Conflits et guerres actuelles

Afghanistan: Gates promet 7.000 hommes sur les 20.0000


Le secrétaire américain à la Défense Robert Gates a promis d'envoyer deux brigades supplémentaires, soit 7.000 à 8.000 soldats supplémentaires d'ici à l'été, en Afghanistan, sur les 20 milles exigés par le commandant des forces internationales en Afghanistan, le général américain David McKiernan.


Vendredi 12 Décembre 2008

Afghanistan: Gates promet 7.000 hommes sur les 20.0000
Leila Mazboudi

Lors d'une visite surprise en Afghanistan, durant laquelle il doit notamment rencontrer les responsables de la force de l'Otan alors que l'insurrection des combattants islamistes bat son plein, il a déclaré à la presse : « Nous essaierons d'envoyer deux brigades supplémentaires en Afghanistan d'ici à l'été. Nous ne savons pas pour le moment combien de temps il faudra pour en avoir d'autres ».
Ces deux brigades viennent s’ajouter aux 70 milles soldats déjà présents sur place, et dont la moitié sont des Américains.
En revanche Gates a mis en garde contre l'envoi d'un trop grand nombre de soldats dans un pays en proie aux guerres civiles et insurrections contre des forces étrangères : "L'histoire des forces étrangères en Afghanistan n'est pas très positive: elles ont été considérées par les Afghans comme des occupants venus dans leur propre intérêt", a-t-il indiqué.
Gates n’a pas manqué de prendre en témoin l’expérience soviétique dans ce pays : « Les Soviétiques n'ont pas pu l'emporter en Afghanistan avec 120.000 hommes alors qu'ils ne se souciaient pas des dommages collatéraux", a-t-il estimé.
"Placer les Afghans au premier plan est un élément clé, mais il faut aussi deviner à partir de quels effectifs les troupes étrangères sont en trop grand nombre pour être efficace", a poursuivi Robert Gates.
Il a souligné le consensus autour de l'accélération de la formation de l'armée afghane: "C'est leur pays, leur combat, leur avenir".
Mais Gates a également critiqué le mode de coopération entre responsables militaires américains et afghans, qui ne repose pas assez sur la concertation selon lui.
"Les Afghans sont préoccupés parce que nous leur disons ce que nous comptons faire, au lieu de leur faire des propositions, de prendre leur avis et de travailler avec eux. Nous devons être plus sensibles à cet aspect et modifier nos habitudes afin d'établir un vrai partenariat", a indiqué Robert Gates.
Jusqu'à présent, c'est surtout la guerre en Irak qui a empêché le déploiement de nouvelles troupes en Afghanistan. Mais les Américains s’attendent à une changement avec l’amélioration de la sécurité et la récente signature d'un accord avec Bagdad prévoyant le départ des troupes de combat américaines des villes irakiennes d'ici juin 2009 et du pays d'ici 2011. « Le mois de juin "marquera vraiment une transformation significative de la mission » en Irak, a souligné Gates.

La visite du secrétaire d’état américain survient au lendemain de la destruction de quelques 150 véhicules de l’Otan au Pakistan lors de deux attaques consécutives perpétrées par les Talibans. Attaques qui ont poussé les Américains à changer encore une fois de stratégie dans ce pays.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Vendredi 12 Décembre 2008


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires