et c’est tombé sur : Engueulade !
« Et puis, d’abord, quelle différence ? » demandai-je.
Alors là : je peux vous dire que l’Engueulade qui s’en est ensuivie a certainement été bien plus intéressante que n’importe quelle partie de jambes en l’air que j’aurais pu avoir avec mon invitée. Elle se mit à hurler : « Les juifs sont les plus grands hommes de ce monde, et ce sont aussi les pires ! »
Je décidai de focaliser le débat sur les raisons qui l’amenaient à estimer qu’il s’agissait des pires des hommes…
Elle enchaîna, m’expliquant que son père lui avait dit que ce sont les juifs qui créent tous les problèmes dans le monde entier, en raison de leurs guerres révolutionnaires. Elle était persuadée que Napoléon était juif. Ensuite, elle avança l’idée qu’Hitler était un juif non-déclaré, sinon, comment aurait-il pu causer une telle dévastation ? ! Et elle était persuadée que Léonard de Vinci était juif, lui aussi, « puisque c’était un génie ».
Je précise que cette femme était titulaire d’une licence de l’université !
Plus tard, je racontai cette histoire à deux de mes amis juifs qui se trouvent être dans le secteur du cinetoche.
Andy Boxer, dont le père remporta l’Oscar de l’ingénierie du son pour le film Apocalypse Now. Ce que décidai de leur raconter, c’était l’essence de la pensée de cette femme, et non pas le fait qu’elle pensait que tout grand penseur devait nécessairement être juif. A ma grande contrariété, Andy convint que ce sont les juifs qui causent les problèmes dans le monde, mais il le dit avec une grande fierté, concluant : « C’est tout simplement parce que nous sommes plus intelligents ! ».
Quant à mon autre ami, Ethan, qui, à l’époque, étudiait le cinéma, il comprit le point de vue de cette femme, et j’allais découvrir par la suite qu’il entretenait une relation d’amour-répulsion pour son judaïsme. Il ne cessait de me dire : « Les juifs sont tout le temps en train de foutre la merde, et la plupart d’entre eux manquent totalement de classe. » Le problème, avec Ethan, c’est qu’il pensait que Jackie Gleason, Lucille Ball et celui qu’il estimait l’artiste le plus stylé de toute l’industrie du show business – Bob Hope – étaient tous juifs ! Je le détrompai en ce qui concerne les deux premiers comiques cités, mais je n’avais pas le cœur à le décevoir, au sujet de Bob Hope, car il venait juste de me dire qu’il pensait que la plupart des juifs étaient dépourvus de classe. Plus tard, quand je lui ai dit que Bob Hope était un WASP [White Anglo-Saxon Protestant] Blanc-de-Blanc et Goy de Chez Goy, cela lui causa un grand choc émotionnel.
Plus récemment, je suis tombé par hasard sur un rabbin, dans une rue, en train d’inspecter un immeuble, dont il était le propriétaire. Nous nous sommes mis à converser de la politique municipale new-yorkaise ; il s’avéra un fan de première du maire de l’époque, Rudolph Giuliani. Il me dit qu’il voterait toujours pour un Italien s’il y avait ballottage, ou pour n’importe quel candidat conservateur gentil à une fonction publique élective, au détriment de candidats juifs. Tout simplement, il n’avait aucune confiance dans les juifs, pour ce qui est d’occuper des fonctions administratives. « Ils sont trop de gauche », disait-il. Il avait une opinion encore bien pire des Noirs, puisque, à leur évocation, il se contentait de poser, puis de tourner son index sur sa tempe. Néanmoins, il était fier d’annoncer que c’était les juifs qui avaient financé toutes les guerres, dans l’histoire du monde, depuis au minimum trois siècles, y compris la guerre civile américaine [la Guerre de Sécession, ndt]. Il poursuivit, m’expliquant que sans les juifs, après la Première guerre mondiale, les Etats-Unis ne seraient jamais devenus la super-puissance qu’ils sont aujourd’hui, puisque cette puissance dépend entièrement des capitaux juifs. Le caractère répétitif de son discours évoquait un mantra, sur le thème que les juifs sont dans les coulisses, parce que « c’est nous, les juifs, qui détenons le fric, mais quand les juifs sont aux manettes, c’est la catastrophe : il vaut mieux que ce soient les Italiens ou les Wasps qui dirigent l’Amérique. Ce dont ce pays a besoin, c’est d’un Mussolini ! »
Depuis le début de notre conversation, il a cru que j’étais juif ! !
Je me souviens aussi d’une conversation que j’ai eue avec une Israélienne, qui était lesbienne, et qui avait le look d’une version, en plus mince, de Bella Abzug portant un de ses immenses chapeaux mous. Elle pensait qu’il y avait essentiellement deux problèmes qui pourrissaient la vie de la race humaine :
La Technologie, et Les Juifs.
Elle pensait qu’Hitler avait raison, que les juifs sont effectivement la cause de la plupart des problèmes. Et elle le dit avec une incroyable jubilation. Elle avait le sentiment qu’Hitler était nécessairement partiellement juif ; elle me dit :
« Qui d’autre qu’un juif aurait pu haïr à ce point les juifs ? »
Elle était d’avis qu’il fallait détruire la technologie, pour le bien de l’humanité.
« Vous voulez… détruire la technologie ? » « Et les juifs, que pensez-vous en faire ? »
Elle me répondit, en essence, que les juifs dirigent le monde et qu’il est impossible de les détruire, qu’ils sont le peuple élu. Et que Dieu les protègera éternellement.
Beaucoup de juifs croient réellement à ces loufoqueries, et la plupart d’entre eux sont d’une vantardise qui frise la perversité.
C’est notamment le cas d’un autre rabbin que j’ai rencontré, et qui pense que Dieu a puni les juifs par l’intermédiaire d’Hitler, lequel, m’a-t-il dit, n’aurait jamais fait ce qu’il a fait sans l’intervention de la main de Dieu. La question que j’ai posée à ce rabbin au débit monocorde et poussif fut la suivante : « Pourquoi Dieu aurait-il voulu punir les juifs, par l’entremise d’Hitler ? » Il me répondit : « Parce qu’ils n’observent pas la Torah ! » Sa prédiction, c’est que Dieu punira le peuple du Livre une nouvelle fois, par un nouvel Holocauste, causé par le fait que la plupart des juifs sont (de son point de vue) areligieux.
La seule différence que je constate entre les juifs que je connais et qui pensent la même chose que Mel Gibson, c’est qu’ils ne sont pas bourrés quand ils disent ce genre de trucs !
Aussi, voici mon avis à la cantonade : Ne venez surtout pas me raconter que vous n’avez jamais rencontré de juifs qui pensent ce que Mel Gibson pense des juifs, voire pire !
Paix.



RePorterNoteBook

Traduit de l’anglais par Marcel Charbonnier et révisé par Fausto Giudice, membres de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique. Cette traduction est en Copyleft pour tout usage non-commercial : elle est libre de reproduction, à condition d'en respecter l’intégrité et d’en mentionner sources et auteurs.


URL de cet article : http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=1719&lg=fr



Lundi 11 Décembre 2006


Commentaires

1.Posté par sam2000 le 10/12/2006 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

message aux webmaster:
vous savez bien que la chaine el manar ete supprimee par le csa parce que cette chaine a franchi la ligne rouge :confondre antisionisme et antisemitisme.
jusqu'ici vous ne l'avez jamais franchi,maintenant vous commencez a "flirter" avec cette ligne.
je vous lance un conseil des plus amical: eloignez-vous urgemment de cette ligne tres dangeureuse.
car sinon un rouleau compresseur risque de s'abbattre sur votre association venant de lobbys sionnistes qui ne cherchent qu'un pretexte pour vous couler financierement.
ce pretexte c'est le prestexte de l'antisemitisme.
il serait fort dommage qu'un site epris de verite comme le vôtre venait a disparaître.
nous avons besoin de vous.

2.Posté par webmaster le 10/12/2006 18:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonsoir,
Nous vous remercions pour votre mise en garde.
Néanmoins, il est utile ici de rappeler à nos lecteurs à ne pas tomber dans le jeu sioniste qui consiste à une forme d’autocensure.

Si vous êtes un habitué de notre site, ce qui semble être le cas, vous avez compris nos motivations et nos intentions, c’est pourquoi nous allons éviter les perpétuelles justifications imposées en pareil cas… Nous ne sommes plus à expliquer non plus, les différences entre sionisme et judaïsme, nous avons aussi dépassé le stade de l’amalgame volontaire ou involontaire…

Al Manar a certes été victime du courroux sioniste, mais cela était-il légitime ?
D’après vous Al Manar a mérité la censure?

Que le CSA se soit fourvoyé sous l’influence des lobbys israéliens tel que le Crif et ses avatars, ne prouve nullement la légitimité d’interdire Al Manar en France. Pour éviter de tomber dans le piège politico médiatique, nous vous conseillons la lecture des articles publiés sur notre site traitants de l’interdiction de cette chaîne. Le premier article dénonce le rôle joué par le Crif et ses serviteurs dans cette affaire qui dénote quelque peu l’influence de certains lobbys téléguidés depuis Tel Aviv :
http://www.alterinfo.net/De-la-censure-aux-bombardements-Al-Manar-comment-Israel-a-etrangle-la-voix-de-la-Resistance-libanaise_a2854.html
Le second article montre l’utilisation par la propagande us des mensonges véhiculés par le sionisme :
http://www.alterinfo.net/Deux-etats-uniens-encourent-110-ans-de-prison-pour-avoir-regarde-Al-Manar_a4636.html

Vous nous accusez de ‘’flirter’’ avec une ligne qui serait celle d’Al Manar ?
Vous voulez sans doute dire que nous serions antisémites comme Al Manar, puisque cette chaîne a été interdite parce que ‘’antisémité’’ ?
Après la lecture du premier article que vous prendrez, nul doute, le temps de lire, nous pensons que vous verrez que ce que vous appelez la ‘’ligne’’ est l’épiphénomène d’un plan médiatique, d’une dialectique propagandiste qui consiste à leurrer les citoyens afin d’occulter les réalités sociales, historiques, et économiques. Vous semblez apprécier notre travail, mais vous l’aimerez sans doute plus, si vous arriviez à saisir la sincérité de notre démarche qui est dénuée de toutes considérations racistes.

Notre but n’étant ni la reconnaissance (sociale ou autre) ni la réussite financière, mais de casser les préjugés véhiculés par l’héritage culturel et/ou par la propagande sioniste, nos craintes ‘’du rouleau compresseur’’ sont dépassées par nos convictions et idéaux…
La crainte des menaces, des chantages et de tous les autres moyens de pressions, reste l’apanage des media parasites qui vivent et dépendent de ce système où les intérêts des citoyens sont supplanté au profits de lobbys et groupes de pressions, fussent-ils illégaux, injustes et inhumains.

Quant à d’autres formes de menaces auxquelles nous serions ou sommes exposés, elles restent insignifiantes en comparaison à la menace qui pèse sur une partie de l’humanité. La responsabilité de la situation chaotique de la planète et de l’humanité incombe plus à ceux qui disent savoir et connaître les causes et se taisent. Cette misère intellectuelle à l’origine de tous les amalgames et préjugés est le moteur de la propagande, quelle soit étatique ou lobbyiste.

L’article dont vous doutez ou mettez en cause les motivations, il semblerait que vous l’ayez pris au premier degré... et en rien son contenu est répréhensible, ni moralement, ni juridiquement.

Cordialement
Le webmaster

3.Posté par saintyves le 29/12/2006 01:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonsoir

la situation auquelle est confronté l'Amérique de Bush, est la meme qui avait prevalu avant la deuxieme guerre mondiale en Allemagne, voire la meme l'influence des juifs sionistes sur la vie publique americaine, denoncée dans un premier temps par J Marcheimer & Walt, ensuite par J Carter, et comme l'histoire a tendance à se repeter, et que les memes causes produisent les memes effets, une nouvelle shoa au pays de l'AIPAC n'est plus à ecarter.

Bonne année 2007

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires