Propagande médiatique, politique, idéologique

Afghanistan : Fusion Bureau De Presse OTAN Et Agence De Psy Ops US ( Propagande) Sous Commandement Exclusif US



Jeudi 4 Décembre 2008

Afghanistan : Fusion Bureau De Presse OTAN Et Agence De Psy Ops US ( Propagande) Sous Commandement Exclusif US
Le commandement américain veut contrôler tous les flux d'information pour mieux les manipuler à des fins de propagande, de désinformation et de tromperie.

Selon une dépêche de Reuters du 29 Novembre, le general US en charge du commandement des forces de l'OTAN en Afghanistan a donné l'ordre de fusionner le bureau qui publie les informations avec celui des Psy Ops qui s'occupe de la propagande. Cette décision va à l'encontre de la politique de l'Alliance selon 3 officiers.

Cette décision inquiète les alliés européens des US, notamment l'Allemagne qui a déjà menacé de se retirer des activités médiatiques en Afghanistan. Il va sans dire que cette fusion décrédibilisera les informations communiquées au medias et rapportées au public.

Les Américains et leurs alliés, sont embourbés dans une guerre qu'ils sont entrain de perdre et qui va pourtant s'intensifier avec la décision stupide et va en guerre du néocon Obama d'y envoyer des renforts. Fini l'opération de Psy Ops elctorale, Obama découvre maintenant son vrai visage en s'entourant d 'une équipe que les néocons de Washington applaudissent. Les US redoutent les Talibans non seulement sur le terrain des combats mais aussi sur celui des medias. Les Talibans se rapprochent de la capitale et les Afghans sont de plus en plus nombreux, hormis le gouvernement fantôche corrompu de Karzay et cie, a dénoncé la présence des troupes étrangères pour ce qu'elle est : une guerre d'occupation. Les Talibans, via leurs sites internet, leurs textos envoyés sur les portables et leurs fréquents appels aux journalistes, prennent le dessus en matière d'information selon certains analystes.

C'est le général américain, David McKiernan, qui a sous son commandement 50 000 soldats originaires de plus de 40 pays composant les forces d'intervention de l'OTAN (ISAF - Force d'Assistance à la Sécurité Internationale) qui a donné l'ordre de fusion du PAO Public Affairs Office ( bureau de presse de l'OTAN) et du bureau US des operations d'information et des opérations psychologiques (Psy Ops = propagande) à partir du 1er Décembre selon ce qu'a révélé un officier de l'OTAN au courant des détails de cette fusion.

"Cela va complètement discréditer l'information fournie à la presse et au public", a dit l'officier.

Le Brigadier General porte parole de l'ISAF, Richard Blanchette, a dit que McKiernan avait donné l'ordre au personnel de mettre en application un commandement de restructuration à partir du 1er Décembre, que l'OTAN à Bruxelles devait examiner, mais n'a pas fourni de détails sur cette réorganisation qui attend le feu vert de Bruxelles.

Un autre officier a confirmé que cette amalguame entre PAO et les opérations de Psy Ops faisait partie d'une restructuration planifiée du commandement. Selon lui, cette fusion a provoqué de graves inquiétudes en haut lieu à Bruxelles, et aux échelons supérieurs de l'OTAN cet ordre est remis en question.

L'OTAN reconnait qu'il y a une conflit d'intérêts entre le PAO dont le travail consiste à publier des communiqués de presse et répondre aux questions des médias, et les opérations d'information er de Psy Ops US. Les opérations d'information visent à affecter la volonté de l'ennemi, tandis que les opérations de Psy Ops comprennent ce que l'on appel des " black opérations " (opérations noires), pures opérations de tromperie.

Selon un document de l'OTAN definissant la politique des PA (raccourci utilisé dans le jargon militaire pour PAO) et les Info Ops "sont des fonctions séparées mais en relation" , et les "PA ne sont pas une discipline des Info Ops".

Le nouveau département de l'ISAF crée après fusion sera sous commandement d'un général américain sous l'autorité directe de McKiernan, un arrangement qui est également contre la politique de l'OTAN selon le même officier.

Le document de l'OTAN réglementant les activités du PAO est pourtant clair : " bien que la coordination soit nécessaire, les voies hierarchiques resteront séparées, le PA dependant directement du commandant. Ceci afin de maintenir la crédibilité du PA et pour éviter de créer une perception chez les médias ou le public que les activités du PA sont coordonnées par, ou sont dirigées par Info Ops". Le document déclare que : " le PA n'aura aucun rôle dans la planification ou l'execution d'Info Ops, Psy Ops, ou des activités de tromperie".

Des 65 OOO troupes stationnées en Afghanistan, 35 000 sont des américains, et opérent à la fois sous commandement ISAF et dans le cadre d'operations de la coalition menée par les US, mais c'est McKiernan qui commande l'ensemble.

WASHINGTON a déjà programmé d'envoyer 3000 soldats de plus dés Janvier et envisage actuellement un renfort de plus de 20 000 soldats dans les 12 à 18 mois à venir notamment des soldats retirés d'Irak.

Selon l'officier de l'OTAN, " ce que l'on constate c'est un accroissement graduel de l'influence américaine dans tous les domaines de la guerre... Chercher à obtenir le contrôle total des flux d'information sur la campagne militaire en fait partie".






Mercredi 03 Décembre 2008


Jeudi 4 Décembre 2008


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires