Conflits et guerres actuelles

Afghanistan : les Etats-Unis accusent l'Iran d'ingérence


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 15:38 OBAMA VEUT À TOUT PRIX LA GUERRE



Jeudi 8 Mai 2008

Afghanistan : les Etats-Unis accusent l'Iran d'ingérence
Dans le trop long et lassant feuilleton des hostilités américaines contre l'Iran, les accusations d'ingérence iranienne, en Afghanistan, auront eu, au moins, le mérite de clarifier davantage les enjeux, s'il en était encore besoin. En effet, au train où vont les choses, les Etats-Unis d'Amérique risquent d'avoir du mal à faire s'évanouir l'écran de fumée, qu'ils dressent, méthodiquement, depuis de nombreuses années, pour dissimuler, assez maladroitement, d'ailleurs, leurs objectifs stratégiques, car, qui croirait, encore, que la désastreuse équipée de George W. Bush, en Afghanistan et en Irak, pure et simple invasion fondée sur le mensonge, la cupidité, la sottise et la violence, et qui trouve en face d'elle non pas, seulement, une poignée de terroristes, mais le mépris et la résistance des peuples qu'elle a martyrisés, visaient à asseoir la démocratie ?!!! Cinq ans après son occupation, l'Irak que les Américains prétendent avoir libéré de ses démons, s'est transformé, sous les yeux ahuris de ses voisins, en un laboratoire où pullulent toutes sortes de terroristes. Le mal est d'ailleurs si profond qu'à la lueur de l'espoir née, un temps, grâce aux efforts de sécurisation de Maliki, se succède, désormais, un fatalisme, qui fait craindre aux Irakiens la fin proche de leur Etat. Et dire que les Américains, par leur manie des doubles jeux, de faire à la fois tout et son contraire, de prétendre combattre les Qaïdistes, en même temps que de les soutenir, en sont les uniques responsables. Il y a quelques jours, le sous-secrétaire d'Etat Boucher accusait l'Iran de fournir les Talibans en armement. L'accusation perd, évidemment, de sa couleur, lorsque l'on sait que ces mêmes Talibans organisent, régulièrement, des rencontres avec les forces de la coalition, que ces flirts se sont même traduits en actes, par l'évacuation volontaire de certaines zones du sud, où a justement commencé le noyautage par les Talibans des services de sécurité officiels, avec, à la clé, cet attentat spectaculaire qui a failli, la semaine dernière, coûter la vie à Karzaï. Et ceci, sans compter le fait que le gros des munitions arrive à ces pseudo-ennemis de Washington, non pas, en provenance de l'Iran, mais bien, depuis le Pakistan voisin, dont le gouvernement compte au nombre des alliés indéfectibles de la Maison Blanche. Autant de contradictions que l'Amérique ne peut expliquer, à moins de reconnaître qu'elle n'est au Moyen-Orient que pour y semer le trouble

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Jeudi 8 Mai 2008


Commentaires

1.Posté par biloute le 08/05/2008 14:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Depuis 60 ans, les Etats-Unis inventent les mensonges les plus grossiers pour attaquer d'autres autre pays, donc après l'Irak et ses armes de déstruction massive, tous les mensonges sont bon pour attaquer l'Iran...

2.Posté par hélène le 08/05/2008 19:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l'iran et le liban et la syrie et l'irak...................
la transformation du moyen et proche orient suivant le plan israelien oded yinon est en cours.avec et avant tout ,le génocide des palestiniens.

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires