Conflits et guerres actuelles

Afghanistan: le général McChrystal avertit d'un échec sans renforts



Lundi 21 Septembre 2009

Afghanistan: le général McChrystal avertit d'un échec sans renforts
Le commandant des forces d'occupation en Afghanistan, le général américain Stanley McChrystal, a prévenu que sans augmentation des moyens militaires dans ce pays, l'occupation risquait d'y subir "un échec", et ce, dans un document confidentiel révélé par des médias lundi.
 
"Echouer à reprendre l'initiative et à mettre un terme à l'actuelle offensive des insurgés à court terme (dans les douze prochains mois), en attendant que les capacités de sécurité afghanes murissent, risque de nous amener à une situation où il ne serait plus possible de vaincre les insurgés", écrit le général McChrystal, dans ce document publié par le Washington Post.
  
Le rapport, qui se veut une évaluation stratégique du conflit afghan, a été présenté au secrétaire américain à la Guerre Robert Gates le 30 août et se trouve actuellement entre les mains de la Maison Blanche.
  
 Dans ce document de 66 pages, que s'est également procuré le New York Times, le général américain note que la mission afghane a "manqué de ressources dès le départ" et "continue d'en manquer".  Il n'y a apparemment pas dans ce rapport de requête chiffrée.

Faute de moyens supplémentaires, la coalition risque "un conflit plus long, plus de victimes, des coûts plus élevés et, au final, une érosion cruciale de soutien politique. Chacun de ces risques, peut entraîner un échec probable de la mission", poursuit le général McChrystal.
 
Le militaire dénonce aussi "la faiblesse des institutions afghanes", "une corruption rampante et des abus de pouvoir de responsables divers", ainsi "que nos propres erreurs qui ont donné très peu de raisons aux Afghans de soutenir leur gouvernement". 
 
Les forces d'occupation "ont agi d'une manière qui nous a éloignés - physiquement et psychologiquement - des gens que nous cherchons à protéger", selon lui. "Les insurgés ne peuvent pas nous battre militairement mais nous pouvons nous battre nous-mêmes", ajoute-t-il.
 
 Le président américain Barack Obama est appelé à dire s'il augmente encore l'envoi de troupes en Afghanistan, en supplément des 21.000 qu'il a annoncés en début d'année et qui porteront à 68.000 les effectifs américains.
 
Il a cependant déclaré dimanche sur CNN que sa décision sur les renforts ne sera pas "dictée par la politique du moment" et promis de se montrer "sceptique" à l'égard des requêtes des généraux.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Lundi 21 Septembre 2009


Commentaires

1.Posté par nyassine le 21/09/2009 16:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pourqoui les usa reussiront la ou les soviet ont echoue

2.Posté par AS le 21/09/2009 17:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

avec ou sans renforts t'as perdu l'israelien et c'est pas avec des attentats en allemagne que les europeens enverront des renforts, t'as bien vu les resultats a Madrid en Espagne... y a plus d'argent dans les caisses, pourquoi les banksters juifs sionistes ne fiancent pas leur guerres et les mettent sur le compte des contribuables ?


3.Posté par proxy le 21/09/2009 22:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le general mc chrystal brasse de l'air!
il a frequenté des academies militaires tres prestigieuses mais n'a jamais remarqué que depuis plus de 2000 ans tout envahisseur finit toujours par recevoir la raclée de sa race et rentre chez lui pour compter ses morts. les talibans tout moyen-ageux et retrogrades qu'ils sont , ont l'avantage d'etre chez eux !
donc les yankees les francaouis, les italiens etc...etc...dehors!

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires