Conflits et guerres actuelles

Afghanistan: 30.000 soldats américains de plus déployés en 6 mois


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 15:38 OBAMA VEUT À TOUT PRIX LA GUERRE



Mercredi 2 Décembre 2009

Afghanistan: 30.000 soldats américains de plus déployés en 6 mois
Le président Barack Obama devait annoncer l'envoi en Afghanistan de 30.000 soldats américains de plus, dont le déploiement accéléré s'étalera sur six mois mais qui sera limité dans le temps, a dit un responsable de l'administration.  
 
L'étalement du déploiement sur une période réduite participe d'une nouvelle stratégie de Obama consistant à accélérer l'effort de guerre pour contrer rapidement la dynamique actuelle des talibans et rassurer les Américains fatigués de cette guerre de huit ans sur le fait que l'engagement de leurs soldats n'est pas illimité.
Obama devait annoncer sa décision, la plus attendue et peut-être la plus lourde de conséquences de sa jeune présidence, dans un discours qu'il prononcera à 20H00 (01H00 GMT mardi) devant les élèves de West Point, la plus prestigieuse école militaire américaine.

Obama ordonne sans attendre l'application de sa nouvelle stratégie afghane


Barack Obama a ordonné l'application de sa nouvelle stratégie en Afghanistan sans attendre de dévoiler ce mardi la décision la plus risquée de sa présidence: l'envoi probable de dizaines de milliers de soldats américains dans une guerre meurtrière.
 
Dès dimanche, Obama "a communiqué sa décision finale dans le Bureau ovale en ce qui concerne la stratégie et a donné ses ordres pour ce qui est de la mise en œuvre de la stratégie", a dit son porte-parole, Robert Gibbs.
 
Lundi et mardi, il passait une bonne part de son temps en vidéo-conférence ou au téléphone avec ses partenaires étrangers, jusqu'au grand discours de mardi soir, à West Point.
 
Le Premier ministre britannique Gordon Brown et le président américain Barack Obama se sont félicités des progrès réalisés "dans le partage du fardeau" en Afghanistan, au cours d'une visioconférence lundi soir, a annoncé Downing Street.
 
Brown et Obama ont "souligné l'importance de combiner les stratégies militaire et politique en Afghanistan, et "de la poursuite des actions" du Pakistan dont l'armée est engagée dans une offensive contre les talibans.
 
Brown a confirmé l'envoi début décembre de 500 soldats supplémentaires en Afghanistan, ce qui portera le contingent britannique à plus de 10.000 hommes.
 
Mardi, devant les élèves de la plus prestigieuse école militaire américaine, le président Obama annoncera publiquement à 20H00 (mercredi 01H00 GMT) qu'il a fait le choix dangereux de l'escalade.
 
Il pourrait annoncer l'envoi d'environ 30.000 soldats supplémentaires, appeler les alliés des Etats-Unis à envoyer eux aussi des renforts. Et il devrait expliquer à des Américains de plus en plus hostiles à cette guerre comment il s'y prendra pour que le déploiement ne tourne pas à l'enlisement.
 
Il y avait environ 35.000 soldats américains en Afghanistan quand Obama a pris ses fonctions. Ils sont aujourd'hui environ 68.000 après une première augmentation des effectifs en février.
 
Il s'agit peut-être de la décision la plus difficile de sa présidence. Obama a hérité du conflit, mais c'est pour lui une "guerre nécessaire". Il a beaucoup plus à y perdre qu'à y gagner, disent les experts.
 
Le scepticisme est désormais majoritaire chez les Américains quant à la nécessité de cette guerre qui, loin de paraître prendre fin après plus de huit ans, connaît son année la plus meurtrière.
 
Obama devrait insister mardi sur le fait que l'engagement américain n'est pas illimité ni inconditionnel. Il fera de l'entraînement et de la montée en puissance des forces afghanes un impératif.
 
Il devrait aussi souligner que cette guerre est aussi l'affaire des alliés des Etats-Unis, et les exhorter à mettre plus d'hommes à disposition, entre 5 et 10.000 hommes selon des chiffres avancés.
 
Entre lundi et mardi, Obama va s'entretenir avec ses homologues français, russe, chinois, les chefs de gouvernement britannique, allemand, australien, danois, polonais, indien, même s'il ne les sollicite pas tous pour des renforts.
 
Les présidents afghan et pakistanais devaient eux aussi recevoir son appel.
 
Le quotidien français Le Monde rapportait que Washington avait demandé à Paris d'augmenter son contingent militaire de 1.500 soldats. Cependant, selon l'Elysée, le président Nicolas Sarkozy a dit à Obama que la formation des forces afghanes restait la priorité de la France.
  
Le ministre français de la Défense, Hervé Morin, a confirmé lundi soir que "les Américains réclamaient davantage de troupes aux Européens" pour l'Afghanistan. "S'il fallait qu'il y ait un effort supplémentaire, le seul effort qui aurait un sens serait celui porté sur la formation de l'armée et de la police afghanes", a simplement observé . Morin qui s'est entretenu la
semaine dernière avec son homologue américain, Robert Gates.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mercredi 2 Décembre 2009


Commentaires

1.Posté par Predication et Gros Bisous le 02/12/2009 19:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Obama promulgue la PALESTINISATION de l'Afghanistan.

Amis afghans, voyez quelles réponses vos frères palestiniens apportent aux US et à leurs agents cannibales en Palestine ..

USA maintenant, fournissez nous les VRAIS preuves du 11 septembre 2001 :
=> Comment un Boeing a t il pu créer un cratère de 3 mètres de diamètre seulement dans le pentagone ?
=> Ou sont les reste de l'avion, tels que les réacteurs de plusieurs mètres de diamètres chacun, le fuselage et autres ?

Comme en Palestine, vous faites fi des réalités élémentaires humaines, historiques, légales et spirituelles.
Et comme en Palestine, vous défendez l'étendard du CANNIBALISME et de l'ABOMINATION.

Agents du 666 que vous êtes, les prophètes de Dieu ne sont pas dupes et causeront bientôt votre perte ..

2.Posté par Taleb le 02/12/2009 21:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Obama a été élu avec le slogan de changement. Pauvre peuple Américain le 1er victime qui a été magnifiquement bien triché par les Sionistes.

3.Posté par Nicole le 02/12/2009 21:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous voyez un peu ? On attribue le prix Nobel de la paix pour tuer des innocents en faisant la guerre.
En fait le prix Nobel da la paix est au service la guerre. C’est dégoutant.

4.Posté par Valentina le 02/12/2009 21:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Blanc, noir, jaune, rouge. Ça ne change rien à la politique américaine.
Les USA dominés et dirigés par le parti Satanique de Sionisme continu son chemin pour bafouer le droit du monde entier. Révoltons-nous contre ce grand diable.

5.Posté par MISTER NO le 03/12/2009 01:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

en fait,ces messieurs de la table ronde ne vise pas l Afghanistan,mais ils cherchent plutôt a mettre la pression sur l IRAN devraient-ils envoyer un million de GI's en Afghanistan qu ils n avanceraient pas d un pouce .demandez donc a ces messieurs du KGB.avec ces milliers de soldats ils vont envoyer des armes au nez et a la barbe (qu ils croient car le FSB veille ) des pays transitaires.évidemment eux seuls connaissent la nature de ces armes qui a n en pas douter n a aucun lien avec la guérilla que pratiquent les vaillants AFGHANS. ce sera quelque chose de terrible!!!que DIEU nous préserve et préserve les nations auxquelles ces armes sont destinées.a DIEU nous sommes et a lui nous retournerons (I.A)... a suivre

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires