Conflits et guerres actuelles

Afghanistan : une guerre contre la population


Durant le week-end des 2 et 3 août, neuf soldats des troupes de l’Otan, dont un soldat français, sont morts en Afghanistan dans des combats les opposant à des groupes de talibans.

Arnaud Vautard - Lutte Ouvrière


Arnaud Vautard
Samedi 8 Août 2009

Zébulon 1° (au centre de la photo, on l’aura reconnu...) essayant en vain de se donner un air viril lors d’une tournée des popotes pour remonter le moral des troupes en Afghanistan.
Zébulon 1° (au centre de la photo, on l’aura reconnu...) essayant en vain de se donner un air viril lors d’une tournée des popotes pour remonter le moral des troupes en Afghanistan.

Ces morts rappellent que le pays subit une véritable guerre depuis huit ans, à laquelle participent plus de 90 000 soldats, essentiellement américains, britanniques et allemands et près de 3 000 français.


Cette guerre, qui a déjà fait plus de 1 200 morts parmi les troupes internationales, s’est intensifiée à l’approche des élections prévues pour le 20 août. Car les talibans, qui dirigeaient le pays de 1996 jusqu’à l’intervention militaire de l’Otan en 2001, veulent perturber les élections et surtout montrer qu’ils représentent une force de plus en plus active.


Mais c’est d’abord la population afghane qui est victime de cette guerre. D’après les chiffres de l’ONU, le nombre de victimes civiles a augmenté de 24 % au premier semestre de 2009 par rapport au même semestre de 2008. Depuis le mois de janvier 2009, il y a eu plus de mille morts afghans, essentiellement tués par les armées étrangères, notamment lors des bombardements aériens. En plus des morts et des blessés, toutes les destructions dues à la guerre accentuent la misère et les souffrances de la population.


Les grandes puissances justifient leur intervention par leur volonté de combattre « l’obscurantisme et le terrorisme », comme vient de le répéter Sarkozy. Mais ce ne sont que des mots. Une commission du Parlement britannique l’a reconnu elle-même en avouant que « l’effort international, en Afghanistan, a donné beaucoup moins de résultats que promis » !


En réalité, le peuple afghan se retrouve pris en tenailles entre les troupes des différents seigneurs de guerre, alliés aux intégristes talibans qui veulent lui imposer leur dictature religieuse, et un gouvernement, mis en place par les grandes puissances, qui se révèle tout aussi dictatorial et particulièrement corrompu.


Dans une interview parue le 3 août, le ministre des Affaires étrangères, Kouchner, expliquait lui-même à propos de l’aide internationale versée au pays : « Pour le moment on sait où ne passe pas l’argent, c’est-à-dire qu’il en arrive encore trop peu à la population ». Une façon bien timide de reconnaître l’importance de la corruption. Et dans la même interview, il ajoutait : « Bien entendu, il faut négocier avec les talibans ». Il faisait ainsi écho aux paroles de son homologue britannique qui, lui, se disait prêt à discuter avec ceux qui voulaient seulement « imposer la loi islamique localement ».


C’est dire que l’intervention militaire internationale, qui vise seulement à assurer la stabilité d’une région où des intérêts des grandes puissances sont en jeu, n’apporte en fait à la population afghane que des morts et des destructions, et en prime continue encore à renforcer les forces réactionnaires qu’elle prétend combattre.



Lutte Ouvrière - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.lutte-ouvriere-journal.o...
http://www.info-palestine.net



Samedi 8 Août 2009


Commentaires

1.Posté par V le 08/08/2009 23:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En avant toute. Depuis le temps.
La guerre est une passion qui nous consume a petit feux, en peu comme l'aire et le feux.
La petite flemme s' éteint, mais la grande s'embrase ! Enfin . Vor allem in...

2.Posté par claudio le 09/08/2009 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A l'issue du défilé du 14 juillet dernier, des « porte-micros de leurs maîtres » se disant appartenir à la chaîne des français France 2, posent la question à Sakozy sur l'engagement de la France en Afghanistan.
Réponse de l' handicapé cérébral : Nous poursuivrons notre engagement dans ce pays car nous ne voulons pas du retour de ceux qui coupent les mains des petites filles parce qu'elles se mettent du vernis à ongles !
Voilà toute tracée la haute stratégie du chef de l'État Français ! Il veut restaurer le vernis à ongles en Afghanistan, quitte à massacrer des milliers d'êtres humains innocents !
Bien entendu, un cerveau vide ne fonctionne qu'avec des clichés de ce genre mais là c'en est consternant !
Ce pauvre attardé semble ne pas savoir que la quasi totalité des petites anges afghanes, du moins celles que nos bombes n'ont pas encore assassinées, ne savent même pas que cette coquetterie, bien de chez nous, existe. Elle ne l'ont jamais vu et malheureusement, nombre d'entre elles ne la connaitront jamais, grâce à lui !
Comme nous, les afghans ont le droit de choisir le régime qu'ils veulent et personne n'est mandaté pour leur imposer quoi que ce soit.
Après tout, nous subissons bien le nabot, ce taliban sioniste venu on ne sait d'où, et ce ne sont pas les afghans qui nous l'ont imposé !

3.Posté par bledmiki-99 le 09/08/2009 18:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien vu Claudio, comme d'habitude !

4.Posté par louelou le 09/08/2009 20:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La phrase du vernis est emprunté a un président ou prétendant a la présidence US.Mais la véritable histoire est rapporté par une chaine étrangère dans un tout autre contexte.Ce qui me suggère qu'il y a un problème de com.Sortir le sujet de ça situation originel en a l'habitude des manipulations mais quand fasse du copie collet a se niveau ne présage rien de bon.
Enfin il est juste de rappeler que les afghans sont chez eux leur devoir c'est de se défendre contre l'agresseur qui devient un ennemie.

5.Posté par claudio le 10/08/2009 10:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@louelou,

Comment osez vous dire cela ?
Vous m'accusez ouvertement de manipulation et je ne peux le tolérer !
Posez la question à tous ceux qui ont suivi le reportage sur le défilé du 14 juillet. Consultez les archives de France2.
Je persiste et signe ! Sakozy a bien dit ce que j'ai rapporté, au terme près et entre autres clichés. En voici la preuve :
http://www.dailymotion.com/relevance/search/D%C3%A9fil%C3%A9+du+14+juillet+2009/video/x9uzg6_nicolas-sarkosy-repond-aux-question_news.
Qui manipule ?

6.Posté par louelou le 10/08/2009 11:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Claudio
mon cher Claudio ce que vous rapportez est parfaitement exacte et ce n'est pas de vous que je parle mais des conseil en COM de la présidence.

7.Posté par Einstein le 10/08/2009 16:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une guerre contre un peuple est une guerre contre tous les peuples.
Mais l'arme ultime du peuple contre ses dirigeants, c'est l'émigration, surtout si le pays possède la bombe atomique.


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires