Conflits et guerres actuelles

Actions du PPK: Ankara menace d'intervenir en Irak du Nord (autorités turques)



RIA-Novosti
Mercredi 10 Octobre 2007

Actions du PPK: Ankara menace d'intervenir en Irak du Nord (autorités turques)
La Turquie pourrait lancer une opération armée en Irak du Nord contre les combattants kurdes, indique la déclaration adoptée mardi à Ankara, à l'issue d'une réunion du Conseil supérieur de lutte contre le terrorisme.

La réunion a été consacrée aux attentats terroristes perpétrés par le Parti ouvrier du Kurdistan (PKK) dont les bases principales sont situées dans le Nord de l'Irak.

"Afin de mettre un terme aux activités de l'organisation terroriste PKK basée sur le territoire du pays voisin (Irak), les organismes appropriés ont reçu l'ordre de prendre, dans un proche avenir, toutes les mesures juridiques, économiques et politiques nécessaires, y compris de lancer une opération transfrontalière", dit la déclaration.

Elle souligne également que toutes les structures engagées dans la lutte contre le terrorisme "sont tenues de faire face aux actes et aux groupes terroristes en utilisant à cet effet les méthodes les plus résolues".

Présidée par le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, la réunion du Conseil supérieur de lutte contre le terrorisme a eu lieu au lendemain de la rencontre - convoquée d'urgence lundi dernier - entre le président du pays Abdullah Gül, le chef du gouvernement et le chef de l'état-major.

Ces réunions ont fait suite à l'aggravation sensible de la situation dans le Sud-Est de la Turquie où 15 militaires avaient trouvé la mort ces derniers jours. Treize d'entre eux ont été tués dimanche dernier dans une embuscade tendue par les séparatistes dans la province de Sirnak située à la frontière turco-irakienne.

Selon la chaîne de télévision CNN-Turk, l'armée turque mène en ce moment une opération d'envergure contre les combattants kurdes à la frontière de l'Irak. Leurs zones de concentration sont pilonnées par l'artillerie.

De leur côté, les médias turcs font état de formations blindées déployées le long de la frontière irakienne, en face de la ville de Zaho. L'artillerie turque mène un tir concentré sur les positions des combattants kurdes pour les empêcher de passer la frontière.

D'après des sources en Irak du Nord, environ 200 obus sont tombés dans trois régions montagneuses situées à la frontière turque.

Interdit en Turquie et déclaré organisation terroriste par les Nations unies et l'Union européenne, le Parti ouvrier du Kurdistan (PKK) lutte les armes à la main dans le Sud-Est de la Turquie pour l'indépendance des Kurdes. Déclenché en 1984, ce conflit a emporté depuis la vie d'environ 40.000 personnes.

Selon les militaires turcs, le PKK compte au total environ 5.000 militants. Près de 3.000 d'entre eux sont déployés en Irak du Nord d'où ils effectuent régulièrement des incursions armées en territoire turc.

En septembre dernier, la Turquie et l'Irak ont signé un accord bilatéral sur la lutte contre le terrorisme. Ce document prévoit une riposte conjointe aux activités du PKK. Dans le même temps, les autorités irakiennes interdisent aux Turcs de lancer des opérations transfrontalières contre les combattants kurdes dans le Nord du pays.

La Turquie avait antérieurement maintes fois menacé d'intervenir en Irak du Nord dans le cas où le gouvernement irakien et les forces américaines d'occupation ne prendraient pas les mesures nécessaires contre les séparatistes.


Mardi 9 Octobre 2007

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires